Libye – Les renégats de Benghazi en action.

 

Ils ont de qui tenir. Quand on vend son pays pour un plat de lentilles, quand on s’allie avec des états voyous qui ne respectent aucune loi internationale à partir du moment où, cette dernière ne sied pas à sa vision et ses intérêts du moment, cas des soi disant puissances de l’OTAN, il n’y a pas de surprise.

Après avoir saccagé respectivement les Ambassades d’Algérie et du Vénézuela, les renégats de Benghazi sont entrés dans une nouvelle phase de leur vision sociétale, celle qui est d’être des perpétuels hors-la-loi, soutenus malheureusement par ceux qui sont sensés être les garants de ces lois-là. C’est une horde de chiens enragés qui sont, hélas, les alliés de la France. L’ex douce France de Charles Trenet transformée en prédatrice-guerrière, par Nicolas Sarkozy.

A propos de guerre préventive justement, l’Iran a averti en indiquant qu’il agirait en état de légitime défense en cas d’attaque, protestant contre des propos du président français Nicolas Sarkozy. Ceci fait suite au dérapage dudit président lors de la conférence des ambassadeurs de France. De frappes préventives contre l’Iran ? Passons. Revenons à nos moutons. Hier donc, les renégats de Benghazi, malgré les démentis des autorités nigériennes sur la supposée venue de Mouammar Kadhafi, on fait parler leur sempiternelle violence.

Je suivais tout à l’heure à la télévision, Nicolas Sarkozy qui est allé commémorer les 10 ans des attentats du 11 septembre à l’Ambassade américaine. Pour lui, les attentats ont été commis par   »des criminels, des terroristes, des barbares pour qui on ne peut même pas parler d’idéologie réelle » ajoutant que, « les démocraties doivent être fortes » et bla bla bla… Pourtant, il est leur allié en Libye. Une dichotomie ridicule.

Bref, les renégats de Benghazi se sont rendus en masse, hier,  à l’Ambassade du Niger, à Tripoli. Ils l’ont saccagé, mettant tout sans dessus dessous, brûlant une partie des documents et emportant de nombreux matériels informatiques. Heureusement, les diplomates et les employés étant mis au courant de cette agression et rapine, se sont très vite échappés des lieux. Quand leurs patrons occidentaux ne respectent aucune loi internationale, comment les fous de Benghazi peuvent respecter l’extraterritorialité ? Triste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *