Ne leur pardonnez pas car ils savent très bien ce qu’ils font !

Etes-vous prêts pour la prochaine secousse qui pourrait aussi bien être la faillite d’un gros fonds de placement, la découverte d’une gigantesque ardoise au bilan d’une Banque ayant voulu rafler la mise grâce aux produits dérivés ou la souscription ratée d’une émission obligataire Européenne ? Car cette secousse, quelle que soit sa magnitude, sera ressentie comme un profond séisme par des marchés, par des investisseurs et par ces citoyens hyper sensibles parce que hyper fragilisés !

Notre système est devenu dysfonctionnel, nos valeurs sont détraquées, nos responsables sont à court d’idées, voire paumés … bref, notre univers est à bout de souffle. Tout cela sent la fin de parcours… Et pendant ce temps, le citoyen est prié de s’adapter à un monde bouleversé où les frontières de la « normalité » reculent tous les jours davantage : En fait, ce qui était considéré comme improbable, voire inimaginable ou intolérable, il y a 2 ou 3 ans fait aujourd’hui partie du décor kitch de notre vie quotidienne.

Il faut dire que les trophées de cette crise ayant démarré à l’été 2007 sont légion : un monde bancaire maintenu sous perfusion par des Etats, des établissements voués au crédit qui … ne se prêtent même plus entre eux, un certain nombre de Banques majeures détenues – ou tout au moins contrôlées – par l’argent public, un marché obligataire léthargique, des Banques Centrales qui se mettent à acheter les obligations d’Etat afin de limiter les coûts de financement des pays et ce même en Allemagne, certains autres pays qui ne parviennent carrément plus à lever des fonds sur les marchés… cette machine infernale lancée à toute allure ne s’arrêtera pas de sitôt car elle semble produire son propre combustible !

Bienvenue dans le nouveau kolkhoze Occidental entièrement approvisionné par la Banque Centrale Européenne et par la Réserve Fédérale. Et pour cause : les transactions commerciales des Banques Américaines ne se sont-elles pas effondrées de près de 500 milliards de dollars depuis Septembre 2008 à 160 aujourd’hui ? La BCE, qui détient plus de 40 milliards d’Euros en Bons du Trésor Grecs, Espagnols, Irlandais et autres ne s’attend-elle pas à des pertes bancaires Européennes plus importantes cette année qu’en 2009 ? Quand le nouveau Fonds de stabilité Européen (tout récemment créé ex nihilo) s’écriera-t-il en direction du premier pays qui en bénéficiera : Lazare lève-toi… ?

En réalité, le combustible de cette machine infernale est allègrement fourni par nos propres responsables : Ce Fonds de stabilité aux qualités thaumaturgiques censé soulager les endettements excessifs n’est-il lui-même pas constitué par … encore plus de nouvelles dettes contractées par l’Union ? L’inconséquence de nos Etats et l’irresponsabilité de nos dirigeants sont sur le point d’appauvrir considérablement notre monde Occidental dont l’imposition est condamnée à s’aggraver lourdement afin d’éponger leur incompétence.

Michel Santi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *