Sénégal – Abdoulaye Wade, l’ami « démocrate » de Nicolas Sarkozy

 

Abdoulaye Wade

DAKAR — Allez, avec la bénédiction de son ami Nicolas Sarkozy, grand humaniste devant l’Éternel et les hommes, qui attaque pour la bonne cause pétrolifère -passez-moi l’expression-, la Libye, vivement un nouveau mandat en 2012, pour Abdoulaye Wade ! Phrase très longue, n’est-ce pas ? Rien à cirer. Revenons à nos moutons. Abdoulaye Wade, celui qui avait tancé Mouammar Kadhafi en l’exhortant de quitter le pouvoir et ceci en plein fief rebelle, veut modifier la Constitution, pour rempiler à la présidence.

Diantre !

Papy flingueur n’a que 85 ans. Son projet de loi controversé qui aurait permis l’élection simultanée du président et du vice président, tout ceci à la foi, coup double donc, a lamentablement échoué. Que pensait le sénile après son voyage sans objet à Benghazi ? La honte qu’il causa aux Sénégalais a vu ceux-ci organiser des manifestations nationales, qui ont tourné à l’émeute, à Dakar, la capitale.

Les violences d’hier ont eu un bilan assez lourd. En effet, selon la police comme le rapporte l’AFP, il y a des attaques et des incendies ciblés: véhicules, édifices publics et domiciles de responsables du pouvoir. Sur le plan humain, pas moins de ont fait 102 blessés dans lesquels on compte 13 policiers.

L’ opposition et la société civile ont donc mobilisés. Avec normalement deux mandats légaux, la tentative de Wade était probablement de vouloir devenir un président à vie. Avec la bénédiction de Sarkozy bien sûr, dont il fut l’envoyé spécial en Libye. Mais, ces gens aiment tellement le pouvoir que, demain, il est probable qu’il renouvelle cette expérience de violation de la Constitution. Les manifestations de jeudi sont une piqûre de rappel à Wade qui se mure depuis des années dans sa tour d’ivoire sans prêter l’oreille à la souffrance de son peuple.

La petite reculade de Wade peut aussi être considérée par les professionnels de la politique qui sont autour de lui, comme étant un geste fort, celui d’avoir écouté son peuple. Il est assez aisé, sans forcément avoir fait Science po, pour triturer le trait avec…bonheur déshonneur.

Vive le peuple sénégalais, vive le Sénégal !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *