Quand Pierre Foglia roule tout croche

 
 

 

Le jeudi 7 mai dernier, Pierre Foglia a pris la moitié de sa chronique pour nous parler de la folie, s’en gardant l’autre pour dire un mot des fraises de jadis et du Michel Therrien de maintenant, mettre une petite taloche à Patrick Roy – ah la nostalgie … – et envoyer un crochet assassin à un quidam anonyme qui s’inquiète pour la démocratie. Un assemblage bien équilibré. Pas du grand Foglia, mais du prêt à boire bien correct. Alors on trinque….

Mais attention! Il y quelque chose d’imbuvable qui est tombé dans cette carafe et qui pourrait nous donner un sacré mal de tête. Genre « âne de Buridan », car quand, parlant de folie, Foglia nous dit qu’il est d’accord avec les jurés qui ont acquitté Turcotte, on est surpris: on ne sait plus pour qui il roule.

D’une part, il roule vent debout, face à la colère populaire qui veut la peau de Turcotte et c’est une sacrée côte à monter. Rien de surprenant à le trouver là ; il ne s’est pas fait connaître à pédaler en descente et s’est plutôt bâti la réputation de pouvor faire tourner le vent. D’autre part, acquiesçant au jugement dans l’affaire Turcotte, il roule aussi pour le système, ce qui est plus étonnant

Oh, il ne dit pas que Turcotte était ou n’était pas responsable; il dit simplement qu’il est d’accord avec le fait que les jurés s’en soient remis à l’avis des psychiatres. Si on ne peut plus se fier à l’opinion de ceux qui disent connaître, où allons nous… Dans le doute, il vaut mieux prendre la courbe dans la roue du mec devant, n’est-ce pas ?

Raisonnable, mais si Pierre Foglia, qui est un peu devenu l’expression la plus audible dans les médias du bon sens et de la MORALE populaires, convainc une partie significative de la population d’accepter sans discussion le verdict de non responsabilité criminelle qui a été porté sur Turcotte, aura-t-il fait œuvre pie ?

N’aura-t-il pas fait douter la population de son propre jugement, la rendant ainsi un peu plus jocrisse, un peu plus docile, manipulable ? Quand on voit que, de guerres pour rien en crises financières pour rire, le monde depuis cinquante ans va de mal en pis, ne peut-on pas se demander s’il faut rester « raisonnable » … ou s’il ne faudrait pas encourager chacun à penser un peu plus par lui-même ?

Le système d’éducation enseigne mal, le système de santé ne suit plus du tout, la Caisse de dépôt a perdu 30 milliards de dollars, la corruption a infiltré toute la gouvernance… Bravo les experts. Mais ne serait-ce pas le devoir d’un Pierre Foglia, de véhiculer le message inquiétant, mais salutaire qu’il faut désormais vérifier de ses propres yeux que la piscine est remplie avant de plonger ?

Doit-on, dans cette affaire Turcotte, pour que justice soit faite, s’en remettre aveuglement à ces « psychanalystes » dont toute la démarche ne repose que sur un échafaudage de spéculations, qui constituant la plus contestable des sciences dites « soft » ? Or, au-delà de ses pilules, un psychiatre n’est qu’un analyste. Il ne peut prévoir avec certitude ce que fera Turcotte. Le laisser croire est une dangereuse fumisterie.

Foglia le sait très bien, qui nous donne d’ailleurs la sentence du tueur de la petite Bianca Leduc (3 ans), en exemple d’une justice qui est devenue folle. Il y a d’autres exemples de cette folie de la justice. Voyez ceci, et aussi ceci et cela…. Foglia sait très bien que le système judiciaire est inepte et il le dit… mais il dissuade la population de protester contre le verdict dans l’affaire Turcotte. Pourquoi ?

Stratégie du possible ? Tout le poids du corps et un coup de pédale à gauche, idem à droite… et le cycliste grimpe la côte ? Astuce peut-être, mais, pour le spectateur, le type sur sa bécane roule tout croche. Il faudrait expliquer. Pour le lecteur lambda, dont Foglia est le maître à penser au quotidien, il faudrait que notre Maillot jaune des chroniqueurs moralistes explique où il s’en va quand il roule tout croche, sinon il va créer des « dissonances cognitives » – (merci Freud, Lacan et aux autres saltimbanques) – chez notre population qui ne demande qu’à l’écouter.

Foglia l’explique déjà dans son article du 7 juin, quand il écrit « Déclarer fou quelqu’un n’est pas l’acquitter, c’est seulement reconnaître qu’il est déjà dans une prison ». Mais est-ce suffisant ? Il y a ici un non-dit, une ellipse, une anacoluthe (merci aux grammairiens ☺ ). Il faudrait être plus clair.

Si un psychiatre prétend que Turcotte était fou quand il a tué ses enfants, c’est une supposition qui semble tenir du bon sens. Le psychiatre n’en sait rien, mais bah ! …, l’assassin est fou, « il est déjà dans sa prison ». On peut vivre avec ça. Mais si ce même psychiatre ou un autre vient dire ensuite que Turcotte n’est plus fou et doit être libéré, alors, ça ne va plus. On ne peut pas vivre avec ça, car c’est l’acquitter de facto ou le gracier… et au grand péril de la population

Quand le Docteur Dominique Bourget vient affirmer que Turcotte ne récidivera pas, parce que les circonstances qui l’ont poussé au meurtre n’existent plus, elle dit une énorme bêtise. Elle « scotomise » (ne veut pas voir) que tous les cocus ne tuent pas leurs enfants et que, si Turcotte l’a fait, c’est qu’aux circonstances externes s’ajoutaient des circonstances « internes », créant en lui une propension à devenir un meurtrier, dans des circonstances où d’autres ne le seraient pas devenus. OR CETTE PROPENSION EST TOUJOURS LÀ.

C’est cette propension, que les psys de tous acabits ne comprennent pas et dont ils ne peuvent donc pas prévoir les conséquences, qui impose que Turcotte ne soit JAMAIS remis en liberté.

En ne le voyant pas, par stupidité ou par vénalité – payée pour ne pas le voir – le Docteur Bourget s’est rendue indigne d’exercer sa « profession ». Quant aux autres psy-farceurs, aussi longtemps qu’ils divertissent on peut sans doute les laisser courir ; mais il faudrait voir de plus près à ce qu’ils ne causent pas trop de dommages et au besoin faire revoir chacun de leurs dossiers par un astrologue, un cartomancien et un sorcier africain, avant d’en tirer des conclusions qui peuvent être fatales, comme celle de laisser Turcotte errer libre sur les mêmes trottoirs que le monde ordinaire

Pierre JC Allard

23 pensées sur “Quand Pierre Foglia roule tout croche

  • avatar
    11 juin 2012 à 0 12 31 06316
    Permalink

    Pour les lecteurs français qui ne connaissent pas l’affaire Turcotte, disons qu’il s’agit d’un chrurgien québécois qui, fou (de rage) ayant découvert que sa femme le trompait… a tué les deux enfants en bas âge du couple à coups de couteau. Déclaré criminellement non responsable à son procés et mis sous surveillance, il serait maintenant « guéri » après quelques mois et veut retrouver sa liberté. La majorité des Québécois ne le veulent pas…. et moi non plus….

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/08/le-mystere-du-jury-turcotte-1-4-194-304/

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/07/22/mettre-a-lecart-le-fou-qui-a-tue-ses-enfants/

    Pierre JC Allard

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 0 12 43 06436
    Permalink

    Ben mouais, j’disions qu’un truc : c’est qu’les gamins, y connaitront pas leur malheur, bou diou !

    Je constate que de part et d’autre de l’Atlantique, ça tourne pas rond ! Faut-il y voir un signe de notre décadence ?

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 6 06 22 06226
    Permalink

    Je maintiens quand même la distinction cruciale disant que déclarer irresponsable n’est pas acquiter. De fait, avant d’être un verdict, c’est un diagnostic. Et franchement, ce dernier me rassure, pour tout dire. Perso, j’aurais été, intellectuellement et émotionnellement, passablement perturbé qu’on puisse conclure qu’un homme qui tue ses deux babis au couteau soit sain d’esprit, disons, comme un braqueur de banque ou un fraudeur… Maintenant, au niveau du principe (sinon des faits), avant d’y voir une entourloupe de réduction de peine posons la question froidement, en dehors de toute vindicte: le fait que cette personne ne soit pas responsable de ses actes meurtriers le rend-il moins dangereux pour la société ou plus? Je dirais, en fait: plus. Je ne ferais pas garder mes babis par un tel élément. La démonstration n’est absolument pas faite qu’un meurtrier irresponsable de ce type puisse sortir plus vite qu’un meurtrier responsable. Un tueur à gage de la pègre qui sait parfaitement ce qu’il fait et qui sont ses cibles me parait moins dangereux pour mes babis que ce zèbre là.

    Non responsable criminellement, attention. Comme un ours ou un lion, donc. Conclueurs, concluez. Pour ce qui est de Monsieur Foglia, sa gloire est surfaite, ne ratons pas les chances qu’on a de ne pas induement la répercuter…

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 6 06 39 06396
    Permalink

    Un lion qui dévore un humain est « responsable » et il est éliminé parce qu’il en a « pris goût ».

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 11 11 28 06286
    Permalink

    Pierre Foglia et d’autres ont oublié de considérer un fait révélateur qui n’a pu mener à un jugement de culpabilité de l’individu Turcotte mais aurait sûrement permis que l’on ferme la porte et qu’on avale la clef. Dès qu’il a pris conscience (….) des actes qu’il dit avoir posés en état de folie (,,,.) mais dont il ne peut plus ignorer désormais les avoir commis, sa réaction normale dans les circonstances aurait dû être celle de toute personne témoignant d’un minimum d’empathie, soit un terrible sentiment de culpabilité, lequel supporterait déjà mieux le scénario de la folie momentanée et serait le signe d’un retour normal à la conscience.

    Mais si cette conscience coupable est absente au point de transgresser les dernières règles de respect pour les autres en leur imposant la douloureuse controverse de se plier avec grâce, une fois de plus, à la conduite peu naturelle, blessante, antisociale et ignoble d’un seul individu, cela est déjà le signe évident qu’on a affaire à un esprit dérangé et dangereusement inchangé.

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 12 12 17 06176
    Permalink

    Dans la lignée,

    J’ai lu récemment que Turcotte disait vouloir refaire sa vie (!), recommencer à exercer la médecine (!!) et fréquenter d’autres femmes pour éventuellement avoir des enfants de nouveau (!!!). Folie passagère? Difficile à croire selon ça…

    On entend souvent que le l’absence d’empathie est le propre du meurtrier (pour résumer); en pensant qu’un médecin pourrait accepter d’être son collègue et en pensant qu’une femme pourrait accepter d’entrer en relation avec lui, si ce n’est pas un manque d’empathie à proprement parler, qu’est-ce que c’est? D’être complètement déconnecté, peut-être, ce qui est pire. Mais, le bout du bout, la cerise sur le gâteau, c’est le fait qu’il s’accorde le droit de demander à la vie qu’elle lui apporte de nouveaux enfants, après avoir sauvagement tué les siens. Selon moi, s’il n’est pas criminellement responsable de son geste atroce, il devrait être criminellement responsable d’oser penser qu’il mérite d’avoir d’autres enfants. Si ce n’est pas du narcissisme intense garni d’un déficit de l’empathie extrême, qu’est-ce que c’est? Oh oui, Turcotte se disait aussi « prêt à retourner en société ». Encore là, comment penser que les autres, eux, sont prêts à lui revoir la face sans avoir envie de le lapider? Non, pour moi c’est clair, cet homme est complètement dérangé et n’a pas sa place en société.

    Toutefois, Mr Allard, je n’avais pas lu Foglia avec la même lunette que vous. J’avais plutôt compris qu’il insistait sur le fait que la bande de médecins qui avait à décider de sa liberté n’avait pas le mandat de remettre en question le verdict. Il va de soi qu’il est choquant de lire qu’il est question de remettre Turcotte en liberté, mais cela n’a rien à voir, d’un point de vue strictement administratif, bizness as usual, avec l’instance ayant tranché sur les conséquences du crime. J’avais plus vu là une réflexion sur les rôles distinct entre les différentes instances, comme quoi le comité de libération se devait de faire fi du jugement et de n’utiliser que les faits observables sur une période donnée pour rendre un autre verdict. Pour moi, simple réflexion intéressante, troublante.

    N’allez pas croire que j’aime Foglia. Ça fait longtemps qu’il m’a perdu à force de tergiverser comme un vieux mononc de façon incohérente sur des sujets populistes en avouant que ce sont des sujets populistes pour montrer que c’est un intellectuel. Il a d’ailleurs écrit récemment que 1984 avait été écrit pas un gars de la droite pour dénoncer la gauche. Lacune d’analyse, erreur ou manipulation des faits? Dur à dire dans tout ce brouhaha décousu.

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 14 02 20 06206
    Permalink

    Monsieur PYL ,
    Turcotte , je suis d’accord qu’on le relâche , mais on lui donne le choix ; entre , on te castre et on te crisse au Nord travailler pour Charest ou reste en prison. === Par contre en prison faut que tu sois castré quand même et t’occupes des détenus , mais pas de n’importe Lesquels , la prison de  »MOM ». === Allo Turcotte , Mom va toujours s’arrager pour n’être pas sur ton quart pas mal sûr , je gage un 2$ , il n’a pas dépecé d’enfants lui à ce que je sache.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 14 02 37 06376
    Permalink

    Monsieur Allard , on envoye la innocente-homolka/ : drette à la même place que Turcotte si elle récidive. === Mais j’y pense , pourquoi attendre qu’elle récidive ? Elle est libre , mais , de travailler dans une prison ou au Nord de lA cHARETTE, de cette façon elle va être encadrée. === lES rUSSES ONT LA sIBÉRIE , pourquoi le Québec n’aurait-il pas le  »GRAND NORD ».
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 16 04 14 06146
    Permalink

    @Pierre JC Allard

    Depuis le début, cette histoire de Turcotte me choque.

    J’ai déjà écrit deux articles là-dessus. Si le verdict du procès à l’automne dernier m’avait ébranlée, la psychiatre Bourget m’a carrément donné la nausée il y a quelques mois quand elle recommandait la libération immédiate de Turcotte, balayant de la main les faits qui avaient conduit ce dernier à poignarder ses enfants, sous prétexte que la situation émotionnelle qui l’avait perturbé n’existait plus. Cette femme, je n’aime pas sa pensée, ni son arrogante certitude.

    Pour qu’une société se respecte, il faut être conséquent avec les valeurs véhiculées, agir en conséquence. Avons-nous OUI ou NON le droit de tuer nos semblables? La réponse est simple : c’est NON.

    Ai-je le droit de conduire en état d’ébriété? NON, si je suis prise en faute, j’aurai à en assumer les conséquences. Perte de permis temporaire ou amende, dépendant de la gravité de la situation. Que je n’aie pas été capable de m’empêcher de boire parce que j’étais bouleversée cette journée-là n’influencera pas les policiers. Même scénario si je dépasse la limite de vitesse autorisée. Je circulais sur un boulevard la semaine dernière où la limite était à 30. C’était calme, en fin d’avant-midi, pas d’auto autour. Machinalement, j’ai pesé un peu plus sur l’accélérateur car j’avais hâte d’arriver chez moi. Trop tard! Une auto patrouille bien cachée sur une rue transversale m’a vite rattrapée. Je roulais à 42 …. donc une contravention de plus de 140 $. Là-dessus, la loi est intransigeante. Le citoyen se doit d’être responsable de ses actes, qu’importe son état d’esprit au moment où il agissait. Dans mon cas, je n’ai ni tué ni menacé la vie de quelqu’un d’autre …. mais j’assume.

    Dans le cas de Turcotte, malade ou pas, il est assez intelligent et conscient pour faire face à ses actes. C’est dur, mais la vie est ainsi. Je ne lui souhaite pas de mal, je dis simplement qu’il doit assumer les conséquences de ses gestes, cet homme est dangereux pour les autres. De plus, il a eu l’audace de refuser une thérapie! Là je ne comprends pas. A-t-il le moindre désir de guérir, de devenir meilleur?

    C’est vrai aussi qu’il ne semble pas rongé par la culpabilité ni la détresse pour ses enfants et son ex-femme. Pour lui, seulement.

    Une de mes soeurs me rapportait la semaine dernière les propos de l’ex Juge Rufo qui aurait au cours d’une entrevue, bien avant le procès de Turcotte, dit ces paroles troublantes : «Connaissant l’avocat qui le défend, je suis persuadée qu’il va s’en sortir.» Je retiens mon souffle.

    Carolle Dessureault

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 18 06 22 06226
    Permalink

    En cas de conduite avec les facultés affaiblies, vous êtes accusé au criminel et vous êtes « responsable » même si vous être trop saoul pour savoir ce que vous faites.

    Répondre
  • avatar
    11 juin 2012 à 23 11 55 06556
    Permalink

    @ CAD

    « Connaissant l’avocat qui le défend, je suis persuadée qu’il va s’en sortir.» Je retiens mon souffle »

    Tout s’est joué sur le choix des jurés, incluant le renvoi par une procédure exceptionnelle de celui qui n’aurait pas voté la « non-responsabilité » . Un avocat habile. Un jour, l’un de ces jurés trahira son serment et l’on saura ce qui s’est vraiment passé. En attendant, je reste convaincu sans preuves de la totale malfaisance de Turcotte et je lui souhaite tout le mal qu’il n’est pas illégal de souhaiter.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    12 juin 2012 à 12 12 46 06466
    Permalink

    @ PJCA

    « Tout s’est joué sur le choix des jurés, incluant le renvoi par une procédure exceptionnelle de celui qui n’aurait pas voté la “non-responsabilité” . Un avocat habile. Un jour, l’un de ces jurés trahira son serment et l’on saura ce qui s’est vraiment passé.  »

    De la conspiration; vraiment? Et pourquoi? À l’avantage de qui? Je n’avais vraiment pas pensé à ce scénario… Permettez-moi d’être sceptique. J’ai hâte que vous m’expliquiez.

    Est-ce qu’ici, la stupidité n’aurait pas gain de cause sur la conspiration?

    Répondre
  • avatar
    12 juin 2012 à 14 02 39 06396
    Permalink

    Monsieur PYL , les jurés , sont toujours choisi en nullepart et la pluspart du temps , c’est des nuls(aucun savoir à l’endroit des B.B.). === Il en est peut-être de même pour les procureurs de la Couronne et les avocats que tu as choisi de te représenté depuis 1996………….. Allo sacrament ; Pierre , Pierre(devenu  »JUGE » et Denis. === J/sus-Christ que vous faites pitiés.

    Vous voulez en remettre les avocats verreux , étendez-vous.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    12 juin 2012 à 14 02 52 06526
    Permalink

    Oui, Mr De Serre, j’ai saisi. Mais de la conspiration? C’est plutôt là mon questionnement.

    Répondre
  • avatar
    12 juin 2012 à 15 03 07 06076
    Permalink

    Monsieur PYL , je vais devoir finir ce soir à 8 hrs , mais ce n’est plus important pour moi me fendre le cul en 4 pour nourrir ces  »SALOPPES.

     »CONSPIRATION , c’est autant de  »FAKES » que le Vatican et les  »JÉSUITES ».
    Jean-Marie De Serre.

    P.S. Moi je n’ai pas besoin de passer par le  »PURGATOIRE » comme ceux qui veulent aller au Ciel , pour l’Enfer , pas beoin de Tickets…………..Sacrament que je leur fait mal à ceux qui se garochent pour le Ciel. === Allo Ti-Ben.
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    13 juin 2012 à 13 01 39 06396
    Permalink

    Merci, Mr Allard. J’irai lire.

    Mr De Serres, je ne comprends absolument rien de ce que voulez me communiquer. Je vous jure que j’essaie, mais je n’y arrive pas.

    À une prochaine fois

    Répondre
  • avatar
    14 juin 2012 à 13 01 58 06586
    Permalink

    Monsieur PYL , faut pas mettre de $ à De Serres.
    Vous dites ne pas comprendre , dites-moi le nom de votre Municipalité , le Compté , le Province et le Pays et soyez assûré(e) que je vais me faire un plaisir de vous expliquer comment ça marche de A à Z..

    Exemple => quand je parle de me fendre en 4 pour nourrir ces salopppes , je ne parle surtout pas de mes animaux , je parle de ceux qui dirigent les Gouvernements. === Monsieur PYL , savez-vous lire entre les lignes ?
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    18 juin 2012 à 14 02 29 06296
    Permalink

    Merci monsieur Allard de toujours encore nous faire réfléchir et nous encourager au sens critique.
    1984 a été écrit par un gars de droite pour dénoncer les abus de l’époque à gauche. Je confirme.

    Pour ce qui est de M. Turcotte, ce qui est réellement effrayant, c’est que cet homme a refusé toute thérapie. Vous avez bien lu :
     » refusé toute thérapie  » …….

    Personnellement, je veux bien qu’on pette les plombs par moment. Je ne comprends pas que cela puisse aller ad tuer ses enfants mais bon. Est-ce que je comprends les gestes posés au Rwanda par des gens très bien réintégrés et vivant , dans certains cas ici ou ailleurs dans le monde
     » civilisés  » ? Est ce que je comprends les personnes qui violent et tuent des BB en Syrie au moment où j’écris ces mots ?
    Est-ce que je comprends que vous et moi, nous connaissions ces faits, aujourd’hui, le jour de l’anniversaire, en 1948, de la Déclaration Internationale des Droits de l’Homme , et que nous allions dîner, souper et dormir sur nos 2 oreilles ?

    Ce que je n’accepte pas, c’est que M. Turcotte soit même éligible à des sorties ponctuelles alors que ce mec a  » refusé TOUTE thérapie  » .

    Je ne me souviens pas de votre réponse lorsque vous prôniez l’abstentionisme tout en lisant une totale démotivation des électeurs français. C’était quoi déjà ?

    Répondre
  • avatar
    20 juin 2012 à 12 12 09 06096
    Permalink

    @ Geeda Serdna

    Sans non plus trop vouloir débarquer du sujet, Orwell, un gars de droite? Orwell le journaliste-auteur-mendiant?

    Écoutez, je suis vraiment de bonne fois dans ma démarche, je vous demande des précisisons et je suis ouvert. Je ne connais pas l’homme en profondeur, mais de ce que j’en comprends, c’est qu’il voulait dénoncer la mascarade « socialiste » du régime dictatorial stalinien. 1984 n’est-il pas plutôt une analyse de ce mensonge, de l’illusion de la gauche que ce régime voulait imposer?

    Un gars de la droite (qu’on me donne des exemples, SVP) qui dénonce les abus de la gauche; ça me semble plutôt simplet et distortioné comme analyse.

    Parce qu’à lire « la ferme des animaux », j’y vois plutôt la droite qui y est dénoncée.

    Amicalement

    Répondre
  • avatar
    20 juin 2012 à 13 01 42 06426
    Permalink

    @ Monseur Pierrejcallard , j’ai été lire moi aussi votre lien 1/4-194304.à 3 dans les commentaires , le Gayïnagénaire disait : je souhaite connaître vos commentaires et bla , bla , bla. 12/07/2011.

    Voila 10 ans le Petit-Peuple s’est aussi poser des questions au sujet des ; psy , pseudo , des philo et pédo , on en est venu à la conclusion qu’ils reçoivent 1 millions et plus par an , pour geler le  »PEUPLE.

    Monsieur Allard , vous imaginez-vous-tu que je capotais lorsque j’ai vu Le Doc Mailloux….
    Le Doc Mailoux était au temps de Louise-André Saulnier , on y enseignait que cela allait aussi bien dans la nounne que dans le cul. === J’ai toujours pas été d’accord.

    Pour ne pas qu,il y aie de malentendus , j’ai parlé de Vierge récemment vu que je suis un ti-peu Musulman , Soeur Angèle pas trop intéressé , elle parle trop donc enwaye au  »CIEL ». === Par contre Soeur Marie-Paule Ross je l’aimerais bien avec moi en  »ENFER »…………
    Jean-Marie De Serre.

    Répondre
  • avatar
    20 juin 2012 à 17 05 50 06506
    Permalink

    Dommages collatéraux de l’affaire Turcotte :

    http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/06/18/004-procureure-claudia-carbonneau.shtml

    C’est quoi Pinel ?

    http://www.ledevoir.com/societe/justice/240442/entente-hors-cour-d-un-million-de-dollars-l-institut-pinel-veut-tourner-la-page-sur-un-triste-episode

    Donc, Turcotte, suivant les conseils avisés de ses avocats, est entre les mains 24/24 de la Couronne, de la Police, d’universitaires qui se croient au dessus des lois. Pire, ils sont La Loi. Et sa cause est en Appel.

    il doit refuser toutes communications avec toutes ces personnes, et même avec les faux pensionnaires qui sans l’ombre d’un doute l’entourent. Il doit même se méfier de la nourriture et des breuvages qu’on lui fournis.

    J’ai eu connaissance que Pinel envoyait un avocat membre de son conseil d’administration se faisant passer pour un avocat de l’aide juridique auprès d’un prévenu en attente de procès pour un crime bidon c.à.d qui n’existait pas dans le code criminel, prétexte pour mettre cette personne sous l’autorité de la « Justice ». Quelle bonne défense. imaginé un peu ce qu’ils sont capables de faire avec un vrai psychotique écrasé aux antipsychotiques ?

    Ceci explique cela.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *