Libye : expédition – le général Botul et l’amiral Sarkopinocchio

 

L’aventure ambiguë en Libye de ces deux hauts gradés de l’armée française se transforme en un fiasco retentissant. Personne n’a vu l’amiral Sarkopinocchio à Tripoli. Nous sommes le 18 août, et ses espoirs semblent s’envoler. C’était son rêve qui tourne finalement en cauchemar. Maintenant, on nous annonce la chute de Mouammar Kadhafi avant la fin du mois saint du Ramadan. En septembre, que diront-ils ? Quant au général Botul, il a simplement perdu son pantalon et est rentré nu à Paris. Ambiance.

C’est la douche froide. Savez-vous que Misrata c’est le poumon économique de la Libye ? Ils ne vous le diront jamais mais, les pro-kadhafi ont récupéré la ville intégralement. Même les renégats de Benghazi qui croyaient que le stratège de guerre et ministre français des Affaires étrangères, le général Botul, plus connu sous le nom de Mickey le philosophe, était un homme, se rendent finalement compte que c’est de la gnognote, de la bouillabaisse périmée. Ce gugusse qui a voulu faire de la Libye un champ de ruines, se rendra bientôt compte de sa bévue qui, hélas, lui sera comme d’habitude pardonnée.

Quand à l’amiral Sarkopinocchio, le fait qu’il ait voulu doubler Au Bas Mot le pantin américain, s’est vu signifier, par ceux qui paient les renégats, une fin de non recevoir lors des négociations à Djerba, en Tunisie. Depuis le retour de son porte-avions du nom du général qu’il a trahi honteusement, Charles de Gaule, qui, lui, savait que l’OTAN et l’ONU étaient des machins, a perdu son gouvernail d’Étambot. La tentative de vol à l’entôlage pour le compte d’une multinationale au détriment de l’Afrique, semble tourner court. Que c’est dure d’être des prostitués. Justement, la Libye ne l’a jamais été et c’est bien cette envie brûlante de la transformer en vase clos qui est entrain de tourner en catastrophe. 

Finalement, se profile à l’horizon, une défaite annoncée. Mouammar Kadhafi n’ayant même pas encore utilisé son potentiel militaire, il risque d’avoir de grandes souffrances du côté des aventuriers de l’apocalypse. Oui, qu’ils aillent à Tripoli et ça sera le début de la fin. Après avoir tiré les marrons du feu tels des amateurs-ils le sont-, c’est finalement Au Bas Mot qui bénéficiera de tout. Real politik américaine. C’est lui le vrai stratège de cette guerre de re-colonisation mais, si Kadhafi reste, ce n’est pas gagné. 

Bon, pour ma route, voici la confirmation de ce que nous vous avons annoncé depuis deux jours. Les renégats sont mis en déroute partout. Version officielle et propagande ? Ils le diront, mais ne pourront pas le prouver en image. Nous, chaque jour davantage, nous le faisons. Ils ont annoncé honteusement hier, que, les galopins de Benghazi avaient pris d’assaut la raffinerie de Zahouïa. Or, les mêmes nous disaient qu’ils avaient déjà pris la ville. Et la raffinerie ne faisait pas partie de la ville ? Cherchez l’erreur !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *