Libye – Le droit de dire la vérité sur les mensonges de l’Otan

 

Muammar Gaddafi plays chess with Kirsan Ilyumzhinov, the president of the international chess federation, on state television yesterday

Kadhafi jouant aux échecs hier, en compagnie de Kirsan Ilioumjinov ( président de la Fédération Internationale des Echecs et ancien gouverneur)

Selon l’article 19 de la Constitution française, « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » Mais pourquoi veut-on empêcher la vérité de sortir par rapport à ce conflit libyen ? Figurez-vous que les fameux viols au Viagra de femmes libyennes ne sont pas le fait des soldats de Kadhafi mais des exactions des renégats de Benghazi.  Bien sûr, aucun média occidental ne fera état de cette barbarie. C’est une histoire que personne ne couvrira, de France en Belgique, en passant par les Etats-Unis ou l’Angleterre. Il faut par tous les moyens diaboliser le régime libyen. C’est assez étonnant aujourd’hui de voir la cocue Hillary Clinton demander instamment aux Gouvernements africains de désavouer tous les ambassadeurs libyens favorables à Kadhafi. Au nom de quoi ? Or, ces criminels de l’Otan n’ont voulu rien savoir, quand l’Union africaine (UA) a demandé un cessez le feu, pour régler ce conflit à l’africaine.

Les témoignages des réfugiés affluent mais, nos médias ne les diffusent pas. Allez savoir pourquoi. En effet, ce qui se passe dans les zones occupées par les rebelles libyens se passe de commentaires. Au début, ces criminels s’en prenaient aux noirs. Aujourd’hui, ils s’en prennent aux femmes. Maisons après maisons, ils interrogent leurs victimes. La ville de Misrata dont on dit qu’elle est bombardée par les forces loyalistes voit des soldats armés sortir des jeunes femmes de leurs lits avec leurs armes: « Êtes-vous pour nous ou pour Kadhafi ? » interrogent-ils ? Gare à celles qui sont neutres. C’est le viol garanti et la tête tranchée. Un régime de terreur où, les démocrates autoproclamés règnent par l’influence des armes.

C’est ainsi donc que les femmes, les filles, sont embarquées dans des camions, en directions de lieux tenus secrets, pour des séances de viols collectifs par les renégats de Benghazi. Mais, certaines sont violées devant leur famille. Quelle Libye veulent-ils diriger ? Pourquoi l’Otan permet ça ? Hier, les soldats de l’apocalypse ont envoyé leurs protégés attaquer la ville pétrolière de Bréga reprise par l’armée loyaliste. Échec et mat. Qui vous en dira un mot ? Personne. On verra bien comment ce pays pourra être pris depuis les airs.Une guerre ne se gagne pas dans les airs. On verra bien comment les renégats et criminels de Benghazi dirigeront un pays où, tout le monde est armé. Ces criminels de l’Otan ont plus tué de Libyens en 3 mois que Kadhafi en 40 ans.

Libyan women hold portraits of Colonel Gaddafi during a pro-regime protest in Tripoli yesterday

Défilé Pro-Kadhafi hier à Tripoli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *