Quelles règles pour le jeu « Montréal » ?

S’ils courent allègrement  en légères tenues blanches ou grises, c’est du baseball. S’ils sont bottés et casqués, c’est du football américain,  « It’s another ball game », comme disent les traders en Bourse quand ils inventent un nouveau produit dérivé…, qui ne produit rien, mais contribue à la dérive générale.  Quelque chose me dit que la mairie de Montréal va se jouer selon de nouvelles règles, dites ou non-dites.   

Le consensus « on the Rialto » – qui s’étend de la Rue Bernard au bar du Ritz –  c’est que Gérald Tremblay n’a vraiment rien a faire à l’Hôtel de Ville, ce que beaucoup savaient bien avant les dernières élections. La question, c’est comment le faire partir et, surtout comment le remplacer. Le choix des parieurs, ce serait qu’il se démette et soit remplacé au plus vite par Denis Coderre.  Pourquoi ? Parce que Coderre projette une image d’énergie, pour ne pas dire d’agressivité, qui laisse penser qu’il « changerait des choses ». TRES important, si on veut que ça ne change pas trop.

Car on veut que ça change pour devenir légal, correct, honnête et tout et tout… mais on ne veut tout de même pas jeter la savonette avec le bébé en vidant l’eau du bain. Nos firmes d’ingénierie et de construction seront encore là quand tous leurs  éléments compromis auront été blanchis ou évacués et ils faudra encore des égouts, même dans une ville bien propre.  Denis Coderre est un homme honorable, mais tout de même un Libéral. Ce n’est pas comme s’il fallait tout rebâtir et remettre les compteurs à zéro. On gagnerait du temps.

Monsieur Coderre est un fieffé Libéral, dans le sens d’avoir assez d’amis auprès des médias pour qu’on sorte des sondages qui en font le grand favori du peuple. Ajoutez que ne pas avoir Coderre à Ottawa au moment  d’une lutte a la chefferie libérale simplifie aussi les choses . 

La question demeure, pourtant, de savoir si le Parti Québécois, qui n’est peut-être à Québec que de façon précaire, peut se permettre de ne pas en profiter pour pousser un ami à la mairie de Montreal.  Lisée dit déjà ce qu’on ne fera pas à Québec.  Faites confiance à JFL pour trouver mieux.  A suivre de près.

Pierre JC Allard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *