Pourquoi ne pas avoir consulté les citoyens pour l’exploitation du gaz de schiste?

Pourquoi ne pas avoir consulté les citoyens pour l’exploitation du gaz de schiste?

Le gouvernement du Québec met en branle en ce moment une consultation publique au sujet de l’euthanasie et du suicide assisté. Mais pourquoi ne pas l’avoir fait au sujet de l’exploitation du gaz de schiste dans le sous-sol québécois?

À mon avis, c’est deux poids deux mesures. Si pour le gouvernement les citoyens sont assez intelligents pour se prononcer sur un sujet hautement éthique comme l’euthanasie et le suicide assisté, pourquoi ils ne le seraient pas assez sur un sujet concernant l’économie, et par ricochet l’environnement, le social, etc.?

De un et de l’autre, il est autant question de notre avenir, cela dit sans pour autant me prononcer sur ces questions. Je ne fais que constater l’ironie de cette démocratie élastique que nous sert ce gouvernement arrogant.

Parce qu’objectivement, il y en a des deux côtés des spécialistes pour se pencher sur ces questions, et le grain de sel du citoyen compte tout autant. Mais quelle est la réelle différence entre ces deux enjeux? L’argent. S’il y en avait autant à faire avec des gens en fin de vie, à l’agonie, etc., cette consultation publique n’aurait pas lieu.

Tenez-vous-le pour dit!

(Image : Les ami(e)s du Richelieu)




Catégorie(s): environnement, opinions, politique, société, économie · Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *