Libye – Machiavélisme de Paris-Londres-Washington


Antoine de Saint-Exupéry disait: « La guerre n’est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus. » Ainsi, tous ceux qui projettent des guerres ne sont que des malades. Pire, lorsque cette guerre est menée par de faux prétextes visant à éliminer un autre homme, à l’image d’un adolf hitler -permettez-moi moi les minuscules-, qui avait des desseins d’extermination c’est à dire la mise à mort de millions de personnes, un va-t-en-guerre n’est qu’un nazi. N’en déplaise donc aux esprits chagrins qui lancent ici et là des cris d’orfraie.

On sait aujourd’hui que ceux qui attaquent la Libye ont des envies de sang, ont des envies de désordre, de chaos et d’instaurer pour leur simple bénéfice, au détriment du peuple libyen qui, disent-ils, aiment, que dis-je, adorent, la bérézina. Mouammar Kadhafi n’est pas Saddam Hussein. Certes, il est tout ce qu’il ya de détestable mais n’a jamais, malgré la propagandastaffel ambiante, jamais massacré son peuple. On peut le détester ou l’aimer mais, projetter de l’éliminer physiquement servira quels intérêts ?

Moussa Ibrahim, un porte-parole du gouvernement libyen a déclaré hier soir: « Notre objectif est la paix, la stabilité et l’unité de la Libye. Mais nous nous défendrons. Nous armons le peuple. Il y aura une nation de six millions de personnes en armes et nous nous battrons. Il n’y a aucun doute à avoir là-dessus ». Qui peut en douter ? Est-ce Mouammar Kadhafi qui a créé l’insurrection, déstabilisé son pays et sapé l’unité de celui-ci ? Non. On se souvient que le Gouvernement français, par la voix de son ex ministre des Affaires étrangères Michèle « Avion »-Marie (MAM), voulait apporter son soutien aux autorités tunisiennes lorsqu’un peuple aux mains nues se souleva.

Aujourd’hui, sans vergogne, la France, l’Angleterre et les Etats-Unis soutiennent des insurgés armés, qu’ils arment en réalité pour de basses besognes. Vous avez dit « deux poids deux mesures » ? Il serait aussi tolérable, au nom de la liberté d’expression, de caricaturer le Prophète Mahomet mais interdit de brocarder Barack Obama en nazi semble-t-il, à moins de faire partir du mouvement des Tie Party. Au nom de quel principe ?  Le Gouvernement américain a tenté en vain d’interdire la publication par le magazine allemand Der Spiegel, des photos dévoilant les exactions des soldats américains en Afghanistan contre la population civile en 2010. Obama n’a pas hésité d’envoyer 110 missiles de croisière Tomahawk sur la Libye (prix unitaire d’un …900 000 $ alors que des sans-abris pilulent aux Etats-Unis). hitler n’aurait pas fait mieux, s’il avait les moyens à cette époque.

Les gendarmes du monde outrepassent aujourd’hui la résolution des Nations unies, niant au passage la tentative de médiation de l’Union africaine. Pourquoi ? Simplement parce que ce ne sont que des marchands de la mort. Il n’y a jamais eu une guerre à but humanitaire ou juste. Cette dialectique des néo-cons s’apparente aux agissements nazis de la race pure. Nul ne détient la vérité mais eux, la détiennent. Ils ont raison et les autres ont tort. Selon nos informations, les coalisés doivent se réjouir de la mort (à confirmer puisqu’au média français n’en parle) d’un fils de Kadhafi, Khamis. Malgré les fissures de la coalition des croisés moyenâgeux, selon Vladimir Poutine, on a appris que le président Sarkozy se rend aujourd’hui à Solenzara, en Italie, pour galvaniser ses troupes.

Les vrais raisons de ce conflit ont été expliqués par le Canadien Michel Chossudovsky, un économiste, professeur à la faculté des sciences sociales de l’université d’Ottawa et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation,. Dans une vidéo vite trappée par Dailymotion, hier, et revenue à l’aide d’un autre posteur que le premier mais encore visible sur Youtube, il atteste que c’est la nouvelle guerre du pétrole qui n’a rien d’humanitaire. Cherchez l’erreur.  La propagandastaffel est en marche. Il faut vendre à l’opinion un mensonge abyssal. Mais, même si Kadhafi disparaît, les vrais dindons de la farce seront les membres de l’opposition libyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *