Milioto, fidèle à l’Omerta?

Nicolo Milioto, exprésident de Mivela Construction – (identifié par plusieurs comme Monsieur Trottoir) – et appelé à témoigner à la Commission Charbonneau se révèle un témoin coriace. Un gros poisson difficile à attraper. L’homme se défait de tous les hameçons et reste imperturbable.

En fait, il semble qu’on soit arrivé à la limite de ce que peut faire notre système judiciaire. À part la torture – que nous ne voulons évidemment pas, car elle est le renoncement à tout ce que nous voulons d’une société – il ne  sera jamais possible de faire parler Milioto.  A moins de commettre une erreur et de perdre son sang froid, le crime triomphera de la justice.

Milioto ne perd pas son sang froid.  Comme ces gens à mauvaise mémoire interrogés dans l’Affaire des commandites, il répond souvent: je ne me souviens pas, je ne sais pan. Il n’est au courant de rien. Il ne sait rien. Il n’a rien fait. Il n’a jamais contribué au financement des partis politiques. Il jure devant Dieu de dire la vérité.

Le seul événement dont il se souvient provient d’une vidéo où on le voit recevoir de l’argent et cacher les épaisses liasses dans ses chaussettes! Pourquoi a-t-il mis l’argent dans ses bas? C’était pour ne pas le perdre…

Il fréquentait le Club social Consenza où il a été vu par la GRC 236 fois. Ce lieu était l’endroit où se réunissait le clan Rizzuto. Pourquoi y allait-il ? Pour prendre un café. Il y allait deux fois par jour, en passant par là, pour jouer aux cartes.

Savait-il que Rizzuto était le présumé chez de la mafia montréalaise ? Mais non ! Il avait lu ça dans les journaux, mais il n’a jamais accordé de crédit aux dires des journalistes. Il passait des enveloppes d’argent entre Lino Zambito et Nicolo Rizzuto, servait-il d’intermédiaire entre la mafia et la construction? Jamais; il a simplement aidé parce qu’on le lui a demandé, c’est tout.

Il n’a jamais parlé à Martin Dumont. Il ne le connaît pas. Ce qu’il dit savoir, c’est que les témoignages de Leclerc, Trépanier, Lalonde, Dumont, Zambito, qui tous l’associent comme le collecteur d’une cote de 3 % (de concert avec B.Trépanier) sont faux.

Nicolo Milioto est en train de démontrer la force de l’Omerta : la loi du silence.

Carolle Dessureault

Une pensée sur “Milioto, fidèle à l’Omerta?

  • avatar
    25 février 2013 à 16 04 58 02582
    Permalink

    C’est la vieille expression : mettre son argent à l’abris dans un bas de laine Ha, Ha, Ha.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *