Oussama Ben Laden: mort et naissance d’un martyr terroriste

 


TRIBUNE LIBRE DE KAISA ILUNGA

L´ ombre, le fantôme d´Oussama  Ben Laden plane toujours et encore, la psychose de la peur monte, monte encore d´un cran. Loin de rassurer les Etats, la mort confirmée du top terroriste de tous les temps, donne naissance au martyr d´al-Qaida dont l´ombre vengeresse terrorise déjà l´Amérique et le reste du monde.
Mort, Oussama Ben Laden ou mieux encore ses adeptes, ses fans, continueront à faire trembler des Etats. Dix ans durant, après un 11 septembre noir,  l´Amérique mettra  sa tête à prix d´or, puisque poignardée en plein cœur,  à bout portant, jamais auparavant, elle n´avait subi un tel affront. Coup de filet « Rambo -lesque » que l´américain Obama brandira désormais comme argument pour sa prochaine campagne.
Deux Présidents Américains  connaitront des nuits cauchemardesques, ne l´oublions pas de sitôt, deux guerres auront creusé le fossé entre l´Amérique et le monde  Arabe, raison de plus pour donner naissance aux groupuscules musulmans qui se lanceront désormais, à tombeau ouvert, contre le reste du monde avec à la ceinture une bombe artisanale et dans la main, un billet aller simple pour le paradis ou les y attend Allah le tout grand !
Ne s´avouant pas vaincue, l´Amérique mettra en selle l´engin de la mort  nommé Drone, deux éléments ennemis qui n´auront rien d´une guerre des étoiles mais plutôt d´une guerre techno logico-spirituelle qui mettra désormais face à face un engin de la mort subite contre un mort-vivant, fou de dieu !

Chose étrange tout de même, car les vrais martyrs meurent sous des balles meurtrières tandis que ces aspirants emportent avec eux, d´innocentes personnes, bombes humaines ou bombes portables,  ils tueront au nom d´un martyr qu´ils auront physiquement connu et touché.

Ainsi donc, Oussama Ben Laden le terroriste est mort, son fantôme portera longtemps encore le chapeau de toute sorte de terrorisme et même celui des chômeurs pour cause de bombardement sous casque de Licorne… bleu. Terrorisme extrémiste et terrorisme d´Etat, seul dénominateur commun : « mort et massacre », au nom des matières premières mais aussi et surtout du pouvoir.

Ainsi donc, on assiste impuissant,  aux crimes terroristes sous différentes formes lesquels crimes sont commis  non seulement par des groupuscules extrémistes, mais  aussi et le plus souvent, par un terrorisme à visage immunisé par une fonction officielle, à la tête d´un Etat. La liste est longue, Oussama Ben Laden et bien d´autres : « ennemis de l´Amérique », tels des dirigeants des pays comme l´Iran, le Yémen, la  Syrie, la  Lybie,  le Zimbabwe et bientôt, après jugement, l´ex Ivoirien, le nouveau, après mandat et tant d´autres, éparpillés en France et bien entendu dans l´Amérique, de Bush.
Kaisa  Ilunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *