PQ: comme dans Ste-Adèle…

Le budget que propose le gouvernement de Madame Marois n’est pas particulièrment bête. Il n’est pas particulièrerment méchant. Les syndicats n’en diront que du bien, car après tout ce gouvernement les aime, il le leur a dit.  Les milieux d’affaires se disent soulagés et Pratte de La Presse (Gesca) est bien d’accord. Qui a dit qu’on ne peut satisfaire tout le monde et son père ?

En fait, on peut tres bien faire plaisir à tout le monde. Il suffit de leur dire ce qu’ils veulent entendre et de ne pas trop changer les choses…  Qui n’aime pas Ste-Adèle? Le PQ, a choisi de ne contredire personne et de ne pas faire grand chose. Il annonce qu’il se conduira comme le gouvernement de transition qu’il est, entre le dernier gouvernement de droite, celui de Charest, et le prochain gouvernemnet de droite qui sera libéral ou caquiste ou un mélange des deux.

Aucune importance, d’ailleurs; ces gouvernements auront, le moment venu, la même politique, laquelle sera une solide perséverance dans le statu quo social et le constat que, notre marge de manoeuvre sur le plan économique étant dérisoire, il vaut mieux se contenter d’émettre des voeux pieux que de se rendre ridicules en disant ou faisant quoi que ce soit qui pourrait choquer nos bons boss.  Prudence, notre job steady en dépend.

Le PQ n’est là que pour laisser là vraie gouvernance se réorganiser et re-polir son image ternie par la corruption et les magouilles. Il faut donc comprendre que ce régime ne sera qu’un intervalle de « droite hypocrite » entre deux grandes ères de droite bien affirmée…

Marceau, d’ailleurs, comme son célèbre homonyne, projette ces mimiques simples qui ne trompent pas, celles qu’on peut corriger des zygomatiques et d’un trait de crayon gras.  Rien dans son budget n’est plus qu’un maquillage discret de celui qu’avaient préparé les Libéraux.  Comme dans Le soulier de satin, on fera «du nouveau exactement semblable à l’ancien». Immuable comme nos vieilles Laurentides. Rien de ce qui devrait changer ne changera.

Dormez bien, braves gens, on a mis le PQ de guet au pouvoir et il ne se passera rien sous son quart. On se gardera bien de voir d’autres problèrmes que ceux qu’on feindra de pouvoir régler.

Pierre JC Allard

Une pensée sur “PQ: comme dans Ste-Adèle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *