Nano Story : L’ère des chats

La narcolepsie n’est pas une maladie, mais un don pour qui sait prendre la mesure des évènements à l’échelle de ses sentiments. Car c’est entre le cerveau et le cœur que se joue l’équilibre de l’âme sur lequel repose la quiétude originelle. Le monde ne devrait être vu qu’allongé, dans le calme le plus total dans l’instant d’un souffle, les yeux mi-clos. Et d’une absence passagère à une disparition légitime, la vie reprend ses droits et son temps. À l’horizontal, l’existence ne s’étiole pas, elle ne s’égrène plus, elle s’affine jusqu’à faire partie intégrante du reste du dessein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *