Puerta del Sol. On brise la boussole…

Il y a dejà longtemps que je dis qu’aucune organisation révolutionnaire ne  pourra détruire  le Système, car aucune organisation ne pourra être mieux « organisée » ni disposer d’autant de ressources. Par la force ou la corruption, le Systeme peut triompher de toute organisation rivale.   Ce sont des INDIVIDUS visant un même objectif, mais ne se constituant pas en groupes, qui abattront le Système en le sabotant, chacun à sa façon. Une société complexe est extraordinairement vulnérable. Dès que le citoyen lambda ne VEUT PLUS que le Systeme fonctionne, le Systeme s’effondre.  C’est ce qui se produit quand le ras-le-bol passe le seuil ou le citoyen lambda accepte le risque de l’anarchie.  Mai 68 apparait alors comme une répétition générale.

Sur la question des retraites, l’an dernier, la France a fait un pas… puis a reculé.. Ce qui se passe en Espagne va plus loin. Jusqu’où iront les INDIGNADOS  qui manifestent ? On ne sait pas encore. Tout peut basculer vers la violence armée ou se calmer sous les matraques…  Mais il y a une chose qu’on ne souligne pas assez. Pendant que le peuple occupe la rue en mode insurrectionnel… il répudie la gouvernance socialiste  au pouvoir et vote massivement à DROITE ! Les Espagnols ont-ils perdu la boussole ? Sont-il a réclamer plus de pouvoir pour ceux qui les matraquent ?….

Il y a une autre hypothèse. Que les Espagnols n’aient pas voté POUR la Droite mais simplement CONTRE la Gouvernance.  Il appert que cette gouvernance se disait de Gauche, mais les Espagnols ont peut-être compris que la vieille boussole qui disait « Gauche » et « Droite »  n’a simplement plus de sens.

Dans une société industrielle où il y avait encore pénurie, on a pu, pendant des décennies, jouer le scénario de manipulation « démocratique » d’une société industrielle.   On identifie des pôles Gauche-Droite et les électeurs se situent sur une seule droite avec un gonflement au centre, en forme de courbe de Gauss, passant dans une continuité souple d’un extreme à l’autre.

On oppose ainsi ceux du RSA, du SMIC et autres perdants à gauche aux « nantis » a droite qui gagnent 5 ou 6 fois leurs salaires et qu’on leur présente comme leurs adversaires.  Ça marche , car s’il n’y en a pas pour tout le monde, on se bat pour les os… Par de petites manipulations au centre, on pouvait faire basculer la majorité politique en alternance, d’une gauche molle a une droite molle…

Mais les choses ont changé.  On est dans une société tertiaire, postindustrielle d’abondance ou la pauvreté est un choix politique. On maintient l’illusion d’une courbe de Pareto avec des revenu en gradation continue, mais la réalité c’est que, depuis deux générations, une toute petite minorité ramasse TOUTE la plus value du progrès et de l’augmentation de la productivité.   Le pauvre qui entend parler milliards voit tout a coup que son  voisin « nanti »  n’est lui-même qu’une pauvre cloche.

Il comprend que l’adversaire qu’on lui désignait n’était la que pour servir de pare feu et de bouc émissaire, comme ces Indiens juste un peu moins maltraités que les Noirs, qu’on importait et qui servaient de contremaitres en Afrique durant la colonisation britannique. Ces Indiens qui ont été massacrés à l’Indépendance, alors que les maitres prenaient le paquebot en première classe et rentraient retrouver leur compte de banque dans la City.

Il voit que le vrai clivage n’est plus entre lui, smicard, et le petit professionnel ou rentier qui a quelques sous,  mais entre plus de 99% de la population « en bas » qui est manipulée pour se disputer des fonds d’écuelle, alors qu’une richesse colossale demeure virtuelle entre les mains d’une infime oligarchie… qui est « en haut »…

Les Espagnols du PSOE comme ceux du PP comprennent maintenant que la Gauche n’est qu’un autre nom pour la Droite. Ils brisent la boussole  et votent contre le gouvernement « de gauche » de Zapatero, tout aussi prêts à voter demain contre un gouvernement de droite. Ils ont saisi la totale hypocrisie et futilité du leurre démocratique: manipulation médiatique pour tous tout le temps et corruption ponctuelle pour les cas difficiles. La seule gouvernance qu’ils veulent, c’est celle qu’ils se bâtissent à la Puerta del Sol.  Ce qui est aussi près de l’anarchie qu’on peut l’être sans se dire anarchiste. Et tout près du seuil de cette « action individuelle » qui peut détruire le Système.

Cette prise de conscience de la fumisterie démocratique peut amener de grandes surprise lors des prochaines élections en Espagne…  et en France aussi. Parler d’élections, d’ailleurs, est le « bon »‘ scénario, car tout va très vite. Le danger n’est pas nul que, tôt ou tard, les 99% de jocrisses bernés par leur patron, leur deputé, leur leader syndical, leur banquier et le journal de 20 heures se souviennent que l’on a guillotiné exactement 2780 personnes à Paris durant la Révolution, ce qui a résolu un probleme qui trainait depuis longtemps.

« Mauvais » scénario, triste et brutal, mais 2780 personnes, ce n’est même pas le nombre de victimes d’une petite bataille qui ne fait pas la Une, dans une de ces petites guerres de rien du tout que fomentent presque tous les mois ceux encore moins nombreux, banquiers et autres exploiteurs, qui causent tous les problèmes.

C’est une idée dérangeante et il vaut mieux parler d’élections. Mais ne nous imaginons pas trop que la vieille rengaine gauche-droite va faire florès cette fois.  Un consensus est à se créer contre « ceux d’en haut », ceux que j’ai appelés « cette mince pellicule de moisissure à la surface de la France ».

Si tout va bien et que la démocratie perdure et joue son rôle, c’est ceux qui comprendront ce rejet de « ceux d’en haut » qui seront portés par le zeitgeist de ce consensus et adoubés par le peuple au prochain scrutin. En Espagne, en France, même aux USA ! …  On fera quelques changements sans trop de dommages.  Mais si la démocratie est empêchée de s’exprimer et que les individus chacun pour soi décident de passer à l’acte il pourrai y avoir des dommages collatéraux.  Dans le monde où nous vivons et les injustices qu’il recèle, 2780 têtes de banquiers et d’exploiteurs pourraient ne pas peser bien lourd.

Pierre JC Allard

17 pensées sur “Puerta del Sol. On brise la boussole…

  • avatar
    30 mai 2011 à 3 03 49 05495
    Permalink

    merci ALLARD pour cette réflexion

    effectivement, droite et gauche se retrouvent sur le fond, en espagne comme en grèce avec les résultats que l’on sait.
    Nous voyons ici et la en europe montée un fléau: le fascisme qui à l’instar du communisme et de l’islamisme soumet les peuples aux diktats totalitaires.
    Nous avons, en France, une possibilité nouvelle, sortir du système UMPS mondialiste et couper la montée fasciste en votant pour le FN de Marine LE PEN
    ni de droite ni de gauche mais de France, ni raciste ni xénophobe ni antisémite, ni homophobe ni sexiste…le FN est l’alternative
    rappelons que ce parti prône le multipartisme, le référendum, la proportionnelle.

    Répondre
    • avatar
      30 mai 2011 à 3 03 50 05505
      Permalink

      Nous voyons ici et la en europe la montée d’un fléau…

      Répondre
  • avatar
    30 mai 2011 à 7 07 09 05095
    Permalink

    Analyse lumineuse de l’état des forces dans cette société de plus en plus oligarchique .. Mais les élites emploieront sans hésiter la force pour se
    protéger , déjà l’autoritarisme en France se renforce ,car les riches n’ont pas besoin au fond de la démocratie . . La démocratie ,c’est pour les pauvres . .

    Répondre
  • avatar
    30 mai 2011 à 10 10 43 05435
    Permalink

    @ Vasselle

    Je n’ai jamais dit du mal de Marine Le Pen; j’ai même pris totalement sa part dans l’affaire de Mitterand-le-petit, au moment où celui-ci faisait son apologie les lupanars juvénile de Thaïlande.

    Cela dit je suis un homme de gauche – ce qui est une position politique dont l’acception est universelle – et je n’ai pas a prendre parti pour une option partisane en France.

    Je constate, toutefois, que le rapport de beaucoup de Français au FN est entièrement basé sur l’image qu’en donnent les médias. Il serait utile que, mettant les slogans en veilleuse pour un temps, Marine LePen désigne ce qu’on appelle dans le systeme anglosaxon un « shadow cabinet » et réponde a chaque proposition de loi du gouvernement en publiant ce que ELLE aurait proposé si le FN eut été au pouvoir. Une position claire sur tout et RIEN D’AUTRE.

    Ca, et continuer de ne pas participer aux diners du Siècle. Ca lui évitera d’être parmi les « 2780 »… et elle pourrait gagner par défaut en restant le seule candidate !!! 🙂

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      30 mai 2011 à 11 11 40 05405
      Permalink

      Excellent texte qui frappe directement dans le mille et qui va à la jugulaire de l’élite. Je partage cette analyse complètement.

      Merci d’avoir mis tout cela en mot, Pierre.

      Répondre
    • avatar
      30 mai 2011 à 11 11 42 05425
      Permalink

      @PJCA,

      Je partage la « teneur » presque totale de cet article de réflexions.

      Il fait d’ailleurs la UNE Sur Les Voix du Panda.
      Par contre je ne partage pas tout à fait ta « position par rapport au FN, puis la cession entre gauche et droite.
      Les partis sont le cancer du « système », tel que nous l’avons écrit l’un comme l’autre enfin il me semble.

      Marine Le Pen met trop en avant la différnce d’une émulsion qui ne verra jamais le jour en France.
      Je peux l’écrire plus facilement que je ne suis d’aucun « parti » je pense que c’est une façon plus objective de mettre en avant, peut-être le manque d’équilibre dans lequel nous survivons.
      L’étiolge gagne L’U.E. comme si les pays arabes avaient « le modéle » mais à quels prix ?
      C’est cela le bon « sens » j’en suis presque persuadé.
      Que tu sois de gauche cela pour les lecteurs ce n’est pas l’esentiel ou le phoenix, tu as des moyens plus concrets de faire valoir le sens de La puerto del Sol tu ne crois pas ?
      Amicalement,

      Le Panda
      Patrick Juan:-)

      Répondre
    • avatar
      30 mai 2011 à 14 02 50 05505
      Permalink

      asselineau comme cheminade et chevènement sans oublier dupont-aignan devrait rejoindre Marine.
      Seul il ne représente que lui c’est à dire rien

      le temps est au courage plus au blablabla !

      Répondre
          • avatar
            30 mai 2011 à 15 03 38 05385
            Permalink

            il fera donc un très bon ministre…pas plus…il n’a aucun charisme
            on dirait hollande ou aubry, villepin ou dupont…

  • avatar
    30 mai 2011 à 13 01 22 05225
    Permalink

    2780 personnes, hein? Je ne savais pas cela. On ferait un sacré ménage dans l’élite ploutocrate avec ça. Si on commence avec la tête de la pyramide, qu’on crève l’oeil qui voit tout en passant, et qu’on descend dans la pyramide, je suis certain qu’on n’aurait pas besoin de se rendre jusqu’à ce chiffre avant que les choses commencent à changer radicalement…

    Mais la violence, c’est pas génial. Par contre, je suis certain que l’élite ploutocrate sait très bien que cela pourrait très bien les attendre…

    Peace out

    Répondre
  • avatar
    30 mai 2011 à 13 01 34 05345
    Permalink

    Je pense que sans déterminer sans sexe, une « personne » extrémiste, ferait bien de défendre D S K.

    Mais c’est évicent ce n’est pas parce que l’on à rien à dire, qu’il faille fermer sa G….

    Alors je vais lire la suite, sans plus mais il est regrettable de biaiser un tel article par des propos similaires.
    La prchaine révolte sera qu’on l’accepte ou pas, un conflit « international » de religions et de religions de « fanatiques ».
    On vit où l’on se trouve bien ou dans le cas contraire on va rejoindre de son extrémisme.
    Pardon Pierre, François, et Vasselle, mais je quitte le terrain.
    Puis aux pieds du « lit » de bébés jamais, oui de « pandas » quant à ce genre de personnage je le ou la laisse à ses « fanstasmes » elle ou il devrait être une des conquêtes de son plein gré de D S K.
    L’Allemagne sortira complétement du « nucléaire » en 2022, ce n’est pas une question de gauche ou de droite c’est une position de logique, avant que la planéte ne nous claque à la geule.
    La majorité de « vous » savent que je ne suis nullement « raciste » mais JE REFUSE ce type de fausse propagande qui ne peut que nuire au bon sens de la gauche qui s’est coupée du « peuple ».
    Alors bonne soirée dommage pour CP et la majorité des « lecteurs ».
    Le complot des propos peut être aussi grave que l’action.
    Le libertinage existe depuis des millinaires, ce n’est pour autant que tout le monde l’est.
    Le vote en Suisse pour les « femmes » n’existe que depuis 1991, pourquoi avoir une position aussi réfractaire ?
    Saoûler des gens qui ne boivent pas c’est de la violence.
    Pour la « démocratie » de tels propos sont plus que graves.
    Alors….Il suffit de lire le dernier loivre de J.F Kahn, c’est amusant et provocateur, une élocance orale selon certains.
    Je proteste face à un texte d’une telle valeur de le voir avalir.
    Bien à la votre,
    Le Panda
    Patrick Juan
    (C)

    Répondre
  • avatar
    31 mai 2011 à 4 04 41 05415
    Permalink

    Faux ! L’électorat ne bascule pas à droite !

    Les partis au gouvernements prennent systématiquement claques sur claques en prônant la soumission aux marchés et « l’austérité » , en fait en continuant les politiques néolibérales de tout privatisation et …d’endettements ( car on casse du fonctionnaire par exemple , mais on s’engage dans des guerres….

    Bref tout est à vendre . Y compris d’immenses territoires .

    L’Allemagne d ‘Angela Merckel a pris une branlée , celle de Sylvio Berlusconi idem , etc…

    Quant à votre expression « les matraques vont elles calmer les ardeurs » des indignados , no comment !

    Répondre
  • avatar
    31 mai 2011 à 19 07 40 05405
    Permalink

    @ Raymond Viger.

    Dire un « parti’ pour désigner une petite équipe qui propose un programme et un candidat a l’Exécutif, ca semble une façon sans heurts de désigner une incontournable réalité de la démocratie. Là ou le « parti » devient une escroquerie, c’est qudnd il présente des candidats pour le legislatif et supprime donc tout contrôle sur la gouvernance. Pire si ce « parti » vide à encarter uen large part de la population, la privant elle aussi en principe de son libre choix démocratique.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2007/06/17/les-partis-politiques/

    Pierre JC

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *