Mille raisons de ne pas faire confiance aux “autorités”

Par François Marginean

Image Flickr par terrenoire

Théorie du réchauffement climatique – aucun consensus (et la tyrannie des réchauffistes)

Le slogan de ceux qui croient au réchauffement climatique causé par l’homme est que la science aurait définitivement prouvé leur théorie et qu’il y aurait donc un “consensus scientifique” à ce sujet. Pourtant, cela ne pourrait pas être plus éloigné de la réalité. Voici une liste de 800 documents rédigés par des scientifiques respectés et honorifiques qui questionnent ou contredisent la théorie du réchauffement climatique anthropologique. La science n’est pas une question de “consensus” et en ce qui concerne la climatologique, elle est loin d’être à point et surtout, d’être définitive.

Et qu’est-ce que cette “science” lorsqu’elle est manipulée et tordue pour produire les résultats désirés? David Evans a publié une collection de photos qu’il a rassemblé dans ce document (PDF) démontrant la nature frauduleuse de l’arnaque climatique perpétrée par plusieurs à l’intérieur de l’establishment scientifique occidental. Ces photos mettent en lumière la localisation des thermomètres climatiques officiels qui sont intentionnellement placés proche de sorties extérieures d’unités d’air climatisé, et de sortie de ventilation, ou même en position de recevoir des jets de courants d’air chaud provenant d’avions à proximité, alors que d’autres de ces thermomètres manquent pas carrément. Troublant et incroyable.

Cette hystérie frauduleuse du réchauffement climatique causé par l’homme n’a d’autre but d’enrichir quelques individus et de servir à installer une gouvernance mondiale (tyrannique) pour manipuler les gens à accepter un contrôle complet sur leur vie “pour leur propre bien”. Le premier pas concret vers cet objectif est sur le point d’être mis à l’essai sur l’ile de Norfolk, en Australie. La population va peut-être bientôt devoir demander la permission aux réchauffistes pour manger. Il n’y a pas d’exagération lorsqu’on dit que le réchauffement climatique est le dernier outil des totalitaires.

Financé à l’ordre de $390 000 par le Conseil australien de la recherche et approuvé par le ministre de la science de la gauche socialiste Kim Carr, cette expérience verra des chercheurs de l’Université de Southern Cross distribuer des “cartes de carbone” aux volontaires qui habitent sur l’ile de Norfolk. Le plan est de mettre ces habitants sur un rationnement pour combattre le réchauffement climatique ainsi que l’obésité. Si ce projet fonctionne bien, il pourrait être étendu à l’ensemble du territoire australien. Et éventuellement, jusqu’à vous.

Chaque fois qu’il achèteront du pétrole, de l’électricité ou un vol aérien, ils se verront déduire des “unités de carbone” de leur réserve fixe allouée disponible sur leur carte. Des unités en plus seront perdues chaque fois que les gens achèteront des aliments gras ou d’autres qui sont importés sur de longues distances. À la fin de l’année, s’il reste des unités de carbone, ils pourront choisir de les vendre, mais s’ils auront dépassé ce qui leur aura été alloué, ils devront en acheter plus. Le truc est que chaque année, le nombre d’unités de carbone permis sera coupé, entrainant ainsi leur augmentation de prix et par ricochet, celui du prix de la nourriture et du pétrole parce que l’idée est de couper dans l’émission des gaz à effet de serre et de rendre les gens de Norfolk mince et moraux. Mais la question qui se pose est que se passe-t-il si les gens viennent qu’à manquer d’unités de carbone et qu’ils ne peuvent plus se permettre d’acheter des unités supplémentaires pour se procurer du pétrole, de l’électricité ou de la nourriture? On laisse les ces personnes et leurs enfants devenir affamés?

Les étranges activités de BP dans le golfe du Mexique

Lors d’une conférence de presse le 19 septembre 2010, BP a confirmé que les opérations de colmatage du puits du MC252 dans le golfe du Mexique étaient maintenant complétées. Depuis que ce puits (n’y en a t-il qu’UN SEUL et ont-ils vraiment été colmatés?) a finalement été confirmé comme colmaté, BP a complété le processus de boucher ce puits et de l’abandonner. Ils ont aussi commencé le démantèlement et la récupération l’équipement, ainsi que la décontamination des navires ayant été utilisés dans la région du site du Deepwater Horizon. Le coût de ces opérations de nettoyage, de colmatage du pétrole et de dédommagement depuis le 19 septembre se chiffre à environ 11,2 milliards de dollars.

Ce qui est bizarre, c’est que les activités sur le site, au lieu de diminuer et de se résorber, ne font qu’augmenter. Le nombre de bateaux travaillant dans la région ont augmenté ces derniers temps et il y a maintenant une nouvelle plateforme de forage en haute mer qui vient de se joindre à l’armada: le West Sirius. Sur ce site, il est possible de trouver le positionnement de cette nouvelle plateforme de forage pétrolier qui vient s’ajouter aux deux autres déjà présente dans le secteur du réservoir du Macondo. Le West Sirius s’y trouve depuis le 27 octobre dernier. S’il était envoyé pour remplacer une des deux premières plateformes, pourquoi sont-elles toutes encore sur place? Ces deux plateformes nommées DD2 et DD3 sur les images ont été originellement commissionnées pour forer les puits de secours C et D depuis le mois de mai. Chacune de cette plateforme coute entre un demi million et un million de dollars américains par jour. Pourquoi est-ce que BP voudrait trois plateformes dispendieuses à ce site?

Cela n’a aucun sens, spécialement lorsqu’il n’y a eu aucune annonce officielle de nouveaux forages au site du Macondo. A-t-on besoin de trois plateformes couteuses pour percer un nouveau puits? Cela cache-t-il un problème dont la population ignore? Dossier à suivre…

Harper pense à demeurer en Afghanistan jusqu’en 2014

Pourquoi sommes-nous en Afghanistan? Est-ce qu’on s’en rappelle? Cela fait si longtemps que nous y sommes qu’on en vient qu’à se demander ce qu’on fait encore là, quelle est notre “mission”, quel est le but de tout cela. Pendant qu’on se pose ces questions, le secteur de l’armement et militaire privé fait des tonnes de profits, car disons-le clairement, ces guerres en Irak et en Afghanistan sont semi-privées. Il y a autant, sinon plus, de personnel provenant de compagnies privées qu’il y a de soldats réguliers et de personnel militaire reliés à l’armée. Lorsque des guerres rapportent autant au secteur privé, il va sans dire qu’ils ont tout intérêt à ce que ces guerres s’éternisent le plus longtemps possible. Ils sont sur la bonne voie: la guerre en Afghanistan a déjà duré plus longtemps que la Deuxième guerre mondiale et la guerre du Vietnam; un fait qui est loin d’être anodin.

Le Canada a commencé sa participation à cette guerre et occupation militaire à la fin de 2001. Depuis, il a été bien établi que cette guerre est simplement illégale et immorale. Le gouvernement canadien nous avait vendu le concept en se drapant des couleurs fades de la défense de la démocratie, de vouloir aider les femmes opprimées et de défaire les Talibans maléfiques que les États-Unis avaient auparavant laissé prendre le pouvoir, ces Talibans qu’ils accusaient alors de cacher le vilain Ossama Bin Laden, ou Tim Osman, l’homme de la CIA.

Depuis, le Canada nous avait promis de se retirer rapidement un coup la mission accomplie. Résultat, les femmes sont en pire situation qu’avant 2001, les Talibans contrôlent presque tout le territoire et les troupes de l’OTAN subissent des pertes de vie grandissante, avec 2009 et 2010 étant les pires années depuis le début de cette mésaventure colonialiste et impériale. La majorité des Canadiens et surtout des Québécois étant contre la participation infâme de nos troupes à occupation de l’Afghanistan, le gouvernement canadien nous propose des échéanciers pour se retirer, mais chaque fois que la date butoir arrive, il décide, contre notre gré, de poursuivre et de demeurer en Afghanistan quelques années de plus.

La dernière fois, le Premier ministre Stephen Harper avait promis de retirer les troupes canadiennes en 2011, mais voilà qu’encore une fois, les autorités songent à garder sur place des centaines de soldats jusqu’en 2014. La mission doit se poursuivre. Cette fois, les soldats auraient un rôle hors-combat, d’entrainement des forces afghanes en coopération avec l’OTAN. La décision pourrait être prise rapidement pour régler la question en vue du sommet des dirigeants de l’OTAN à Lisbonne, Portugal, le 18 novembre prochain.

Conclusion

Finalement, les autorités ne portent pas à la confiance, loin de là. S’ils sont des autorités, ils ne le sont que dans le domaine du mensonge, de la tricherie et de la manipulation. Prenons garde et soyons conscients…

96 pensées sur “Mille raisons de ne pas faire confiance aux “autorités”

  • avatar
    9 novembre 2010 à 2 02 30 113011
    Permalink

    Voilà qui est réglé. Le pire, c’est que je savais que l’article avait disparu du site de MSNBC (!!!), mais j’avais oublié de changer l’adresse du lien vers un autre site qui l’avait repris et qui l’a toujours en ligne.

    Merci de votre intervention!

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 9 09 41 114111
    Permalink

    «Patrick Michaels is a scientist funded by Exxon Mobile. Ross McKitrick is an economist.

    Check your sources first on these articles. They are pro oil funded.»

    Faites attention François. Ces scientifiques seraient des amis, des amis, des amis de la bourgeoisie. Un peu comme Jacques Brassard du RLQ, qui n’a rien d’un climatologue.

    Il faut faire attention aux sources…

    Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 13 01 09 110911
      Permalink

      Ça, c’est des peanuts!

      Vous devriez voir les conflits d’intérêts au sommet de cette histoire et des fondateurs du mouvement et l’hystérie du réchauffement climatique. Connaissez-vous Maurice Strong? Connaissez-vous l’Agenda 21 et le Club de Rome. Voilà d’où vient toute cette histoire de RC causé par l’homme. De la tête psychopathe d’eugénistes et de control freak qui rêve de contrôler votre vie jusqu’au moindre détail et instaurer leur gouvernance mondiale. C’est écrit noir sur blanc dans leurs propres documents, dans leurs citations, dans leurs actions.

      Je vous recommande de lire ces articlea si vous ne l’avez pas déjà fait:

      Maurice, Al & le Chicago Climate Exchange

      Climategate – La fraude à propos du climat s’effondre

      Pour ce qui est du reste, je sais qu’il y a des changements climatiques qui sont majoritairement naturels et cycliques. Ça ne veut pas dire que ça nous permet de polluer à fond et de continuer de détruire notre planète, bien au contraire. Mais cette histoire du réchauffement climatique causé par l’homme qui se règlerait par des taxations globales et l’instauration d’une gouvernance globale pour nous sauver est de la pure bullshit, une fraude, une autre campagne de peur et de terrorisation de la population, une hystérie psychotique incroyable.

      Répondre
      • avatar
        9 novembre 2010 à 16 04 30 113011
        Permalink

        Mais le reste, c’est la majorité scientifique quand même François. Et l’acidification des océans, ça n’a rien à voir avec la débilité de freaks du contrôle, ça. La fonte de la couche de pergélisol non plus, malheureusement. Et la fonte des glaciers également, c’est malheureusement du vrai. Les «illuminés» ne la coupent certainement pas au couteau à beurre.

        Quant à la taxation du carbone et ces solutions miracles, non seulement je les dénonce, mais je n’y crois pas, ce serait un suicide collectif que de se fermer délibérément les yeux sur les maux de notre Terre, en relation à notre présence, notre surconsommation et notre pollution.

        Les forêts ne se rasent pas seules, et malheureusement, elles ont un réel lien avec le taux de CO2. Comme les océans saturés en carbone, où d’ailleurs, l’acidification se fait moins subtile.

        Quant au reste de nos ressources, nous continuons de polluer notre eau, notre air, et même notre ciel et notre espace.

        Quant à savoir s’il faut devenir psychotique quand les pétrolières polluent les nappes phréatiques, donc nos eaux douces, je crois que de poser cette question, y répond.

        N’oubliez pas que même si on trouve des idiots utiles des deux côtés, c’est le discours scientifique qui nous intéresse. Ça ne nous empêche pas de tirer des conclusions sur les opportunistes de tout acabit.

        Répondre
        • avatar
          9 novembre 2010 à 16 04 33 113311
          Permalink

          Cela dit, oui, je connaissais tout ce qui concerne Gore et compagnie, d’où la mention plus haut. Ça donne mal au coeur de voir que des opportunistes se sont infiltrés au discours scientifique. Dommage. Mais vous aurez remarqué que même les libertariens se prennent pour des sauveurs ces temps-ci, d’où le fait qu’il faille ouvrir les yeux, et ce dans tous les camps.

          Répondre
        • avatar
          9 novembre 2010 à 19 07 26 112611
          Permalink

          @ SylvainGuillemette

          Tu mêles tout là! On ne parle pas de déforestation qui ont causé la fonte des neiges en Himalaya, ou des boues dévastatrices en Amérique du sud, ni de le polution athmosphérique qui cause des maladies respiratoires, ni de la polution chimique de l’eau potable ou de marée de pétrole dans le Golf du Mexique. (B) (D)

          Tout cela est un génocide à mes yeux. (U)

          L’augmentation du C02 dans l’atmosphère est la conséquence (ET NON LA CAUSE DU RÉCHAUFFEMENT)dû à l’augmentation des températures des océans.

          Cette augmentation de température est causé PRINCIPALEMENT par le cycle de Schwabe (Soleil) qui dure entre 8 et 13 ans.

          Depuis 2008 la tendance s’est renversé et nous observons un accroissement des glaciers et une certaine dimunition des températures. Certains scientifiques croient même à une mini-glaciation dans les années à venir comme nous avons connu dans les années 1940-70. (C)

          Voilà une des fraudes dénoncés par François M.

          Quelques clics sur le net et… (I)

          Si tu veux lire à ce sujet qui confirmera de façon scientifique… 😉

          Fais-moi signe,

          Cordialement

          Pierre Bourdon

          Répondre
          • avatar
            15 novembre 2010 à 8 08 35 113511
            Permalink

            «L’augmentation du C02 dans l’atmosphère est la conséquence (ET NON LA CAUSE DU RÉCHAUFFEMENT)dû à l’augmentation des températures des océans.»

            Vous mélangez tout aussi, ou me mettez des propos dans la bouche. Le CO2, nous en créons, et c’est un G.E.S.. Voilà ce que je dis! Et je dis aussi, que nous ne cessons d’en créer d’avantage, par l’agrandissement de nos activités, qui comme par hasard, augmentent elles aussi. Voilà aussi ce que je dis!

            Et je ne parle pas de réchauffement, mais de changement climatique. Voilà autre que je disais!

            «Cette augmentation de température est causé PRINCIPALEMENT par le cycle de Schwabe (Soleil) qui dure entre 8 et 13 ans. »

            Seriez-vous entrain de nier les activités des humains? Nous n’en faisons pas, nous, du CO2? Ni même notre nombre d’êtres humains, n’y change le taux vous me direz?

            «Depuis 2008 la tendance s’est renversé et nous observons un accroissement des glaciers et une certaine dimunition des températures.»

            Où ça? Pas au Groenland, pas en Arctique, où donc? Et l’autre morceau, l’an dernier, qui faisait quelque fois la taille de l’État de New-York, il s’est recollé? Et les autres, qui depuis quelques années, se détachent et fondent en quelques semaines dans l’océan, imagination? Et je répète, je parle de changement climatique, ce qui est aujourd’hui indéniable.

            «Certains scientifiques croient même à une mini-glaciation dans les années à venir comme nous avons connu dans les années 1940-70.»

            Oui, et d’autres scientifiques disent également, que c’est également un revers, imprévisible par notre ignorance, aussi dû, en petite partie peut-être, à notre activité. On parle des courants marins qui changent. De la possibilité de la glaciation des eaux près de la Grande-Bretagne, etc.. Et je répète, «changement climatique»…

            Et qu’importe ce que nous en déduirons, cela n’efface pas les coupes à blanc de nos forêts, l’acidification des océans, etc.., donc l’activité humaine!

            La science, ça n’est certainement pas la négation de l’activité humaine et de ses impacts sur l’environnement. Certes, le Soleil a bien plus d’effets que nous sur la Terre, mais nous y causons tout de même des maux, si petits soient-ils en comparaison à ceux causés par le Soleil.

            Solidairement,

            Sylvain Guillemette

          • avatar
            30 novembre 2010 à 19 07 21 112111
            Permalink

            @ Sylvain Guillemette

            Selon le Pentagone, nous nous dirigeons vers un refroidissement global:

            Le département de la Défense du Pentagone a commandé un rapport, dont nous publions la traduction ci-dessous, afin de prévoir l’impact d’un changement climatique brutal sur la sécurité des États-Unis. Or, les conclusions s’en sont révélées si alarmantes que les plus hautes autorités ont tout fait pour l’étouffer. Ses auteurs, Peter Schwartz et Doug Randall, envisagent, environ pour 2010, en prenant appui sur les récentes études et sur l’évolution générale des conditions climatique à l’échelle terrestre, un brusque refroidissement du climat

            http://fr.sott.net/articles/show/1484-Un-rapport-du-Pentagone-sur-le-climat-annonce-un-refroidissement-global-premiere-partie-

            http://fr.sott.net/articles/show/1485-Un-rapport-du-Pentagone-sur-le-climat-annonce-un-refroidissement-global-deuxieme-partie-

            CO2 ou le Soleil ?

        • avatar
          9 novembre 2010 à 21 09 17 111711
          Permalink

          Vous melangez tout, en effet. Desole pour les accents, mon ordinateur et malade et je vais devoir aller le faire reparer et donc m absenter quelques jours.

          Le climat s est refroidit ces dernieres annees, les glaces en arctique et antarctique sont en expansion ainsi que plusieurs glaciers. Informez-vous de grace.

          Le CO2 augmente dans l air et pourtant, la temperature globale diminue.

          Les problemes environnementaux que vous decrivez sont reels, mais ne causent pas les changements climatiques. Des centaines et des milliers de scientifiques, geologues, meteorologues se sont prononces contre cette theorie du RC cause par l homme. La science ne tient pas debout, elle a ete largement manipulee pour fitter a l agenda. Voir le Climategate.

          Depuis les annees de recherches intensives, je n ai aucune raison de croire que les changements climatiques soient influences ou cause par l homme.

          Continuez d y croire si vous voulez, ca m est egal. Mon opinion est faite et elle s appuie sur des tonnes de recherches, de scientifiques, d evidences, de documentaires, etc.

          Vous vous battez contre une chimere…

          Francois Marginean

          Répondre
          • avatar
            15 novembre 2010 à 8 08 45 114511
            Permalink

            «Le climat s est refroidit ces dernieres annees, les glaces en arctique et antarctique sont en expansion ainsi que plusieurs glaciers. Informez-vous de grace.»

            François, je ne fais que cela. Et, juste comme ça, les glaces en Arctique et en Antarctique fondent et grossissent au fil des saisons. Mais il n’y a pas de retour en ce moment, des glaces des glaciers qui fondent à vue d’œil, dans bien des régions du monde. Et je le répète, je ne parle pas de réchauffement en ce moment, mais de changement, et non, je ne nierai pas les effets des êtres humains sur la Terre. Nous causons nos propres maux, à notre échelle, et ce n’est pas négligeable, il serait même anti-scientifique de dire que les humains n’ont aucun effet sur la température ou le taux de CO2. Car les humains, ne nous en déplaise, crachent du CO2 via leurs activités. C’est un fait indéniable, tout comme le CO2 est un G.E.S..

            «Les problemes environnementaux que vous decrivez sont reels, mais ne causent pas les changements climatiques. Des centaines et des milliers de scientifiques, geologues, meteorologues se sont prononces contre cette theorie du RC cause par l homme. La science ne tient pas debout, elle a ete largement manipulee pour fitter a l agenda. Voir le Climategate.»

            J’ai vu l’histoire du ClimateGate, qui s’est avérée, finalement, plutôt négligeable en réalité, quant aux faits dont nous parlons. Et les «Hubert Reeves» ne parlent pas de réchauffement global, mais de changements climatiques majeurs. C’est pas mal différent. Et il n’y a pas de théorie sur le «fait» que l’homme crée du CO2 avec ses activités, et que celles-ci se multiplient, comme donc, le rejet de CO2, un véritable G.E.S.. Alors moindre ou non, les activités de l’être humain ont un effet sur le climat.

            «Depuis les annees de recherches intensives, je n ai aucune raison de croire que les changements climatiques soient influences ou cause par l homme.»

            Et pourtant, depuis des années, vous êtes à même de constater que l’homme rejette du CO2, en plus grande quantité chaque année, et que le CO2 est un G.E.S., n’en déplaise au Soleil ou aux nouveaux «Incas».

            «Continuez d y croire si vous voulez, ca m est egal. Mon opinion est faite et elle s appuie sur des tonnes de recherches, de scientifiques, d evidences, de documentaires, etc.»

            Voyons François! Je ne crois rien, j’observe que l’humanité rejette de plus en plus de CO2, et il est prouvé scientifiquement que le CO2 est un G.E.S.. Pour le reste des suppositions et des prédictions, je passe mon tour!

            «Vous vous battez contre une chimere…»

            Non, on me met ici des propos dans la bouche et on tente de jouer les négationnistes sur les effets que peuvent causer l’humanité et ses activités. Pas mal différent!

            Sylvain Guillemette

      • avatar
        15 novembre 2010 à 8 08 25 112511
        Permalink

        Ce ne sont pas des peanuts François, ce sont des menteurs et des mercenaires, de l’autre bord aussi, ce n’est pas négligeable.

        Et le ClimateGate fut démenti.

        Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 9 09 50 115011
    Permalink

    Moi, j’observe que des scientifiques sont capables de prouver, et que l’être humain rejette plus de CO2 que jamais dans son histoire, et que le CO2 est un G.E.S., indéniablement effectif comme conditionnement -«À quel niveau?» serait la bonne question…- aux conditions climatiques, que les changements soient d’ordre de réchauffement ou de refroidissement.

    Ils sont de toute façon, observables, et observés surtout.

    C’est encore une fois, ce qui différencie le marxiste de l’idéaliste, des «individualistes» comme les appelle à tort, monsieur David.

    Ils sont partout, derrière chaque bêtise humaine.

    Repoussons-les, avec la science.

    Qu’il s’agisse d’un réchauffement climatique ou non, il y a changement majeur dans cet ordre. Les nappes de méthane sont à la veille de polluer notre air dangereusement, les couches de pergélisol sont bien entrain de fondre, malheureusement. Des centaines de milliards de tonnes dit-on… Le méthane est scientifiquement 23 fois plus puissant à titre de G.E.S. que le CO2.

    En tout cas, j’ai eu ma part de sceptiques, les Marcel Leroux et cie sont tous à la soldes des pétrochimiques et des pétrolières, sans exception. Dommage pour le débat qu’ils ont manqué au sein du consensus «actuel» de ce que démontre la science.

    On a beau ne pas aimer les constats temporaires de nos scientifiques, ils n’en demeurent pas moins cela, un constat commun, de scientifiques faisant expériences pour étayer leur argumentaire.

    Je ne vois rien de cela chez les idéalistes philosophiques, qu’on reconnait à titre de putes à bourgeois ou de «spécialistes» de la question.

    Le simple fait que monsieur Ross soit un économiste, devrait nous mettre la puce à l’oreil.

    Tout cas…

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 9 09 53 115311
    Permalink

    «Financé à l’ordre de $390 000 par le Conseil australien de la recherche et approuvé par le ministre de la science de la gauche socialiste Kim Carr, cette expérience verra des chercheurs de l’Université de Southern Cross distribuer des “cartes de carbone” aux volontaires qui habitent sur l’ile de Norfolk. Le plan est de mettre ces habitants sur un rationnement pour combattre le réchauffement climatique ainsi que l’obésité. Si ce projet fonctionne bien, il pourrait être étendu à l’ensemble du territoire australien. Et éventuellement, jusqu’à vous.»

    Je l’aurais fait aussi, mais pas sur les droits de manger. Je serais entré distribuer aux riches, des droits d’utiliser leurs osties de gros bateaux qui coûtent des fortunes en essence et qui polluent nos lacs chers et essentiels à la vie.

    Mais je ne vois pas ce qu’il y a de socialiste à faire ce genre de projet, je ne reconnais en rien dans ce projet, mes intérêts de socialiste.

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 9 09 56 115611
    Permalink

    En fait tout ça François, ne remet pas la question du changement climatique en question. Du tout même. Elle ne fait que porter évidence sur les opportunistes tentés de faire du fric facile, sur la cause des humains.

    Gore et les autres, ne sont que des putes à malheurs d’autrui. Des opportunistes.

    Mais le fait que les scientifiques parlent eux-mêmes de tromperie quant aux solutions envisagées par les idéalistes, ou ces capitalistes déguisés en sauveurs, devrait nous réveiller.

    Les types comme Hubert Reeves disent de tous ces plans, trop peu, trop tard. Une partie de l’humanité y goûtera. Et c’est sans parler de notre consommation abusive des ressources de cette Terre.

    Il y a lieu de se poser la question: Sommes-nous entrain de participer à un suicide collectif?

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 9 09 59 115911
    Permalink

    L’exemple de la bourse du carbone, me dégoûte d’ailleurs. On a vu tout de suite les p’tits riches appuyer cette idée, que de pouvoir polluer contre des capitaux.

    J’ai confiance pour que le RLQ reprenne cette idée!

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 10 10 15 111511
    Permalink

    En regardant à nouveau la «servitude moderne», que vous pouvez retrouver sur la toile facilement, j’ai revu un passage en lien direct avec mes arguments.

    On tente désormais de nous imputer la pollution des grands pollueurs, comme si nos actes civils équilibraient ceux des cheminées des usines de transformation des sables bitumineux…

    C’est voulu. On nous rend d’ailleurs coupables, avec les idées du Réseau Liberté Québec, d’être malade et d’exister finalement. Ce ne sont pas des droits qu’il s’agit avec eux, mais de leurs droits de nous exploiter de toutes les façons possibles, via nos besoins, notre labeur, nos maladies et bref, tous nos malheurs.

    Quant à la mission afghane, j’ai un ami qui y a occupé Kandahar, et puis tiré du phosphore blanc offensivement… Il faut également savoir que l’Afghanistan regorge de gaz naturel, à tout craquer. Mais surtout, que l’Afghanistan permet le transfert matières gazières et pétrolières des pays de l’OTAN, tentant eux, de briser l’hégémonie de la Russie quant à son monopole énergétique sur l’Europe.

    Bref, la mission afghane, préparée bien avant les pseudo-attentats de 2001 -semblables au feu du Reichstag-, n’avait rien d’humanitaire.

    Mon ami peut témoigner de viols collectifs d’enfants afghans par des soldats afghans. Voulant en témoigner à un supérieur, il s’est fait dire de se taire.

    Il a également vu des barrages (checkpoints) organisés promptement par des soldats afghans, non-autorisés de le faire. Les soldats volent les Afghans qui reviennent de travailler, ou qui s’y rendent.

    En gros, la guerre en Afghanistan est une farce, une triste farce. Nos soldats canadiens n’y meurent malheureusement que pour servir les intérêts de la bourgeoisie de l’OTAN, en maintenant militairement en place, la dictature de l’ancien conseiller d’UNOCAL -qui fut dissoute sous Chevron-, Hamid Karzaï.

    Vive Harper et les Libéraux! Ils savaient pourtant que le 11 septembre 2001 n’était que théâtre. La preuve? En 1998-99, ils envoient en Afghanistan les JTF2 en mission secrète. Ils prépareront en quelque sorte, l’avènement du WTC et la mission sur le terrain. D’ailleurs, au sein des libéraux, il y avait des tenants de la guerre en Irak, elle aussi, très payante pour les entreprises venant à bout des ressources pétrolières de l’Irak, jadis nationalisées par le défunt dictateur Saddam Hussein.

    Que c’est beau le Canada! Mourrons tous, pour le Canada! Ouf! Vive la reine tant qu’à ça!

    Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 12 12 36 113611
    Permalink

    M. Guillemette, la question du réchauffement climatique n’est pas aussi simpliste que le méchant de droite contre l’environnement et le gentil de gauche pour l’environnement.
    Ne saviez-vous donc pas qu’au niveau politique, la première à mettre de l’avant la théorie du réchauffement climatique a été Margaret Thatcher?? La néolibérale et l’ami de Pinochet… Et puis, vous parlez d’Exxon et scie : mais je vous demande, qui finance le World Wide Life Fund? (WWF, le panda, et en partie Greenpeace; voir http://www.climate-resistance.org/2010/01/wwf-wtf.html Vous verrez que les revenues des ces deux organisations en propagande sont largement supérieurs à la corruption que peut faire Exxon)

    La crème de la haute bourgeoisie mondiale! A la tête du WWF, le Prince Philip d’Angleterre (et le défunt Nazi, le Prince Bernhard d’Hollande), avec pour financement le Club des 1001 : on y retrouve nul autre que Conrad Black, pas besoin de présentation, Peter Cadbury de l’empire du chocolat, Dr.Luc Hoffman de la pharmaceutique suisse Hoffmann-Laroche, Maurice Strong, Gustavo Cisneros (millionnaire vénézuélien, demander donc à Chavez ou n’importe quel vénézuélien s’il s’agit d’un bon prolétaire ou un super bourgeois…), Henry Keswick de la Jardine Matheson, qui jadis était dans le trafic de l’opium pour l’empire britannique, Oppenheimer de la DeBeer, Peter Munk de Barrick Gold (avec Bush père et Mulroney sur le conseil d’administration), etc., etc. Voir http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/sociopol_1001club02.htm pour d’autres acteurs de ce Club1001, financier du WWF. On se rappellera que le GIEC a été pris la main dans le sac avec des ‘études’ du WWF complètement fausses, comme si c’était des scientifiques sérieux. Ne manquer pas le site sur le climat http://www.pensee-unique.fr/ qui montrera que le consensus est loin d’être établi avec tous les données sur la température et leurs évolutions.

    Le point commun de ses gens? Ils sont malthusiens, c’est-à-dire qu’ils croient les ressources limitées et nient le fait que les hommes peuvent découvrir de nouvelles ressources, Marx était anti-malthusien, vous semblez l’oublier, et voit d’un très mauvais œil le développement des pays du tiers monde. Ils détestent les humains et pensent, comme le prince Philip l’a lui-même dit, que les humains sont un cancer pour la ‘nature’… En général, sont assez raciste, car voie les ressources en Afrique et leurs peurs est qu’un État national les utilisent pour améliorer la situation de leur peuple. Toujours bon de mettre une ‘réserve naturelle’ au dessus des ressources minières… Cette science du climat est donc une arnaque pour empêcher le développement de ces pays : vous jouer donc le jeu des ‘bourgeois-aristocrates’.

    Bien sûr, il y a des gens qui ne croient pas au réchauffement climatique par intérêts (comme certaines pétrolières) ou pour les mauvaises raisons, souvent à droite, comme des gens croient que le réchauffement serait causé par l’homme pour des mauvaises raisons scientifiques (souvent à gauche), mais qui ne sont pas pour autant contre le développement de l’Afrique, de l’Asie ou de l’Amérique latine.

    À droite, historiquement, les libre-échangiste anglais, de l’empire britannique ont toujours été malthusien, comme John Stuard Mill, Ricardo, Thatcher, etc (Keynes aussi) et leur ‘libre-échange’ a créé les pays du tiers-monde d’aujourd’hui, alors que la droite américaine, dans les années 70, a gardé la science, car au pays du progrès qu’ont été les USA, c’était dure d’être contre la science et le progrès au service des hommes (quoique Ron Paul veut fermer la Nasa pour couper le budget et pour laisser la magie du tout au privé…). Bien sûr, le libre-échange (ie mondialisation), a rendu les pays pauvres encore plus pauvre(les USA inclut!), comme au 19e siècle : la finance au commande avec un apartheid technologique vert mène au même résultat…

    Ceci dit, il existe des problèmes réelles d’environnement, mais pas le CO2 (les plantes en raffoles!), mais c’est en donnant les moyens au pays pauvres de se développer qu’ils pourront y faire face (traiter les eaux usés, électrifier des pays entiers en Afrique pour ne pas qu’ils coupent des arbres pour la cuisine, des procédés propres dans les industries, etc.). Mais l’agenda néolibéral et l’agenda vert antihumain empêche cela.

    Pour l’Afghanistan, petite suggestion François : ne reste-on pas là pour le trafic de l’Opium qui était quasi nul avant la guerre dans ce pays et est aujourd’hui le pays numéro 1 de production? Il est bien des banques de Dubaï à Londres qui doivent profiter rondement de ce juteux trafique? Sans compter l’immoralité de laisser les ‘insurgés’ se faire une cote sur l’Opium pour payer les armes contre lesquelles on envoie nos soldats… (évidemment il est plus d’Afghans qui se font tuer par nous que de nos soldats; mais si on est vraiment en guerre, laisse-t-on ses ‘ennemi’ s’enrichir pour financer la guerre contre nos soldats? Cher soldats, faites-vous tuer, car on a un trafique de drogue à faire pour sauver les banques…)
    Marx disait que la religion du peuple était l’opium… aujourd’hui, comme Aldous Huxley le promu, la religion du peuple est l’opium … ou la marijuana!

    Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 12 12 57 115711
      Permalink

      La guerre en Afghanistan rapporte sur plusieurs tableaux. Premièrement, c’est une question géostratégique. Il est un fait bien connu des stratèges en politique étrangère que l’Afghanistan est la clé pour contrôler le Proche et Moyen-orient, les routes du pétrole, en plus d’être au milieu de tout et surtout aux frontières de la Chine, de la Russie et de l’Iran.

      Maintenant, pour financer tout cela, oui, le contrôle du trafic de drogue est important. Cela constitue d’énormes black budget pour les black operation de la CIA. Il y a aussi le contrôle des immenses ressources naturelles. Bref, cela n’a rien avec la démocratie, la liberté, de chasser les Talibans ou courir après Bin Laden, ou encore de protéger les femmes musulmanes.

      Je vous que vous êtes aussi bien informés au sujet du réchauffement climatique. Merci d’avoir pris le temps d’expliquer à Sylvain.

      Répondre
      • avatar
        9 novembre 2010 à 14 02 29 112911
        Permalink

        Pour la drogue, c’est faire erreur que tout attribuer à la CIA, comme le fait Peter Dale Scott publié dans GlobalResearch : rien sur le rôle des britanniques! Il ne faut pas oublier qu’historiquement, c’est la British East India Company, avec comme banquier la Baring ou la HSBC qui doit sa fortune à se trafique, qui a fait le trafic de l’opium l’un de ses principaux objets de commerces (avec leurs amis anglophile aux USA comme Low, qui possède une bibliothèque à son nom à l’Université de Columbia…) et qui a fait au nom du ‘libre-échange’ la guerre deux fois à la Chine pour avoir le droit d’empoisonné les chinois et rétablir la balance commerciale… (c’est pas pour rien que Marx a utilisé la métaphore de l’opium, il en connaissait l’effet sur le peuple). De même aujourd’hui, la drogue sert au financement de toutes sortes de groupes terroristes, dont plusieurs on pignon sur rue à Londres, mais aussi à rendre stupide les peuples : en Chine ou en Russie : par pour rien que les russes sont fâchés : 30 000 morts annuels à cause de l’héroïne Afghan, ce qui correspond au nombre de soldats mort pour toute la guerre d’Afghanistan!! Mais pour revenir à la présence britannique : à Helmand, la province sous contrôle britannique à partir de 2005, à vu sa production quadrupler jusqu’à 4000 tonnes, soit environ la moitié de la production totale (plus ou moins selon les années). La propre presse anglaise mentionne, comme le Sunday Times, comment l’armée était impliqué dans le trafique en 2009 ou encore la visite du prince Charles en mars 2010 qui passa par un champs de ‘poppies’ relaté dans le Guardian… Le Indepedent aussi nous rapporte les tractations anglaises avec les talibans avec le brigadier Andrew Mackay. On pourrait parler de l’expulsion de deux agents anglais par Karzai, Michael Semple, un proche de l’ambassadeur britannique, sir Sherard Cowper Coles qu était responsable de la mission de l’UE en Afghanistan et Mervin Patterson, était le numéro 3 de l’ONU sur place. Enfin, le blanchiment de l’argent de la drogue se fait dans les grandes places financières off shore du monde, dont la plus grande, Londres. Pas besoin de mentionner qui s’oppose à l’éradication de l’opium là-bas tel que demandé par les russes comme Ivanov ? (bien sûr des anglophiles américains aussi!)
        Pour dire que rien n’est simple là-bas, qu’il faudrait beaucoup de recherche sur des choses que personnes n’a intérêt à rendre publique, que oui des américains sont sûrement mêlé à toutes sortes de trafiques, mais il ne faudrait pas non plus oublier l’Angleterre qui a une vaste expérience dans la région et dans ce type de trafique…

        Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 16 04 56 115611
      Permalink

      Oui ASIQ, je connais l’histoire de ces financements obscurs, mais ils ne remettent pas en question la totalité des recherches scientifiques faites par les «Hubert Reeves» de ce monde, qui n’en tirent aucun profit personnel. Alors que du côté des agents des pétrolières…

      Et parce que Pinochet ou Tatcher auraient parlé de la rondeur de la Terre, il faudrait nier cette évidence? Je déteste les deux personnages, mais cela ne m’empêchera pas de reconnaître que le changement climatique est une évidence, et notez que je prends le soin de parler de «changements». On ne peut pas nier les fontes des glaciers, l’acidification des océans, ou les taux de CO2 grandissant, tout de même, juste parce que ce sont des personnages douteux qui en ont parlé, avant d’autres….

      Je pense plutôt que reconnaissant les faits scientifiques, les opportunistes veulent tirer profit de la situation, arguant qu’ils sont nos sauveurs.

      Ouvrons les yeux, mais ne jetons pas les constats scientifiques aux poubelles, sous prétexte que des personnages douteux en ont parlé avant nous, et que certains constats serviraient précieusement leurs intérêts de parasites.

      «Le point commun de ses gens? Ils sont malthusiens, c’est-à-dire qu’ils croient les ressources limitées et nient le fait que les hommes peuvent découvrir de nouvelles ressources, Marx était anti-malthusien, vous semblez l’oublier,»

      Non, précisément. Je prendrai ce que je peux observer, et jetterai les constats à la «Gore», dont je connaissais, non aussi précisément que vous, le pourcentage de crédibilité.

      «Toujours bon de mettre une ‘réserve naturelle’ au dessus des ressources minières… Cette science du climat est donc une arnaque pour empêcher le développement de ces pays : vous jouer donc le jeu des ‘bourgeois-aristocrates’.»

      Non ASIQ, comme je vous dis, je ne suis pas les monolithismes du débat des «Gore» de ce monde, et ne m’en tiendrai qu’aux constats scientifiques, plutôt qu’aux paroles populistes de ces opportunistes profitant d’une réalité tout de même.

      #1- On ne peut pas nier que l’être humain crée du CO2, et que ce CO2 joue un rôle d’effet de serre, conjugué aux rayons du Soleil.
      #2- On ne peut pas nier que le méthane est 23 fois plus puissant en effet de serre, que le CO2.

      #3- On ne peut pas nier que les réserves d’eau potable sont limitées, et on ne peut pas nier que l’équilibre dans l’air qu’on respire, est aussi fragile que ce qui a permis la vie sur Terre.

      Bref, bien beau le fait qu’il y ait plein d’opportunistes «à la carte», et dans la science naturelle, et dans le militaire, etc.., mais les faits scientifiques, eux, même s’ils ne nous plaisent pas toujours, ou qu’ils semblent servir la cause de nos ennemis, sont parfois bien réels. Du moins, j’ai plus confiance en Hubert Reeves qu’en Ross McKitrick par exemple… Reeves me semble un peu plus marxiste…

      Et en passant ASIQ, moi, je savais pour Gore, mais beaucoup d’autres ne savent pas encore. J’ai bien beau faire mes transferts de messages, les médias officieux «font malheureusement bien» leur travail…

      «….c’est en donnant les moyens au pays pauvres de se développer qu’ils pourront y faire face (traiter les eaux usés, électrifier des pays entiers en Afrique pour ne pas qu’ils coupent des arbres pour la cuisine, des procédés propres dans les industries, etc.). Mais l’agenda néolibéral et l’agenda vert antihumain empêche cela.»

      D’accord ici. On connait la «game» comme on dit, comme pour l’Iran et son indépendance énergétique…, et la fameuse crise «nucléaire».

      «Pour l’Afghanistan, petite suggestion François : ne reste-on pas là pour le trafic de l’Opium qui était quasi nul avant la guerre dans ce pays et est aujourd’hui le pays numéro 1 de production?»

      C’est le demi-frère ou beau-frère de Karzaï, il me semble, qui détient ce marché.

      Répondre
      • avatar
        9 novembre 2010 à 17 05 02 110211
        Permalink

        Et oui, en Colombie également, le trafic de cocaïne a bondi après l’apparition de la CIA, puis de la DEA en ce sol.

        Répondre
      • avatar
        9 novembre 2010 à 23 11 51 115111
        Permalink

        Je ne ferai pas tout le débat du CO2 ici, et ce n’est pas le lieu dans la section commentaire, mais le climat changea, change et changera qu’importe les hommes; il y a déjà eu plus de CO2 qu’aujourd’hui dans le dernier millénaire (contrairement aux courbes frauduleuses que Gore et même le GIEC dans les dernières versions présentes; de même pour la température, elle fut plus chaude, notamment autour de 1200, avec des effets globalement positif, même de la vigne en Angleterre: c’est un fait empirique: toute les prédictions informatiques de catastrophes sont tant qu’à elle très très hypothétiques); ce qui détermine le climat est plus que le CO2:en partant, il faut connaître les 3 cycles astronomiques de la terre qui détermine les glaciaions (et nous entrerons dans le millénaire suivant ou un peu plus vers une nouvelle glaciation) d’ailleurs, c’est plutôt quand la température augmente qu’il y a plus de CO2 et non l’inverse! (le CO2 se dissout plus dans l’eau froide, donc quand plus chaud, évaporation de l’océan). Et faire du CO2 une ‘pollution’ est la chose la plus ridicule du monde, c’est la nourriture des plantes! Mais pour beaucoup plus profonds, va voir http://pensee-unique.fr/ Et non je n’ai pas confiance à ce scientificopop (et très malthusien soit dit en passant) qu’est Hubert Reeve; pas parce qu’il a une barbe et en parait plus savant et qu’il a grande presse que je lui ferai plus confiance. Il y plus de 18 000 scientifiques, et pas que des physiciens qui travaillèrent peu sur le climat, qui ne sont pas d’accord avec les conclusions du GIEC. Et si tu lisais l’original pour scientifique et non la version écourtée de propagande pour les politiques, tu verrais le très grand nombre d’incertitudes, d’hypothèses très loin de la ‘certitude’ médiatique promu par la grande presse (drôle que toi si méfiant des méchants bourgeois, ici tu perds tout sens critiques: sais-tu combien de milliard de $$$ sont mis dans les recherches sur le climat? (des milliers de fois plus que la corruption possible) Que si, en tant que scientifique, tu mes en doute la pensée unique, tu te vois couper les fonds? Oui cette ‘science’ est manipulable, mais pas seulement par les pétrolières comme tu le penses.

        Pour l’eau: ressource finie?? Ne sais-tu pas que l’humanité n’utilise qu’environ 0.03% de l’eau (sur environ 3% d’eau douce, mais beaucoup renfermée dans les glaciers). Sommes-nous que des singes qui voyant la mer et les ociéans ne peuvent boire l’eau salée?? N’as-tu pas entendu parler du dessalement de l’eau de mer qui se fait déjà et de mieux en mieux??? Ce qui nous accès à 97% de l’eau! Bien sûr il n’est pas question de tout dessalé: mais si 0.03% permet de maintenir 6 milliards d’hommes, il n’en faut pas beaucoup pour assurer les besoins en eau des hommes. On peut reverdir les déserts et faire de nouveau cycle d’eau, permet des forêts ou des zones d’agricultures qui font baisser le climat au sol… Le problème des malthusiens, c’est qu’ils ne comprennent pas l’esprit créateur des hommes qui permet de faire des découvertes: nous ne vivons pas dans un monde statique de ressources finies; mais le pire, c’est que les malthusiens, tellement convaincu de leur idée, qu’ils empêchent le développement et l’utilisation de tecnologie commme le nucléaire, car savent très bien que cela donnerait suffisament d’énergie (encore mieux sera la fusion nucléaire)et que les pays pauvres pourraient donc se développer sans problème, chose qu’ils détestent. Il n’y a pas suffisament d’égernie disent-ils; mais le nuclaire en donnerait suffisament; on l’interdit, donc on a raison de dire qu’il n’y a pas suffisament d’énergie CQFD…

        Répondre
        • avatar
          10 novembre 2010 à 8 08 18 111811
          Permalink

          «Je ne ferai pas tout le débat du CO2 ici, et ce n’est pas le lieu dans la section commentaire, mais le climat changea, change et changera qu’importe les hommes;»

          Non, justement, ce n’est pas «qu’importe les hommes», mais si leur apport, est relativement bas, vis-à-vis le Soleil par exemple. Comme je vous dis plus haut, et je vais le répéter d’une autre façon, le Soleil n’efface pas les actions des humains. Les humains conditionnent à leur échelle, l’environnement dans lequel ils évoluent, comme les grenouilles modifient leur étang, comme les oiseaux modifient le nombre d’insectes de leur secteur, etc..

          Le marxisme m’impose, ne nous en déplaise, de reconnaître le conditionnement créé par l’homme, si petit soit-il. Et le CO2 a un effet de serre, alors Soleil gros, ou Soleil petit, il faut ajouter les données aux calculs, sans quoi, nous baignons dans un totalitarisme idéologique.

          «il y a déjà eu plus de CO2 qu’aujourd’hui dans le dernier millénaire (contrairement aux courbes frauduleuses que Gore et même le GIEC dans les dernières versions présentes; de même pour la température, elle fut plus chaude, notamment autour de 1200, avec des effets globalement positif, même de la vigne en Angleterre:»

          La Terre a certes déjà été plus chaude, non nécessairement bénéfiquement pour les êtres humains. Nous n’y étions pas. Nous n’avons pas de données sur les humains de ces époques, où ils n’étaient pas socialisés comme de nos jours. Etc..

          Et avant 1200, il y a déjà eu des températures non viables, pour les humains en tout cas.

          De toute façon, comme l’autre texte dont j’ai oublié le nom invitait à…, je m’en fais plus pour la viabilité des humains, que pour le modèle de consommation actuel. Rien à cirer, moi, du modèle absurde de consommation de n’importe quoi actuel.

          Et quand les «Gore» nous font peur avec leurs droits de polluer, je suis tout de même de l’avis que nous ne pouvons pas reproduire le modèle nord-américain à travers le monde, et qu’il faut, en réalité, nous adapter aux pauvres. Et ça comprend les riches. De toute façon, je suis contre l’exploitation de l’homme par l’homme via le salariat, alors je prône un environnement pour les humains, où j’espère, le partage des richesses dépassera les simples volontés opportunistes des salauds comme Gore. D’ailleurs, parlant de ce salaud, j’avais déjà saisi, à la fin de son pseudo-documentaire, lorsqu’il que nous avons réussi à nous débarrasser du communisme, qu’il n’avait rien d’un saveur, puisque les maux que nous entretenons, nous les entretenons avec le capitalisme, et son mauvais partage des richesses, donc conséquemment, des pouvoirs également.

          «c’est plutôt quand la température augmente qu’il y a plus de CO2 et non l’inverse!»

          Mais, le CO2 est créé aussi par l’homme, et il présente ne nous en déplaise, un effet de serre. Alors plus on en crache, plus il y en a, et moins il y a d’arbres pour le respirer, moins les filtres de ce CO2 sont efficaces.

          Au Brésil, il n’y a pratiquement plus de forêt vierge, et on coupe ce qui reste. Pourquoi? Pour faire de l’éthanol, pour palier à notre dépendance de cette ressource énergétique polluante.

          Est-ce que comme Guilbeaut d’Équiterre, je prône l’arrivée des compagnies éoliennes? Nah, pas du tout! Je prône la nationalisation de cette alternative également, et je ne vois pas l’arrivée de nouveaux bourgeois, comme un signe des temps nouveaux. Il n’y a que transfert de pouvoirs, entre amis de la bourgeoisie…, ou entre ennemis bourgeois après tout.

          «(le CO2 se dissout plus dans l’eau froide, donc quand plus chaud, évaporation de l’océan).»

          Les scientifiques parlent de saturation des océans, on est loin du système qui fonctionne soit disant bien comme ça… Le crible meure, le phytoplancton crève aussi. À certains endroits, on note une acidification des océans notable, qui ressemble à ce qui se serait déjà passé jadis. Certains croient même que c’est cet évènement qui a eu raison des dinosaures, il y a débat. La pression changeante des océans joue sur ses fonds marins. Du méthane en grande quantité s’en dégage.

          Et fait scientifique à l’appui, le méthane est 23 fois plus puissant à titre de G.E.S. que le CO2.

          «Et faire du CO2 une ‘pollution’ est la chose la plus ridicule du monde, c’est la nourriture des plantes!»

          Soyons sérieux camarade, je ne bouffe pas trente poutines pour déjeuner, pour dîner et le souper, même si j’adore la poutine. C’est la nourriture des plantes, oui, mais elles ne le bouffent pas en quantités «industrielles», et nous en produisons en quantité industrielle.

          Je pense que vous devriez faire la part des choses. Le CO2 en quantité industrielle est polluant pour les humains, et leur viabilité. Gore est un trou de cul qui profite de la situation désastreuse, comme tant d’autres le font à chacun de nos maux. Regardez notre système de santé qui s’effondre, sous quoi finalement? Sous le sabordage des libéraux. Et quelle solution magique se présente à nos portes? Celle des amis de Gore et cie.

          Mais faut-il laisser notre système ainsi, parce que le Réseau Libârté Québec propose de le changer pour la privatisation totale? Ben non! Il sera toujours perfectible! Là, parce que vous découvrez qu’il y a des crosseurs parmi le tas de scientifiques, et je dis bien le tas!, faudrait tout jeter aux poubelles, les constats scientifiques, de scientifiques sérieux!

          Il y a un problème avec notre création exagérée de CO2, et naturellement, la Terre ne l’a pas produit à notre image, en si peu de temps non plus. Est-ce que le CO2 nourrie les plantes? Oui, mais comme je ne mange pas trente poutines, et que le surplus doit finir quelque part, si quelqu’un prépare ces trente poutines, j’imagines que le CO2 de surplus se retrouve aussi quelque part, si les plantes n’en veulent plus…, non? Eh bien! C’est pourtant ce que constatent les scientifiques, soit une réduction de la fonction des arbres et plantes, vu la saturation. Pareil pour les océans, dont le crible et le phytoplancton mangent du CO2, etc..

          Et les forêts? Eh bien, comme je disais, on les rase! Alors de quelles forêts me parlez-vous?

          «Il y plus de 18 000 scientifiques, et pas que des physiciens qui travaillèrent peu sur le climat, qui ne sont pas d’accord avec les conclusions du GIEC.»

          Je sais tout ça, et c’est pourquoi, et je le répète à nouveau, je ne m’attarde qu’aux constats les plus simples. Par exemple, les rôles des forêts, des océans, etc.., dans tout ce recyclage du CO2. Et ce n’est pas convainquant. Les océans, on les pollue, les forêts, on les rase, et j’en passe. Pas la peine non plus, de me vendre l’idée que nous pouvons continuer comme nous faisons actuellement, au nombre d’êtres humains que nous sommes.

          Mon père, de sa génération, disposait de moins de trois milliards d’êtres humains pour polluer la planète. On est loin de là, et jusqu’ici, tout ce qui entoure notre avenir n’est qu’inconnu. Certes, je garde un œil ouvert et l’autre fermé sur toutes les prédictions catastrophiques des opportunistes à la «Gore», mais je ne nierai pas des faits, dont je peux vérifier l’authenticité dans mon salon. Le CO2 est bel et bien un GES et oui, les humains en rejettent massivement pour produire des trucs inutiles, qui se ramassent dans les dépotoirs, au plaisir des entreprises qui créent, puis créent à nouveau, ces objets à valeur unique et temporaire.

          Je ne suis pas un écologiste, je suis septique de notre modèle actuel de consommation, il n’est pas viable de la sorte, pour toute une humanité. L’eau à elle seule, présente un problème majeur, à moins de se débarrasser du capitalisme, et de rendre accessible par la recherche, les transformations des eaux salées, ce qui est possible avec la volonté d’un peuple uni dans l’anti-exploitation.

          «Que si, en tant que scientifique, tu mes en doute la pensée unique, tu te vois couper les fonds? Oui cette ‘science’ est manipulable, mais pas seulement par les pétrolières comme tu le penses.»

          Je le répète, encore une fois, je suis certain qu’il y a des opportunistes de tout acabit. Mais je dis ceci, les pétrolières ont un intérêt à continuer de polluer, c’est payant, très payant. Comme les minières le font, criminellement même, au Congo. On l’a vu avec Anvill.

          Mais si Gore dit ceci ou cela positivement à la position de notre pollution per capita, je dois alors tout mettre au bac à vidanges?

          Soyons sérieux. On peut faire des débats sur notre consommation, notre pollution, etc.., sans avoir à suivre ces gourous, ni même ce GIEC, pour s’en assurer, mais pas la peine de nommer des «Moss» comme alternative au discours des «Gore». Un crosseur contre un autre après tout!

          «Pour l’eau: ressource finie?? Ne sais-tu pas que l’humanité n’utilise qu’environ 0.03% de l’eau (sur environ 3% d’eau douce, mais beaucoup renfermée dans les glaciers).»

          Mais ces glaciers fondent.

          «Sommes-nous que des singes qui voyant la mer et les ociéans ne peuvent boire l’eau salée?? N’as-tu pas entendu parler du dessalement de l’eau de mer qui se fait déjà et de mieux en mieux???»

          Oui, mais il faudrait un autre modèle économique pour le rendre accessible. Le capitalisme, lui, ne le permettra jamais. Ces salauds s’en serviront plutôt, pour faire d’autres guerres, payantes elles aussi. ils voient des opportunités de profiter de nos malheurs, dès qu’ils se pointent et même avant. Vous le savez, je ne vous apprends rien.

          Alors oui au dessalement des océans, mais oui également au changement de système nous rendant accessible cette technologie.

          «e problème des malthusiens, c’est qu’ils ne comprennent pas l’esprit créateur des hommes qui permet de faire des découvertes: nous ne vivons pas dans un monde statique de ressources finies; mais le pire, c’est que les malthusiens, tellement convaincu de leur idée, qu’ils empêchent le développement et l’utilisation de tecnologie commme le nucléaire, car savent très bien que cela donnerait suffisament d’énergie (encore mieux sera la fusion nucléaire)et que les pays pauvres pourraient donc se développer sans problème, chose qu’ils détestent.»

          Pour moi, vous posez les mauvaises questions. Le nucléaire, oui, mais dans des lieux isolés, en recherche intense peut-être, jusqu’à ce soit mieux. Et en attendant, il y a mieux que cela. Des panneaux solaires par exemple, installés sur un territoire grand comme la France, peuvent fournir en énergie l’humanité actuelle. Moins polluant…

          Mais encore, le système actuel ne prime pas sur ces alternatives. Il les rend coûteuses, artificiellement. Notre mur à tous, le système capitaliste.

          Nous pourrions alors mettre autant d’efforts à trouver des alternatives «écologiques», si nous mettions autant de capitaux, donc d’efforts, que nous en mettons déjà sur l’armement ou même, les voitures à pétrole.

          Fait est que le pétrole pollue, et même, on commence à parler des liens entre le plastique et les cancers qui se multiplient comme les libertariens. Alors oui, c’était bien beau durant toutes ces années, mais passons à autre chose, évoluons et ne restons pas dans le «statique», si vous me suivez.

          D’autre part, je ne suis pas contre que les autres nations se développent, au contraire, mais vous serez forcé d’admettre que si tous consomment comme nous le faisons, et je parle de toutes nos industries également, nous n’y arriverons pas «tous». Je crois que le marxiste a un devoir pour l’humanité, et non pour sa clique nationale. Oui à l’amélioration des conditions des travailleurs du monde entier, mais non au coût d’un modèle suicidaire, qui mène nulle part l’humanité tout entière.

          «Il n’y a pas suffisament d’égernie disent-ils; mais le nuclaire en donnerait suffisament; on l’interdit, donc on a raison de dire qu’il n’y a pas suffisament d’énergie CQFD…»

          Je ne suis pas d’accord, le nucléaire est limité, même s’il est efficace. Et il pollue, en matières rejetées, en déchets je veux dire… Il y a des alternatives. Je réserverais cette énergie pour l’espace, mais bon, c’est mon opinion. Il y a autre chose. Il y a les éoliennes, nationalisées par contre, ou appartenant aux prolétaires –qu’ils n’aient pas à acheter de leur poche-, les panneaux solaires, qu’on dit peu financés, etc..

          Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 23 11 20 112011
      Permalink

      Ah bon ? Marx voyait d’un mauvais oeil le développement du Tiers Monde ? 😉

      Répondre
      • avatar
        9 novembre 2010 à 23 11 35 113511
        Permalink

        Non, il dit le contraire, sa phrase est mal formulée je crois.

        Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 15 03 28 112811
    Permalink

    En clair, faire une tite recherche sur le club Le cercle ( Circle) et son historique …et son affiliation au club Pilgrim …

    Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 23 11 24 112411
      Permalink

      Et Marc ! Ca userait ton clavier de nous donner les liens ? Car en fait de petite recherche , macache bono ! :-S
      Tk. (8)

      Répondre
  • avatar
    9 novembre 2010 à 19 07 47 114711
    Permalink

    @ SylvainGuillemette

    Regardes bien cette photo en lien, au moins une minute. Dis-toi que la Terre est la troisième planète à droite de l’immense SOLEIL que tu vois à gauche, imagine du même coup le soleil au complet. (@)

    http://suivi-soleil.over-blog.com/ext/http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/87/UpdatedPlanets2006_french.jpg

    Dis-moi sérieusement après coup que tu es encore de la nouvelle religion du réchauffisme causé par le C02. (D’ailleurs selo la NASA, tout le système solaire a subit des variations imporatntes de températures ) C02 ???? (I)

    Si oui ! Alors fais moi signe. 😉

    Répondre
    • avatar
      9 novembre 2010 à 23 11 38 113811
      Permalink

      Cher Pierre, si la grosseur de Soleil vous pousse à croire que le CO2 n’a aucun effet de serre, faites-moi signe vous-même en fait. On sera fixé.

      Car, si la grosseur du Soleil doit compromettre toutes nos expériences scientifiques, alors aussi bien laisser tomber.

      Le CO2 causé par les humains, conditionne sans aucun doute, les conditions de la Terre, à leur échelle, bien entendu. Mais de dire qu’ils n’ont aucun effet…, ça n’a rien de marxiste en tout cas.

      Répondre
      • avatar
        10 novembre 2010 à 3 03 26 112611
        Permalink

         »Mais de dire qu’ils n’ont aucun effet…, ça n’a rien de marxiste en tout cas. »

        Je n’ai pas dit aucun effet… Voilà ce que j’ai dis:

         »Cette augmentation de température est causé PRINCIPALEMENT par le cycle de Schwabe (Soleil) qui dure entre 8 et 13 ans. »

        Ouvres ton esprit cher Sylvain. 😀

        Répondre
        • avatar
          10 novembre 2010 à 8 08 48 114811
          Permalink

          Pierre, je suis tout ouvert et j’ai déjà admis, il y a belle lurette, que le Soleil était un conditionnement des plus important, même le plus important de ce qu’on en sait. Je ne fais qu’émettre le fait que l’être humain se conditionne lui aussi, en rejetant du CO2.

          Prenons un autre exemple si vous voulez.

          Il y a 10 humains dans une pièce vitrée, où le recyclage d’air ne se fait pas. J’en ajoute 10 autres, est-ce que le taux de CO2 change? Si oui, changera t-il la température de la pièce?

          Maintenant, en quoi le Soleil efface ce fait? Le Soleil n’est que le facteur principal de ce réchauffement, et cela ne veut pas dire que l’être humain n’a aucun effet ou qu’il doit être effacé de l’équation.

          Voilà.

          Répondre
    • avatar
      10 novembre 2010 à 2 02 36 113611
      Permalink

      @ SylvainGuillemette
      Ce que vous n’avez pas encore compris monsieur Sylvain, c’est que le rapport du GIEC n’est pas scientifique, il est POLITIQUE. Faites une peu de lecture ici et là. (B) (D) (C) (C) (C)

      Ici une vidéo avec plein de scientifiques qui ont contribuer au GIEC avant la sortie du rapport, et qu’il l’ont fortement dénoncé car ne respectant pas leurs recherches et données fournies. (H)
      http://www.dailymotion.com/video/x2bymx_larnaque-du-rechauffement-climatiqu_news

      Ici un article de Paul Joseph Watson:
      http://www.conspiration.cc/science/imposture_rechauffement_climatique.html

      Ici unbe video avec Ph Vincent Courtillot:
      http://www.internationalnews.fr/article-le-climate-gate-commente-par-le-pr-vincent-courtillot-videos-france-info–40356401.html

      Ici plein d’articles sur le sujet et le rapport scientifique NIPCC(alternative scientifique aux fameux rapports du GIEC). C’est éloquent !
      http://www.pensee-unique.fr/index.html 🙂

      Ici comment fonctionne le système solaire:
      http://la.climatologie.free.fr/rechauffement/rechauffement.htm (I)

      Autre site très bien alimenté sur le sujet:
      http://climat-sceptique.over-blog.com/ (B)

      Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 8 08 51 115111
    Permalink

    Non Pierre, je sais que le GIEC est politique, que c’est une clique, mais cela n’efface pas le fait que des scientifiques sérieux y travaillent, sans appel à donner un compte rendu demandé contre rémunération. Ce ne sont pas tous des mercenaires, contrairement aux prétendus «scientifiques» comme Moss ou Jacques Brassard.

    Répondre
    • avatar
      10 novembre 2010 à 8 08 55 115511
      Permalink

      Et le débat est ce qu’il y a de plus sain, mais arrêtons de faire comme si le CO2 n’avait aucun effet sur notre température, c’est aussi absurde que de dire que l’eau de ma toilette ne deviendra pas jaune en pissant dedans.

      Répondre
      • avatar
        10 novembre 2010 à 12 12 09 110911
        Permalink

        Sylvain, il est clairement établi par les carottes glacières, qui nous permettent de déterminer quel fut le climat sur Terre depuis des centaines de milliers d’années, que le CO2 n’est pas la cause des réchauffements climatiques, mais bien le résultat. En effet, le CO2 augmente en moyenne de 800 à 1200 APRÈS un réchauffement climatique et NON AVANT.

        Les flatulences des vaches et les volcans, en combinaisons avec le relâchement du CO2 des océans au fur et à mesure que le climat se réchauffent sont de loin la plus importante source de CO2. Le CO2 causé par l’homme ne compte pour pas plus de 5% des gaz à effet de serre. Les vapeurs d’eau? Autour de 95%. Et arrêtez de capoter avec le CO2, plus il y a de CO2, plus la végétation pousse et plus nous pouvons produire de la nourriture puisque le CO2 NOURRIT les plantes, arbres et forêts.

        Le méthane? La majeure source: les volcans! Tout est relatif et vous ne considérez pas les bonnes proportions. Je comprends que vous soyez concerné par la protection de l’environnement, et sachez-le, nous le sommes tous.

        Vous parlez des scientifiques et de leurs « preuves ». Quelles sont-elles? La NASA, l’Université de East Anglia qui est la majeure source de données pour le GIEC, le centre de recherche climatique de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie ont tous été pris la main dans le sac à manipuler les données pour faire paraitre le climat plus chaud qu’il ne l’est. Ce n’est pas de la science, c’est de la politique et de la fraude.

        En résumé: D’un côté on a tous les problèmes de pollution et environnementaux que vous avez décris. D’un autre côté, il y a les changements climatiques naturels et cycliques sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir ou influence.

        Répondre
        • avatar
          10 novembre 2010 à 22 10 05 110511
          Permalink

          Les carottes prouvaient que le CO2 n’avait jamais atteint le niveau actuel, et «Le méthane? La majeure source: les volcans! », non, pas que cela. Les anciennes végétations. Les dépôts de végétations d’autre époque, jadis gelés, soumis au dégel imposé d’un changement climatique «optant» pour un réchauffement», mais c’est bien plus complexe que cela…, vous le savez.

          Le Canada et la Russie sont pleins de ces aires saturées de méthane, où certaines sources sources s’enflamment au contact d’une flamme vive. Les terres jadis gelées fondent à vue d’oeil, et les gaz s’échappent.

          La vie sur Terre pourrait re-confronter ses antérieurs ennemis,indéfiniment, si nous continuons ainsi.

          Répondre
          • avatar
            11 novembre 2010 à 0 12 10 111011
            Permalink

            « Les carottes prouvaient que le CO2 n’avait jamais atteint le niveau actuel »

            Voyons, Sylvain, vous dites n’importe quoi, bien au contraire, ce qu’elles ont révélé c’est que les taux de CO2 ont déjà été jusqu’à DIX fois plus élevés qu’aujourd’hui!

            Le méthane produit par les forets en décompositions et les flatulences de bétail est de loin loin loin supérieur en quantité que ce que nous produisons. Il a déjà fait beaucoup plus chaud aussi sur Terre, à des époques où nous n’avions aucune machine au pétrole ni industrie. Personne n’est mort et nous n’avons pas cessé d’exister. La Terre se portait bien. En fait, les époques où nous avons bien failli disparaitre à quelques reprises, c’est durant LES ÈRES GLACIÈRES!

            L’humanité s’est toujours mieux porté, ainsi que la végétation, lors de périodes chaudes, alors que c’est la quasi-extinction lors des ères glacières. Moi, mon choix est fait: je préfère un réchauffement du climat!

            Et ces changements, vous n’y pouvez rien, ils sont NATURELS ET CYCLIQUES!!!

          • avatar
            15 novembre 2010 à 8 08 53 115311
            Permalink

            Et François, l’humanité n’a pas toujours été là durant ces réchauffements, et/ou, on n’a aucune statistique portant sur le «bienêtre» des humains de cette époque.

            D’autre part, les forêts, etc.., qui nous servent de régulateurs, nous les «scrappons». Alors, il faut en tenir compte.

      • avatar
        10 novembre 2010 à 14 02 50 115011
        Permalink

        @ Sylvain
        Je ne t’ai jamais parlé de J. Brassard ou de Moss

        As-tu commencer la lecture du NICCP? 800 pages émis par un groupe de scientifiques très reconnus en la matière de climat. D’ailleurs la plupart d’entre eux avaient travaillé pour le GIEC. (C)

        Sur la page d’ouverture en bas vers la droite.
        http://www.pensee-unique.fr/index.html

        As-tu visionné ce document? En 5 épisodes de 20 minutes chacune. Bouleversant! (@)
        http://www.dailymotion.com/video/x21zq2_partie-1-arnaque-du-rechauffement-c_news

        Tu ne sera pas déçu 😀

        Répondre
        • avatar
          10 novembre 2010 à 22 10 07 110711
          Permalink

          Je vais lire, je vous promets Pierre. Je vais trouver le temps. Promis.

          Manque de temps…

          Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 8 08 59 115911
    Permalink

    Chose certaine, j’étais déjà du même avis que ASIQ sur les solutions (dessalement de l’eau, etc..), sauf peut-être la question nucléaire. Le nucléaire ne me fait pas peur, ce sont les déchets qui m’effraient, et la limite des ressources.

    Ce qui me fait peur, c’est que ces solutions ne verront jamais le jour, tant que les bourgeois seront là-haut.

    À nous de jouer, mais comment? Vous avez une idée?

    Révolution.

    Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 12 12 29 112911
    Permalink

    Oh! Un insider du GIEC qui déclare que le consensus est de la bullshit:

    – The IPCC consensus on climate change was phoney, says IPCC insider

    http://fullcomment.nationalpost.com/2010/06/13/the-ipcc-consensus-on-climate-change-was-phoney-says-ipcc-insider/

    The UN’s Intergovernmental Panel on Climate Change misled the press and public into believing that thousands of scientists backed its claims on manmade global warming, according to Mike Hulme, a prominent climate scientist and IPCC insider. The actual number of scientists who backed that claim was “only a few dozen experts,” he states in a paper for Progress in Physical Geography, co-authored with student Martin Mahony.

    Répondre
    • avatar
      12 novembre 2010 à 7 07 53 115311
      Permalink

      Mais François, on se fiche du groupe comme tel, remettons-nous en aux faits.

      Moi, je trouve qu’il y a des efforts considérables de groupuscules pour altérer les faits. Celui que j’ai mis en ligne par exemple… Comme l’histoire du ClimateGate, qui finalement, s’est avérée fausse.

      Répondre
      • avatar
        12 novembre 2010 à 8 08 42 114211
        Permalink

        Bin voyons le CLimategate qui s’est révélée être faux? Vous avez pris ça où?

        Remettons-nous aux faits? Quels faits? On s’aperçoit qu’aux États-Unis, en Angleterre, en Australie et ailleurs que les données les plus importantes et la science du réchauffement climatique est manipulée de A à Z!

        Répondre
        • avatar
          15 novembre 2010 à 8 08 55 115511
          Permalink

          Voyons François, on s’aperçoit aussi, que du côté des sceptiques, les manipulations ne sont pas rares et même, que des pétroélites ont tout intérêt à ce que ces données soient altérées.

          Répondre
          • avatar
            15 novembre 2010 à 10 10 04 110411
            Permalink

            C’est clair! Mais peut-on être indépendant de pensée, souverain de son esprit et chercher la vérité?

            Je ne crois pas ni un bord, ni de l’autre. Je cherche la vérité partout où elle se trouve.

            Oui, les pétrolière ont intérêt à ce que les gens croient à cette folie des changements climatiques anthropiques, ça fait monter le prix de l’essence! C’est pourquoi il sont part intégrante du « mouvement vert » pour la théorie (frauduleuse) des changements climatiques causés par le CO2 et l’activité humaine.

  • avatar
    10 novembre 2010 à 14 02 15 111511
    Permalink

    C’est curieux il m’a semblé qu’hier ou avant hier il y avait un article consacré au suicide…

    Impossible de le retrouver :-S

    Bon je cherchais un mot pour parler d’un type d’asthénie qui fait que l’on remet sans arrêt à plus tard des choses importantes . 🙁

    Le mot vient de me revenir (I) : c’est la procrastination.

    Voili , voilou

    TK. (8)

    Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 14 02 22 112211
    Permalink

    La science du climat, tout ce qu’il y a de plus fiable:

    Busted! 12 Photos of the Global Warming Bunko Scam, Which You’ll Never, Ever See in Legacy Media

    David Evans points us to truly shocking collection of photographs he’s assembled (PDF) depicting the fraudulent nature of the warming fraud perpetrated by many in the Western science establishment.

    These photos highlight the locations of official climate thermometers, which — if they’re not missing altogether — are intentionally placed near air conditioners or getting blasts from jet engines. You won’t believe your eyes.

    They say the world is getting warmer, but the satellites say warming stopped in 2002.

    Global temperature is measured in tenths of a degree per century. So any little nudge is important. 89% of official thermometers in the USA fail official siting requirements by being too close to an artificial heating source.
    They are cheating.

    If they measure the “global temperature” like this, how else are they cheating?

    If a financial organization or drug company tried to pull this kind of deception they would get busted.

    [Is this] ‘Global warming’ or ‘Airport Warming’? Over 50% of official thermometers worldwide are at airports.

    The tarmac is easily the warmest surface around, so that’s where they put the official thermometer. And don’t ignore the warming nudges from jet exhaust and steam de-icers. Official guidelines say a thermometer should be in a level open clearing, with ground cover typical of the region. So how about in the snow?

    They measure “global” warming like this? Gee, couldn’t they put the thermometer a little closer to the air conditioners? They are cheating.

    Why did we only find out that this was how they measured « global » warming because volunteers went out and photographed the official thermometers? The climate establishment is cheating, and the media are letting them get away with it. Where are the regulators and auditors?

    Why do they put the official thermometer near the warm waste water, and not out in a nearby field or clearing? And they call it “global” warming? NOAA gets over $4 billion of government funds each year, so money is not the problem.

    “Global” warming in action, 1874 to 2010. They measure temperatures at the globe’s warmest localities, not global temperatures.

    Global warming started before 1700, before trains, factories, cars, airplanes, etc. Human emissions of CO2 were negligible before 1850. So we cannot have started the global warming. How come they didn’t mention that?

    Human emissions of carbon dioxide don’t effect the rate of warming. How come they never compare human emissions (the alleged cause) and temperature (the alleged effect)? Because there is hardly any relationship?

    I’ve been saying it for years. Global warming is another in a long series of bunko scams orchestrated by the United Nations in collaboration with corrupt businessmen and officials (remember « Oil for Food »?).

    This is simply more proof that we were right.

    Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 22 10 08 110811
    Permalink

    Et en passant Pierre, je fais tout ça à basse vitesse, alors les vidéos et moi…. Ma région n’a pas accès à la haute vitesse.

    Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 22 10 13 111311
    Permalink

    Et pour les autres:

    «Joanne Marcotte, la fondatrice du Réseau Liberté Québec (RLQ), l’affirme à qui veut l’entendre, le « Réseau Liberté Québec » est un « mouvement populaire », « grassroots » composé de citoyens préoccupés par les idéaux de « liberté et de responsabilités individuelles ». Éric Duhaime, un autre fondateur du RLQ, ne se cache pas de vouloir implanter un Tea Party québécois1. Comme nous le verrons, la comparaison est juste à plus d’un titre puisque le RLQ, tout comme le Tea Party, est largement appuyé par les mêmes think tanks et les mêmes bailleurs de fonds issus de grands lobbys privés.

    Tea party, think tanks et Koch Industries

    Le Tea Party, cet autre « mouvement grassroots », est notamment commandité par le think tank Freedom Works2. Ce groupe de pression est très actif ; il assure avoir « formé » plus de 150 000 personnes à sa doctrine ultralibérale, une copie conforme du discours officiel du RLQ : «Moins d’impôts, moins de gouvernement, plus de liberté».

    Freedom Works dispose d’un budget annuel de « 10 millions de dollars », auquel contribuent largement les frères Koch3. Charles et David Koch ont en effet donné, via leurs fondations ou des dons privés, environ 8 millions de dollars au groupe Citizens for a Sound Economy, lequel deviendra Freedom Works.

    Il faut dire que le groupe Koch Indutries, un puissant groupe pétrolier du Kansas, a largement les moyens d’investir dans ces mouvements avec 98 milliards de dollars de revenus en 2009, dont 40 milliards pour les seuls frères Koch (180 000 $ par minute)4, on est loin des classes populaires…

    Les mêmes frères Koch financent plus d’une trentaine de groupes de pression qui démentent tous en bloc le réchauffement climatique. De 1997 à 2008, leurs généreuses contributions à ces groupes se sont élevées à plus de 48,5 millions de dollars5.

    Le but de l’opération est simple : utiliser les influences intellectuelle et médiatique de ces think tanks afin de mettre en scène une « expertise » et convaincre l’opinion publique que le réchauffement climatique n’existe pas, ou que l’Homme n’en est pas responsable ou encore qu’il ne sert à rien d’agir… et surtout éviter d’inclure les coûts environnementaux dans la production du pétrole, ou d’en demander un contrôle démocratique.

    Koch au Canada : RLQ, l’Institut Fraser et l’Institut économique de Montréal
    Au Canada, l’Institut Fraser a reçu plus de 175 000$ de la famille Koch de 2005 à 20086. Et l’investissement est rentable puisque le think tank assure une bonne diffusion des idées « climato-sceptiques » par la publication d’articles, d’entrevues, de films qui dénoncent « l’alarmisme des environnementalistes »7,et sa participation au « climate-gate ».

    C’est ce même Institut Fraser qui appuie le RLQ. Présent par un kiosque à l’entrée de sa conférence publique du 23 octobre dernier. C’est aussi l’Institut Fraser qui jalonne la carrière de Éric Duhaime, co-fondateur du RLQ, depuis son stage de maîtrise à l’Institut jusqu’à ses plus récents écrits8.

    Éric Duhaime travaille également pour l’Institut Economique de Montréal (IEDM) fondé par la même personne que l’Institut Fraser : Michaël Walker. Son directeur, Michel Kelly-Gagnon était présent le 23 octobre dernier, tout comme celle de l’institut Fraser (et ex-directrice de l’IEDM), Tasha Keiriddine, une conférencière du RLQ, comme Maxime Bernier, le vice-président de l’IEDM, conférencier du RLQ également, tout comme Adam Daifallah, un autre étudiant boursier de l’Institut fraser 9 et fellow de l’IEDM.

    Ezra Levant, un autre invité du RLQ, vient de publier un livre sur les vertus morales des sables bitumineux albertains : « Ethical oil ». Et précisément, Koch Industries est l’une des compagnies pétrolières qui dominent l’exploitation polluante du pétrole albertain. Ezra Levant a d’ailleurs brillamment débuté sa carrière conservatrice en étant Summer Fellow à la Koch Foundation, puis en travaillant pour l’Institut Fraser10.

    Si l’argent du groupe Koch, via Americans for Prosperity a contribué à organiser plus de 1 000 Tea Party aux USA11,12… il en a aussi organisé un, le 23 octobre dernier, au Québec, via l’Institut Fraser.

    Lorsque le « mouvement populaire » du RLQ assure la promotion du « climato-scepticisme », ce n’est que le discours de ces 2 des think tanks ultra-libéraux et conservateurs13 qu’il reprend, et ce sont bien les intérêts de la famille Koch qui s’expriment à travers eux. Moins d’État pour des sociétés pétrolières comme Koch c’est moins d’impôts, c’est avant tout plus de bénéfices, et un droit de polluer jamais remis en question.

    Défier l’establisment médiatique
    Le Tea Party a également reçu l’appui du magnat de la presse, Rupert Murdoch, directeur de Fox News14. Glenn Beck, un de ses « journalistes », mormon born-again, conservateur, sioniste radical assumé, y joue un rôle important.

    Au Québec, le RLQ entend, lui aussi, tout comme le Tea Party « défier l’establishment médiatique », et son Rupert Murdoch québécois s’appelle Pierre Karl Péladeau, à la tête de son empire médiatique.

    Quebecor était présent par un stand lors de la conférence du RLQ, distribuant gratuitement le Journal de Québec. Quant à savoir qui jouera le rôle de Glenn Beck, le choix est large entre ses chroniqueurs et journalistes : Richard Martineau, Joseph Facal, Nathalie Elgaraby (de l’IEDM, ex directrice de l’Institut Fraser), Éric Duhaime, etc.

    Notons également que Quebecor imprime la revue « Perspectives » de l’institut Fraser. C’est également l’ex-employeur de Tony Teneycke, le premier invité d’honneur du RLQ, remplacé finalement par Ezra Levant, lui aussi employé du groupe par le biais de SUN TV.

    Lorsque le RLQ parle de « défier l’establishment », il faut donc entendre la défense des intérêts de Quebecor et sa volonté de prendre un virage ultra-conservateur. Moins d’État ici, signifie surtout moins de réglementations, plus de revenus, moins de syndicats, moins de CRTC.

    « Réformer » le « modèle québécois », développer les gaz de schistes

    Et le RLQ, quand il se fait l’avocat d’une coupe à blanc dans le « modèle québécois » tient également le même discours que l’Institut Fraser ou l’IEDM. Il défend également les intérêts de firmes d’assurance privées comme par exemple toutes celles que détient Paul Desmarais, dont la femme, Hélène, préside également le conseil d’administration de l’IEDM.

    La famille Desmarais possède aussi des parts importantes dans le gaz naturel via le groupe Suez, et l’IEDM, tout comme l’institut Fraser, prépare leur ruée vers l’Est et le gaz de schiste du Québec.

    Il donne la parole au patronat15 de ce secteur pourtant largement déréglementé16 qui plaide pour encore moins de taxe, de contrôle et de permis. C’est d’ailleurs aussi la position de Jacques Brassard et Reynald du Berger, deux autres invités du RLQ.

    Loin d’être réformiste, cette droite assumée fait l’apologie d’une véritable révolution dans laquelle les plus riches refusent toute redistribution de la richesse, et la monopolisent, en toute liberté… pour eux !

    Une organisation partisane et ses hommes politiques

    Alors que le RLQ est enregistré, comme tous les think tanks, comme une « organisation de rencontres politiques (sic) non-partisanes », le réseau semble pourtant largement orienté vers l’ADQ sur la scène provinciale et par le parti conservateur sur la scène fédérale.

    Les fondateurs sont tous adéquistes ou conservateurs presque sans la moindre exception. L’attrait d’un électorat mobilisé par les radios de droite de la région17 est grand pour certains hommes politiques.

    Qui raflera ce pactole politique et sera la Sarah Palin du RLQ ? Éric Caire, Maxime Bernier18, Gérard Deltell se proposent, on attend avec impatience leur photo en Bikini.

    Conclusion

    Si le RLQ se décrit comme un mouvement populaire de droite, ce n’est pourtant encore vrai que de façon très embryonnaire. En revanche, son ascension correspond exactement à la convergence de groupes puissants qui font valoir leurs intérêts aussi fort que leurs journaux, leurs think tanks et leur argent le leur permettent.

    Les différents thèmes politiques abordés par le RLQ ne sont que la juxtaposition de ces intérêts. Si la droite libérale est maintenant connue pour ses relations affairistes avec la construction, les garderies, la mafia, etc. la droite ultra-libérale et la droite conservatrice portent aux affaires des grands lobbys du pétrole, du gaz, de la presse et des assurances.

    —-

    1 Quebec’s’Tea Party’ is born, Andrew Chung, Toronto Sun, 5 septembre 2010. Disponible sur http://www.thestar.com/news/canada/article/856919–quebec-s-tea-party-is-born

    2 http://blog.lefigaro.fr/transamÉrica/2010/10/la-face-cachee-des-tea-party.html

    3 Le Freedom Works compte 34 collaborateurs et revendique 800 000 membres aux USA. http://crooksandliars.com/taxonomy/term/7833,7762,5883

    4 http://network.nationalpost.com/NP/blogs/fullcomment/archive/2010/05/11/tim-mak-the-men-behind-the-money-behind-u-s-conservatism.aspx

    5 Selon un rapport public de Greenpeace, la prodigue famille pétrolière finance notamment les groupes conservateurs AmÉricans for Prosperity, le Heritage Foundation, le Mercatus Center et le Cato Institute. : http://www.greenpeace.org/international/en/news/features/dirty-money-climate-30032010/ voir le dossier complet sur http://www.greenpeace.org/usa/en/media-center/reports/koch-industries-secretly-fund/

    6 http://www.straight.com/article-300619/vancouver/fraser-institute-among-dozens-climate-denial-groups-funded-oil-company-report-says

    7 http://www.fraserinstitute.org/fr/research-news/news/display.aspx?id=12085 ou encore Fraser Institute, “Understanding Climate Change: Lesson Plans for the Classroom,” Holly Lippke Fretwell and Brandon Scarborough, 30 June 2009 http://www.fraserinstitute.org/researchandpublications/publications/6819.aspx

    8 “Liberté de choix et transparence s’imposent”, Éric Duhaime Le Devoir 14-15 mars 2009.

    9 Il a reçu en novembre 2001 une bourse de 10 000$ de la part de l’institut et a codirigé sa revue étudiante : Canadian Student Review, Octobre/Novembre 2001, p 2.

    10 http://en.wikipedia.org/wiki/Ezra_Levant

    11 http://thetyee.ca/News/2010/11/01/TeaPartyTies/

    12 http://pourquedemainsoit.wordpress.com/2010/09/18/tea-party-un-masochisme-a-l%E2%80%99amÉricaine/

    13 Dans la rubrique « l’iedm dans les médias » de son site web, l’institut fait une revue de presse des articles portant sur le RLQ… http://www.iedm.org/main/media_fr.php

    14 http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2010/09/03/les-milliardaires-du-tea-party/

    15 Voir notamment l’article « En tête à tête avec Robert Bédard », Perspectives, Printemps 2009, volume 2. Robert Bédard est le directeur de Athéna Energies Marketing, il y fait valoir l’importance de ne pas taxer les compagnies minières qui veulent exploiter le gaz de schistes au Québec. Entrevue réalisée par Tacha Keiriddine, directrice régionale de l’Institut Fraser, invitée du RLQ.

    16 Ezra Levant a d’ailleurs lui aussi brillamment débuté sa carrière conservatrice en étant Summer Fellow à la Koch Foundation, puis en travaillant pour l’Institut Fraser.

    17 Dont CHOI-FM qui semble jouer un rôle prépondérant dans la promotion du RLQ. Une radio qui emploie notamment Éric Duhaime, et propriété de RNC Média dont le directeur est Raynald Brière, l’ancien directeur de TVA, groupe Québécor. http://www.ledevoir.com/culture/62275/raynald-briere-passe-a-radio-nord

    18 Maxime Bernier est vice-président de l’IEDM et promet le pactole : l’abolition de l’impôts sur les entreprises.»

    Source

    http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=2635

    Répondre
  • avatar
    10 novembre 2010 à 22 10 24 112411
    Permalink

    Vive les libertariens…………

    Répondre
    • avatar
      10 novembre 2010 à 22 10 27 112711
      Permalink

      Pour les laver de tous soupçons ;-P

      Répondre
  • avatar
    12 novembre 2010 à 10 10 13 111311
    Permalink

    @ Sylvain Guillemette,

    Encore une fois, tu es à côté de la track avec ta compréhension du réchauffement climatique.

    Enlève tes oeillères et arrêtes de penser que l’État tout puissant va sauver toi et le reste de la planète.

    Répondre
    • avatar
      15 novembre 2010 à 8 08 58 115811
      Permalink

      Chose Laliberté, je ne crois vraiment pas que l’État va me sauver, au contraire, puisqu’il est au service des corporatistes, qui existeraient même sans lui!

      Quant au réchauffement, ce n’est là que vos propos! Pas les miens! Je parle de changement climatique. Pas de réchauffement. Ne me mettez pas de mots dans la bouche.

      D’autre part, on ne peut pas nier l’activité humaine, les maux qu’elle cause, ni le fait que le CO2 soit un G.E.S.. Alors… enlevez vous-mêmes vos propres oeillères.

      Répondre
  • avatar
    12 novembre 2010 à 11 11 17 111711
    Permalink

    Bah, c’est pas maaaaaal, Gore a quand même touché plus de 18 millions de dollars avec le Chicago Climate Exchange (CCX) dans lequel il avait des parts, avant qu’il ne s’écroule il n’y pas très longtemps.

    – Gore Pocketed ~$18 Million from Now-Defunct Chicago Climate Exchange
    http://hockeyschtick.blogspot.com/2010/11/gore-pocketed-18-million-from-now.html

    Although the Chicago Climate Exchange (CCX) collapsed and shut down this week, Al Gore’s Generation Investment Management LLP pocketed approximately $17.8 million on it’s 2.98% share of the exchange when it was sold to the publicly traded Intercontinental Exchange a mere 6 months ago. According to news reports, the brainchild of the exchange, academic Richard Sandor, founded the exchange with a foundation gift of $1.1 million, and pocketed $98.5 million for his 16.5% share of the CCX. This would place the value of Gore’s firm’s stake at almost $18 million.

    Répondre
    • avatar
      15 novembre 2010 à 9 09 03 110311
      Permalink

      François, va t-on arrêter de manger du maïs, parce que Monsanto en contrôle l’industrie génétique? Ben voyons.

      Gore est un trou de cul. D’autres opportunistes comme lui, en sont autant.

      Est-ce que cela nous permet de dire que l’humanité ne rejette pas, de plus en plus de CO2? Ou que le CO2 n’a aucun effet de serre? Non.

      Quant à moi, je ne m’en tiendrai qu’à ces faits, je vais laisser passer le temps, les débats sur la question, et non, je ne me joindrai pas illico aux sceptiques, qui pour l’instant, tiennent à la main des données aussi superflues que celles de Gore.

      Quand on voit de Moss ou des Marcel Leroux dans la longue liste de sceptiques, et qu’on peut déceler qu’ils font leur sale boulot, par le biais de rémunération des pétrolières…, ça diminue un peu la portée de vos discours. C’est peut-être dommage, et ce ne sont pas des «peanuts», que de le constater.

      Répondre
      • avatar
        15 novembre 2010 à 10 10 00 110011
        Permalink

        Sylvain, ça n’a aucun sens ce que vous dites. Voici pourquoi: les compagnies pétrolière ont donner BEAUCOUP plus d’argent aux réchauffistes qu’aux sceptiques. Mais la clé, c’est qu’ils financent les deux côtés!

        Moss ou des Marcel Leroux sont peut-être des imbéciles, mais je suis indépendant de pensée et je ne prend pas parti pour l’un ou pour l’autre, j’analyse objectivement et suis la vérité où elle me mène au lieu de d’essayer de faire dire à la science ce que je veux qu’elle confirme. Je me fous du discours qu’ils peuvent bien tenir, autant que ceux des réchauffistes. C’est MON discours, après une dizaine d’années de recherches indépendante et d’observation. Alors ne faites pas d’amalgame en me disant que ces cons auxquels je ne suis lié D’AUCUNE FAÇON, diminue la portée de mon discours!

        Nous avons connu sur Terre des périodes où les taux de CO2 ont déjà été DIX FOIS PLUS ÉLEVÉS et tout allait très très bien. Des arbres géants, de la vie foisonnante partout, abondance de nourriture, des animaux format géant!

        Vous semblez oublier, ou ne pas savoir, que très très concrètement, de façon factuelle et facilement prouvable par leurs propres documents, que derrière ce mouvement d’hystérie des changements climatiques, se trouve des EUGÉNISTES qui ont comme plan de réduire la population mondiale et stériliser bien des gens.

        Ne vous attendez pas à ce qu’on vous dise la vérité. Les réchauffements du climat entraine une augmentation de CO2 qui lui nourri la vie et créé l’abondance. Les refroidissements causent des extinctions de masse et des misères incroyables.

        Lequel préférez-vous? (B)

        Répondre
  • avatar
    12 novembre 2010 à 11 11 25 112511
    Permalink

    Tiens, Sylvain, explique ce graphique. Le pilier du RC causé par le CO2 s’effondre. Il n’y a pas de lien entre RC et CO2! De plus, le climat se refroidi depuis des années déjà!

    http://1.bp.blogspot.com/_nOY5jaKJXHM/S19YagfNfII/AAAAAAAAAvM/SaQwmmF8wjg/S660/cool14.jpg

    Répondre
  • avatar
    14 novembre 2010 à 11 11 57 115711
    Permalink

    Sylvain?

    Un autre truc à expliquer qui vient du Washington Times:

    LABOHM: Climate change no longer scares Europe
    Tide of opinion changing in the Old World


    By Hans Labohm

    The Washington Times

    The fight against the delusion of dangerous man-made global warming remains an uphill struggle. For decades, the climate debate has been obfuscated by cherry-picking, spin-doctoring and scaremongering by the United Nations’ Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) and other climate alarmists, including the environmental movement and mainstream media. Their massive campaign to overstate the threat of man-made warming has left its imprint on public opinion.

    But the tide seems to be turning. The Climate Conference fiasco in Copenhagen, the Climategate scandal and stabilization of worldwide temperatures since 1995 have given rise to growing doubts about the putative threat of « dangerous global warming » or « global climate disruption. » Indeed, even Phil Jones, director of the University of East Anglia’s Climatic Research Unit and one of the main players in Climategate, now acknowledges that there has been no measurable warming since 1995 despite steadily rising atmospheric carbon dioxide.

    People are paying attention, and opinion polls in many countries show a dramatic fall in the ranking of climate change among people’s major concerns. People also are beginning to understand that major rain- and snowstorms, hurricanes and other weather extremes are caused by solar-driven changes in global jet streams and warm-cold fronts, not by CO2, and that claims about recent years being the « warmest ever » are based on false or falsified temperature data.

    Pourquoi ne pas simplement admettre qu’on nous a roulé et que vous avez été trompé?

    Je répète ce passage crucial:

    Indeed, even Phil Jones, director of the University of East Anglia’s Climatic Research Unit and one of the main players in Climategate, now acknowledges that there has been no measurable warming since 1995 despite steadily rising atmospheric carbon dioxide.

    Répondre
    • avatar
      14 novembre 2010 à 12 12 20 112011
      Permalink

      Et que dire de ceci?


      Environmentalists ‘exaggerated’ threat to tropical rainforests from global warming


      By David Derbyshire
      November 2010

      The threat to tropical rainforests from climate change may have been exaggerated by environmentalists, according to a new study.

      Researchers have shown that the world’s tropical forests thrived in the far distant past when temperatures were 3 to 5C warmer than today.

      They believe that a wetter, warmer future may actually boost plants and animals living the tropics.

      The findings, published in the respected journal Science, come from a study of pollen trapped in rocks during a natural period of global warming 56.3million years ago.

      Daintree National Park in Queensland, Australia. The threat to tropical rainforests from climate change 'has been exaggerated by environmentalists'

      Daintree National Park in Queensland, Australia. The threat to tropical rainforests from climate change ‘has been exaggerated by environmentalists’

      The extreme warm spell – called the Paleocene-Eocene Thermal Maximum – saw global temperatures soar by 6C (11F) within a few thousand years.

      The cause of the PETM is unknown. However, some scientists believe it was triggered by the release of vast amounts of carbon dioxide from volcanic activity over a few thousand years.

      The injection of carbon dioxide into the atmosphere set off a spiral of events that warmed the climate and led to even more greenhouse gas entering the atmosphere, they say.


      What is Global Warming?

      Let’s get something straight; the climate is supposed to change. In 4 1/2 billion years, there has never been a time when the Earth’s climate remained exactly the same. Careful study of the geological and paleontological record shows that the climate is always changing; that the Earth is always getting warmer or colder in long hundred thousand year cycles.

      At present the earth is far colder than the Cretaceous but far warmer than the ice ages. Given that the Earth has only recently come out of the Little Ice Age, it stands to reason we should be getting warmer. It is this idea that the Earth can or should be locked into a particular configuration that is artificial and unnatural. And who was to decide what the ideal temperature of earth should be? What is ideal for people living at the equator is hardly ideal for people living in the polar regions.

      Global warming cultists like to talk about the balance of nature. This is a very romantic term, and sounds worthy of preservation. But there is no balance of nature. Nature is change. Nature is chaos. Nature is one life form going extinct while another evolves into being. Nature has never been in balance; it is in fact careening through time colliding with the landscape.

      Is there really a crisis? Would it really be a bad thing if the Earth were getting warmer?

      Warmer temperatures mean longer growing seasons. Longer growing seasons mean more food. And at a time when much of the world’s population are going hungry, more food is a good thing.

      Is carbon dioxide really such a bad thing? Carbon dioxide occurs naturally. The major sources are volcanoes and respiration from animal life on Earth. As carbon dioxide increases plant life which uses carbon dioxide for photosynthesis will grow more abundantly. Again, producing more food. There are even companies which will install carbon dioxide enhancement systems for commercial greenhouses because it has been proven that increased carbon dioxide stimulates plant growth and larger crops.

      Is carbon dioxide a greenhouse gas? Yes, it is. But it is not the only one. Water vapor is by far the most abundant greenhouse gas in the atmosphere. Methane is also a greenhouse gas, more potent than carbon dioxide. But you cannot tax water vapor, and methane is produced by termites and deep-sea microbes, which are far too intelligent life forms to submit to carbon taxes, so the global warming cultists have settled on carbon dioxide as the villain because a portion of carbon dioxide in the atmosphere can be traced to human activity.

      How much atmospheric carbon dioxide comes from human activity? Not including respiration, human contribution to atmospheric carbon dioxide is .28% of the total atmospheric carbon dioxide.


      A closer look at the numbers

      Now this may not seem like very much, and indeed it isn’t. With volcanoes producing far more carbon dioxide than humans, one wonders what all the fuss is about regarding our cars and industry. But the global warming cult has a handy explanation. The global warming cult likes to claim that natural sources of carbon dioxide are already balanced out by natural sinks for carbon dioxide. Volcanoes are offset by trees. The carbon dioxide emitted by sea life is absorbed by seaweed. By claiming that there is no natural counterpart to human caused carbon dioxide the global warming cult tries to claim that .28% of atmospheric carbon dioxide contributed by human activity is upsetting the balance of nature. But as we pointed out before, there is no balance of nature. It is a romantic notion, but simply not reality. Experiments with enhanced CO2 in greenhouses confirms that as CO2 levels rise, plants will grow larger, absorb more CO2, driving levels back down again.

      The Global Warming Fraud

      So how do we know we are dealing with a fraud? As noted above, climate change is something that is supposed to happen. The world is always getting warmer or colder. The promotion of a change in the climate as a threat to humankind requiring the paying of taxes and submission to authority is a manufactured construct.

      How do we know an agenda is involved? Simple. If the global warming alarmists were really only interested in the welfare of the Earth, one would expect them to be delirious with joy that the threat of anthropogenic global warming doesn’t really exist after all. But quite to the contrary, those whose paychecks are dependent on the global warming industry are in a total panic to reassure us that, yes, there is a real danger, and it is all our fault!

      Another reason we know Anthropocentric Global Warming is a hoax is that Scientific Method is supposed to allow for others to double-check the work leading to the theory. In other words, starting with the same data and applying the same methods, I should get the same results. But in the case of Anthropocentric Global Warming, this is impossible. The CRU, in response to Freedom of Information Requests for the raw data on which they based their dire predictions of doom, first stalled, then admitted they had destroyed the raw data! We mere mortals are expected to simply take their word their conclusions are accurate. I have to wonder with all the tens of millions of dollars in funding CRU enjoyed, why they could not purchase an extra hard drive to save that raw data!

      In ancient times rulers ruled by what ever lie would convince the people that they needed to be ruled. One very common dodge was rule by divine right. I am your ruler because God said so. But as mankind has evolved and become more sophisticated, and understands that the idea of God is more a metaphor than reality, rulers intent on using deception to rule their people have had to come up with more convincing myths. Obey me and I will save you from the Communists. Obey me and I’ll save you from the terrorists. Obey me and I will save you from global warming. And so forth…

      So the push to sell global government on the basis of human caused global warming is just another variation on the theme of I am the ruler because the gods hath decreed it so.

      Maybe it’s time for humans to evolve past this latest deception.

      As for the actual evidence calling into question the claims of human caused global warming, we can start with the very small percentage of atmospheric carbon dioxide actually created by human industry. The attempt by the global warming cult to claim that natural carbon dioxide is not a problem because nature balances it out, but human caused carbon dioxide is a threat, betrays the agenda of of taking something that occurs naturally and focusing the blame for it onto humans in order to guilt them out of money and obedience.


      Temperature monitor next to incinerator
      We have previously documented that temperature sensors used to generate the data that supports the claim of human caused global warming have been placed in the outflow of building air conditioners and in one notable instance right next to a trash incinerator. Clearly given that these are all sources of heat, the readings from these temperature sensors cannot be used to assume that we are measuring the temperature of anything other than air-conditioning outflow and the incineration of trash.

      It has been documented and ruled in a British court of law that Al Gore’s film and inconvenient truth contained numerous factual errors. In one notable case, a film sequence showing the destruction of the polar caps, turned out to be a fake; a computer-generated sequence from the science-fiction movie the « Day after tomorrow ».

      Much of the sensationalist media coverage of the issue of human-caused global warming has been exposed as a fraud. A story which claimed Polar Bears were drowning because of global warming was exposed as a fraud in which pictures of summer melt were presented as mid-winter scenes, along with the ludicrous claim that polar bears could not swim to shore to save their own lives.

      Then there was the recent video-taped admission by the head of Greenpeace that the claim that Greenland would lose its ice in 20 years was merely a propaganda hoax!

      http://www.youtube.com/watch?v=NC7bE9jopXE&feature=player_embedded

      The list of problems supposedly caused by human-caused global warming, from Acne to Prostitution, is endless, with more nonsense being added every day!

      The major problem that the global warming cultists have faced is that the Earth has actually been cooling for almost 12 years now. The global warming cultists attempted to re-brand by avoiding the term global warming and saying their agenda was to deal with climate change. Not just any climate change of course but sudden climate change, again the fault of humans, again requiring taxes and obedience to a global authority to solve. But re-branding as the climate change cult did not secure the fact that the predictions for a warming globe were simply not panning out. It was at this point that institutions dependent on funding to study human caused global warming began to adjust their data in order to, as CRU put it, « conceal the decline ». Otherwise, trust in the climate scientist was going to be undermined by the fact that they had obviously totally blown which way the temperatures of earth were going, predicting that they were going up when in fact they were demonstrably in decline.


      IPCC predictions in yellow/orange, real world in blue/green


      Blue line is the raw data. The red line is the « value added » data the IPCC is using.

      In one of the CRU emails leaked by a whistle blower, Dr. Phil Jones, head of the CRU (until forced to step down) openly admits the Earth is getting cooler!

      « This is from an Australian at BMRC (not Neville Nicholls). It began from the attached article. What an idiot. The scientific community would come down on me in no uncertain terms if I said the world had cooled from 1998. OK it has but it is only 7 years of data… »

      Clearly from the above Dr. Phil Jones is well aware that the Earth has been cooling for 7 (now 11) years and is clearly biased against allowing that information to be made public. Ultimately, Phil Jones did admit on the record that there has been no warming since 1995.

      In the end, the most obvious evidence that the global warming cultists got it wrong, is to look out your doors and windows this winter. Snow has come early to much of the Northern Hemisphere this winter. Ski resorts have opened early, and it looks to be a very hard winter. As of December 11th, 2009, 50% of the United States was under snow. On the same date last year, only 29% of the United States was under snow. The same global warming cultists who would point to temperature extremes 10 years ago as proof of their claims, now insist that early snows and frosts and ice should not be construed as evidence of global cooling. Clearly there is a bias at work here.

      Head of Hadley CRU does 180 degree turn; admits no warming for last 15 years!

      The academic at the centre of the ‘Climategate’ affair, whose raw data is crucial to the theory of climate change, has admitted that he has trouble ‘keeping track’ of the information.

      Colleagues say that the reason Professor Phil Jones has refused Freedom of Information requests is that he may have actually lost the relevant papers.

      Professor Jones told the BBC yesterday there was truth in the observations of colleagues that he lacked organisational skills, that his office was swamped with piles of paper and that his record keeping is ‘not as good as it should be’.

      The data is crucial to the famous ‘hockey stick graph’ used by climate change advocates to support the theory.

      Professor Jones also conceded the possibility that the world was warmer in medieval times than now – suggesting global warming may not be a man-made phenomenon.

      And he said that for the past 15 years there has been no ‘statistically significant’ warming.


      BREAKING NEWS: NOAA admits datellite « defective »; reported global temperayures 10 – 15 degrees too hot! !

      ‘NOAA-16’ was launched in September 2000, and is currently operational, in a sun-synchronous orbit, 849 km above the Earth, orbiting every 102 minutes providing automated data feed of surface temperatures which are fed into climate computer models.

      NOAA has reported a succession of record warm temperatures in recent years based on such satellite readings but these may now all be undermined.

      World-renowned Canadian climatologist, Dr. Timothy Ball, after casting his expert eye over the shocking findings concluded, “At best the entire incident indicates gross incompetence, at worst it indicates a deliberate attempt to create a temperature record that suits the political message of the day.


      Chart of Earth’s Temperature When we open up the scale of a chart of Earth’s Temperatureto a much longer period of history, we see that there is nothing at all abnormal about the current climate. We are warmer than the ice ages (one of which we just came out of) but colder than the Cretaceous. And ignoring the effects of the Chixulub Asteroid Impact, life on Earth seems to have survived quite well at far warmer temperatures than we have now.


      See also:

      Al Gore Set To Become First “Carbon Billionaire”
      Britain’s main climate monitoring unit is purging its temperature records from public view
      Leaked FOIA files 62 mb of gold
      Hadley CRU hacked with release of hundreds of docs and emails
      MAN-BEAR-PIG Is Dead!… Emails Prove Global Warming Junk Science Conspiracy
      Mike’s Nature Trick
      Climate change cover-up? You better believe it
      Three Things You Absolutely Must Know About Climategate
      Hacked climate emails include calls for ‘Earth Government’ as foundation of new world order
      Uh, oh – raw data in New Zealand tells a different story than the “official” one
      Warwick Hughes shows how Jones selections put bias in Australian Temperatures
      Climategate: the scandal spreads, the plot thickens, the shame deepens…
      Why is “Climategate” Getting Little to no Coverage?
      The Global Warming Scam


      NEW ARTICLES: GLOBAL WARMING CULTISTS CAUGHT. MORE SCANDALS; GLACIERGATE AND SATORMGATE. HEAD OF IPCC APOLOGIZES!

      First Climategate, now Glaciergate

      Unreal. Climategate Junk Scientist Michael Mann Awarded Half a Million in Stimulus Cash

      Scientists using selective temperature data, skeptics say

      Glacier scientist: I knew data hadn’t been verified

      BREAKING NEWS: scientist admits IPCC used fake data to pressure policy makers

      Storm brews over glacier blunder

      UN climate panel blunders again over Himalayan glaciers

      Climate change chief says sorry for hot air claim over melting glaciers

      United Nations caught lying again, this time Stormgate


      Click to get your own widget


      Répondre
    • avatar
      15 novembre 2010 à 9 09 13 111311
      Permalink

      «Pourquoi ne pas simplement admettre qu’on nous a roulé et que vous avez été trompé?»

      Parce que je ne parle pas de réchauffement climatique, mais de changement climatique.

      Parce qu’il est un fait que l’humanité rejette de plus en plus de CO2 et que le CO2 a un effet de serre considérable, même à 5% du total.

      Tout simplement!

      Avons-nous été roulés par les Gore de ce monde? Oui. Est-ce que cela remet en question les constats scientifiques de centaines de milliers d’autres gens? Non.

      Et même, allons plus loin encore. J’irais jusqu’à dire que l’activité humaine, non en regard direct à la température, touche directement tout de même, son climat. Que ce soit lorsque nous rasons les forêts, changeant donc le taux de filtration de ce CO2, ou que ce soit en polluant les cours d’eau, l’être humain a certainement un effet sur son environnement, donc automatiquement, sur le climat.

      Toute ce qui nous entoure est un conditionnement, qu’il ne faut pas négliger. laissez tomber le GIEC si vous voulez, et cela ne diminuera pas pour autant, la portée des activités des êtres humains sur Terre.

      Oui, les arbres adorent le CO2, enfin, pas tous. Mais qu’importe, si nous les rasons?

      Oui, les océans filtrent aussi le CO2, mais qu’importe si nous tuons, en les polluant, toute les vies qui contribuent à ce filtrage? L’acidification des océans est un phénomène observé, effrayant. Et ce n’est pas négligeable.

      Répondre
      • avatar
        15 novembre 2010 à 9 09 48 114811
        Permalink

        « Parce que je ne parle pas de réchauffement climatique, mais de changement climatique.

        Parce qu’il est un fait que l’humanité rejette de plus en plus de CO2 et que le CO2 a un effet de serre considérable, même à 5% du total. »

        Les changements climatiques sont naturels, mon ami. Les taux de CO2, tel que montré plus haut dans le graphique, augmentent alors que la température se refroidie globalement depuis au moins une dizaine d’années!

        « …l’être humain a certainement un effet sur son environnement, donc automatiquement, sur le climat. »

        Erreur de raisonnement et fausse logique de cause à effet. Ce n’est pas vrai que parce qu’on a un effet sur notre environnement qu’on en a automatiquement un sur le climat. Impossible à soutenir, aucune preuve.

        La pollution et la destruction de notre environnement est un sujet indépendant des changements climatiques. Deux choses à ne pas mélanger.

        Répondre
  • avatar
    12 décembre 2010 à 9 09 37 123712
    Permalink

    C’est frappant de constater que l’on ne parle plus de ‘’Réchauffement Global’’ou de ‘’Réchauffement Climatique’’. Ces expressions sont maintenant bannies du vocabulaire des médias.

    Sans doute quelque temps après Copenhague que la nouvelle formulation a pris forme. Maintenant tout ce l’on entend est : ‘’Changements Climatiques’’. :-[

    Aviez-vous remarquez ? Cancun, les articles parlent de changements climatiques. (H)

    Veut’ on couvrir plus grand ? Au cas où c’est un refroidissement qui nous arrive plutôt qu’un réchauffement global. 😉

    Répondre
    • avatar
      12 décembre 2010 à 10 10 22 122212
      Permalink

      C’est bien simple et votre observation est juste. Ceci n’est pas un hasard. Il est devenu clair à un moment donné, pour les réchauffistes, qu’il n’y avait simplement plus de réchauffement depuis une dizaine d’années et qu’en fait, le climat global s’était légèrement refroidit alors que les taux de CO2 continuaient d’augmenter. Alors, ils avaient l’air un peu fou, d’où l’idée de parler à l’avenir de « changements climatiques » au lieu de réchauffement seulement. De cette façon, ils auraient toujours raison et ne pourront pas être accusés de raconter n’importe quoi en ayant l’air d’imbéciles.

      Ce qu’ils ne comprennent pas, cependant, c’est que les gens ne sont pas si cons que ça. On sait tous qu’il y a TOUJOURS EU DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES!

      LE CLIMAT N’EST JAMAIS STABLE ET CHANGE CONTINUELLEMENT!

      CE SONT DES CYCLES COMPLÈTEMENT NATURELS, NORMAUX ET CYCLIQUES!!!!!

      Le plus drôle, je ne sais pas si c’est l’action d’un Dieu ironique, mais lors de la rencontre l’an passé à Copenhague, la conférence sur le réchauffement climatique avait été enterrée sous la neige et figée par le froid inhabituel.

      Donc cette année, ils ont décidé d’aller discuter à Cancun, Mexique, question de ne pas se faire prendre encore une fois et avoir l’air un peu nono. Mais, ironie du sort, Cancun connait une vague de froid brisant des records et plus de la moitié des États-Unis risque d’être couvert par la neige d’ici la fin du weekend, ce qui est peu commun!!!

      Je suis mort de rire! 😀 😉

      Répondre
  • avatar
    12 décembre 2010 à 14 02 08 120812
    Permalink

    Pitoyable…
    Quand François Marginean se prend pour un scientifique capable d’avoir une opinion sur le réchauffement climatique.

    Rassurez-moi, ce n’est pas un coup du Mossad, ni des néocons ?

    Répondre
    • avatar
      13 décembre 2010 à 0 12 39 123912
      Permalink

      Ce qui est pitoyable, cher Leon, c’est que vous pensiez qu’on a besoin d’être un scientifique ou un « expert » pour être capable d’avoir une opinion. Êtes-vous aussi dépendant, démunis et pauvre intellectuellement pour vous faire une idée de ce qui est vrai et ce qui est faux? Avez-vous toujours besoin des autorités pour vous diriger, vous dicter ce qui est réel ou pas, vous donner la marche à suivre?

      Vous n’avez qu’à lire les nouvelles vous-mêmes, Leon. La planète se refroidie, même les données satellites le prouvent depuis une dizaine d’années, et ça même été avoué par votre gourou, Phil Jones, l’ancien de l’Université de East Anglia, le réservoir de données « scientifiques » (voir le Climategate!) du GIEC.

      Tenez, au moins, je vais vous donner des preuves de ce que j’avance, moi, le pauvre imbécile qui ne comprend rien et qui ne devrait pas avoir d’opinion parce que je ne suis pas un scientifique (MDR):



      Berlin faces record cold start to December

      Berlin is set for the coldest start to December on record, the German Weather Service (DWD) said Wednesday, as freezing temperatures and snow continued to cause transport chaos across the country.


      Climate change aid will cost British taxpayers £2.9bn over four years

      British taxpayers will have to fork out £2.9 billion over the next four years to help the world’s poorest countries cope with global warming, the Government said last night.

      The Coalition said the ‘climate finance’ package was essential if the world was to get a legally binding treaty to stop global temperatures rising by more than 2c.


      Global Warming in Moscow

      A total of 64 people suffered from hyperthermia and frost bites amid harsh frosts in Moscow from November 28 to December 1, the Moscow government information centre reported with the reference to the Moscow health department on Friday.


      Coldest in Trondheim, Norway, in 222 years

      And the would-be dictators in Cancun keep screaming about global warming.

      Or « climate disruption, » as they now so coyly want to call it.

      Record cold in Denmark Worst in 131 years

      1 Dec 10 – In Denmark we have worst November cold for 131 years. In Vestervig in northern Jutland, the temperature stayed low as -4.5 degrees, the lowest November temperature measured there at midday since the 1879.

      Also at Fano was a near record cold. Here the thermometer is not over -3.9 degrees, the coldest there since 1884, the coldest in 126 years.

      Copenhagen too was icy, and historically cold. With a maximum temperature of -4.2 degrees at Landbohøjskoen in Frederiksberg, one would return to 1890 to find a colder November day.

      http://vejret.tv2.dk/artikel/id-35424841:det-blev-den-koldeste-novemberdag-i-100-%C3%A5r.h tml


      Lethal cold weather grips northern Europe

      http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-11895107

      Heavy snow and sub-zero temperatures have been causing another day of disruption to northern Europe and its transport network.

      Thousands of railway passengers had to spend the night in trains in Germany as snow paralysed many high-speed inter-city routes.

      Flights were disrupted in the UK, France, the Netherlands and Germany.

      In Poland, 18 people have died from exposure over the past two days.


      Buffalo, New York Gets 2 Feet of Snow

      Hundreds of motorists stranded.


      UK Covered in snow, for the second winter

      The University of Dundee’s satellite receiving station captured this image of how the heavy snow of the past week has affected the UK.

      The picture, which was received at 1145 GMT on Thursday from Nasa satellite Terra, shows almost the entire country covered by a blanket of snow.


      Snowstorm to hit NYC: Residents brace for blizzard, nine inches of snow could hit Saturday

      The city suspended alternate side parking regulations Saturday in preparation for the first snowfall of the season – expected to be a doozy.


      Fort Lauderdale breaks cold record for Dec. 7

      In Fort Lauderdale, a low temperature record of 42 degrees for Dec. 7 that had been in place for 169 years was broken, said Dan Gregoria, a meteorologist with the National Weather Service in Miami.


      Europe struggles through big freeze as 40 die



      United Nations Bans Journalist from Climate Conference

      The UN has refused access to the Cancun Climate Change Conference to Phelim McAleer, who is well known for asking scientists and politicians difficult questions about Global Warming orthodoxy.

      McAleer was notified of the UN’s refusal to accredit him just days before the international conference opening today.

      McAleer produced and directed Not Evil Just Wrong, a documentary on Global Warming.

      His reports from Copenhagen Climate Change Conference went viral on youtube, so much for that this time around.


      COP-16 Climate Change Panelists Told to Avoid Media; NYT Chides IPCC for Bunker Mentality, Bad PR

      Imagine that you have been selected and agreed to participate with other noted scientists in the Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) to assess climate science and policy options related to global climate change, with a major event set for late November 2010 in Cancun where the world would be watching.

      Now, you are four months away from COP 16, to be held from Nov. 29 to Dec. 10 in Cancun and you receive a letter from the IPCC advising you to keep your distance from the media. The directions: refer questions to group leaders or the Secretariat. Do you feel stupid – your expertise, education and credentials not valued? Is IPCC afraid of new issues surfacing? What are they hiding?


      Cancun climate change summit: scientists call for rationing in developed world

      Global warming is now such a serious threat to mankind that climate change experts are calling for Second World War-style rationing in rich countries to bring down carbon emissions.

      Louise Gray — The Telegraph

      In a series of papers published by the Royal Society, physicists and chemists from some of world’s most respected scientific institutions, including Oxford University and the Met Office, agreed that current plans to tackle global warming are not enough . . .

      Pendant ce temps-là, ces morons se paient des hôtels luxueux pour débattre de la question, du champagne et du caviar. Tout ce qu’il y a de plus logique. La famine pour nous et la vie de pachat pour eux!


      Climate Alarmists Push Forced Relocation At Cancun Summit

      Not content with merely pushing world war-style rationing and the complete de-industrialization of the planet, global warming alarmists meeting in Cancun Mexico this week will propose the forced relocation of entire populations in the name of offsetting man made climate change.

      The shocking proposal appears on page 6 of the executive summary of the Special Climate Change Program.

      As a means of mitigating climate change, encouraging sustainability and reducing CO2 emissions, the document calls for, “the implementation of relocation programs for human settlements and infrastructure in high risk areas.”


      Inconvenient Truth About Green Agenda


      Ten Inches of Snow Forecast For Britain As Arctic Weekend Arrives

      BRRRR!!!


      MINUS 17C! Britain shivers as record low temperatures grip the country (and even a Arctic buzzard visits)

      Britain shivered in record low temperatures overnight as the big freeze maintained its grip on the country, forecasters said today.

      The mercury at Llysdinam near Llandrindod Wells plunged to minus 17.3C – the principality’s lowest ever temperature for November and the UK’s chilliest for the month since 1985.


      Mayhem Monday: Commuter chaos as temperatures are expected to hit -20C after coldest November for 25 years

      Forecasters warned that the mercury will plunge even lower – to minus 20C – as the severe weather continues until next week, with snow due to hit London and the Home Counties tonight.


      Big freeze will go on ‘for weeks’

      The predication came as more severe weather warnings were issued and parts of Scotland and North East England were hit by up to 16 ins of snow.


      UK Met Office tries to save itself as harsh winter hits, says global warming is « slowing. »

      http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1333225/Global-warming-slowing-say-scientists.html

      The rate at which global temperatures are rising has slowed in the past decade, scientists said today.

      In a report published today, the Met Office said the slow in the rate of warming was down to a combination of natural variation in the weather and pollution.

      Scientists say one of the major factors is the rise in heavy industry and pollutant ‘aerosols’, particularly in Asia.

      An upsurge in industrial emissions such as sulphur which are being pumped into the atmosphere reflects sunlight and could lead to a cooling effect.


      The Norwegian Meteorological Institute says that it is even going to get colder


      Sweden braces for record freeze


      Stockholm is forecast to experience its coldest seasonal temperatures for over 100 years this week as winter weather takes hold of the country, according to the Swedish Meteorological Institute (SMHI).


      So IPCC, where is that global warming your data models promised us?
      Could really use it now.


      One Thousand Herdsmen In Inner Mongolia Snowed In

      The snow was 40 days earlier than its usual arrival time and was the heaviest in 30 years.


      Early Snow In North China


      The big freeze begins with most widespread November snowfall in 17 years… and there’s more to come

      http://www.dailymail.co.uk/news/article-1332822/Big-freeze-begins-widespread-November-snowfall-17-year.html

      Britain awoke to the most widespread November snowfall seen for 17 years this morning.

      Parts of Scotland, the north of England and areas down the east coast were worst hit, with up to four inches of snow falling.

      Major roads ground to a halt as motorists struggled with the icy conditions. By 9am the AA had received 3,000 calls from stranded drivers.

      Forecasters say today’s snow is the tip of the iceberg and have warned that a 10-day freeze is on the way.


      Arctic winds could mean another snowy winter (Sweden)

      Sweden could be facing a repeat of last winter’s deep freeze, with lots of snow covering the ground for months.

      « It looks exactly like last winter now » says weather forecaster Per Kållberg to the Sydsvenskan newspaper. Kållberg works at the Swedish meteorological office, SMHI.

      The reason, say scientists, is that cold air is still being brought in from the arctic by the so-called North Atlantic Oscillation. This weather phenomenon is in a ‘negative’ phase, just like it has been since December 2009.

      Before that Sweden had 40 years of relatively mild winter, due to the oscillation being in a ‘positive’ phase.

      Per Kållberg at SMHI says that this phenomenon has been known about for a long time, but scientists have no reason why it exists.


      Troubling Global Volcanic Activity on the Rise

      Here’s why volcano watchers around the world are on high alert.

      This past week, in Indonesia, after a tsunami killed several hundred people, Mount Merapi rumbled to life forcing thousands to flee back to evacuation centers as 38 lava avalanches occurred with pyroclastic flows down the south and west slopes running outward for seven kilometers. They incinerate everything in their path.

      In August, a volcano on Sumatra erupted for the first time in 400 years.

      There is a “Ring of Fire” that stretches approximately 25,000 miles in a horseshoe from eastern Asia to the western shores of North and South America. It has 452 volcanoes of which 75% are the world’s most active or dormant.

      On August 25, Italy’s Etna volcano and Columbia’s Galeros volcano both erupted.


      Der Spiegel: Geologists Warning Of “Mega-Eruption”

      Investigations of the volcano have revealed that an unprecedented Magma reservoir lurks underneath it, says Birger Lühr, a volcano researcher at the GFZ in Potsdam, Germany.

      A rough estimate indicates that there is three times more magma than what was ejected by the Indonesian volcano Tambora in 1815 – the biggest eruption in the last 10,000 years, which led to a cooling of the climate globally.


      Global emissions of carbon dioxide drop 1.3%, say international scientists

      http://www.guardian.co.uk/environment/2010/nov/21/carbon-emissions-fall-report

      Global emissions of carbon dioxide dropped by 1.3% in 2009 compared with the previous year, largely due to the effects of the economic crisis and an overall fall in GDP, according to an international team of scientists.

      The drop is smaller than the 2.8% fall predicted by many experts for 2009, however, because the reductions in carbon emissions per unit of GDP – a measure of efficiency called the carbon intensity – was smaller than expected in many emerging economies.

      The results are part of the annual carbon budget update by the Global Carbon Project (GCP), an international group of climate scientists and analysts that collates emissions data to help policymakers. The project totalled the carbon emissions due to use of fossil fuels in power stations, cement manufacture and changes in land use, such as deforestation.


      Climategate is Still the Issue (Climate Change is a eugenics lie)


      UN IPCC Official Admits ‘We Redistribute World’s Wealth By Climate Policy’

      If you needed any more evidence that the entire theory of manmade global warming was a scheme to redistribute wealth you got it Sunday when a leading member of the United Nations Intergovernmental Panel on Climate Change told a German news outlet, « [W]e redistribute de facto the world’s wealth by climate policy ».


      Rates of Scientific Fraud Retractions

      CLIMATEGATE

      Country Error Fraud Unknown Total Publications

      USA 169 84 7 1819543

      China 60 20 9 185786

      Japan 41 18 1 377976

      India 27 17 6 95718

      UK 36 7 2 350760

      S Korea 27 8 3 90052

      Germany 22 3 0 294164

      Australia 13 3 1 131826

      Canada 15 2 0 194777

      Italy 11 6 0 201922

      Turkey 13 2 0 72615

      France 12 1 0 181318

      Greece 10 0 2 37094

      Iran 9 1 1 19696

      Others 235 88 33 2057808


      Head of UN climate body admits surprise at fury over blunder in report

      http://www.guardian.co.uk/environment/2010/nov/19/un-climate-rajendra-pachauri-regret

      One year on, Rajendra Pachauri speaks of regret at false assertion that Himalayan glaciers would disappear by 2035

      guardian.co.uk

      Rajendra Pachauri, chairman of the United Nations’ Intergovernmental Panel on Climate Change: ‘I had absolutely no idea what was coming’. Photograph: Chip Somodevilla/Getty Images

      The head of the UN climate science body has admitted he was taken entirely by surprise by the ferocious public reaction to a blunder in its report on Himalayan glaciers. But he insisted the controversy had not set back efforts to secure action on climate change.

      The mistake, a false assertion that the Himalayan glaciers would disappear by 2035, exacted severe damage to the reputation of the IPCC and its head, Rajendra Pachauri. It also provided further fuel to the controversy over the emails stolen from East Anglia’s climate research unit and released online a year ago today.

      Webmaster’s Commentary:

      « I mean we have been bullshitting the people, first about an ice age, then about global warming, to get taxes and obedience and they never made a fuss before!!! I just don’t get it!!! »


      Tired of Repetitive Arguing About Climate Change, Scientist Makes a Bot to Argue For Him

      Had Popular Science actually read the automated posts of AI_AGW you would know that the bot does not actually present any science but merely repeats that the scientists implicated in the Climategate emails and computer codes scandal are innocent of any wrongdoing.

      If the individual was tired of constantly having their spin rebuffed, the civil thing to do is retire from the debate. But to create a bot that just wastes the opposition’s time is neither civil, nor scientific, and is in fact the mark of a propagandist pushing an agenda at all costs.


      The Harry_Read_Me File


      Love the ironic title. Got this from reader, Glenn. I’m out of my depth trying to read the code–and apparently so were several folks at CRU. If what he, and the techies at the links, say is true, it’s no wonder they had to spin this for 10 years–it’s all absolute bullshit.

      Here’s Glenn’s take with links:

      The hacked e-mails were damning, but the problems they had handling their own data at CRU are a dagger to the heart of the global warming “theory.” There is a large file of comments by a programmer at CRU called HARRY_READ_ME documenting that their data processing and modeling functions were completely out of control.

      They fudged so much that NOTHING that came out of CRU can have ANY believability. If the word can be gotten out on this and understood it is the end of the global warming myth. This much bigger than the e-mails. For techie takes on this see:

      Répondre

  • avatar
    12 décembre 2010 à 14 02 10 121012
    Permalink

    Je cherchais la citation :
    « Il y a deux types d’imbéciles , ceux qui ne doutent de rien et ceux qui doutent de tout.. »
    Je ne me rappelle plus son auteur.

    Répondre
    • avatar
      12 décembre 2010 à 16 04 54 125412
      Permalink

      Y a qu’à demander

      Il y a deux sortes de sots : ceux qui ne doutent de rien et ceux qui doutent de tout
      Prince Charles-Joseph de Ligne (Maréchal autrichien) – Mes écarts

      Il y en a une autre qui me convient mieux parce qu’elle s’applique à un vénérable qui en fait profession

      Choisir le doute comme philosophie de vie c’est comme choisir l’immobilité comme mode de transport
      Yann Martel – Histoire de Pi

      Répondre
      • avatar
        12 décembre 2010 à 17 05 57 125712
        Permalink

        N’avoir que des certitudes, surtout quand les conclusions viennent des autres, c’est comme si on laisse le gouvernement choisir son caleçon chaque matin…
        Citation de moi.

        Répondre
        • avatar
          12 décembre 2010 à 18 06 54 125412
          Permalink

          Plus direct, et plus ludique :

          les cons ça ose tout….tout le monde connait la suite.

          Et zou, à l’île de l’éditeur, non mais !

          Répondre
    • avatar
      13 décembre 2010 à 0 12 46 124612
      Permalink

      Alors vous, Leon, vous êtes celui qui ne doute de rien, c’est ça que vous essayez de nous dire là? Vous savez, la méthode scientifique, c’est de douter et de toujours remettre en question… mais vous, vous buvez les paroles de quiconque est un « scientifique » sans poser de questions? Quelle obéissance et soumission parfaite? Vous êtes parfait!

      Répondre
      • avatar
        13 décembre 2010 à 3 03 27 122712
        Permalink

        Il y a justement une contradiction amusante dans votre propos : si la méthode scientifique consiste à douter et toujours remettre en question, d’une part vous vous prévalez à tort de cette méthode puisque vous n’êtes pas un scientifique, et d’autre part vous êtes en droit a priori de faire confiance aux scientifiques eux-mêmes puisque ceux-ci ont appliqué la méthode en question avant de livrer leurs conclusions.

        C’est justement parce que les scientifiques ont de systèmes sophistiqués de contrôle et de vérifications mutuels que leur opinion, lorsqu’elle devient très majoritaire, a un sens du point de vue scientifique. Seul des climatologues peuvent contrôler le travail d’autres climatologues: les opinions scientifiques fausses ne peuvent pas se maintenir durablement tant elles sont passées au crible, en permanence, par des centaines, quelquefois des milliers de collègues.

        Ce n’est pas un François Marginean, bloggeur complotiste de bas étage qui est en mesure de trancher un tel débat.

        Répondre
        • avatar
          13 décembre 2010 à 3 03 32 123212
          Permalink

          J’oubliais : refuser par principe les autorités LEGITIMES (par le savoir, l’expérience etc) est un enfantillage, la marque d’un caractère qui n’a pas réussi à dépasser le stade de l’adolescence…

          Répondre
          • avatar
            13 décembre 2010 à 8 08 54 125412
            Permalink

            Apparemment que nous n’avons pas les même autorités LÉGITIMES, voilà tout. Continuez de suivre vos gourous, ça vous fait du bien, de toute évidence!

          • avatar
            13 décembre 2010 à 9 09 33 123312
            Permalink

            Mes « Gourous » ? Elle est bien bonne celle-là…

        • avatar
          13 décembre 2010 à 8 08 47 124712
          Permalink

          Ha ha ha! Leon, vous êtes risible, continuez, c’est bien parti! Savez-vous ce que c’est de la science politisée? C’est de la « science » qui est tordue pour répondre à l’agenda de ceux qui aimeraient bien vous taxer et contrôler votre vie pour servir leurs intérêts.

          Faut-il être un scientifique pour remettre en doute les dogmes, les cultes, les idées reçues? Avez-vous vu le lien des 800 documents de scientifiques, météorologues et cie qui ne vont pas du tout dans le même sens que la théorie des réchauffistes?

          Le Climategate, ça ne vous dit rien? Des milliers de courriels dans lesquels il apparait clairement que les « scientifiques » que vous vénérez ont volontairement manipulé les données et la science climatique pour les faire cadrer avec leur théorie du RC causé par l’homme? Vivez-vous dans une grotte ou quoi?

          Hey, Leon, en passant, avez-vous lu les commentaires précédents ci-haut, avec toutes les photos de thermomètres placés dans des stationnements, près de la chaussée bouillante, près des sortie d’air chaud de bâtiments, sur des toits métalliques, etc? C’est ça que vous nommez « des systèmes sophistiqués de contrôle »?

          Ha ha ha ha! Bien sur, oui, très très convainquant!

          Tin, voilà une petite chanson pour vous, Leon:

          http://www.youtube.com/watch?v=TMQAyXCd1_0

          Répondre
          • avatar
            13 décembre 2010 à 9 09 29 122912
            Permalink

            Foutaises. Le « Climategate », plusieurs commissions indépendantes dont l’une commanditée par le gouvernement Hollandais qui avait absolument de savoir ce qu’il en était (à cause des prévisions sur la montée des eaux) , ont conclu à l’absence de bidonnage des données. Il n’y a plus qu’un seul abruti pour croire au climategate, il s’appelle Marginean.
            Vous êtes pitoyable…

          • avatar
            13 décembre 2010 à 10 10 38 123812
            Permalink

            Écoutez, libre à vous de croire ce que vous voulez. Gouvernement et GIEC, vos gourous. Nous avons les courriels, vérifiés et manifestement écrits par ces « scientifiques ». Je connais de vrais scientifiques, ceux dont vous parlez, ce sont des gens prostitués à l’argent et à la célébrité qui n’ont rien à foutre de la vraie science objective. Lorsque des chercheurs indépendants ont demandé aux gens du département des recherches climatiques de l’Université de East Anglia de recevoir les documents, les données et les calculs qu’ils ont fait pour appuyer la théorie du RC causé par le CO2, ils se sont fait répondre que les tonnes de documents avaient été perdu dans le déménagement!

            Les prédictions des fontes de glace de l’Himalaya, de l’augmentation du niveau des océans, des tempêtes et ouragans, de l’augmentation de la température, etc, sont toutes révélées être fausses!

            Le climat se refroidi depuis dix ans et vous croyez encore en ces « scientifiques » et les gouvernements? Come on Leon, je suis certain que vous êtes beaucoup plus intelligent que ça.

        • avatar
          13 décembre 2010 à 9 09 35 123512
          Permalink

          S’il suffisait d’avoir du bon sens pour être climatologue, ma femme de ménage ferait partie du GIEC.

          Répondre
  • avatar
    12 décembre 2010 à 17 05 29 122912
    Permalink

    Quelques exemples pour Léon

    Le Figaro, 11/12/2010
    Un accord trouvé sur le climat à Cancun

    Les Échos, 10/12/2010, Julie Chauveau
    Changement climatique : les négociations sur le fil du rasoir

    Le Parisien, 11/12/2010
    Sommet climatique de Cancún : l’accord prévoit un fonds vert

    Radio-Canada, 10/12/2010
    Conférence sur les changements climatiques. La nuit s’annonce longue à Cancun

    Cyber Presse, Le Soleil, 12/12/2010
    Changements climatiques: le Canada est encore loin du compte

    Radio-canada, 06/12/2010
    Changements climatiques. Un accord doit réunir tous les pays, répète le ministre Baird

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2010 à 3 03 11 121112
    Permalink

    « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » Et ma conscience m’oblige à tenir compte du fait qu’il existe de nombreux scientifiques en désaccord avec la thèse officielle. Or, l’histoire des sciences démontre que les minorités de pensée ne sont pas nécessairement les plus mauvaises. Et que même, au contraire, tout système repose sur des vérités officielles imposées parfois dangereuses.

    Alors…

    On peut foncer droit dans le mur,
    Sans prêter aucune attention

    Aux mouvements de protestation,
    Ne pas tolérer un murmure.

    Réprimer toute contestation
    Et se croire dans une armure

    Est-ce ainsi qu’on mène une nation ?
    Alors nous irons droit dans le mur…

    Les vérités officielles et professorales, je m’en méfie.

    Répondre
    • avatar
      13 décembre 2010 à 8 08 51 125112
      Permalink

      Nous sommes d’accord. Indépendant de la pensée, critique, souverain et lucide, voilà le chemin à suivre pour se faire une idée soi-même de ce qu’on nous présente.

      Mais Leon, lui, pense qu’il faut croire tout ce que les autorités et les scientifiques nous disent!

      Répondre
      • avatar
        13 décembre 2010 à 9 09 38 123812
        Permalink

        Non, mais certainement plus, en tous cas que ce que me dit un branleur sans aucune compétence sur la question et qui n’est que le véhicule de ce qui traîne dans les poubelles du net.
        Bon j’ai assez perdu de temps ici.

        Répondre
  • avatar
    13 décembre 2010 à 12 12 13 121312
    Permalink

    Merde, maudit réchauffement climatique (!!!) :

    Minneapolis Metrodome collapses during snowstorm

    Lester is the executive director of the Metropolitan Sports Facilities Commission that operates the stadium. He says the dome suffered damage to two of its triangle-shaped Teflon panels and that his crew is still assessing the situation.

    The stadium opened in 1982. The Twin Cities area received 15 or more inches of snow on Saturday.

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2010 à 12 12 31 123112
    Permalink

    Leon, vous pouvez croire ce que vous voulez. J’ai même un chalet à vous vendre sur la lune si vous voulez.

    Mais une chose est certaine, une dure réalité pour vous: la majorité de la population mondiale ne croit pas ou ne croit plus au réchauffement climatique causé par le CO2. Cette hystérie est en train de mordre la poussière et tomber des les poubelles, là où elle appartient.

    Même les médias commencent à s’en éloigner comme de la peste, eux qui étaient tous de fervents supporteurs, c’est tout dire!

    Cancun Climate Summit Ridiculed in World Press

    “Scams die hard, but eventually they die, and when they do, nobody wants to get close to the corpse,” noted Washington Times editor emeritus Wesley Pruden in an opinion piece released last week. “The global-warming caravan has moved on, bound for a destination in oblivion.”
    In Canada, newspapers and columnists were equally harsh. “This global-warming/climate-change stuff is a great racket,” wrote Rex Murphy in a piece entitled “Cancun sun speeds decay of global warming charade” for the National Post. He then takes aim at “the class of professional alarmists who’ve been banging on about global warming for close on two decades now” as they hold their extravaganza in a sunny resort city where tourists flock to enjoy the warm weather.

    “Perhaps they know that this show of theirs is on its last legs, the jig is up, the great game is over. After the unsuccessful 2009 Copenhagen conference, they had to have realized that even Al Gore and all Al Gore’s grim little men would never be able to put the whole rickety, tendentious machine back together again,” Murphy explained. “After Copenhagen, and especially after Climategate, even the true believers must have lost heart.”
    And even in England — where the political class seems obsessed by global warming and carbon taxes even as the snow-covered nation suffers its fourth abnormally cold winter in a row and millions of families have trouble heating their homes — the press has been brutal to the warmists. Columnists for the Telegraph and reporters for the Daily Mail, two of the U.K.’s largest papers, have put the climate crusade to shame.
    In a separate piece for the Telegraph published before the COP16, Booker called on Ministers of Parliament to face the cold, hard truth. After blasting British and European politicians for groveling over the discredited theories, he puts a price tag on some of the more outrageous programs. “Not a single MP of any party has yet found the courage to mount a properly briefed challenge to all this lunacy. So what do we pay them for?” he wondered in the column, entitled “The climate change scare is dying, but do our MPs notice?”

    The Daily Mail, another prominent British newspaper, also revealed a massive hole in the warmists’ arguments as the Cancun conference was becoming increasingly shrill about the supposed warming. « For the past 15 years, global warming has stopped,” noted the report, calling this fact an “inconvenient” truth in honor of alarmist-in-chief Al Gore. “This isn’t meant to be happening. Climate science orthodoxy, as promulgated by bodies such as the UN Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) and the University of East Anglia Climatic Research Unit (CRU), says that temperatures have risen and will continue to rise.”
    “Little by little,” explained the article, “the supposedly settled scientific ‘consensus’ that the temperature rise is unprecedented, that it is set to continue to disastrous levels, and that it is all the fault of human beings, is starting to fray.” Next, it cited former climate luminaries — most of whom have since fallen in disgrace — admitting there was indeed a medieval warm period and that “there has been no statistically significant warming” since 1995, in the words of the now-discredited Climategate “scientist” Phil Jones.

    “The question now emerging for climate scientists and policymakers alike is very simple,” the article concluded. “Just how long does a pause have to be before the thesis that the world is getting hotter because of human activity starts to collapse?”

    Of course, there are still numerous establishment organs pushing alarmist man-made global-warming theories in the United States — the Washington Post, the Associated Press, and the New York Times among the more prominent. Around the world, the situation is similar.

    But the number of writers and publications taking a firm stand against the alarmists is steadily growing. Human Events and Canada Free Press have both published scathing pieces about the alarmists and their claims. And around the world, more and more media are risking the ire of bureaucrats and officials to expose the fraudulent warmist hypotheses.

    The New American magazine predicted the slow death of the global-warming crusade in an article earlier this year as politicians who supported the hysteria began dropping like flies and the warmists were still licking their wounds from Copenhagen and a devastating series of scandals. But with so much invested in the scam, it will definitely not go down quietly or without a fight. For now, the embattled parade is scheduled to limp on in Durban, South Africa, next year.

    Blizzard Socks Midwest With 20 Inches of Snow

    CHICAGO – A powerful winter storm roared across the upper Midwest on Sunday with high winds and mounds of snow closing roads in several states and canceling more than 1,400 flights in Chicago.

    At least one weather-related death was reported Sunday as the storm system that dumped nearly 2 feet of snow in parts of Minnesota and caused the Metrodome’s inflatable, Teflon roof to collapse moved east. The Minnesota Vikings-New York Giants game was pushed to Monday night at Detroit’s Ford Field.

    A blizzard warning was in effect Sunday for parts of eastern Iowa, southeastern Wisconsin, northwestern Illinois, and northern Michigan, according to the National Weather Service. Surrounding areas, including Chicago, were under winter storm warnings. « It’s going to be blustery, » said Ben Deubelbeiss, a meteorologist with the National Weather Service in Romeoville, Ill.

    The winter weather, with blowing snow that severely limited visibility, wreaked havoc on air and road travel. In the Chicago area, wind gusts of up to 50 mph, temperatures in the teens, wind chills well below zero were expected along with up to 8 inches of snow.

    More than 1,200 flights were canceled at O’Hare International Airport and more than 250 were canceled at Midway International Airport, Chicago Department of Aviation spokeswoman Karen Pride said. Both airports expected more cancellations and reported significant delays.

    Major highways in several states were closed due to poor driving conditions and accidents.

    Répondre
  • avatar
    13 décembre 2010 à 13 01 16 121612
    Permalink

    Hey, Leon,

    Les documents de Wikileaks révèlent comment les USA ont manipulé l’accord sur le climat. C’est tellement crédible comme démarche, ça inspire vraiment la confiance! De l’argent et des menaces pour acheter du soutient politique! Ha ha ha!

    C’est pas croyable!

    – WikiLeaks cables reveal how US manipulated climate accord
    December 3, 2010, The Guardian (One of the UK’s leading newspapers)
    http://www.guardian.co.uk/environment/2010/dec/03/wikileaks-us-manipulated-climate-accord

    Hidden behind the save-the-world rhetoric of the global climate change negotiations lies the mucky realpolitik: money and threats buy political support; spying and cyberwarfare are used to seek out leverage. The [WikiLeaks] US diplomatic cables reveal how the US seeks dirt on nations opposed to its approach to tackling global warming; how financial and other aid is used by countries to gain political backing; how distrust, broken promises and creative accounting dog negotiations; and how the US mounted a secret global diplomatic offensive to overwhelm opposition to the controversial « Copenhagen accord », the unofficial document that emerged from the ruins of the Copenhagen climate change summit in 2009. Negotiating a climate treaty is a high-stakes game, not just because of the danger warming poses to civilisation but also because re-engineering the global economy to a low-carbon model will see the flow of billions of dollars redirected. Seeking negotiating chips, the US state department sent a secret cable on 31 July 2009 seeking human intelligence from UN diplomats across a range of issues, including climate change. The request originated with the CIA. As well as countries’ negotiating positions for Copenhagen, diplomats were asked to provide evidence of UN environmental « treaty circumvention » and deals between nations.

    Répondre
    • avatar
      13 décembre 2010 à 14 02 05 120512
      Permalink

      Leon ferait mieux de lire cet article. Ça doit être assez crédible à ses yeux, ça vient de la NASA et de scientifiques du Goddard Space Flight Center et du US National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *