Ségolène Royal: la vraie héritière de François Mitterrand.

FRANCK PERRY/AFP

Décidément, les sondeurs sont sans limites. Alors que hier, à Jarnac, en Charentes, les socialistes étaient réunis pour commémorer la mort il y a 15 ans de François Mitterrand, leur leader incontesté et incontestable, l’Ifop a préparé pour le JDD, un sondage sorti de derrière les fagots. Sans vergogne, alors que les absents ont toujours tort, ils ont simplement profané la mémoire de l’homme. Ambiance.

Indéniablement, le visionnaire François Mitterrand met sur orbite, sa « fille », sa vraie héritière, Ségolène Royal. Or, on apprend avec consternation, que Dominique Strauss-Kahn apparaît pour 40% des Français, comme « l’héritier le plus fidèle » de François Mitterrand, loin devant Martine Aubry (17%), Laurent Fabius (13%), Ségolène Royal et François Hollande (11%). Mais de qui se moque-t-il ? Proche plutôt d’un Michel Rocard dont l’inimitié avec François Mitterrand ne fait aucun doute, ou de Lionel Jospin, père du « droit d’inventaire », au sein du Parti socialiste, comment l’Ifop a pu pondre une telle hérésie ? Qui peut vraiment croire à ce machin ? On croit simplement rêver.

Peuvent-ils montrer en quoi ce sondage est réel ? Peuvent-ils nous montrer une seule image d’archives où, l’homme du FMI apparaît auprès de l’homme ? En quoi Dominique Strauss-Khan est-il proche du grand homme qui exécrait le pouvoir de l’argent ? Si ce n’est pas ça une profanation mémorielle, dites-nous, cher Ifop, ce que c’est. Entré en 1976 au Parti socialiste sous l’impulsion de…Lionel Jospin, c’est en 1991 que Dominique Strauss-Khan devient ministre délégué à l’Industrie et au Commerce extérieur dans le gouvernement d’Édith Cresson. Il conserve ce poste dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, jusqu’aux élections législatives de 1993. Ce n’est qu’en 1997, qu’il devient ministre de lEconomie quand Jospin devient Premier ministre.

Faute de goût ? Propagandasteffel ou go-fast pour tenter de noyer un évènement qui vient baptiser durablement dans les fonts baptismaux de Jarnac et marquer les esprits, Ségolène Royal comme véritable héritière de François Mitterrand ? Ce sondage d’une indécence particulière, un de plus, est là pour tenter de jouer sur l’imaginaire des hommes et des femmes, mettre le doute dans les esprits. Néanmoins, essayons de nuancer notre propos. Ce sondage parle-t-il d’héritier dans le sens où selon encore des enquêtes d’opinion, DSK est simplement favori de la présidentielle, alors qu’il faut qu’il franchisse encore les haies des primaires ? Ce serait alors, de la poudre aux yeux, inutile et non avenue…D’ailleurs, le sondeur ne le précise pas. Cherchez l’erreur !

Malgré les salmigondis des uns et des autres, la donne des primaires de 2006 (tableau en dessous) ne changera point. En 2011, la dynamique Royal, pour peu qu’on soit informé de ce qui se passe sur le terrain, fracassera tout sur son passage malgré les basses manœuvres. Décidément, la vérité n’est plus de ce monde. Indignez-vous !

Ségolène Royal, hier, à Jarnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *