Syrie (Alep) : Enfin LA bataille d’Alep, qui pourtant respire, resplendit et vit ?


Alep- Ainsi, on constate avec amusement que la ville d’Alep respire, resplendit et vit, au rythme du ramadan, sans que sa quiétude ne soit vraiment remise en cause par les terroristes qui veulent déstabiliser la Syrie.
Cahin cahan, femmes, enfants et hommes voguent à leurs occupations, sans toutefois prêter attention à la propagande d’Al Jazeera, Al Arabiya ou les médias occidentaux. Ne croyez surtout pas en cette carte (à gauche) qui illustre ce post.

Alors que les médias “mainstream” laissent croire que la ville d’Alep est entre les mains des terroristes, il n’en est rien. Selon nos sources, ces renégats ne contrôlent que 4 quartiers de la ville. Il a fallu aux forces légitimes de d’abord les localiser. Ainsi, il s’avère que ces fous d’Allah se sont barricadés avec des sacs de sable dans les quartiers de Salaheddine (sud-ouest), d’Al-Azamiyé (sud-ouest), de Boustane el-Kasr (sud), d’Al-Machad (sud) et d’Al-Soukkari (sud). Comprenez donc que nos clowns ne sont en réalité que dans la zone sud de la ville.

Ce que nous savons aussi d’Alep, c’est qu’une députée de la ville, Ikhlas Al-Badaoui, du parti Bass donc ex partisane de Bachar Al-Assad a fait défection. Bien sûr, elle est….sunnite. Vous suivez ? La réalité c’est qu’elle a abrité des terroristes à Alep et préfère donc prendre les devants avant que l’armée syrienne ne reprenne la partie sud de la ville où, les terroristes se livrent à des massacres que couvrent les médias occidentaux.   

 La Syrie compte environ 20 millions d’habitants, tandis que la ville d’Alep compte près de 1 700 000 habitants. Nous faire croire que si Alep tombe sous les coups de boutoir des terroristes d’Al Qaïda appuyés par les Occidentaux, la Syrie et Assad seront menacés, c’est nous prendre pour des demeurés.  Les bombardements de ces zones occupées ont commencé, tandis que l’encerclement se poursuit, pas vraiment pour donner l’assaut final, Bachar préférant qu’ils se rendent, ne voulant pas faire une repression à la Obama. Je crois qu’il a tort. On ne transige pas avec les terroristes et j’espère qu’ils seront très vite laminés. D’ailleurs, le président Assad semble être sensible à la propagande occidentale qui dit craindre un massacre.  C’est Lla Haute-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies Navi Pillay, qui a appelé vendredi les forces syriennes en présence à épargner les civils à Alep.  A mourir de rire ou de rage ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *