Opium: vraie guerre d’Afghanistan ?

« Eh bien, nous devons continuer à transmettre au peuple afghan, notre présence ici, ce que nous voulons faire, non seulement pour nos propres objectifs nationaux et les objectifs de la coalition, mais aussi pour les gens de ce pays, et pour le gouvernement afghan, afin de leur permettre, en effet, de se sécuriser et de pouvoir mieux gouverner «

« Ce qui est vrai dans la lutte globale contre Al-Qaïda et les extrémistes trans-nationaux, quand vous mettez la pression sur eux dans un seul endroit, ils vont chercher refuge dans d’autres sanctuaires, d’autres domaines. Vous vous devez donc de continuer à les poursuivre. Ainsi, ils ont moins de capacité. «

» Notre présence en’Afghanistan ne sera pas synonyme de succès. Cette dernière ne viendra pas  ne viendra pas des États-Unis qui planteront un drapeau sur une colline et rentreront à la maison pour participer à un défilé de victoire »

Il y a de quoi penser comme beaucoup de personnes le suggèrent, que la présence en Afghanistan des Occidentaux n’est là que pour le contrôle du marché de l’opium. La sécurité de l’Afghanistan leur importe peu. Sans avoir la science infuse, pourquoi le frère du président afghan Karzaï, trafiquant de drogue reconnu, n’est pas inquiété ? Il doit faire de bonnes affaires avec les Occidentaux.

Voir la Source anglaise


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *