Syrie : Les hitlériens dits ministres des Affaires étrangères de l’UE contre la Syrie

 

Nouri al maliki et Bachar al AssadNouri al Maliki et Bachar al Assad

Plus ce Bachar Al-Assad déplaît aux puissants, plus il me plaît. Je vais être très violent et j’assume. Vous êtes avertis car, un chat est un chat et par conséquent, il faut désigner des monstres par leurs noms.

On ne compte plus les péripéties incestueuses des soi disant partisans de la paix en Syrie. Coincés, alors qu’ils annonçaient urbi et orbi que les “rebelles”, plutôt les terroristes, gagnaient du terrain, la réplique de l’armée syrienne les rend tous fous. Après le délirium tremens de la Ligue arabe, cette pute de l’Europe à Doha, capitale mondiale du terrorisme, c’est au tour des hitlériens de l’Union européenne (UE), de se réunir dans un rocambolesque montage ignominieux et honteux, pour faire et perpétuer la tradition de Hitler.

L’Allemand, en revanche, était plus courageux car, il fonçait tête baissée et était seul dans son opération macabre contre les noirs, les handicapés, les juifs, les gitans. Les autres, un conglomérat de racistes et hitlériens, veulent installer le chaos en Syrie, avoir accès à la mer méditarranée, et faire cap vers Téhéran. Quand des gens ne sont pas capables de condamner le terrorisme, je suis désolé, ce sont des fils d’Hitler plus que de Dracula. Ce dernier suçait le sang d’une victime à la fois, et ne menait pas des opérations d’envergure pour assassiner tout un peuple.

Avez-vous entendu une seule annonce d’indignation d’un politique occidental sur le bilan sanglant d’hier, lundi, en Irak ? Je vous met au défi de m’en présenter une. Oui, rien, après les vingt-sept attaques qui ont touché 18 villes irakienne dont Bagdad, et fait au moins 111 morts et 235 blessés. Ce sont eux qui sont allés là-bas installer la démocratie, non ? Ce silence est aussi le fait que, hier, l’Irak a rejeté la proposition de la Ligue arabe d’un “départ négocié” de Bachar el-Assad, estimant “inconvenant d’empiéter” sur la souveraineté de Damas.

Alors, que disent les descendants d’Hitler ? Elle a demandé aux rebelles et aux opposants syriens de s’entendre enfin sur une direction politique provisoire, afin de précipiter la chute du régime el-Assad. Rien que ça. Un aveu de faiblesse prouvant bien qu’il n’y a aucune opposition en Syrie, mais des bandes armées qui veulent le pouvoir au nom d’Allah, et, liquideront, s’ils l’obtiennent ce pouvoir, toutes les autres religions. Ce n’est un secret pour personne mais les Occidentaux s’obstinent à la demande d’israël qui voit d’un bon oeil le démembrement de la Syrie. Que ceux qui nient cette évidence apportent la preuve du contraire.  

Et quand la Syrie dit qu’en cas d’attaque, elle utilisera probablement ses armes chimiques que tous ces pays ont, avec l’utilisation à Gaza ou en Libye, ils crient au loup. Le premier, le clown noir et nègre de maison assumé Barack Obama, menace. Barack Obama a prévenu le régime qu’il commettrait une «erreur tragique» et devrait rendre des comptes s’il mettait à exécution cette menace. Et pourtant, il n’a pas été capable du moindre remord quand ses protégés tuaient des responsables syriens dans l’attentat meurtrier de la semaine dernière.

La TV syrienne diffuse des images sur des terroristes de plusieurs nationalités arabes abattus par l’armée syrienne du quartier d’al-Qaboune. L’armee a restauré la sécurité à Bassatin al-Razi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *