L’idéalisme Français face à l’Autisme Allemand

Le Gouvernement économique Européen est donc mort-né, Nicolas Sarkozy ayant donc renoncé à ce projet ardemment défendu par une France remise hier à sa place par une Chancelière Merkel ayant balayé cette idée saugrenue (pour les Allemands) d’un revers de main…

Pour les Allemands, le seul Gouvernement économique qu’ils seraient susceptibles de tolérer étant … une réunion « pragmatique » et deux fois l’an des 27 Chefs d’Etat et de Gouvernement qui prendraient en charge les expéditions punitives à l’encontre de ceux des membres n’ayant pas démontré qu’ils étaient dignes de faire partie de cette Union parfaite ! Victoire incontestable donc pour l’orthodoxie Berlinoise et règne sans partage de la discipline budgétaire et de son pendant, à savoir les mesures de rétorsion et autres amendes vis-à-vis des mauvais élèves.

Fiasco cuisant par ailleurs du doux rêve français de se doter d’une institution à même de gouverner les finances de la zone Euro, acte final et dans la droite ligne du lancement de la monnaie unique qui poserait les dernières pierres à cet édifice par l’établissement d’une Trésorerie Européenne – en complément de la Banque Centrale Européenne – à l’instar de tout pays digne de ce nom.

Rejetant donc avec brutalité le « Gouvernement économique », les Allemands optent donc pour la « Gouvernance Economique », glissement sémantique ayant pour seul et unique objectif de faire passer le message suivant : le contribuable Allemand ne garantira aucune « Trésorerie Européenne » qui cautionnerait les folies Grecques ou autres…

Sachant que les deux membres de cette axe Paris-Berlin (qui se comprennent de moins en moins) auront très prochainement à gérer le défaut de paiement Grec, que ce pays reste ou soit déjà sorti de la zone Euro… La seule préoccupation des Allemands dans le cadre de la déconfiture annoncée de la Grèce et des souffrances supplémentaires de sa population étant que les Banques Grecques (pour leurs liens étroits avec les établissements financiers et entreprises Allemands) obtiennent le soutien nécessaire afin de remplir leurs obligations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *