Libye – Otan: Chronique d’un mensonge élucidé.

 

J’ai été agréablement surpris, hier, en découvrant que la Panapresse (Agence de presse africaine) m’avait consacré un article. Je tiens à vous le faire partager ce dimanche. Il est donc parfois jouissif de voir son travail relayé voire reconnu par des tiers dont vous ne connaissez pas vraiment le nom. Du moins des personnes qui parlent de vous. Néanmoins, je connais l’Institution Panapresse. Bon dimanche. Allain Jules

Libye Raid OTAN – Les récentes bavures militaires de l’OTAN en Libye et les voix discordantes des membres de l’Alliance qui ont commencé à s’élever à propos de l’opération militaire en cours, viennent corroborer les mensonges véhiculés par le camp occidental sur cette guerre en Libye, affirme le chercheur Allain Jules. Dans un article publié par le «Nouvel Observateur» intitulé «L’implacable vérité sur le mensonge occidental», Allain Jules affirme que «le peuple occidental a fait le constat amer que la guerre contre la Libye de Mouammar Kadhafi lui a été vendue sur des plateaux de télévision avec maestria». Il rappelle les pronostics des experts qui «pensaient réellement que le conflit allait durer une semaine, voire deux», affirmant à l’égard du guide Kadhafi que «hélas, le donateur de l’Afrique et pourfendeur de l’Europe tient toujours bon».
Autre mensonge révélé par M. Jules concerne la nature des hommes qui conduisent «la révolution libyenne» qu’il a qualifié «d’hommes de l’Est libyen, de l’ancienne Cyrénaïque du roi Idriss Senoussi qui ont cru bon de prendre les armes pour déstabiliser un pays dont tous les indicateurs étaient au vert».

Il a également mentionné les conclusions d’une mission du Centre international de recherches et d’études sur le terrorisme et l’aide aux victimes du terrorisme (CIRET-AVT) soulignant que la «révolution libyenne n’est ni démocratique, ni spontanée. Il s’agit d’un soulèvement armé de la partie orientale du pays, dans un esprit de revanche et de dissidence qui tente de s’inscrire dans la dynamique du printemps arabe dont il ne relève cependant pas».

Selon M. Jules, la situation sur le terrain démontre une impasse totale «après trois mois de turpitudes et face à la résistance du régime Kadhafi qui a multiplié des appels à la paix et malgré les bombardements de l’OTAN, rien n’y fait. Tous les scénarii sont préparés, notamment celui d’un assassinat de Kadhafi et même d’une nouvelle violation de la résolution 1973 de l’ONU, avec un déploiement des troupes au sol ne peuvent masquer l’échec cuisant de cette guerre qui déssert chaque jour davantage les puissances occidentales».

Il a dénoncé l’exigence des pays occidentaux réclamant le départ du guide  Mouammar Kadhafi, affirmant que cette revendication «ne réside sur rien et est aussi une violation manifeste du droit international. Aucun peuple ou dirigeant du monde n’a de droit sur un président d’un quelconque pays».

Pour ce bloggeur, le pot-aux-roses a été découvert avec toutes les promesses faites «par les renégats de Benghazi à ceux qui font la révolution à leur place. Non seulement, une base israélienne sera installée à la frontière avec l’Algérie, mais le CNT a promis de reconnaître l’Etat d’Israël».

Sur le plan économique, M. Jules a affirmé que l’opposition à Benghazi  pour combler le tout octroiera des décennies de concessions pour l’exploitation du pétrole libyen et du gaz, remettant en cause la nationalisation de ces produits qui font de la Libye le pays d’Afrique qui a le Produit intérieur brut le plus élevé.

Panapresse le 24/06/2011

Pour la route, mon passage à Télésud


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *