Marine Le Pen encore dans les bas-fonds !

 

Marine Le Pen

L’évolution sociétale de la France, au XXIe siècle a vu dans son paysage politique, des hommes et des femmes complètement à côté de leurs pompes, n’ayant rien à proposer, populistes à souhait, qui passent leur temps à diviser les Français. Qu’est-ce qu’il y a de choquant d’avoir un président américain au prénom imprononçable -selon la formule consacrée-, Barack Hussein ? Toute honte bue, jusqu’à la lie, Marine Le Pen s’enfonce dans les bas-fonds de la politique en faisant semblant de se préoccuper de ceux qui souffrent de discrimination alors qu’elle appelle à la… discrimination. Comment un juif orthodoxe ou un musulman pourra nommer son fils Romain par exemple ?

La France a évolué. Quelle idée saugrenue d’obliger les gens à donner à leurs enfants des prénoms tirés des calendriers ? La France a des catholiques, des musulmans, des hindous, des juifs et par conséquent, imposer à un Indien qui veut prénommer sa fille Indira, un musulman qui souhaite appeler son fils Mohammed ou un Africain voulant appeler sa fille Nafissatou, c’est de la dictature. L’assimilation ne peut pas se faire au détriment de sa religion. Bien sûr, les lois religieuses ne doivent pas être au dessus des lois de la République mais imposer des prénoms est ridicule vu la situation.

Dans le cadre de l’émission Élections 2012, menée sur YouTube, Marine le Pen donne son avis sur la soi-disant nécessité de donner des prénoms français à ses enfants pour s’intégrer. Du vrai n’ »importequoitisme ». La vraie question, à mon avis, c’est de comprendre pourquoi un patron préfère un Odilon plutôt qu’un Mamadou ? On peut s’appeler Mamadou et travailler dur, comme on peut se prénommer Odilon et être un incapable. Ça s’appelle de la discrimination, et c’est interdit en France. Il faut arrêter de provoquer des clivages et tensions au sein de la population.

 

Voici ce que dit Marine Le Pen:

« C’est un moyen d’assimilation très très efficace, très très performant. Ce n’est plus le cas aujourd’hui sous prétexte de conserver ou de montrer le lien avec la nationalité d’origine ou la culture d’origine, on donne aux enfants français des noms à consonance étrangère, je pense que ça leur rend la vie probablement plus compliquée, cela freine l’assimilation nécessaire, ça la retarde »

Non, cette femme est dangereuse et s’inspire de….M. Eric Zemmour. Fichtre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *