Libye-Tunisie : la Tunisie va-t-elle se coucher devant le CNT ?

 

 

La demande d’extradition de l’ancien Premier ministre de Mouammar Kadhafi, Al Baghdadi Ali al Mahmoudi, sera examinée le 8 novembre prochain selon son conseil, Me Mabrouk Korchid. Ce dernier, qui avait mis en avant les menaces planant sur la vie de son client s’il était extradé en Libye a bien raison. La folie meurtrière du Conseil national de transition (CNT), agrégat de renégats, de malfrats, de traîtres, d’islamistes obscurantistes et de bandits de grands chemins n’est plus à démontrer. La justice tunisienne le sait. Ce serait vraiment la pire chose qui puisse arriver si ce technocrate et médecin est extradé. 

Al Baghdadi se déclare lui-même « prêt à coopérer avec le CNT à condition qu’ils abandonnent leur demande d’extradition et les campagnes négatives contre sa personne », précisant n’avoir eu « aucun rôle militaire » sous le régime du guide libyen Mouammar Kadhafi. Si la Tunisie s’associe à ce nouveau lynchage probable d’une autorité libyenne, elle démontrera qu’elle n’est pas une démocratie.

A partir du moment où les médias meanstream mettent en avant que la Tunisie et la Libye sont liées par une convention d’entraide et de coopération judiciaires, qui prévoit notamment des mesures d’extradition, il faut se poser des questions. De quelle Tunisie et de quelle Libye parle-t-on ? D’un côté, le CNT ne peut s’appuyer sur ce qui l’arrange concernant le régime Kadhafi, et de l’autre, renier ce que Mouammar Kadhafi a fait en 42 ans qui ne les arrangent pas. La logique voudrait donc qu’ils renient tout.

Une jurisprudence humanitaire devrait être mise en avant, d’autant que la justice tunisienne ne peut ignorer le pedigree extra-judiciaire de la clique des sous-fifres de l’OTAN qui tuent comme leurs maîtres. Al Baghdadi n’a pas à être inquiété. Ni l’inconsistance Organisation des nations unies (ONU), ni ce machin hypocrite qu’est la Cour pénale internationale n’ont cherché à poursuivre cet homme. Me Kourchid a déclaré lundi dernier ce que tout le monde sait, son client est en danger de mort s’il est extradé, après l’assassinat de Mouammar Kadhafi. D’ailleurs, pourquoi ces meurtriers ne sont pas inquiétés ?

A moins que la pression ne vienne des prédateurs qui ont fait une guerre injuste à la Libye en ayant en ligne de mire l’assassinat inique du guide Kadhafi, mais, la justice tunisienne doit se passer du joug occidental. Probablement, Al Baghdadi doit détenir les secrets de l’Etat légitime libyen, pas celui issu du complot ourdi par les Occidentaux et par conséquent, il devient une cible. De quoi ont-ils peur à Paris, Washington, Londres et Benghazi ? Faut-il mettre en avant la prime à la félonie au détriment de la fidélité ?

Si la justice tunisienne cède aux sirènes des vampires en envoyant un innocent aux mains de meurtriers sans foi ni loi, un homme, elle prouvera que les années Ben Ali dictent encore sa conduite. 


Une pensée sur “Libye-Tunisie : la Tunisie va-t-elle se coucher devant le CNT ?

  • avatar
    4 novembre 2011 à 1 01 24 112411
    Permalink

    Si on pense que l’OTAN va contiinuer à soutenir lontemp le CNT, c’est qu’on n’a pas compris que c’est d’ennemis que les USA ont besoin. Si la Tunisie livre cet homme, ce sera une raison éventuelle pour la diaboliser elle aussi.

    PJCA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *