Libye – Pourquoi l’OTAN a perdu la guerre ?

 

Non, ce n’est pas une boutade. C’est véridique. Comme toujours mentionné dans les divers posts concernant la Libye, personne ne peut prendre un pays en apesanteur. la stratégie de Kadhafi est gagnante. Aujourd’hui, la guerre médiatique est un enjeu majeur. Le sachant, l’OTAN, à chaque fois qu’elle cherchait à bombarder une ville s’assurait que les médias étaient de son côté. Ainsi, personne ne parlait de la destructions du minimum vital des habitants (eau, gaz, électricité et denrées alimentaires), ce qui est en somme, un crime de guerre.

Le nouveau discours selon lequel elle (OTAN) restera en Libye tant que Mouammar Kadhafi est vivant, est la première erreur de ces gens. Elle s’est manifestée dès le début du conflit, lorsque ce dernier souhaitait négocier. On parlait alors de « tigre de papier », de ruse. Or, la clé de ce conflit n’est pas Kadhafi mais le peuple libyen. Hélas, le menu libyen est alléchant, mais, il fallait faire attention aux ingrédients. En partant au front sur des idées reçues, des voltiges mensongères et la soif de pétrole, les pays membres de l’OTAN se sont sabordés.

Le tour d’horizon des mesures phares des handicapés mentaux qui font la guerre à la Libye est: Kadhafi, Kadhafi, Kadhafi. Si c’est un programme, alors, ils ont intérêt à réviser leurs classiques mal assimilés. La rapidité avec laquelle ils ont crié victoire démontre aujourd’hui que c’était de l’esbroufe. D’ailleurs, j’ai entendu à la télévision, une journaliste déclarer, pince sans rire, que, le dernier bastion de Mouammar Kadhafi va tomber et la guerre sera finie. Soit c’est de l’ignorance, soit c’est de la propagande.

Lorsque l’OTAN tue des civils, en bombardant à tout va, nos médias « meanstream » ne disent rien.  Pour cacher ces crimes contre l’humanité, notamment à Zliten où, le massacre avait fait pas moins de 85 civils. Faut-il quand même rappeler à ceux qui lancent aujourd’hui des cris d’orfraie suite à l’offensive loyaliste à Zahouïa (vidéo) que l’OTAN a délibéremment tué un fils Kadhafi, sa femme et ses 3 enfants ? Où étaient-ils ? Sur SkyNews, les journalistes pleurent la perte de civils. Lesquels ? Les renégats armés et dépareillés de benghazi ?

Ce que n’avait pas prévu l’OTAN, d’où sont entêtement, c’est la résistance du peuple libyen et de Mouammar Kadhafi. La coalition armée la plus puissante du monde qui, après 7 mois, n’arrive pas à battre un petit peuple de 6 millions d’habitants. Les divagations de Luis Moreno-Ocampo, responsable de la CPI le bras armé de l’OTAN, n’y feront rien. S’il veut être crédible, qu’il aille aux Etats-Unis arrêter Bush Jr. et ses complices. Qu’il diligente une enquête pour déterminer les responsabilités de l’OTAN dans ses crimes de guerre en Libye et de ses sous-fifres de Benghazi.

L’OTAN a perdu la guerre parce qu’elle est aujourd’hui incapable de résoudre les problèmes de paix. La pacification de la Libye ne passera que par le dialogue et la non exclusion du clan Kadhafi dans une éventuelle démocratie. Il ne faut pas avoir fait Science Po’ pour le comprendre. Hélas, les apprentis sorciers qui croient que la mort ou l’arrestation de Kadhafi changeront quelque chose, se trompent royalement.  En misant sur la force, ils comprendront, bientôt, que le plan de Mouammar Kadhafi a été mis en place pour une guérilla sans fin.

Considérant que ces renégats de Benghazi sont simplement des combattants de circonstance, l’OTAN a-t-il prévu les « qui » sécuriseront la Libye ? Une fois que le « docteur », le « professeur » ou l’ »étudiant » retournera à ses obligations, qu’adviendra-t-il du reste ? D’autant plus que ces derniers n’ont véritablement jamais combattu, profitant essentiellement des bombardements meurtriers de l’OTAN. Vous aurez donc compris que rien n’est terminé, au contraire, tout commence. Comme l’indiquait Mouammar Kadhafi, hier, malgré les salmigondis de l’OTAN, cette dernière n’a plus la capacité de mener une guerre pendant longtemps, face à celle d’usure qui se profile à l’horizon.

Quand on ajoute à tout ce brouhaha, les dissensions au sein du CNT, la brouille à Benghazi entre OTAN et rebelles dont les médias ne parlent pas, ce n’est pas demain la veille. La mauvaise appréciation du terrain, le CNT qui a pris les Occidentaux pour des gobe-mouches en assénant la pire des contrevérités, notamment, sur les 6000 morts de Kadhafi et tutti quanti, considérant au passage que ce dernier n’est pas populaire, ceci coûte cher aujourd’hui. En vérité, cette petite clique qui se croit tout permis, voulant imposer au monde entier leur vision sociétale, ne savent pas dans quel bourbier ils se sont mis. Vouloir créer en Libye, une démocratie d’exclusion, les disqualifie. Leur but était simplement de liquider l’empêcheur de tourner en rond et/ou homme s’opposant au vol des richesses libyennes. L’ONU est une organisation perfide et ténébreuse. L’OTAN, une organisation terroriste. Point.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *