On a les monstres qu’on trouve

Tragique histoire à Boston. Saluons les morts innocents. Ceux de Boston dont tout le monde parle et ceux qu’on oublie et dont Oscar Fortin nous glisse un mot. Un mot court, car il se passe tellement de choses….

Et puis ce que veut le citoyen, ce n’est pas qu’on lui parle des morts, mais ce ceux qui tuent:  les « monstres » dont parle avec justesse Rima Elkouri dans une article auquel je vous invite. On n’en sait jamais assez sur les monstres.  France Presse nous donne un petit topo, mais est-ce assez ? Le mal, semble-t-il, n’est pas assez pour nourrir l’indignation. Il faut du monstrueux, la dedans…  Du Turcotte ou du dépeceur de cadavres…

Mais si on faisait fausse route ? Si la monstruosité était sur un autre plan  et si les monstres allaient masqués ?  Car l’horreur absolue n’est pas que quelques  innocents périssent, que s’organise le meurtre d’innocents. Or nous ne savons pas quels fous ont organisé la tuerie de Boston.

Deux assassins, dont le premier est tué et dont le second mourra, ou restera assez longtemps entre les mains policières pour qu’il ne dise jamais rien qu’on ne lui aura pas soufflé.  … Bien peu crédible.  Cette piste des frères tchetchènes qui n’ont pas la gueule du rôle va donc aboutir à une impasse et on hésite entre deux thèses de complots qui le sont beaucoup plus

La première, relativement anodine, est celle du complot a posteriori.  Un fou a monté un rappel aux  fusillades  de la grande série  Columbine-Newton et la population crie vengeance.   Trouver un tueur fou parmi les millions de fous armés qui errent aux USA étant impossible sans une assistance immédiate du Saint-Esprit, on cherche et on trouve  des coupables. Des métèques musulmans de préférences. Ensuite on verra à intégrer tout ça dans la propagande officielle.

La deuxième thèse, la diabolique, c’est que certains aux USA trouvent qu’on est bien mou avec les métèques musulmans.  Alors inutile de faire un autre 911 pour raviver la ferveur zelote; quelques morts suffisent, si les médias s’y mettent.  On prend un événement symbolique, un décor qui sera attrayant pour les cameras… et on tue,

Petit ou grand complot ? Je ne sais pas.  Mais le résultat sera plus de soutien pour la xenophobie américaine. Inquiétant.

Pierre JC Allard

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *