Nigeria – Jonathan Goodluck reste aux commandes

 

Goodluck Jonathan

Abuja – Avec un score confortable, représentant 22  millions de voix, 10 millions de plus que son rival musulman Muhammadu Buhari, Goodluck Jonathan, le chrétien et sortant, restera aux commandes du Nigeria. Le Nigeria, pays anglophobe d’Afrique de l’ouest, est le cinquième exportateur mondial de pétrole. Le sudiste reste donc au pouvoir, tandis que les partisans du nordiste, eux, contestent les résultats. Du déjà vu en Afrique, où on vote soit par affinité religieuse, soit ethnique. Le programme des candidats ? Bon pour les chiottes- passez-moi l’expression-, c’est ainsi.

Alors que l’opposition proteste, notamment au Nord, dans la ville de Kano où des morts sont déjà signalées, il ne faut pas oublier que le Parti démocratique du peuple (PDP), dont est issu Jonathan Goodluck a toujours remporté toutes les présidentielles dès le premier tour depuis l’instauration de la démocratie au Nigeria en 1999. Ce scrutin qui est paru transparent, avec notamment,  la mise en place d’un fichier électronique et la refonte de la liste électorale, a pourtant permis de radier les morts et les centaines de milliers d’électeurs fantômes.

Les nombreux observateurs ont jugé que cette élection 2011 est de loin plus honnête que la précédente, en 2007. Mais, ces derniers notent ue les votes très élevés de Jonathan Goodluck sont très élevés dans son sud natal. Il y a donc des risques que demain, surviennent à nouveau, des émeutes interreligieuses. A Bayelsa, son État natal, il a obtenu un score hallucinant de 99,63% de votes exprimés. Il fait moins que Olusegun Obasanjo, l’ancien président, qui avait obtenu un score hyper russe de 102% dans certaines villes du Nigeria…

Salonique – Le Nigeria a été endeuillé aujourd’hui avec le décès du jeune footballeur international et prodige, Olubayo Adefemi, 25 ans, décédé en Grèce, où il était sociétaire du club grec de Skoda Xanthi, de suite d’un accident de circulation. Il a perdu le contrôle de son véhicule, alors qu’il se rendait à un rendez-vous pour finaliser les modalités de son futur mariage. Il fut aussi défenseur du club roumain du Rapid Bucarest. Paix à son âme !

Olubayo Adefemi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *