Syrie-Vénézuela-Iran : l’arnaque occidentale et la désinformation

 

Bachar al-Assad et Hugo Chavez

Tiens, il a fallu du temps. Après le décès tragique, hier,  du journaliste français de France Télévision Gilles Jacquier, la France bien pensante reconnait “inconsciencieusement” le pouvoir syrien. Après avoir bu jusqu’à la lie les mensonges véhiculés par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), officine pilotée par les Américains depuis…Londres, reconnu le piètre Conseil national syrien (CNS opposition) comme interlocuteur légitime syrien, 10 mois après, la réalité rattrape les gueux. 

Bernée par le bellicisme verbal de la Ligue arabe à l’encontre du pouvoir syrien, les opposants sont décontenancés, agressent les observateurs arabes, et viennent de marquer le coup en tuant le pauvre journaliste. Ce qui est étonnant et vachement ridicule pour ces gens, c’est d’avoir cru à leurs propres mensonges. Mais, ce qui est amusant, c’est la demande hypocrite du quai d’Orsay qui exige au pouvoir légitime syrien, de faire une enquête pour déterminer les responsabilités sur l’assassinat du journaliste. Quelle contradiction ! De quoi perdre son latin non, surtout qu’on sait les “qui” sont derrière ce meurtre ?

Hugo Chavez et Mahmoud Ahmadinejad

Par rapport à Hugo Chavez, c’est le bouquet. Telle une larve qui patauge dans la bouse, un journaliste sorti du vide ordure, que dis-je, des égouts, a trouvé bon de dire ce que pensait “effectivement” le président vénézuelien Hugo Chavez qui recevait son homologue, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad. De quoi pleurer de rire.

Dans son speech, sorte de discours humoristique, Chavez dit à peu près ceci: “Ils (les journalistes) diront que nous sommes ici à Caracas, au sous-sol du palais présidentiel, entrain de projeter une attaque à la bombe, contre Washington”. Une façon de dénoncer la propagande habituelle, alors que les deux présidents ne pensent qu’au bien-être de leur pays respectif. Bingo, le journaliste-traducteur reprend ce propos, ignorant bien sûr, “ils diront”, et désinforme. Hélas, il y a Internet. Suivez donc le développement astucieux de ce journaleux, et passez à la ré-information à l’aide de la vidéo.

 

 


Propagande II Chavez l’AFP par nicolacoche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *