Libye – Seule l’Amérique peut renverser Kadhafi

 

Kadhafi et Obama 

Étrange !

Les coalisés ne savent plus à quels saints se vouer pour dénoncer le régime libyen. Entre propagande mensongère et réactions ridicules, les indignations sélectives se suivent et se poursuivent à la vitesse grand V. La nouvelle du jour vient du fait que, finalement, Nicolas Sarkozy le président français et David Cameron le premier ministre britannique ne sont que des clowns corvéables et malléables à souhait.

Le drame c’est que, ils ont été manipulés par un charlatan et pseudo stratège en guerre: Bernard-Botul-Henri Levy. En donnant un blanc-seing aux insurgés, autorisés à tout utiliser, malgré l’appui des forces de l’OTAN, rien n’y fait. Alors, les occidentaux prennent pour argent comptant, tout ce que ces scélérats racontent. Ainsi, selon Raafat Yahay Mustafa, un étudiant ingénieur de 29 ans, l’armée loyaliste de Mouammar Kadhafi, a commencé à utiliser les bombes à sous-munitions il y a une semaine.

Bientôt, on nous dira que Kadhafi mange des petits enfants, et que sa famille suce du sang humain, ou que les milliers de personnes qui vont dormir chaque soir aux alentours du palais du guide libyen, le font sous la contrainte. N’avoir pas mesurer les forces de Kadhafi et surtout d’avoir sous-estimé l’adhésion de son peuple fait l’échec actuel des rois du monde.

Diantre !

Alors que les combats se sont intensifiés aujourd’hui à Misrata, ville à l’est de Tripoli assiégée et pilonnée depuis près de deux mois par les forces du colonel Kadhafi, l’OTAN annonce sans vergogne que, dans leur camp, il n’y a plus… de munition révèle le Washington Post. Un appel du pied aux Américains, qui ne combattent plusb et ne font que des vols de reconnaissance… Les coalisés, depuis cette guerre, n’ont cessé de violer la résolution 1973 de l’ONU, au grand dam des russes, qui commencent à dénoncer de plus en plus cette guerre injuste et ridicule. Ah, il faut sauver les populations civiles…armées, ces renégats honteux.

Alors que ces racistes européens veulent surtout le départ de Mouammar Kadhafi sans trop savoir pourquoi, il sera difficile à ceux qui ont enclenché cette guerre de gouverner. Tout d’abord, en mettant en avant un drapeau, puis en refusant tout compromis -normal-, ils savent très bien que si des élections sont organisées, aucun d’eux ne peut battre Kadhafi ou même un membre de sa famille. On comprend donc pourquoi la solution, sans vraiment m’avancer, risque d’être une sécession. Ainsi dépecée, la Libye sera donc à la merci de ces puissances, pour l’exploiton ad vitam aeternam de son sous-sol.

Que Dieu bénisse la Libye !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *