Libye – Kadhafi affaibli, accuse maintenant Ben Laden

Le colonel Kadhafi s’est exprimé jeudi 24 février lors d’une allocution téléphonique diffusée par la télévision libyenne. Dans une voix fluette -visiblement celle d’une personne très affectée qui a peur de se montrer en public, probablement son visage doit être marqué-, c’est simple: le roi est nu. Il a également présenté ses condoléances aux victimes du mouvement de contestation en Libye. Le discours belliqueux a laissé place à une parole d’agneau qu’il n’a jamais été.

Une sortie théâtrale. Il s’est surtout adressé à la communauté internationale. Très fier, il a demandé visiblement de l’aide à l’extérieur car, il ne sait où s’exiler. L’Italie craint une affluence record d’immigrés de l’ordre de 200 000 à 300 000 du fait de la dégradation de la situation et demande à l’UE de prendre des mesures urgentes.

Kadhafi semble avoir perdu la main mais, les choses sont claires: l’Europe dépend de la Libye. Elle a sur place, trop d’intérêts. Personne ne sait vraiment ce qui va se passer. Après les sorties de Barack Obama et de Sarkozy, ne peut-on pas aujourd’hui dire qu’ils sont allés un peu trop vite en besogne ?

Qui peut intervenir sur place ? Qui peut le faire tomber ? Après son discours où il accuse Ben Laden et les salafistes de droguer des enfants qui « s’arment et attaquent délibérément tout », a-t-il dit, l’Europe n’aura-t-elle pas peur ? Mais, ce qui est sûr, la peur, elle, a changé de camp. Kadhafi est apeuré, c’est indéniable. Il a promis d’améliorer la vie des Libyens. Mais pourquoi tous attendent qu’il y ait quelque chose de grave pour penser à leur peuple ?

La CIA va-t-elle le sauver ? C’est une hypothèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *