Nucléaire iranien : et si l’Iran pratiquait aussi des assassinats ciblés ?

Par Allain Jules

Le jeune scientifique assassiné, Mostafa Roshan Ahmadi

De mémoire d’homme, jamais, un pays n’a été ainsi attaqué. Embargo sur le pétrole, sanctions économique et financière, assassinats ciblés des scientifiques et tutti quanti. La question est de savoir qui se sent vraiment menacé par ce pays qui n’a jamais attaqué un autre. Que de haine ! Avec son programme nucléaire, tous les prétextes sont bons. Avec l’assassinat du jeune scientifique Mostafa Roshan Ahmadi, le 4e, par probablement les Etats-Unis et Israël, n‘est-ce pas un piège pour que l’Iran réagisse et qu’il soit ainsi attaqué ?

Sur la chaîne de télévision iranienne en langue anglaise Sahar 2, dans le programme direct live intitulé “le spectre de l’Iran” diffusé en mondovision, avec des invités comme le Dr Abou Mohammad Asgharkani, professeur de sciences politiques à l’Université de Téhéran, et l’anglaise Lady Michèle Renouf, analyste des médias et militante anti-guerre, sans langue de bois, les deux décryptent la guerre faite à l’Iran.

Les deux invités ne portent pas de gants et accusent Israël et les Etats-Unis. D’ailleurs, peut-on douter de leur culpabilité ? Pour la lady britannique, pas de doute, son pays “l’Angleterre et les Etats-Unis sont sous occupation sioniste”. Ce sont ses mots. Elle ajoute dans son intervention, “qu’il n’y a que le candidat républicain à la candidature, Ron Paul, qui prône une politique conforme aux traditions de son pays selon les préceptes du 3e président américain Thomas Jefferson (4 mars 1801 – 4 mars 1809), qui mettrait fin à l’ingérence de Washington dans les affaires des autres nations, et bannirait sans doute, l’acquiescement servile des Etats-Unis, dans les campagnes de terreur d’Israël”. Sans commentaire.

Mon émission (OPINEWS) sur la Libye post-Kadhafi et l’échec du CNT, se fera toujours le 24 janvier prochain. J’espère qu’on sera nombreux à débattre. Vous pouvez vous inscrire: EMISSION DU 24 JANVIER …

Une pensée sur “Nucléaire iranien : et si l’Iran pratiquait aussi des assassinats ciblés ?

  • avatar
    18 janvier 2012 à 5 05 22 01221
    Permalink

    En effet, s’il fallait donner des sanctions à tous les belligérants de cette mascarade, Washington, Paris, Londres, Tel-Aviv, Ottawa et leurs alliés seraient couverts de sanctions économiques, pour les multiples violations du droit international, pour leurs crimes de guerre et pour leurs crimes contre l’humanité. Ce sont des faits, ça, pas des suppositions faites en l’air, contre un pays qui dérange par son émancipation, surtout.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *