Quotas – Démission collective des Instances du football français !

 

Laurent Blanc

Pourra-t-on parler d’arabophobie et de négrophobie passive et/ou mimétisme en parlant de Laurent Blanc ? Ne pas dénoncer, acquiescer une décision de scéralats, est-ce être raciste ou inconscience ? On a appris aujourd’hui qu’il s’est rendu en villégiature en Italie. Pour fuir, vous vous en doutez, la cohue-bohue médiatique.

C’est vrai qu’il faut saluer le foot français qui intègre, lui, au moins, nos minorités dites invisibles. Ah, 30% ! Ces histoires de quotas ont secoué le landerneau politique. Ainsi,   l’affaire des quotas de binationaux et des critères de sélection, révélée par Mediapart, au lendemain de la suspension du directeur technique national (DTN) François Blaquart, mettent à mal les mensonges de Laurent Blanc.

Ah, le bonimenteur n’était pas au courant des propos tenus lors de cette réunion. Aujourd’hui, sur la sellette, il dit ne pas retirer ses propos. Lors de la réunion des cadres techniques du 8 novembre dernier évoquée par Mediapart…scoop, le DTN envisage bien le principe de quotas qui ne diraient pas leur nom afin de réduire l’hésitation le moment venu entre pays formateur et pays de coeur. Ah, les binationaux, quelle hypocrisie !

Une idée désormais abandonnée, donc existante et la DTN appelle les entraîneurs à faire preuve de vigilance sur les motivations des apprentis footballeurs. Le pauvre Laurent Blanc était sur la même longueur d’onde que les dirigeants. Ce qui le tue, c’est cette révélation sur ses propos : « le recrutement de gros gabarits trop stéréotypés, majoritairement incarnés, par les joueurs noirs. » Pour une coéquipier des noirs et des arabes de l’équipe « blanc-black-beur » de 98, championne du monde, quelle honte ! Laurent Blanc s’est excusé pour la forme, seulement.

Bon, que tous ces gens démissionnent ! Sinon, il faut que les gens se rendent à la fédération manifester.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *