Libye – situation du jour: rebelles défaits à Brega.

 

Comme tous les jours, ils nous annoncent qu’ils combattent âprement et conquierent des villes. Leur chance, c’est que leur parole morbide et mortifère est toujours relayée, hélas, dans les grands médias comme des paroles d’Evangile. On n’est pas au première mensonge mais au énième. Incapables de compter sur eux-mêmes, ils s’appuient sur ceux qui font la révolution à leur place avec leurs bombardements meurtriers. Brega reste aux mains de Mouammar Kadhafi (voir vidéo en dessous)

SOS SABHA !

Quant à Sabha la ville martyre dont nous parlions hier, les bombardements injustifiés de l’OTAN ont crée une épidémie. Et dire que ces gens disent défendre les civils. Or, à Sabha, les bombardements ont coupé les points de communication, les centres de distribution d’électricité, l’approvisionnement de l’eau et du gaz. Du coup, l’eau polluée, les aliments avariés et tutti quanti sont le lots quotidien de ses habitants. Un constat amer. Début de choléra, de rougeole, de famine. Besoin urgent d’un acheminement de vaccin car, l’hôpital sur place est en pénurie.  N’est-ce pas criminel tout ça ?

Quant aux renégats de Benghazi, ils ont annoncé comme à leur habitude, contrôler le port de Brega. Les médias sont encore tombés dans les panneau. Or, ils ont eu une véritable déculottée. Tiens on nous annonce depuis 5 mois qu’ils contrôlent l’est de la Libye. Brega est sans doute au sud de la Libye. L’OTAN, et ceux qui la soutiennent, après le massacre de 85 civils à Zliten, la destruction des denrées alimentaires pour punir ou forcer la population civile à se lever contre Mouammar Kadhafi, ne sont que des monstres, des criminels. Ils ont perdu tout sens de la valeur humaine. Ce sont des barbares, que dis-je, des animaux. En philosophie, lorsque nous étions lycéens, on nous disait que la commune mesure entre l’homme et l’animal c’est l’instinct. Mais, l’homme, le vrai, a en plus: la raison. Ce sont donc des animaux.

BREGA AUJOURD’HUI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *