Moyen-Orient – Israël de retour dans ses frontières de 1967 ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Washington – Est-ce un réveil, un poker menteur ou un effet d’annonce ? « Les frontières d’Israël et de la Palestine devraient être fondées sur les lignes de 1967 avec des échanges sur lesquels les deux parties seraient d’accord, afin d’établir des frontières sûres et reconnues pour les deux Etats », a déclaré M. Barack Hussein Obama, […]

Une pensée sur “Moyen-Orient – Israël de retour dans ses frontières de 1967 ?

  • avatar
    20 mai 2011 à 6 06 34 05345
    Permalink

    J’ai écouté le discour d’Obama en anglais.

    Il subit des pressions, c’est évident. Tout dirigeant d’un pays les subit.

    Les accepete-t-il? Pas tellement. Il acceptent celles qui vont dans le sens qu’il désire. Les autres, il ne se gêne pas tellement pour les combattre.

    Il est assez ouvert aux négociation pour un président américain. Beaucoup plus que les précédents. Il n’est pas aussi « inconditionnel » envers Israel qu’il le dit.

    Recherche-t-il la paix? Je pense que oui. Il la cherche et la défend dans une « vision » qui lui est acceptable. Comme tout homme le ferait.

    Est-il à la tête d’un empire économique? C’est bien évident et il défend les intérêt de cet empire. Par contre, il essaie de garder cette puissance à l’intérieur des normes qu’il croit démocratique.

    Voilà l’image qu’il projette. Les américains ne sont pas tous de son avis, loin de là. Ils ne sont pas tous aussi ouvert que lui, aux négociations pour la paix, loin de là. Ils ne sont pas tous démocratiques, loin de là.

    Il y a, cependant, une chose que les américains commencent à comprendre: c’est que leur Président est le meilleur orateur qui se soit pointé à la maison blanche depuis son existence.

    Les gens qui préparent ses discours sont extrêmement efficaces, et il rend ces discours d’une façon parfaite. Ses énoncés sont clair, court, précis et son timbre de voix est « solide » démontrant un homme décidé, sûr de lui et en contrôle.

    Même si je ne suis pas toujours d’accord avec ses idées, je suis obligé de reconnaître que cet homme est très impressionnant par sa personnalité.

    Je suis de plus en plus convaincu que le monde devra compter avec ses idées, ses opinions et ses propositions. Les américains se sont dotés d’un champion efficace et ils ne le savent même pas.

    Pourra-t-il sauver la mise, personne ne le sait. Par contre un chose est certaine: le problème est plus important, actuellement, que tout ce que les Présidents précédants ont dû faire face. Parce que le problème est général et atteint tous les niveau de la société humaine. Il ne peut pas être réglé par une simple guerre totale comme à l’époque des deux premières guerres mondiales.

    Cette guerre se fait au niveau Finance et Économie; et je crois qu’Obama a son agenda caché pour obliger une restructuration, qui deviendra inévitable aux yeux de la finance internationale.

    On a le droit de rêver. Une chose est certaine, Il existe une énorme différence entre un Bush et un Obama.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
    • avatar
      20 mai 2011 à 6 06 36 05365
      Permalink

      C’est épouvantable d’écrire avec autant de fautes. Veuillez m’exzcuser mais il nM’y a pas moyen de corriger ici. 🙁

      André Lefebvre

      Répondre
    • avatar
      20 mai 2011 à 8 08 01 05015
      Permalink

      Obama est un acteur. Obama commet plus d’assassinats extra-territoriaux que son prédécesseur. C’est une marionnette et comme les autres avant lui, c’est un terroriste à la tête d’une nation. Il use du terrorisme pour étendre l’influence de l’empire états-unien, un empire à bout de souffle…

      Il faut aller au-delà des apparences, Obama n’est que cela, un bon orateur. Rien d’autre. Ce n’est pas un homme de paix et son hypocrisie dans les dossiers du «printemps arabe» est patente.

      Les États-Unis d’Amérique, avec ou sans Obama, sera toujours un État impérialiste.

      Solidairement,

      Sylvain Guillemette

      Répondre
  • avatar
    20 mai 2011 à 8 08 16 05165
    Permalink

    « Bien joué le tour de passe passe même L’Artiste, il y croît. »

    Erreur; je doute; mais je respecte l’homme qui parvient à démontrer autant de personnalité politique. Il n’y en a pas beaucoup qui l’équivalent. Mais, j’ai un « flash » et je pense tout à coup à Putine. Lui aussi est un « grand » personnage.

    On ne le voit pas assez souvent.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
    • avatar
      20 mai 2011 à 8 08 43 05435
      Permalink

      😀

      Amour pour l’Afrique???

      Non sûrement pas. Par contre, une société stable, là, je n’ai pas de doute.

      Reste à savoir quel genre de société stable. Laissera-t-on chacune se stabiliser comme elle l’entend, dans le genre de société qu’elle choisit? Je ne le crois pas, malheureusement.

      Il n’y a pas beaucoup de respect des différences actuellement dans toutes les sociétés, quelle qu’elles soient.

      Et ça, ce n’est certainement pas du rêve.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        20 mai 2011 à 9 09 21 05215
        Permalink

        « Une chose est sûre. La planète Terre irait mieux si les USA se limitaient à n’être qu’une puissance régionale. »

        En réalité, on ne le saura jamais.

        Cuba? Qui veut aller vivre là-bas sauf pour deux semaines sur les plages?

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
      • avatar
        21 mai 2011 à 7 07 54 05545
        Permalink

        «Non sûrement pas. Par contre, une société stable, là, je n’ai pas de doute.»

        Société stable? Les USA? Vous blaguez j’espère! Leur stabilité d’abord, repose sur la terreur qu’ils imposent ailleurs. Les États-Unis d’Amérique imposent réellement l’impérialisme, ne le saviez-vous pas? Obama a augmenté les assassinats extraterritoriaux depuis l’ère Bush Jr, et tue d’avantage de civils à l’aide des drones sans pilote, dans plus de 70 pays de par le monde, sans qu’on en entende parler.

        Quant à la stabilité économique états-unienne, parlons-en! Une minorité de milliardaires qui possède la quasi-totalité de l’économie, et des tonnes de pauvres prêts à vendre leur force de travail pour subvenir à leurs besoins. Du capitalisme presque à l’état pur quoi. Ne manque plus que les syndicats soient abolis, bien qu’ils aient bouffé en masse de merde pendant la crise bourgeoise et capitaliste de 2007-2008. Et du rêve en canne qui finit précisément, en vie en canne. Parlez-en aux travailleurs ayant perdu leur bon emploi, et qui dorment désormais dans des roulottes stationnées dans des champs de roulotte improvisés.

        Bernanke pète et rote, la bourse s’emballe. Les milices armées se multiplient comme des rats, les Tea Party regorgent de travailleurs prêts à mourir pour être d’avantage exploités par la minorité parasitaire bourgeoise qui les affame déjà, et vous parlez de stabilité?

        Il n’y a rien de plus instable je crois, que les États-Unis d’Amérique. C’est toutefois un terreau agréablement fertile pour une révolution!

        Quant à Obama lui-même, vous lui accordez beaucoup trop d’importance. Ce n’est qu’une marionnette, il n’a aucun pouvoir sur le pays lui-même, si les deux chambres ne lui accordent pas raison et si le complexe-militaro-industriel ne suit pas. Ce sont en fait ces derniers qui contrôlent réellement le pays, et la CIA s’autofinance toute seule, avec le trafic de la drogue produite par ses amis colombiens ou autres. Bref, Obama n’est que le reflet mirage d’une démocratie, c’est une militarocrassie, impérialiste de surcroît.

        Les États-uniens devraient renverser cette dictature bourgeoise, armés ou non.

        Répondre
        • avatar
          21 mai 2011 à 10 10 14 05145
          Permalink

          C’est pas possible de réagir ainsi à deux mots, sans tenir compte des phrases qui précèdent ou qui suivent. C’est de l’infantilisme aigü!!!

          « Les États-Unis d’Amérique imposent réellement l’impérialisme, ne le saviez-vous pas? »

          Oui, je le sais; et je sais également qu’ils le font pour obtenir le genre de société stable qu’ils prônent. Ne saviez-vous pas ça?

          La stabilité économiwque des USA c’est autre chose qui fut mis en danger par l’égoisme oligarchique politique. J’espère que vous savez ça également.

          « Quant à Obama lui-même, vous lui accordez beaucoup trop d’importance. Ce n’est qu’une marionnette, il n’a aucun pouvoir sur le pays lui-même, si les deux chambres ne lui accordent pas raison … »

          1) C’est une marionnette à cause du pouvoir limité qu’il détient selon elur système démocratique. On ne peut pas lui reprocher tout de même,non? Par contre c’est la marionnette qui possède un don d’orateur supérieur à toutes les marionnettes qui l’ont précédé. Ce n’est pas de l’adulation de ma part, c’est un constat objectif.

          2) Évidemment, son pouvoir est discrétionnaire aux deux chambres; et c’est ce qui se rapproche le plus à une démocratie actuellement partout dans le monde.

          « …et si le complexe-militaro-industriel ne suit pas. Ce sont en fait ces derniers qui contrôlent réellement le pays,… »

          ET c’est cette réalité qui rend inutile leur système démocratique. En fait, c’est ce qui transforme leur système démocratique en une oligarchie égoiste.

          Rendez-vous compte une fois pour toute que rien de tout cela n’entache la réalité de la supériorité de la « Démocratie » sur tout autre forme de système politique.

          Le socialisme que vous défendez n’est qu’un pâle reflet de la vraie démocratie qui prône « le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

          Marx n’a imaginé qu’un système de distribution de la richesse en croyant que celle-ci puisse augmenter toute seule sans autre motivation que le désir insatiable de l’homme pour travailler comme un imbécile.

          Le désir insatiable pour le travail, ça n’existe pas chez l’être humain; il lui faut une motivation assez grande pour le faire travailler.

          Actuellement, la motivation n’en est pas une, c’est une nécessité pour survivre. Ce n’est pas acceptable.

          Le travail pour l’être humain se doit d’être une source de satisfaction personnelle et de plaisir constant; et non pas, un obligation morale sociale ou indispensable à la survie.

          Le plaisir de posséder le pouvoir n’existe absolument pas dans une vraie démocratie, puisque tout le peuple possède ce pouvoir de façon identique.

          Amicalement

          André lefebvre

          Répondre
  • avatar
    20 mai 2011 à 8 08 20 05205
    Permalink

    Nomme-moi un chef d’état démocratique qui a un pouvoir décisionnel réel.

    Il y a Cuba et tous les pays qui sont des dictatures, démocratiques que de facade.

    Cesse de tourner en rond. 😉

    Amicalement

    Élie l’Artiste

    Répondre
    • avatar
      21 mai 2011 à 8 08 04 05045
      Permalink

      Je ne veux pas de chef d’État qui ait le pouvoir total et heureusement, Cuba n’est pas sous une dictature autre que celle du peuple. Le peuple vote pour ses délégués local, qui votent à leur tour à l’Assemblée nationale, pour le président, etc..

      Il y a également le Venezuela qui passe énormément de ses choix via des référendums, où le peuple exerce réellement une démocratie.

      Arrêtez donc vous-même de tourner en rond et allez plutôt lire le fonctionnement de l’Assemblée nationale de Cuba, c’est disponible sur leur site officiel et c’est cent fois plus démocratique que le modèle canadien. Vous en apprendrez alors beaucoup sur Cuba et cesserez de passer pour un réactionnaire, sûr de son affaire, mais loin d’être en cohérence avec ses dires. D’autant plus qu’il existe la potentialité de révoquer des élus à Cuba, ce qui ne se verrait ici qu’en cas de scandale majeur.

      Cuba peut non seulement nous en apprendre en santé, mais elle peut nous en apprendre en termes démocratiques.

      Arrêtez de ressasser les mensonges de Washington sur Cuba, ça ne passe plus aujourd’hui, les gens ont accès à internet. ils peuvent en moins de deux, démentir vos dires sur Cuba.

      Et en attendant, ici, on va continuer de voter aux 4 ans pour les laquais de la minorité parasitaire bourgeoise, une dictature pour laquelle nous n’aurons jamais le droit de vote!

      Solidairement avec les exploités,

      Sylvain Guillemette

      (Plutôt que de dire des débilités sur Cuba qui sont facilement démenties en moins de deux secondes, vous devriez nous prouver avec des faits, que Cuba est une dictature contre le peuple. Vous devriez nous exposer en compétition, deux pays, à savoir le Canada et Cuba, afin de comparer les démocraties des deux. Ça risque d’être assez biaisé comme torchon, alors prenez votre temps pour le rendre le moins pire possible.)

      Répondre
  • avatar
    21 mai 2011 à 1 01 32 05325
    Permalink

    Barack vient de recevoir une paire de taloches.

    Natanyahou a opposé une fin de recevoir sans appel à la proposition de Obama. On sait donc une fois pour toutes que le coup d’État au sein du lobby juif americain que tentait le mouvement J-street pour promouvoir la paix a été un échec et que les impératif de sa politique domestique ne permettent pas à l’Amérique de faire bouger Israel.

    Dommage pout les USA qui ont déjà perdu le leadersship moral de l’Occident et se retrouveront sans alliés au tiers-monde quand la Chine prendra la première place, dans quelques années à peine.

    Terrible pour les Juifs en Israel, dont on voit mal comment l’aventure pourrait se terminer autrement que par une expulsion, quand les USA ne pourront plus assurer leur protection contre des voisins 40 fois plus nombreux qu’eux et une opinion mondiale qui leur est devenue hostile.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2010/06/07/israel-et-les-fauteurs-de-paix/

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    21 mai 2011 à 3 03 33 05335
    Permalink

    LES frontières de 67, base d’une négociation entre les uns et les autres, sont acceptables avec la reconnaissance officielle d’Israël par l’ensemble des nations.

    Répondre
    • avatar
      21 mai 2011 à 10 10 40 05405
      Permalink

      propagande islamiste sans perspective.

      les palestiniens sont manipulés de l’extérieur par les satellites iraniens (hezbollah, syrie)
      rappelons que les bassadji iraniens et les terroristes du hezbollah (chiites) massacrent actuellement les syriens (sunnites) pour soutenir le régime alaouite d’assad dans une guerre qui l’oppose à l’arabie pour l’emprise de la région.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *