Sonia Tatar la maîtresse d’Arsène Wenger ?


Donya

C’est le tabloïd britannique The Sun qui a révélé  que le manager général des Gunners d’Arsenal Arsène Wenger entretiendrait depuis plusieurs mois une liaison extraconjugale avec une rappeuse française, Sonia Tatar. Reprise par plusieurs journaux britanniques, le technicien français  a été obligé de publier un communiqué dans lequel il a exprimé son désir de protéger sa vie privée dans cette affaire.

Mais qui est au juste cette Sonia Tatar ? Rappeuse obscure et plantureuse, dans le milieu du rap, elle est connue sous le pseudo de Donya ou Dodo pour les amis. Elle a notamment fait des featuring avec Diziz La Peste ou encore Lord Kossity. Elle a beaucoup fréquenté le milieu du football. Sorte de pin-up, elle aime bien poser en photo avec de grands joueurs de football, de Claude Makelele à Christian Karembeu en passant par Lilian Yhuram ou Patrick Vieira. Surtout des internationaux. Elle aurait finalement jeté son dévolu sur Arsène Wenger et passait, semble-til, ses week-end à Londres, dans un palace où ils se retrouvaient.


TOUS LES LIENS VIDÉOS DE SES CHANSONS

Donya rappeuse ? Plus vraiment. Dans le milieu rap, personne n’en parle aujourd’hui. Donya a été très vite dépassée par de jeunes rappeuses comme Diam’s, alors que sur le marché, elle arrivait avant les autres. Arsène Wenger semble avoir retrouvé sa jeunesse aux bras de cette belle trentenaire…


Une pensée sur “Sonia Tatar la maîtresse d’Arsène Wenger ?

  • avatar
    11 novembre 2010 à 5 05 24 112411
    Permalink

    RÉPONSE A UN TROLL HAINEUX, GROTESQUE, SÉNILE ET JALOUX

    😀 Trop marrant !

    Certains trolls, pour discréditer des gens honnêtes, libres d’esprit, laissent croire qu’ils sèment la haine alors que c’est eux qui le font.

    Pourquoi mes articles qui ont été mis en ligne en premier sur AgoraVox, trouvent des liens autres ? Cherchez l’erreur.

    HOMOPHOBIE ET SEXION D’ASSAUT Le lien vient de Facebook.

    Ensuite, LIBERTÉ D’EXPRESSION : LA GRANDE ARNAQUE indique un lien vers mon blog.

    Puis, pour finir IL FAUT DÉFENDRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION DE DIEUDONNE

    En conclusion, aucun de mes articles ne prête à confusion. Je n’ai jamais été poursuivi pour quoi que ce soit. Mieux vaut lire et ne pas prêter attention à certains séniles et jaloux.

    Allain Jules

    Répondre
      • avatar
        11 novembre 2010 à 9 09 04 110411
        Permalink

        Ah ça Jules, menteur je peux pas vous dire le contraire.

        Répondre
        • avatar
          11 novembre 2010 à 9 09 13 111311
          Permalink

          @Ranta,

          Il a aussi de gros problèmes avec le conditionnel. Quand il veut vous tuer, même si votre phrase est au conditionnel, il s’acharne sur vous en indiquant que vous l’affirmez. Plus ridicule que lui tu meurs. Hélas pour lui, il se donne tant de mal, que de souffrance pour scruter mon activité sur Internet.

          Quel courage !

          Répondre
          • avatar
            11 novembre 2010 à 9 09 27 112711
            Permalink

            Je sais Jules, et même pire un seul mot lui suffit. Ca fait plus de trois ans qu’il me poursuit de calomnies en diffamations. Vous n’imaginez pas ce que j’ai pu recevoir comme saloperies de sa part sue une adresse live.fr que j’ai eu le malheur de la

          • avatar
            11 novembre 2010 à 9 09 27 112711
            Permalink

            Zut : que j’ai le malheur de laisser sur agoravox.

          • avatar
            12 novembre 2010 à 3 03 11 111111
            Permalink

            joli mensonges du dénommé Ranta : je n’ai JAMAIS envoyé quoi que ce soi à cette adresse… Faut être gonflé pour sortir ce genre de choses, gonflé : on assène des MENSONGES comme « Preuve » maintenant !! C’est vraiment de la manipulation ! Ranta, alias DOM22, vous vous montrez réellement là !

  • avatar
    11 novembre 2010 à 6 06 43 114311
    Permalink

    Vous vous vautrez dans le sordide, Jules

    Votre histoire reprise du Sun des soi-disants amours de Wenger avec votre entraîneuse est franchement du même tonneau : vous l’avez reprise sans la vérifier. En deux coups d’Internet on découvre que :

    1) le Sun l’a déjà retirée de ses parutions car il s’est aperçu que c’était du bidon complet.

    http://www.mysun.co.uk/go/thread/view/88566/26233881/arsene-whinger-secret-affair—sonia-tatar

    « No point in discussing, previous threads on this matter have been taken away. Why? I believe because the paper who reported it are in serious trouble for making such an alergation are in some big legal trouble, hence why The Sun havn’t reported anything on it and have taken all the threads down. »

    2) la nana s’est prise en photo comme une fan auprès d’autres footballeurs dans l’espoir on se doute de faire le même coup, avec Viera ou même le nouvel ambassadeur de l’UNICEF…

    http://soccer-portal.org/cat/wags/4333-donya-sonia-tatar-arsene-wenger-picture-gallery.html

    Une fois encore, pour être à la une, vous vous vautrez dans ce qu’il y a de pire dans la presse : la non vérification des infos. Vous vous êtes vanté vous-même de pourquoi vous le faites : pour avoir plus de lecteurs, votre but dans la vie daprès votre blog d’origine.

    essayez l’accusation de pédophilie tant que vous y êtes : ils ont aussi osé, les tabloids et les supporters :
    http://www.thespoof.com/news/spoof.cfm?headline=s6i52986

    C’est pitoyable et désolant d’emmener des jeunes esprits vers ce genre d’état d’esprit : vous vous roulez dans une fange, Jules, et elle vous macule. Vous êtes prêt à toutes les veuleries pour réussir, Jules. Celle-là, comme le lynchage précédent et la mise en circulation du vieil hoax d’Hitler juif est l’article de TROP. Vous n’avez plus aucun crédit, Jules, vous venez une nouvelle fois de vous griller. GRILLER.

    C’est un deuxième procès qui vous attend, Jules : celui que Wenger va vous faire…

    http://www.lepost.fr/article/2010/01/02/1867276_mais-pourquoi-wordpress-ferme-mon-blog-pro-segolene-royal.html

    http://allainjulesblog.blogspot.com/2008/01/carla-et-nicolas-attendraient-un-enfant.html

    http://www.lepost.fr/article/2010/04/07/2021599_mon-coup-de-coeur-virtuellerotique-33-le-blog-erotique.html

    Répondre
  • avatar
    11 novembre 2010 à 7 07 49 114911
    Permalink

    À peine remis du camouflet honteux qu’il vient de subir avec raison, le rédacteur décomplexé continue sa pêche dans le caniveau people tout armé du blanc seing offert par le chef en titre de ce forum.

    Il n’est pas étonnant de rencontrer en premier soutien l’homme qui a ouvert la voie de ce genre de chroniques partout où il est passé et en opposition factice de façade celui qui n’est pas contre par principe mais pour des raisons de concurrence

    Tous les trois demeurant les emblèmes de la nouvelle manière de ce forum

    Répondre
  • avatar
    12 novembre 2010 à 0 12 28 112811
    Permalink

    @ Allain Jules

    M’autorisez-vous a fermer les commentaires sur vos articles ? Ceux qui l’ont fait n’ont eu qu’à s’en louer. ils n’ont subi aucune diminution des visites, au contraire et il n’ont pas è perdre un temps précieux à répondre a des insignifiances.

    Cordialement

    Pierre JC Allard

    Répondre
    • avatar
      12 novembre 2010 à 6 06 59 115911
      Permalink

      Même avis. (N)

      Il existe en France des journaux spécialisés pour ce genre de potins. Complètement insignifiant.

      Répondre
      • avatar
        12 novembre 2010 à 18 06 50 115011
        Permalink

        Même avis… on a beau avoir tous des interêts différents , ce site ne sera jamais assez grand pour regrouper toutes les tendances au quotidien , qu’elles soient politiques, économiques, philosophiques, ou juste people .. ou alors, sous prétexte de « diversité » ça devient un énorme déversoire avec 500 articles par jour, du travail de recherche cotyant ce genre de merde ci dessus , les 3/4 pas lus, les autres consommée et jetés, bref un site qui devient le miroir de ce qu’il dénonce …

        Répondre
  • avatar
    12 novembre 2010 à 13 01 36 113611
    Permalink

    @ FM

    Il faut de tout pour faire un monde et tout le monde a droit de trouver des textes qui l’intéressent. Allain Jules publie, à mon avis, un heureux mix de textes engagés, instructifs ou pipoles. Il y a environ 1 200 lecteurs hier qui voulaient du pipole avec Sonia. Aujourd’hu,i c’est Guerlain et la négrophobie. Demain, Aung San Suu Kyi et le junte birmane… Ceux qui voulaient Sonia ignorent peut etre autant Aung San Suu Kyi que j’ignorais hier Sonia Tatar… Mais ils sont là. Et là… ça veut dire ici.

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      12 novembre 2010 à 14 02 12 111211
      Permalink

      Le Buzz à n’importe quel prix quoi!! ;-( ;-(
      En d’autre termes la nouvelle société? 😛

      Répondre
      • avatar
        12 novembre 2010 à 15 03 30 113011
        Permalink

        On peut dire « Deus vult », « Mourir pour la patrie », « La liberté ou la mort’ ou « Mother, I love you », mais ce qui est vraiment constructif, c’est d’écouter un peu les autres et de comprendre que, dans un univers absurde, les grandes valeurs n’ont que celle qu’on leur donne. Il est donc moins bête de la leur prêter. Il faut TOUT, à n’importe quel prix

        Si on se sent supérieur parce qu’on préfère Bach à une ritournelle, on a raté un virage. Pilate vous aurait demandé « Qu’est ce que le buzz » ? La Nouvelle Société, c’est celle qui sera là. Vous en avez une vision et j’en ai la mienne. Parlez-moi de la vôtre, ça m’intéresse. Comme tout le reste.

        Et, affaire de rentabiliser, je vais de ce clic copier ce commentaire dans la Foire aux Idées…

        http://www.centpapiers.com/la-foire-aux-idees/45954

        PJCA

        Répondre
    • avatar
      12 novembre 2010 à 23 11 19 111911
      Permalink

      @PJCA

      Avec tout le respect que je vous dois, votre réponse était prévisible et banale. Une réponse vide et ennuyante de politicien. Cet article est d’une nullité intense. Votre choix éditorial est de le faire paraitre chez CP, c’est votre choix. Ma réaction est que c’est complètement insignifiant comme billet. Des potins au sujet de personnes que les Québécois ne connaissent pas du tout et qui se retrouve en page première du journal.

      De dire que ça prend de tout pour faire un monde est une façon de dire à vos lecteurs que vous êtes indifférent à leurs réactions. L’important, c’est de publier n’importe quoi pour tout le monde, on se fout des lecteurs et auteurs sérieux.

      De dire que 1200 personnes voulaient lire des potins insignifiants comme argument pour supporter la publication de telles choses ici revient à une forme de presstitution, on vend son âme au diable pour des chiffres supposément impressionnant. Est-ce que Le Devoir publie de telles histoires? Le Journal de Montréal? Et quelle est leur réputation respective? Quelle sera la réputation de CP?

      Désolé pour ce commentaire un peu incisif, mais je déteste me faire répondre des banalités pour ignorer et éviter un sujet sérieux.

      Répondre
      • avatar
        13 novembre 2010 à 1 01 22 112211
        Permalink

        @FM

        Quand on s’y connait – ce qui est votre cas – la bonne réponse est la plus prévisible; si tout le monde s’y connait, elle devient banale. Elle n’en devient pas mauvaise pour autant. Que cet article soit nul est votre opinion et je ne doute pas que beaucoup la partage; mais je vous souligne que 30% des visiteurs hier étaient d’un autre avis.

        Mon choix éditorial, en effet, est de tenir compte de ce 30% des lecteurs. Devrais-je me foutre d’eux ? Pourquoi une pensée qui se prétend citoyenne devrait-elle mépriser qui que ce soit ? Aucun autre article hier n’a été aussi lu; le vrai diable auquel il ne faut pas vendre son âme n’est-il pas l’élitisme, l’arrogance qui sépare ceux qui savent de ceux qui voudraient savoir et garde une nation dans l’ignorance ?

        Ignorance chez les uns de ce qu’on appelle culture et qu’ils ne peuvent acquérir que si on la rend digeste en la laissant côtoyer du plus populaire, ignorance chez les autres ce que qui intéresse vraiment une majorité de la population dont la démocratie, pourtant, les rend nécessairement solidaires.

        J’apprécie votre franchise et je n’en suis pas blessé, mais ce que vous appelez banalité je l’appelle évidence. Je ne crois pas éviter un sujet sérieux en lui donnant la réponse que souhaitent la majorité des lecteurs plutôt que celle que vous, moi ou quelque autre minorité pourrions croire meilleure.

        J’ai dit plus tôt:  » Si on se sent supérieur parce qu’on préfère Bach à une ritournelle, on a raté un virage ». J’en suis intimement convaincu. Le jour où nous croirons que l’important est de diffuser ce qui NOUS intéresse, nous ne serons plus un journal pour informer mais un journal pour nous faire plaisir. Et nous aurons échoué.

        Pierre JC

        Répondre
        • avatar
          13 novembre 2010 à 6 06 51 115111
          Permalink

          @PJCA

          Je comprend votre choix. J’émets mon opinion qui n’est pas une critique mais une réflection.

          Les lecteurs des journaux jaunes qui venaient sur ce journal pour y lire autre choses que leurs journaux habituels, qui normalement donnent en scoop ce genre de potin que vous aurez publié en Une quelques jours plus tard, y trouveront certainement leur compte. N’est-il pas?

          Un article sérieux d’enquête dénonçant une fourberie économique mondiale entouré d’un
          article annonçant la dispute de Christine Goguet,
          directrice du Figaro, d’avec son amie Catherine Falgayrac, épouse de Nonce Paolini
          et d’un article sur la victoire cheval anglais Workforce au Prix de l’Arc de Triomphe!

          Vous comprendrez le choix des lecteurs qui lisent le Monde diplomatique de déserter ou de s’abstenir de faire des commentaires et des liens intéressants sur un tel journal, pour cause de crédibilité, du moins en apparence.
          L’article repris ailleur aura le lien et fidèlisera ce lecteur.

          Sans jouer de snobisme, je serais quelque peu gêné que certaines de mes relations lisent un article sérieux, auquel j’aurais donné un lien à un journal à connotation ésothérique. Le ridicule tue l’information. C’est une fâcheuse réalité que les ingénieurs sociaux utilisent à volonté.
          Le club Disons.fr, en exemple d’analyse, en sont les experts sur tous les journaux sociaux,
          se réservant de garder une crédibilité d’apparence sur leur site, démentie par leurs interventions trollistes sur les autre médias. En censurant tout commentaire contraire à leurs objectifs, se permettant même de répondre à celle-ci non publiée, le ridiculisant sur leur fil publique. Quel fair-play! Vous en avez vous-même fait les frais.
          Ce que j’ai dû expliquer récemment, à quelques intervenants-chercheurs participants d’un réseau fermé qui n’ont pas le temps d’analyser la toile, à qui j’ai donné des liens en rapports avec certains commentaires judicieux sur l’économie, ici et sur Disons.fr.

          Un auteur choisis sa maison d’édition en fonction de ses lecteurs. La Pléiade et Arlequin, la liberté d’auteur et de lecteur.

          Votre choix est-il de faire de CentPapiers un 7 Jours ou La Semaine mariant Le Devoir Paris Match Le Monde Libération Humanité Canard enchainé à un magazine littéraire ou artistique dans un Cyberpressé de la francophonie?

          En tout respect.

          DG

          Répondre
          • avatar
            13 novembre 2010 à 10 10 32 113211
            Permalink

            Cher Monsieur Gelinas,
            Je ne vais pas intervenir souvent sur 100 Papiers étant moi-même bien occupé ailleurs, mais je commence à être un peu las de vous lire dégoiser en permanence sur Disons et formuler à son sujet vos doctes avis. Alors je tiens à préciser deux-trois petites choses :
            1) Nous n’avons jamais exigé d’exclusivité des auteurs, des commentateurs et, évidemment, lecteurs, de Disons. L’équipe dite des « triumvirés » qui tiennent ce blog (Furtif, Léon, Renève) ne saurait donc être tenue pour responsable de ce que font, ailleurs que sur Disons, les dits commentateurs et lecteurs de ce blog.

            2)Concernant la « censure de tout commentaire contraire à nos objectifs », je confirme. On se gênerait, tiens… Nous n’avons pas de prétention à une quelconque « liberté d’expression » ou « journalisme citoyen » ou autre fadaise de ce genre. Vous souhaitez sans doute qu’avant toute censure nous vous en demandions l’autorisation, je suppose ?
            2) Je n’ai pas connaissance que vous ayez cherché à vous inscrire sur Disons ni envoyé le moindre commentaire. Mais vous ne pouvez certainement pas vous plaindre de la moindre censure de notre part.

            Malgré tout, je vous confirme bien que sur Disons nous sommes chez nous, que nous sommes très ouverts mais que nous nous réservons de jeter les malappris dehors, (notamment ceux qui ne viennent que pour essayer de draguer des auteurs ).

            Bref, nous y faisons ce que bon nous semble en ayant, toutefois, très clairement annoncé la couleur et nos règles de fonctionnement.

            Vos opinions sur Disons, je vous suggère donc de vous en faire des suppositoires, mais à tout le moins suis-je en droit de vous demander de cesser de raconter n’importe quoi à notre sujet.

            Léon

          • avatar
            13 novembre 2010 à 10 10 46 114611
            Permalink

            Autrement dit ,Léon, vous voudriez dire que PJCA venant sans relâche sur Disons sans être invité ne serait pas de la plus parfaite éducation,celle qu’il réclame quand viennent d’ailleurs des intervenants qu’il qualifie de Trolls :-S

            Ohhhh Léon! :-[

            La loi serait donc à votre sens la même pour tous!

            Une grande nouveauté pour le CP nouvelle formule décomplexée. 😛

          • avatar
            13 novembre 2010 à 10 10 47 114711
            Permalink

            Il est évident, qu’à peine sorti du mouchoir de poche Disons.fr, les propriétaires sont un peu renfrognés et qu’ils injurient avec un mauvais goût lamentable. Ils se sont cachés derrière des sacs de sable. D’une certaine façon, le traumatisme est évident. C’est un château fort, avec des meurtrières et aucune fenêtre.

          • avatar
            13 novembre 2010 à 10 10 50 115011
            Permalink

            Ce que le despote Léon ne supporte pas, c’est qu’il a été ridiculisé par la grande culture de Gélinas à propos de Molière dont Léon ignore les grandes subtilités. Je doute que Léon le provincialiste ait jamais posés son culier à la Comédie Française, c’est trop loin et il n’en a pas besoin, il sait tout sur son blog Disons.fr !

          • avatar
            13 novembre 2010 à 11 11 50 115011
            Permalink

            Hilarant le « Grand Artiste  »
            Quand il refuse les commentaires c’est de l’esprit le plus fin 😛 et du plus éclairé mais quand on le refuse ,lui, on est un despote :-O

            Pauvre petite chose sans défense qu’il faut que le vot’Néditeur accoure en protection (&) (&)

            Encore un distinguo qui n’empêche pas de dormir et de juger ceux qui ne veulent surtout pas qu’on trouble leur sommeil 😉

          • avatar
            13 novembre 2010 à 11 11 55 115511
            Permalink

            Donc Encephalman vient de chez Disons.fr. CQFD

          • avatar
            13 novembre 2010 à 11 11 59 115911
            Permalink

            Et toi cher grand artiste mènerais-tu des enquêtes façon Morice de la Stasi? CQFD

          • avatar
            13 novembre 2010 à 18 06 51 115111
            Permalink

            @ DG.

             » Votre choix est-il de faire de CentPapiers un 7 Jours ou La Semaine mariant Le Devoir Paris Match Le Monde Libération Humanité Canard enchainé à un magazine littéraire ou artistique dans un Cyberpressé de la francophonie? »

            Il faudrait en parler plus longuement, car il y a des contraintes de temps et de ressources et un préjudé favorable aux préférences qui sont celles de ma caste – qui est aussi la vôtre – mais, dans le cadre où nous sommes, la réponse est OUI. c’est la bonne solution et si je n’y parviens pas, un autre reprendra le flambeau et le fera .

            PJCA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *