L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté

Madames et messieurs, British Petroleum (BP) a menti à toute la population – encore une fois – à propos de ce qui se passe réellement dans le golfe du Mexique suite à l’explosion de la plateforme du Deepwater Horizon le 20 avril dernier, qu’elle louait de l’opérateur Transocean Ltd.

Sauf que cette fois-ci, la manipulation de la réalité dépasse tout entendement. Suite aux efforts infructueux continuels durant tout l’été de colmater la plus importante fuite de pétrole de l’histoire des États-Unis, BP a plutôt opté pour tromper la population en présentant un colmatage d’un autre puits. Vous avez bien lu: BP, avec l’aide de l’administration Obama et des médias traditionnels, ont procédé à un spectacle orwellien de miroirs et de fumée en colmatant un autre puits que celui qui avait explosé le 20 avril.

Ces affirmations ne sont pas à prendre à la légère et elles sont soutenues par des évidences et preuves qui sont soumises à l’examen des lecteurs et des lectrices.

Tout d’abord, il est important de prendre connaissance du document officiel produit par British Petroleum conjointement avec le US Minerals Management Service (MMS). Selon ce document public, il existe deux puits dans la région où le déversement s’est produit. Le premier, le Puits « A » (Well A), a été percé plus tôt cette année et a rencontré des problèmes et fut par la suite colmaté et abandonné. Cela a été confirmé lors de l’émission américaine « 60 minutes » de CBS par un témoin, Mike Williams (vidéo disponible ici). Par la suite, le Puits « B » (Well B) a été percé pour finalement résulter en l’explosion et la destruction de la plateforme du Deepwater Horizon. (Prendre note que dans le document se trouve une erreur de rédaction à la page 10 du MMS PDF concernant la coordonnée Y pour le Puits B. La coordonnée est correctement inscrite en page 3 et 11. Vous remarquerez que la personne (dyslexique?) qui a écrit le rapport a inversé un ‘1’ et un ‘4’ à la page 10. Ceci est important parce qu’une grande confusion pourrait en résulter: la véritable coordonnée du Puits B devrait être Y=10431494, et non pas Y=10434194)

Cela est clairement visible en première page du document de BP et du MMS. BP a reçu la permission du MMS de percer deux puits dans le bloc « 252 Mississippi Canyon Area » (MC252). La localisation du bloc porte le numéro OCS-G 32306 et à l’intérieur de celui-ci se trouve inscrit le Puits A et le Puits B qui furent tous deux prévus et approuvés par le MMS. Voilà l’information cruciale que BP, le gouvernement américain et les grands médias ont omis de révéler au public. Tout cela est clairement indiqué sur la carte fournie par BP à la page 3 du même document, où il est possible de voir exactement le positionnement du Puits A et B. En page 8, dans la section « Tentative Schedule of Proposed Activities« , on peut y voir le début proposé des travaux des deux puits et du délais de 100 jours accordés pour réaliser les travaux aux deux emplacements qui sont décrits comme devant être « percés et ensuite temporairement abandonnés ». Il semble que BP et Transocean n’ont pas su respecter les délais prescrits, mais il n’en demeure pas moins que deux puits ont été percés; le Puits A et ensuite le Puits B.

Venant soutenir l’évidence que ces deux puits furent bel et bien percés, se trouve cet autre document officiel datant du 27 avril 2010 concernant les deux autres puits de secours devant être percés d’urgence pour intercepter et aider à colmater le Puits B qui a explosé le 10 avril 2010, entrainant la destruction du Deepwater Horizon. Ces deux puits de secours portent les noms de Puits « C » et Puits « D », tel que visible en première page.

Voir aussi cette courte vidéo qui révèle leur mensonge. La coordonnée X, dans le coin en haut à gauche de l’écran du ROV (ROV est un sigle en anglais pour Remote Operated Vehicle – littéralement, « véhicule commandé à distance ») est ce qui nous intéresse. Elle est en fait inscrite à côté de la lettre « E » pour « East », mais lorsqu’on retourne au plan initial d’exploration que BP a fourni, cela signifie l’axe X sur la carte du fond marin. L’image de la vidéo est quelque peu floue, mais il est possible d’y distinguer: « E: 1202512.35 ». Quelques secondes plus tard, on peut apercevoir une autre coordonnée: « E: 1202879.69 ». Ensuite, quelques autres secondes après, lorsque la scène change de nouveau, le ROV se situe à « E: 1202496.94 ».

De retour au document PDF ci-haut mentionné du Minerals Management Service — BP a demandé les permis pour forer le Puits A situé à « X:1202803.88 » et le Puits B à « X: 1202514.00 ». Aussi clair que le jour. Deux puits furent percés, rapporté seulement qu’à une ou deux reprises par les médias.

BP répand de la désinformation. Ces deux images comparatives (cliquez pour agrandir) prouvent bien l’existence des deux puits forés, à deux emplacements distinctifs.

Ci-dessous, vous trouverez des images supplémentaires pour documenter tout cela davantage.

Ici, une image du plan de BP pour le forage du Puits A, suivi d’une capture d’écran de la seconde des trois prises de vue provenant de la vidéo ci-haut:

Voici une autre vidéo capturée le 13 juin 2010 montrant le ROV à « X: 1202800.32 », bien que les chiffres changent légèrement alors qu’il est ballotté par le courant océanique. Ceci n’est qu’à un cheveu de « X-1202803.88 », où le Puits A se trouve, et cette fine distance est celle du ROV le séparant de l’équipement lui-même. Le ROV fait donc face au Puits A:

Maintenant que le Puits A a été repéré, lieu où se trouve les véhicules commandés à distance de BP, voici des images plus rares. Changement de site: on aperçoit l’emplacement du Puits B, tel que documenté dans les plans que BP a soumis au gouvernement, suivi par les captures d’écran de la première et troisième scène de la première vidéo de RT présentée ci-haut.

En ne faisant paraitre dans le médias que l’existence d’un puits alors qu’il en existe véritablement deux, soit que BP ment délibérément ou donne de la fausse information pour tenter de lancer les observateurs sur de fausses pistes. Deux puits, deux emplacements distincts, deux têtes de puits et tout le reste de l’équipement. Nonobstant ces faits, les vidéos des sous-marins Skandi montrent le Puits A sur les réseaux télévisés comme étant le puits qu’ils prétendent avoir colmaté, alors qu’on peut clairement apercevoir un puits à l’endroit « B » qui continue toujours de rejeter du pétrole dans la vidéo Youtube .

Maintenant que l’existence de ces deux puits est bien établie, bien que BP a officiellement dénié cette information, allant jusqu’à nier avoir reçu la permission de percer le Puits B, comment savoir si BP a réellement présenté des images du colmatage du bon puits, c’est-à-dire du Puits « B » qui a explosé le 20 avril et déversé des milliards de litres de pétrole, au lieu du « A »?

Il suffit simplement de porter attention aux coordonnées de positionnement ultra-précises des robots sous-marins que BP a utilisé pour travailler sur les puits et qui nous ont fourni les images vues à la télévision, et de les comparer avec les coordonnées citées dans le document de BP et du MMS (Ceci est exposé en détail dans cette série de 4 vidéos).

Les documents de BP montrent la localisation du Puits A à « X:1202803.88 » et leur ROV indique « X-1202802.63 ». Les plans d’exploration de BP indiquent que le Puits B devait être foré à « X:1202514.00 » et leur ROV apparait positionné en face d’un différent puits avec d’importantes fuites de pétrole situé à « X-1202476.56 ». Les coordonnées des ROV ne peuvent jamais être exactement les mêmes que celles indiquées dans le document de BP, parce que ces dernières sont l’emplacement précis du centre du puits. Pour avoir exactement les mêmes chiffres à la décimale près, les ROVs devraient filmer directement à l’intérieur des caissons des puits, ce qui est, évidemment, impossible. De plus, les robots sous-marins doivent maintenir une certaine distance entre eux et du centre du puits pour être en mesure de filmer ce que BP veut voir.

Un exemple frappant de ce tour de manège est disponible dans cette vidéo de MSNBC du 18 juin 2010 à l’émission Countdown de Keith Olbermann. Alors que Olbermann et son invité discutent du Puits B, les coordonnées que montre le ROV indiquent qu’on nous montre en réalité le Puits A:

BP  a annoncé au monde entier que le puits (B) ayant explosé le 20 avril et entrainé la perte du Deepwater Horizon aurait finalement été colmaté entre le 16 et le 19 juillet 2010. Notez bien encore une fois les coordonnées du ROV dans cette vidéo de BP datant du 16 juillet 2010. BP prétend avoir colmaté le Puits B alors qu’on nous montre des images du Puits A:

Voilà. Le Deepwater Horizon forait au second site et BP a menti. Tout ce qu’on a besoin de faire est de regarder les images et les coordonnées du Puits A et Puits B pour constater qu’il y a effectivement deux sites, deux puits exploités et que les deux avaient d’importantes fuites et qu’on nous a présenté, à la fin juillet, le Puits A qui semble avoir été proprement colmaté.

Nous aurions évidemment besoin d’explications de la part de BP et du gouvernement américain pour faire la lumière sur tout cela, mais nous pouvons théoriser de façon assez précise que l’explosion géante qui est provenue du fond marin et remontée jusqu’à la surface à travers la plateforme de forage, la faisant ainsi exploser, fut assez puissante pour aussi endommager le Puits A, qui se trouve qu’à quelques dizaines ou centaines de mètres du Puits B. Des rapports ont indiqué que le bloc obturateur de puits (BOP) aurait été projeté à des kilomètres de distance du site du Puits B par la force de l’explosion.

Il est alors fort possible que les deux puits furent endommagés et que le Puits B, où le Deepwater était en train de travailler, est totalement détruit si l’histoire du BOP est correcte. BP a probablement présenté le site A dans 99,9% des cas pour faire en sorte qu’il puisse mettre en place cette charade de remplacement du bouchon sur celui-là, qui avait initialement été colmaté en 2009 avant la venue de l’ouragan qui avait soufflé dans la région. Ils ont accidentellement laissé les images en direct des ROVs Skandi rouler à quelques reprises et heureusement, des gens qui ne savaient pas ce qu’ils avaient entre les mains les ont téléversés (uploaded) sur Youtube. Elles ont par la suite été trouvées – trois vidéos du pétrole provenant d’un puits que BP déclare n’avoir jamais construit.

Le Puits B est encore là, si tout cela est correct, toujours détruit et ce à point tel qu’il est impossible de le colmater à son embouchure. Et même s’il pouvait l’être, BP a rapporté avoir trouvé des fuites provenant du caisson, signifiant que même s’il arrivait à colmater avec succès ce puits, le pétrole continuerait de s’échapper du caisson fracassé ainsi que du fond marin où plusieurs cheminées se sont formées. Mais on a déclaré à la population qu’il n’existe pas, alors on s’imagine que c’est le cas. Même si ces images prouvent le contraire.

François Marginean

Autres articles à consulter dans cette série sur la catastrophe de BP:

BP, les médias et Obama mentent: impossible de colmater le volcan de pétrole

Pandémie de pétrole

Deepwater Horizon – Le geyser de pétrole se poursuit

Le Tchernobyl des pétrolières

35 pensées sur “L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté

  • avatar
    1 septembre 2010 à 3 03 10 09109
    Permalink

    François

    Vous êtes un éveilleur de consciences. Faut-il se surprendre de tous ces mensonges, tant sont gigantesques les enjeux financiers de cette tragédie? Si BP peut ainsi mentir sur des questions techniques, comme vous l’avez fort bien exposé, peut-il aussi mentir sur les indemnités qui devraient être versées aux victimes de ce désastre écologique. Si les républicains renversement la majorité démocrate, en novembre prochain, le gouvernement de Barack Obama imposera-t-il une amende pour grave négligence en violation du Clean Water Act, qui se situerait entre 4,5 et 21 milliards de dollars? Et dire que BP déclare qu’il n’exclut pas d’exploiter à nouveau ce gisement.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 6 06 58 09589
    Permalink

    Ça fait quelques fois qu’on me dit ça. Je me vois plutôt comme un passeur d’information. Mais puisque l’information éveille la conscience, j’imagine que c’est le résultat final, ce qui n’est pas mauvais en soi.

    Pour ce qui est de BP, lorsqu’on est responsable de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire des États-Unis, j’imagine que c’est embarrassant. Mais puisque nous vivons dans une culture de corruption et de mensonge, en plus de dealer avec des corporations sans âme ni conscience, et bien on a la situation actuelle.

    BP a été un des plus gros contributeurs de fond à la campagne électorale de Barack Obama. Les élections de mi-terme en novembre approchent, combiné à cela le désir de BP de limiter ses responsabilités civiles et vous avez un groupe de gens qui n’ont pas intérêt à ce que le peuple sache réellement ce qui se passe et ils prendront tous les moyens pour cacher et faire oublier cette catastrophe qui est TRÈS LOIN D’ÊTRE TERMINÉE.

    Merci, Pierre.

    À bientôt.

    François Marginean

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 7 07 19 09199
    Permalink

    Mais ce sont les mêmes, BP, qui ont fait installer la dictature du Sha par Londres et Washington en Iran si je ne m’abuse? Après avoir perdu en cour leur plainte…

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 7 07 27 09279
      Permalink

      Alors je ne suis pas surpris du tout de ses agissements. Les bourgeois sont prêts à tout pour continuer de faire du profit.

      Il n’y aura jamais meilleure conscience que celle du peuple et tant que des minorités parasitaires seront propriétaires de ces grands moyens de production, on pourra s’attendre aux secrets les plus gênants.

      BP a un lourd passé, sanglant devrais-je dire. La dictature théologique actuelle en Iran, est le fruit de la haine qui a grandi sous la dictature du Sha.

      BP en est en partie responsable. Comme ses semblables, Exxon, elle est prête à fomenter des Coups d’État pour continuer de piller les ressources d’un État. En 2002, ce sont les pétrolières états-uniennes, pillant le pétrole vénézuélien à rabais, qui ont dépêché la maison blanche d’agir contre le président démocratiquement élu, Hugo Chavez. Ce dernier fut enlevé, séquestré et une assermentation suivit de près ces actes criminels orchestrés par la maison blanche, Reporters Sans Frontières, RCTV, Globovision et une panoplie de petits bourgeois vénézuéliens et étrangers du Venezuela.

      Je ne serai donc jamais surpris de leurs mensonges.

      Encore une fois, la seule solution me paraît fort simple! La révolution!

      Répondre
      • avatar
        1 septembre 2010 à 20 08 51 09519
        Permalink

        La révolution !! réveille on n’ est plus en 1789 qu’ est ce que tu vas faire contre des tanks, des avions de chasse, des hélicos apache, des drones, des mini nukes …

        Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 7 07 24 09249
    Permalink

    C’est à peu près ça. Ils ont pus récupérer leur deal pétrolier dès que le Shah a pris le pouvoir. Ces multinationales sont allergiques à la démocratie et aux ristournes au peuple des pays où ils exploitent le pétrole.

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 7 07 30 09309
      Permalink

      Oui, je connais… Font dur. Et ils peuvent, tout comme Monsanto -Agent Orange et les millions de morts- par exemple, continuer leurs activités sans se faire déranger par Interpol ou je ne sais quel outil, bourgeois dans le fond.

      Je dis ça parce que tous les derniers chefs d’Interpol étaient des criminels. Même un ancien SS a pu porter le chapeau!

      Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 7 07 32 09329
    Permalink

    En tout cas, merci pour l’information. Mais c’est vraiment dégueulasse… pourquoi n’en entendons-nous pas parler d’avantage dans les médias? Juste à cause de Bastarache?

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 7 07 37 09379
      Permalink

      Parce que nous n’avons presque plus de presse véritablement orienté vers la diffusion de la vérité, mais bien des « presstitués »!

      C’est pourquoi vous êtes ici, chez CentPapiers!

      Vive les médias alternatifs! 😉

      Répondre
        • avatar
          1 septembre 2010 à 12 12 01 09019
          Permalink

          Tiens, votre presse est baillonnée comme chez nous en France? Fais taire la presse, tu fais taire la démocratie

          Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 7 07 35 09359
    Permalink

    Me donnez-vous la permission de reproduire votre texte, avec votre nom en bas, la source, le lien vers ici, sur mon blogue?

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 7 07 39 09399
      Permalink

      Bien certainement, avec plaisir et en tout temps. N’haïssez pas les médias, soyez les médias, qu’ils disent!

      Merci de faire circuler, en autant que l’auteur soit nommé et la source mise en lien hyperactif, et que le texte ne soit pas modifié.

      Merci aussi pour votre politesse d’avoir demandé auparavant.

      François Marginean

      Répondre
  • Ping : L’incroyable arnaque de BP: le puits (B) qui n’a jamais été colmaté « Quand le matérialisme s'en mêle…

  • avatar
    1 septembre 2010 à 8 08 17 09179
    Permalink

    Que se passe-t-il? L’article est apparu trois fois en tant que commentaire???

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 8 08 36 09369
    Permalink

    Euh, je crois qu’en le mettant sur mon blogue, un commentaire s’est produit tout seul ici.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 9 09 36 09369
    Permalink

    C’est ce qu’on appelle un « Ping ». Entre sites WordPress, un lien de référence chez l’un deux se signalera sur l’autre site. J’imagine que c’est une façon de savoir qui a repris l’article.

    FM

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 10 10 03 09039
    Permalink

    @ François Marginean

    Venant après votre série sur le H1 N1, votre suivi de cette affaire Deepwater vous confirme comme le dénonciateur privilégié dans la francophonie des crimes du système. Puis-je vous suggérer de publier cet article sur Agoravox et Rue 89 ? Les temps sont trop critiques pour qu’on mette la vérité sous le boisseau.

    Pierre JC Allard

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 12 12 02 09029
      Permalink

      Vous oubliez Les Voix du Panda

      Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 10 10 07 09079
    Permalink

    On ne manque pas de matériel avec eux. Ils nous prennent pour des idiots et espèrent que nous ne brisions pas le silence. Les autorités sont allés jusqu’à nous dire que 75% du pétrole AVAIT DISPARU!!!!

    MANIFESTEMENT, ILS NOUS PRENNENT POUR DES CONS!!!!

    L’article est déjà paru chez Agoravox:

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/exclusif-houdini-battu-bp-et-la-80611?debut_forums=0#forum2672915

    Je ne l’ai pas fait chez Rue89.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 10 10 39 09399
    Permalink

    Je ferais peut-être mieux de commencer à me promener avec une veste pare-balles! 😉

    BP laisse une piste suspecte de corps morts qui semblent être « connectés ». Étrange??? À vous de décider.

    N’y a-til pas eu un contracteur de BP qui a été frappé et tué par une voiture? Matt Simmons et sa crise de coeur ou sa noyade (ils en viennent même qu’à hésiter dans la « cause officielle » de sa mort… Deux autres contracteurs de BP se sont suicidés… et, bien sûr, le sénateur Ted Stevens (qui avait des liens avec BP) et son crash d’avion en Alaska. Et quoi d’autre????

    Boat explosion in Buras injures several fishermen

    A boat explosion in Buras has left several people injured, including a former Plaquemines Parish councilman.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 11 11 14 09149
    Permalink

    Je trouve ce dernier commentaire, François, assez intriguant.

    Lorsqu’on a annonçé la noyade et le suicide de deux « employés » de BP, au plus fort de la catastrophe du Golfe du Mexique, c’est exactement la pensée qui m’est venue.

    Lorsqu’on insère l’évidence que ces gens-là nous prennent pour des « cruches » (et ce n’est pas dans ce seul domaine), le questionnement devient, on ne peu plus, pertinent.

    Je te remercie de travailler sur ces points. Je ne crois pas au danger des balles, mais attention à la censure. Les pressions peut devenir assez intenses.

    Bravo pour ton travail.

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      1 septembre 2010 à 11 11 15 09159
      Permalink

      S’il vous palît, mettre un T au mot « peu », plus haut. ;-(

      André Lefebvre

      Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 14 02 26 09269
    Permalink

    Pour plus de détails, voici un autre site intéressant:

    BP’s Immaculate Deception

    The video above is the best presentation of the issue of two well locations at the spill site. Citizen sleuths have uncovered video captures of ROV feeds seen on this chart.

    You can clearly see ROVs have clustered at each of BP’s A and B wells.

    In May and August, we see ROV’s near the location of BP well MC252A. In June and July the ROV’s are near BP well MC252B.

    So, are both wells leaking? Do both wells have BOP’s? Which BOP have we been watching, and when? Stay tuned to this page….

    View Larger Map

    Date East North YouTube Sources
    .
    05/27/2010 1202812 10431617 Watch bit.ly/dougr
    .
    06/04/2010 1202562 10431585 Watch at 2:35 barich1979
    06/07/2010 1202476 10431302 Watch bit.ly/dougr
    . 1202497 10431358 Watch bit.ly/dougr
    .
    06/10/2010 1202882 10431625 Snapshot Source Source
    .
    07/10/2010 1202542 10431527 Watch
    .
    08/04/2010 1202771 10431620 Watch bit.ly/OilFlorida

    View Larger X,Y Map 9th August 2010

    You Can Help

    Can you find more video or screenshots of ROV’s near the ‘B’ well location?

    B is 1202514, 10431494
    A is 1202803, 10431617

    Give me Date, East, North, Link and Source -if poss..

    Email me: fintan at
    fintandunne dot com

    View our larger map with an X,Y number grid.

    Répondre
  • Ping : Houdini battu ! – BP et la grande illusion du puits B qui n’a jamais été colmaté

  • avatar
    1 septembre 2010 à 20 08 25 09259
    Permalink

    Quand même étonnant que les médias de masse se taisent toujours, après que ce texte ait passé sur plusieurs médias en de ça de 24 heures. N’importe quoi, et c’est moi le «communiste» paranoïaque qui dit que l’État est à droite toute…, contrairement à ce que prétendent ces rats qui se vautrent dans ce nouveau mouvement d’extrême droite économique.

    Désolé, mais chaque scandale a sa part de capital.

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 20 08 28 09289
    Permalink

    J’ ai envoyé le lien a un chum qui est en train de filmer un docu en Louisiane sur cette histoire …
    Je n’ai pas tout détaillé cette article et comme vous avez la  » conspirationite  » facile je ne sais quoi en penser …

    Répondre
  • avatar
    1 septembre 2010 à 22 10 24 09249
    Permalink

    « …et comme vous avez la » conspirationite » facile je ne sais quoi en penser… »

    Ouais, c’est ça… j’ai la conspirationite facile… alors ne croyez rien de ce que je dis. Vérifiez-donc par vous-mêmes et commencez donc à penser pour vrai au lieu d’écrire de telles bêtises!

    Répondre
  • avatar
    2 septembre 2010 à 21 09 48 09489
    Permalink

    Teigneux le conspirazozo … Je n’ ai AUCUNE confiance dans BP et l’ administration Obama, mais
    quand vos références sont dignes d’ Alex Jones ce libertarien à la voix insupportable je me garde une petite gêne …

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2010 à 0 12 22 09229
    Permalink

    Et… de quelles références parlez-vous? Toutes les sources ci-haut sont des documents officiels et des images des grands médias!

    Décidément, penser n’est pas votre fort. C’est bon, retournez à la TV et gavez-vous. Ne vérifiez rien.

    ZzzzzzzzZZZZZZZZZzzzzzzzzzzz (8)

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2010 à 12 12 26 09269
    Permalink

    Aucun humain ne peut descendre à 1.5 kilomètre de profondeur pour colmater une brèche. Il faut se fier aux robots et aux caméras. Il demeure que les puits dans le golfe du Mexique ont été repoussés au large par des lois environnementales américaines passées par un gouvernement qui a écouté les lobbys verts.

    Alors que 2.300 puits sont en activité dans ce secteur, un seul crée des remous…

    È ce titre faudrait-il arrêter tous les avions de voler quand un avion s’écrase. Une activité économique a toujours des risques calculés de plus en plus. Faut-il arrêter de créer des choses par la peur de faire des erreurs ?

    Le principe de précaution que soutend les peurs véhiculés sur cet accident pétrolier est en train de nous rendre un mauvais service. Nous devrons nous priver de sources d’énergie nouvelles comme celle de Old Harry pour satisfaire les peurs des verts. À ce point, laissons nous mourir, ne faisons plus rien, on est des intrus sur cette terre…

    Car malgré les hauts cris, le pétrole demeure l’énergie la plus abondante et peu coûteuse avec l’hydroélectricité. Les recherches sur les autres sources d’énergies nous démontrent que les alternatives sont plus dispendieuses et moins abondantes pour remplacer adéquatement ce que nous avons actuellement. Il faudra un jour constater que les réserves s’épuisent, ce jour n’est pas encore arrivé, du moins pas dans ce siècle. La bataille du nord n’a pas encore révélé toutes se richesses souterraines, ni le gaz naturel quon a sous les pieds…

    Répondre
  • avatar
    3 septembre 2010 à 13 01 06 09069
    Permalink

    « Car malgré les hauts cris, le pétrole demeure l’énergie la plus abondante et peu coûteuse … »

    Faudrait demander à BP si le coût n’est pas monté un peu suite à l’écatombe écologique.

    D’ailleurs, je ne crois pas que BP puisse vraiment régler la note.

    Je suis plutôt d’accord avec Barack Obama; il est temps de développer d’autres sources d’énergie. Au bout du compte, cela s’avérera moins dispendieux.

    Autre petit détail:

    Pour une fois depuis 50 ans que les Américains ont un président qui n’a pas l’air d’un chien battu ou d’un clown lorsqu’il apparaît à la télé, ils devraient cesser de le faire chier.

    J’ai rarement vu un président américain se faire « black-bouler » comme celui-ci par les médisas.

    Je ne dis pas qu’Obama pourra changer quoi que ce soit dans la situation, puisqu’il semble bien y avoir un gouvernement occulte; mais il est plus intéressant à écouter que les demi-portions auxquels on nous a habitué.

    Sauf son dernier discour qui n’avait pas la richesse habituelle. Probablement que ce n’était pas un Québécois qu’il l’avait écrit. 🙂

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
  • avatar
    4 septembre 2010 à 12 12 36 09369
    Permalink

    Cher l’artiste, BP a dépensé 8 milliards de dollars sans que ca affecte trop trop le prix à la pompe.
    http://argent.canoe.ca/lca/affaires/canada/archives/2010/09/20100902-153913.html

    Maintenant vous savez que les pays de l’OPEP retiennent leur production et que si le prix du baril passe le 100$, ils vont ouvrir le robinet car actuellement leur part du marché diminue et les opérations des sables bitumineux albertains, celles du Golfe St-Laurent et du Golfe du Mexique y sont pour quelque chose. S’y attaquer est revenir à la dépendance au Moyen-Orient avec les conflits qui s’y trouvent. On se sort tranquillement de ce coin du monde, vouloir s’attaquer aux installations en Amérique c’est revenir dans cette région où seul l’Europe et l’Asie auront besoin. D’ailleurs les réserves de l’Irak ont été vendus aux enchères récemment. Aucun américain ne s’en est porté acquéreur car on table sur une rationalisation du pétrole et l’autosuffisance continentale.

    http://argent.canoe.ca/lca/infos/international/archives/2008/10/20081024-062951.html

    Peut-être souhaiteriez-vous que le prix du pétrole s’envole comme les amis d’Al Gore qui ont spéculé sur le ‘spot market’ pour créer une bulle de prix il y a quelques temps. D’ailleurs , ce groupe a passé tout un quart d’heure devant le comité du sénat américain. On sait que les amis de Gore, Richard Branson en tête, ont acheté des terres d’une valeur aussi grande qu’un état pour y cultiver du maïs transgénique afin d’en tirer de l’éthanol, supposé biocarburant propre, dans les 140 usines au sud des États-Unis qui ont commencé à polluer les eaux de certaines rivières qui se jettent dans le golfe du Mexique.

    http://www.encyclo-ecolo.com/Ethanol

    http://www.ledevoir.com/international/amerique-latine/179723/environnement-la-production-d-ethanol-a-partir-du-mais-menace-le-golfe-du-mexique

    En Europe, Richard Branson de Virgin s’est associé avec Total du groupe Desmarais pour produire de l’Éthanol pour faire marcher sa flotte d’avions.

    http://www.virgingreenfund.com/articles/total_gevo_press_release_final.pdf

    On sait aussi que Bill Gates a investi 84 millions dans l’éthanol dans l’ouest américain.

    http://www.theautochannel.com/news/2006/11/20/029318.html

    Je sais que Monsanto est en train de déforester l’Amazonie avec l’appui des autorités brésilienne pour que le Brésil devienne le premier producteur mondial d’éthanol. On fait la même chose aux Indes, en Asie et maintenant en Afrique (huile de palme, colza, soya, canne è sucre). Branson a investi 3 milliards au Brézil via Virgin Fuel et défosreste l’Amazonie pour faire marcher ses trains et ses avions.

    http://www.biofuelwatch.org.uk/files/virgin_factsheet.pdf

    On hésite pas à appauvrir les travailleurs pour ce faire et affamer le monde entier.

    La cerise sur le sundae, Monsanto est membre de la bourse du carbone de Chicago où l’on retrouve le président du GIEC (Rajendra K Pachauri), Maurice Strong, fondé de pouvoir de la famille Rockefeller et influent auprès de l’ONU, Richard Sandor, etc…

    ON sait que Richard Sandor est celui qui a conçu la bourse du SO2 qui a servi à ENRON à frauder 15 milliards aux investisseurs avant de concevoir la bourse du carbone de Chicago, la première d’une série qui sont toutes affiliées à celle-ci. On sait que la bourse a recu son premier capital pour partir de la Joyce Foundation dont Barack Hussein Obama, un jeune avocat de Chicago, a conçu les réglements juridiques. On sair que les principaux actionnaires de celle-ci sont Generation Investment Management, le hedge fund de Gore et de David Bloom de Goldman Sachs et qui a maintenant comme partenaire Klein, Perkins, Caufield et Byers qui ont investi des milliards dans l’industrie verte attendant que les bourses du carbone démarrent. Déjà Monsanto a acquis à vil prix des crédits carbone pour couvrir son opération déforestation en Amazonie, le poumon du monde et en Europe une première fraude de 5 milliards d’euros a eu lieu et c’est pas fini.

    Mais nous au Québec nous avons pris le parti de ces spéculateurs en investissant des fonds publics dans une usine d’Éthanol de 200 millions à Varennes pris è même le 350 millions versé par le fédéral ppur qu’on s’occupe d’environnement. Pas surprenant de voir Jean Charest et Al Gore sur la même photo. Pas de surprise de voir la bourse du carbone de Montréal s’affilier à celle de Gore à Chicago. Gore n’est pas venu pour nos beaux yeux mais pour nous arnaquer.

    Pendant que vous vous égosillez sur BP qui est aussi très actif dans les panneaux solaires en Europe en plus d’avoir arrosé abondammenet les groupes environnementaux, les agents du nouvel ordre mondial sont à l’oeuvre et comme Al Gore titre son dernier livre , « Notre Choix: un plan pour résoudre la crise climatique », ils sont là pour régner sur le monde et détrompez-vous ce sont les mêmes capitalistes (Desmarais, Strong, Turner, Gates, Rockefeller, Georges Soros, Branson, Bloomberg, etc…) que vous détestez l’artiste…

    Quand vous en aurez marre, il sera trop tard mais vous comprendrez que vous avez été manipulés par des assoiffés du pouvoir…

    En attendant je vous invite à lire mon blogue.

    http://fernandtrudel.blogspot.com/2010/05/al-gore-comment-faire-des-vertes-avec.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *