Syrie – Mais qu’est-ce qu’ils attendent pour attaquer Damas ?

 

 

Bachar al-Assad

Le dossier syrien est excellent pour déceler l’hypocrisie occidentale. En effet, leur seul souhait était de débarrasser Kadhafi de la scène, pour installer sur place quelqu’un de docile, à leurs ordres. Or, en Syrie, il n’y a que des condamnations écrites et verbales. Pourtant, les preuves s’accumulent alors qu’en Libye, rien. Zéro preuve sur le supposé leader qui tire sur son propre peuple.

Aujourd’hui en Syrie, un total, de53 civils ont été tués lors des plus importantes manifestations depuis le début mi-mars de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, alors que le responsable d’une organisation de défense des droits de l’Homme prévenait que le pays était «au bord du gouffre». Et que fait la fameuse communauté internationale ? Rien. Rassurez-vous, je ne suis pas pour une intervention mais pour montrer le mensonge que ces gens nous servent à longueur de journée sur les dictateurs qu’ils choisissent.

La répression a été qualifiée d’«impitoyable» par Londres, qui a condamné «le mépris odieux» de Damas pour la vie humaine, alors que le patron de l’ONU Ban Ki-moon s’est dit «alarmé» par l’escalade de la violence exercée par le pouvoir, qui reste sourd aux pressions et sanctions internationales. Ah, ces indignations sélectives ! Mais que font-ils ? Rien ou la même chose tiens, à Tripoli où, les Anglais se contrefichent de la vie humaine en tuant des Libyens.

Plus étonnant, selon l’Unicef, au moins 30 enfants ont été tués par balle dans la répression du mouvement de contestation qui a éclaté quand 15 enfants et adolescents accusés d’être les auteurs de graffitis anti-régime à Deraa (sud) ont été arrêtés et torturés. Comme c’est facile de condamner le régime du fils Assad sans pour autant faire de même pour des parents irresponsables qui laissent traîner leurs enfants en les envoyant à la mort et dans des endroits où leur place ne se trouve pas.

Non mais, ces gens se foutent de notre gueule. D’ailleurs, les « qui » sont derrière cette révolte ? Eh bien, je vous avais fait un petit billet dans ce sens il y a quelques semaines, ICI. Il faut avouer que ceux qui créent le chaos pour leurs basses besognes payeront au prix fort toute cette barbarie.

Une pensée sur “Syrie – Mais qu’est-ce qu’ils attendent pour attaquer Damas ?

  • avatar
    5 juin 2011 à 4 04 59 06596
    Permalink

    bien sur que nous devons intervenir pour faire cesser cette boucherie.
    assad avec la complicité de l’iran (bassidji, pasdaran, hezbollah) et de la Russie (en sous main) massacre le peuple syrien.
    il serait temps de nettoyer la région de toutes ces organisations terroristes islamistes qui gangrènent la Syrie, le Liban, la Palestine…
    aidons le peuple Syrien à avancer vers la démocratie, les droits de l’Homme

    Répondre
  • avatar
    5 juin 2011 à 5 05 48 06486
    Permalink

    nous assistons à une guerre entre l’iran et l’arabie, entre chiites et sunnites en syrie, en irak, au liban…(pour le bahrein c’est réglé quant au yémen ?)
    l’iran utilise les chiites pour déstabiliser la région à son profit. le hezbollah fait parti de ce plan.
    l’arabie ne laissera pas l’iran agir sans réagir.

    Iran : il faut « couper la tête du serpent »

    Les câbles diplomatiques révèlent en particulier la peur suscitée par le programme nucléaire iranien dans le monde arabe. L’Arabie saoudite a ainsi explicitement appelé Washington à attaquer l’Iran. « On ne peut pas faire confiance aux Iraniens », a assuré en mars 2009 le roi Abdallah Ben Abdelaziz Al-Saoud devant le conseiller de la Maison Blanche pour l’antiterrorisme, John Brennan. Le roi invite même des diplomates américains à « couper la tête du serpent » et avertit que « si l’Iran parvenait à développer des armes nucléaires, tout le monde, dans la région, ferait de même ».

    Répondre
  • avatar
    5 juin 2011 à 6 06 02 06026
    Permalink

    une coalition USA/FR/ANG/ARABIE/QATAR/KOWEIT peut intervenir en bombardant les sites nucléaires iraniens et ainsi couper court à l’entreprise des mollahs.

    Répondre
  • avatar
    5 juin 2011 à 6 06 51 06516
    Permalink

    assad le boucher tire sur « son » peuple lorsque tsahal tire sur des manifestants manipulés par les islamistes qui entendent passer la frontière pour tuer des civils.

    nous avons tous en tête la flottille de « la paix » (ne riez pas) avec à bord des islamistes armés.

    Répondre
  • avatar
    5 juin 2011 à 10 10 21 06216
    Permalink

    Six personnes ont été tuées et 100 autres blessées par des tirs israéliens contre des manifestants syriens et palestiniens qui tentaient dimanche de franchir la ligne de cessez-le feu sur le plateau du Golan, occupé par Israël, selon l’agence officielle Sana.

    L’armée israélienne a rejeté sur le régime de Damas la « responsabilité de cette provocation » visant à détourner l’attention de la sanglante répression contre les manifestations antigouvernementales en Syrie.

    assad le boucher manipule certains faibles d’esprit pour reprendre la main au détriment d’Israel…mais cela ne marche plus !

    Répondre
  • avatar
    5 juin 2011 à 12 12 19 06196
    Permalink

    KATIA, plutôt que de divaguer à travers des théories fumeuses pour endormir les lecteurs il faut aider le peuple syrien à dégager le boucher assad pour installer un conseil de transition vers la démocratie comme le souhaite l’opposition à ce régime depuis la Turquie ou elle s’est réuni en congrès extraordinaire

    Répondre
    • avatar
      5 juin 2011 à 13 01 56 06566
      Permalink

      « j’en m’en fiche même indifférente maintenant »

      soit tu es encore saoule soit t’as brouté l’herbe frelatée charentaise ah ah ah

      j’en ai rien à foutre de ton histoire de chiffre et de nombre de rameau et d’algorithme c’est assad le boucher qui me préoccupe parce qu’il tue et torture le peuple !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *