PPDA pris en flagrant délit de plagiat

Le journaliste-écrivain Patrick Poivre D’Arvor (PPDA), ancienne star du journal télévisé de TF1 (20h) vient d’être pris la main dans le pot de confiture. C’est le magazine l’Express qui vient de révéler le pot aux roses.  Alors qu’on nous annonce qu’il publie le 19 janvier prochain un portrait dit fouillé et documenté d’Ernest Hemingway, il y a maldonne.

Le plagiat-biographie qui a plus de 400 pages emprunterait plus d’une centaine à une biographie dédiée au même auteur paru en 1985 aux Etats-Unis et traduit en français chez Gallimard dont le biographe est Peter Griffin. Le « bouquin » de PPDA intitulé « Hemingway, la vie jusqu’à l’excès » chez Arthaud éditeur, serait donc la copie conforme de « Ernest Hemingway. Au fil de sa jeunesse ». Comment peut-on être connu et ne pas faire attention ? Peut-être que, plus on est connu, plus on ne fait pas attention, pensant que tout passe.

Le risque est que, devenu plagiaire, cette bévue sonne le glas d’une carrière littéraire plutôt saluée. C’est dommage. Pour information, Ernest Miller Hemingway, était un journaliste-écrivain américain.

Ces extraits sont accablants

Trois exemples du plagiat de PPDA


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *