Libye – SOS des renégats de Benghazi: la révolution impopulaire.

 

La révolution impopulaire du CNT laisse peu à peu la place à une révolution populaire des patriotes et loyalistes libyens. Si la Libye m’était contée, la vérité me sera-t-elle dite ? Si la Libye ne connaissait pas une révolution par procuration et par conséquent qui n’existe pas, m’aurait-on ainsi menti ? Au fil des jours, la tendance est entrain de se renverser tellement,  que, les limites de la propagandastaffel  se font jour. Parce qu’ils ont pris les armes, c’est par les armes que le peuple fier libyen leur répond.

Le retour de Saadi Kadhafi, l’ex footeux exilé un temps au Niger, en Libye, a boosté les forces légitimes, les loyalistes et patriotes Libyens. Son arrivée a coïncidé avec l’entrée dans la guerre qui est imposée à la Libye libre, fière et souveraine, celle dépourvue des colons, pilleurs et prédateurs. Que veut donc cette chose, ce machin nommé CNT qui assiste à sa révolution par procuration et surtout impopulaire puisque l’adhésion du peuple se fait attendre ?

  • Le CNT demande à Interpol de lancer un mandat d’arrêt contre Saadi Kadhafi
  • Le CNT demande que l’OTAN intensifie ses bombardements à Syrte et Bani Walid

Ces aveux mettent forcément à mal, la doxa des médias « meanstream » qui sont de plus en plus en difficulté puisqu’ils chantaient la victoire de leurs poulains du CNT. Il me souvient avoir lu des verbigérations dans le style « le peuple a renversé un régime autoritaire »; « le nouveau régime » et tutti quanti. 

La vérité devient vraiment palpable. Les renégats du CNT ne peut prendre la Libye, encore moins la gouverner. Enfin, c’est possible, par la terreur qu’il installe peu à peu, avec  l’appui des prédateurs et suceurs du sang innocent des Libyens qui ne leur ont rien demandé. Cette révolution devient tellement populaire qu’il faut plus bombarder pur asseoir son pouvoir…inexistant.

Sur le front de la Tripolitaine, c’est la gueule de bois. Le redéploiement des forces vertes et/ou kadhafites est tellement évident qu’il y a de quoi sourire lorsque les renégats de Benghazi demandent que les villes de Syrte ou de Bani Walid soient encore plus bombardées.

Depuis le 24 juin dernier, sur la chaîne Télésud, contrairement aux éditocrates et menteurs de nos médias, nous savions plus ou moins ce qui allait se passer face à la puissance de feu disproportionnée de l’OTAN et à la force d’un peuple fier, celui de la vraie Libye éloignée des traîtres, ces félons vendus au kit-kat.

A ce soir chers résistants !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *