Réquisition des grévistes de Grandpuits jugée illégale : le blocage des raffineries peut continuer

Une excellente nouvelle à la « Une » de plumedepresse-Nuit ! Victoire pour les grévistes : le tribunal a annulé la réquisition des travailleurs de la raffinerie de Grandpuits.

La Sarkozie aime la manière forte : le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, sarkozyste pur sucre puisque ancien directeur de cabinet du ministre Christian Estrosi, est venu en personne superviser ce matin la réquisition des travailleurs grévistes de la raffinerie de Grandpuits. Musclée : la CGT fait état de trois blessés. Un communiqué du ministère de l’Intérieur prétend pourtant : « Cette opération de déblocage a été effectuée par les forces de sécurité dans le calme et sans qu’aucun incident n’ait été à déplorer ». Comme le prouve la photo ci-contre publiée par France Info ! Le prétexte invoqué pour la réquisition ne fait pas dans la demi mesure puisque l’arrêté préfectoral justifie l’opération « au nom des intérêts de la défense nationale », rien que ça ! « Nous ne sommes pas en guerre, nous ne sommes pas en état de siège, le code défense ne s’applique pas dans ce cas-là », proteste Charles Foulard, coordinateur CGT de Total. Et les syndicats d’introduire un recours devant le tribunal administratif. Le verdict est tombé, résumé par un autre article de France Info et nous ne nous lassons pas de cette Phrase du jour : « Le juge reproche au préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, d’avoir réquisitionné « la quasi-totalité du personnel de la raffinerie », ce qui « a eu pour effet d’instaurer un service normal » au sein de l’entreprise : cela est « une atteinte grave et manifestement illégale au droit de grève ». Morale de l’histoire : si nos dirigeants ont effectivement un comportement digne d’un régime autoritaire, la France n’est pas encore une dictature et il reste à l’occasion des juges courageux pour s’opposer au dévoiement de notre démocratie. Le blocage des raffineries va donc pouvoir se poursuivre et il ne sera pas si simple de contrer la pénurie de carburant, n’en déplaise à nos gouvernants, qu’on imagine sans peine à l’heure qu’il est écumant de rage impuissante : comme nous l’écrivions au premier jour de notre grève du zèle illimitée, dans notre court billet Retraites : Sarkozy prêt à faire un geste, « rira bien qui rira le dernier » ! On ne lâche rien jusqu’à forcer le gouvernement à une retraite… en rase campagne.

Mise à jourNouveau coup de force du préfet : profitant de la fermeture du tribunal jusqu’à lundi, un nouvel arrêté de réquisition s’appliquera tout le week-end.

Soutenez Plume de presse

Cet article vous a intéressé ? L’info indépendante et gratuite ne nourrit pas son homme… Contribuez à faire vivre ce blog en vous acquittant d’une cotisation, même d’un euro. Merci !

A’ lire aussi:

  1. Nouveau coup de force du préfet : le tribunal fermé jusqu’à lundi, un nouvel arrêté de réquisition s’appliquera tout le week-end
  2. Comment aider les grévistes des raffineries
  3. Manipulation des chiffres : l’Elysée déciderait directement du pourcentage de grévistes SNCF officiellement communiqué

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *