Que Gérard Depardieu s’occupe de ses fesses !

Douzième jour de grève du zèle en soutien au mouvement pour les retraites : à la « Une » de plumedepresse-Soir, Gérard Depardieu.

Raymond Soubie, conseiller « social » de l’Elysée, a annoncé son départ du staff sarkozien, qui sera effectif une fois qu’il aura bouclé la réforme fini de perpétrer son forfait sur les retraites. L’acteur Gérard Depardieu pourrait postuler : voilà qu’il se mêle de donner son avis sur le mouvement social en cours, pour le qualifier, tel un UMPiste moyen, de « ridicule » !

« Ce qui se passe aujourd’hui en France est ridicule. Il s’agit d’une manipulation de la part des syndicats », a cru devoir déclarer Elephant man Gérard Depardieu, repris par l’AFP. Pourquoi donc une manipulation ? Parce qu’à en croire l’ancienne tête de gondole des pâtes Barilla, il faudrait accepter de travailler deux ans de plus. Argument : « En Espagne, l’âge de la retraite est de 67 ans ». Exact, mais combien d’annuités sont-elles nécessaires, Monsieur-l’expert-en-légitimité-des-mouvements-sociaux ? 35, eh oui, Gérard ! En France, si le gouvernement réussissait son passage en force – ce qui est loin d’être encore gagné -, l’âge légal serait certes de deux ans inférieur à celui qu’a imposé ce traître social-démocrate (pléonasme ?) de Jose-Luis Zapatero à son peuple, mais le travailleur espagnol cotiserait toujours six ans de moins pour une retraite à taux plein que son homologue français. Alors Depardieu, quand on ne sait pas, on la ferme… ou alors on se retrouve dans la rubrique idoine de plumedepresse !

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *