Nouvelles révélations sur un trésorier-ministre décidément très arrangeant avec les donateurs du parti

Dans cette affaire d’Etat qu’est le Bettencourtgate, la position d’Eric Woerth est plus que jamais intenable. Le ministre a beau persister à tout nier en bloc, les charges s’accumulent. Petit digest, sur le mode « si vous avez raté le début » : la pratique de distribution d’enveloppes en liquide par les Bettencourt à des politiques est confirmée par nombre de témoignages, dont celui de leur ancienne comptable, qui accuse nommément l’ancien trésorier de l’UMP – en même temps que ministre du (…)


On nous cache tout, on nous dit rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *