Tactique politique intelligente!!!

Tactique politique intelligente!!!

 

Publié le 22 mars 2011 à 16h46

L’opposition votera contre le budget

Malorie Beauchemin et Hugo de Grandpré

La Presse

(Ottawa) Le chef du NPD, Jack Layton, a annoncé qu’il votera contre le budget fédéral. Des élections au printemps semblent maintenant inévitables, à moins que les partis en arrivent à négocier une entente dans les prochains jours, ce qui semble peu probable.

       Coût d’une élection fédérale = environ 275 millions de dollars.

«Nous ne pouvons appuyer ce budget dans sa forme actuelle», a dit M. Layton.

«C’est évident que M. Harper a fait a son choix. J’ai présenté plusieurs idées. Mais il a rejeté nos propositions», a-t-il ajouté.

        Dans ce cas, soulignons un fait qui a son importance : C’est lui qui est premier ministre!!!

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a pour sa part indiqué qu’il n’était pas intéressé à négocier des amendements avec l’opposition.

Le gouvernement conservateur sera donc vraisemblablement défait cette semaine, ce qui mènerait les Canadiens aux urnes au début du mois de mai. Reste seulement à savoir à quel moment le gouvernement serait renversé.

      Probablement quand les Québécois trouveront que le budget fédéral ne les « saigne » pas assez. Le Québec semble une province de « masochistes »!!!

Les deux autres chefs de l’opposition ont annoncé quelques minutes avant Jack Layton qu’ils voteraient contre le document financier.

       On parle ici du « génie incomparable » Maître Ignatieff et de l’autre défenseur du peuple, « empêcheur de tourner en rond », dont la position politique ne mène nulle part, son éminence M. Gilles Duceppe.

«On a joué nos cartes en fonction des intérêts du Québec et on ne peut appuyer un tel budget», a déclaré M. Duceppe, dans les minutes suivant son dépôt à la Chambre des communes.

      « en fonction des intérêts du Québec » ça veut dire quoi exactement? Ça ne dit exactement… rien, sauf une demande de profession de Foi.

Le Bloc québécois réclamait entre autres le paiement de 2,2 milliards au Québec pour l’harmonisation de la TPS avec la TVQ.

       Ils le demandent pour rien, puisqu’éventuellement, lorsqu’ils cesseront d’en faire un cheval de bataille politique, on l’obtiendra tout de suite.

«Je n’ai pas confiance dans le gouvernement», a ajouté le chef bloquiste.

       Dans ce cas, sois logique et organise une révolution! À moins que tu aies confiance en Ignatieff ou en Layton? Parce que toi tu ne pourras jamais devenir premier ministre du Canada, évidemment.

Du côté du Parti libéral du Canada, qui réclamait l’annulation des baisses d’impôts aux grandes entreprises, le chef Michael Ignatieff a annoncé qu’il n’appuierait pas le budget lui non plus.

       Si c’est son seul argument, il est mieux d’envoyer beaucoup plus de « bisous » à la population avec ses grands doigts!!!

«Nous n’avons pas confiance dans ce budget, nous n’avons pas confiance dans ce gouvernement», a dit M. Ignatieff.

       Qui  ça « nous »??? Est-ce un pluriel de majesté???

Il a indiqué que les priorités des troupes de Stephen Harper n’étaient pas celles des familles canadiennes et que le budget ne contenait pas suffisamment de détails sur les coûts des avions militaires F-35 et l’ordre du jour du gouvernement en matière de justice criminelle.

       On s’en fout du coût des F-35!!! Ce qui est important pour nous est ce qui nous reste pour survivre. Quant à la « matière de justice criminelle », il ne suffit que de ne pas faire des actes criminels, ça règle la question.

Un budget prudent pour Jim Flaherty

Publié le 22 mars 2011 à 15h57

Joël-Denis Bellavance

La Presse

(Ottawa) Alors que la survie du gouvernement Harper est en jeu et qu’Ottawa tient à éliminer son déficit d’ici 2015

       Woops! Là! Attention! Nous en avons un au Québec qui veut atteindre le déficit zéro vers 2014 et il nous coupe les vivres comme un psychopathe sadique.

…le ministre des Finances Jim Flaherty propose un saupoudrage de 2,3 milliards de dollars en nouvelles dépenses en 2011-2012. L’objectif du grand argentier du pays: séduire le NPD pour éviter des élections générales au printemps.

       Autrement dit : éviter une dépense supplémentaire de 275 millions à la société. (Ou, ce qui est plus probable, en mettant cette dépense sur le dos de l’opposition; ce qui n’est, politiquement, « pas bête du tout », avouons-le!).

       Mais, 2,3 milliards de poudre, c’est d’la poudre en joual-vert!!!

En déposant son sixième budget, mardi, à la Chambre des communes, M. Flaherty a fait un petit bout de chemin pour répondre à certaines demandes du NPD, sans toutefois renoncer aux grandes orientations budgétaires du gouvernement Harper, soit le maintien des réductions d’impôts aux entreprises. Le fardeau fiscal des particuliers demeure aussi essentiellement inchangé.

       « Le maintien des réductions d’impôts aux entreprises » signifie que le fardeau fiscal des entreprises demeure inchangé tout comme celui des particuliers. Ce qui n’est pas du tout le cas au Québec.

       Et comme le but est le même, au Fédéral comme au Provincial, c’est-à-dire : atteindre le déficit zéro vers 2014/15, je me demande ce qui justifie les « gémissements et les réactions spasmodiques érotico-économiques sadomasochistes » de notre grand argentier de 5 pi 4 po québécois???

      Oui oui! Vous avez bien lu; des « pouces » québécois!!!

      Ce sont des pouces taxés de 5/8 po!!!

Mais le chef du NPD, Jack Layton, a décidé de faire durer le suspens sur les intentions de son parti. Il annoncera mercredi, à l’issue d’une réunion du caucus de son parti, si le NPD appuiera ou non le budget du gouvernement Harper. Minoritaires aux Communes, les conservateurs ont besoin de l’appui d’un des trois partis de l’opposition pour se maintenir au pouvoir.

        Il a déjà dit qu’il n’appuierait pas le budget; mais sait-on jamais avec ces « girouettes » qui se font élire?

Ainsi, M. Flaherty accepte de bonifier le Supplément de revenu garanti pour les aînés les plus démunis. Cette mesure -une demande du NPD- permettra à certaines personnes âgées vivant seules de toucher 600$ de plus par année tandis que les couples obtiendront 840$. À elle seule, cette mesure coûtera 300 millions de dollars par année.

       Cela dépend essentiellement de la décision que l’on prendra sur « l’euthanasie ». La dépense n’est pas absolument certaine.

M. Flaherty accepte aussi une autre demande du NPD en reconduisant pour une autre année le programme de rénovations domiciliaires ÉcoÉnergie -une dépense de 400 millions de dollars. Mais le ministre a écarté les autres exigences de Jack Layton, soit l’annulation de la TPS sur les factures de chauffage, l’embauche de nouveaux médecins et une bonification du régime de pension du pays.

       Annuler la TPS??? Personne n’a jamais dit que cette taxe serait « temporaire ». Ce qui n’est pas le cas de la TVQ qui devait être une taxe « ascenseur » temporaire. Il semble bien que l’ascenseur » en question soit installé dans un « gratte-ciel »; car elle ne cesse de monter et son existence semble figée dans le temps.

Le ministre Flaherty a aussi fait un petit clin d’œil aux libéraux de Michael Ignatieff en instaurant un nouveau crédit d’impôts non remboursable de 15% applicable à un montant de 2000$ pour les aidants naturels qui s’occupent d’un proche malade. Cette mesure coûtera 40 millions cette année et 160 millions l’an prochain.

       Ignatieff envoie des « bisous » et Flaherty fait des « clins d’œil »; c’est de bonne guerre.

Il reprend aussi à son compte l’idée des libéraux pour améliorer les soins de santé offerts dans les régions rurales en proposant d’effacer les prêts étudiants jusqu’à concurrence de 40 000$ pour les nouveaux médecins de familles et 20 000$ pour les infirmiers.

       Bachand avait certainement eu vent de cette décision; et il a sorti son budget deux jours avant pour s’assurer d’aller chercher cet argent chez les étudiants, donné par le fédéral. On ne peut pas dire que Charest n’a plus de contact chez les conservateurs fédéraux!!!

Le ministre entend aussi établir une panoplie de nouveaux crédits d’impôt. Les pompiers volontaires se verront offrir un crédit d’impôt de 3000$ s’ils effectuent au moins 200 heures de service. Les parents qui inscrivent leurs enfants à des activités artistiques pourront obtenir un crédit d’impôt de 15% sur un montant maximal de 500$.

       Joual-vert! Pourquoi le PLQ n’est pas capable de présenter des « petits cadeaux » semblables qui ne coûtent pratiquement rien??? La réponse est peut-être que cela ne « génère » pas assez de « devises » que l’on peut ensuite appliquer ailleurs (si ce n’est pas sur les comptes de dépenses personnelles; comme le coût d’avocats par exemple)

Pour encourager la création d’emplois, Ottawa mise sur l’instauration d’un crédit temporaire à l’embauche pour les petites entreprises, «la pierre d’assise de l’économie canadienne». Cette mesure, qui coûtera 124 millions de dollars cette année, offrira un crédit ponctuel pouvant atteindre 1000$ pour atténuer la hausse des cotisations d’assurance-emploi prévue en 2011 pour les employeurs qui embauchent de nouveaux employés.

       Une autre aide valable à la petite entreprise. On ne peut pas les accuser que d’aider les grandes; comme au Québec!!!

Dans son discours aux Communes, le ministre s’est félicité de la bonne tenue de l’économie canadienne dans la foulée de la crise économique. «Le Canada émerge de la récession mondiale comme étant l’une des économies avancées les plus performantes. Tout au long de la récession, la communauté internationale a considéré le Canada comme un modèle et une source d’inspiration», a affirmé le ministre aux Communes.

       Il avait affirmé cela au tout début de la crise et ça s’est avéré exact. Mais l’opposition les a obligé de donner inutilement 40 milliards de dollars aux banques   et autres « mollusques siphonneux » pour ensuite accuser le gouvernement de favoriser les grandes entreprises.

M. Flaherty a aussi réitéré la promesse d’éliminer le déficit au plus tard en 2015 sans augmenter les impôts et sans couper dans les paiements de transfert aux provinces. Pour le ministre, il est essentiel de maintenir les impôts des entreprises bas pour protéger l’avantage fiscal du Canada.

       Bachand! Bachand! Téléphone à Flaherty pour apprendre comment il fait!!!

Jim Flaherty a enfin plaidé pour l’adoption de son plan budgétaire et exhorté les partis de l’opposition à ne pas provoquer d’élections générales.

       J’espère qu’on l’écoutera! On commence à manquer de vivres ici au Québec!

«L’heure n’est pas à l’instabilité. Un climat instable compliquerait les activités de planification et d’expansion des entreprises canadiennes. Il détournerait l’investissement vers d’autres pays. Il mettrait en péril les progrès que nous avons accomplis», a affirmé le ministre.

«Le Parlement doit maintenant faire un choix. Il doit choisir entre la stabilité et l’incertitude. Entre les principes et l’opportunisme», a-t-il ajouté.

       Souhaitons que ce ne soit pas nous qui aient à faire ce choix. Cela pourrait être très néfaste aux autres partis.

Situation budgétaire: le gouvernement en bien meilleure posture

Publié le 22 mars 2011 à 06h41

Rudy Le Cours

La Presse

(Montréal) Contrairement à ce que l’histoire politique fédérale nous a habitués, le budget que présentera le ministre des Finances Jim Flaherty aujourd’hui sera électoraliste, sans pourtant multiplier les mesures de saupoudrage.

Le gouvernement conservateur dispose d’un atout solide pour soutenir qu’il maîtrise les finances publiques, devant l’électorat plutôt que les parlementaires qui s’apprêtent à le renverser.

Le déficit pour l’exercice en cours, qui se termine la semaine prochaine, sera de l’ordre de 40 milliards. Il avait pourtant été revu à la baisse à 45,4 milliards, pas plus tard qu’en novembre.

       Tiens Tiens! C’est curieux, C’est exactement le montant que l’opposition a obligé le gouvernement à donner aux financiers sous la menace d’un renversement???

       Est-ce parce que l’opposition ne peut pas faire, deux fois de suite, le même coup, qu’elle décide de renverser le gouvernement? Pour ensuite refaire une autre distributions aux mêmes « molusques« ???

C’est dire combien l’économie va mieux, ce qui se reflète dans les rentrées fiscales.

       Et c’est dire combien l’opposition est une bande d’imbéciles!

En 2009-2010, le déficit avait atteint la somme astronomique de 55,6 milliards, l’équivalent de 3,6% du produit intérieur brut réel (PIB). En étant ramené aux environs de 40 milliards, il ne représentera plus que 2,5% du PIB, en 2010-2011. Aux États-Unis, le déficit budgétaire de l’année en cours équivaut à 10,9% du PIB.

       Qui dit mieux!!! Le Bloc québécois qui appui Bachand???

Ce n’est pas tout. Pour l’exercice qui commence le 1er avril, il est probable que le déficit soit plus près des 22 milliards que des 29,8 milliards projetés l’automne dernier, selon les calculs de la Banque TD.

       Je me demande pour qui les Québécois vont voter s’il y a des élections???

De meilleures perspectives

«Les perspectives fiscales semblent beaucoup plus brillantes que celles présentées dans la mise à jour automnale, affirmaient les économistes Derek Burleton et Sonya Gulati, dans une récente analyse prébudgétaire. Cela est dû à un point de départ plus reluisant.»

La croissance économique s’est nettement redressée durant l’automne avec un gain annualisé de 3,3% du produit intérieur brut réel. Les économistes ont depuis révisé leur scénario. Ils s’attendent à une expansion robuste au cours du premier trimestre à partir duquel sera lancée la prochaine année financière.

Hier encore, Desjardins a annoncé porter sa prévision de croissance réelle de l’économie de 2,5% à 2,8% en 2011.

Croissance sous-évaluée

La croissance réelle est mesurée en dollars constants qui reflètent mieux les variations de volumes de production, mais l’assiette financière est évaluée en dollars courants ou nominaux.

Ottawa a beaucoup sous-évalué la croissance de son assiette fiscale, estiment les économistes. Ses projections de revenus sont basées sur un gain de 4,6% du PIB nominal, alors que TD le fixe plutôt à hauteur de 5,9%.

       Bachand avait fait la même chose et le milliard de dollars qu’il a receuilli en surplus, a aidé à couvrir hypocritement son objectif de « restriction de dépenses gouvernementales » à 2,9 % comme il l’avait promis. Au Fédéral le « plus perçu » est devenu du positif sans disparaître des données.

Selon les calculs des fonctionnaires fédéraux, une variation d’un point de pourcentage du PIB nominal entraîne une fluctuation de 1,3 milliard la première année et de 1 milliard la deuxième.

Pour l’année financière en cours, Ottawa a en outre bénéficié de deux postes extraordinaires qui gonflent ses coffres d’environ 1 milliard. L’inscription en Bourse de la nouvelle General Motors lui a rapporté environ 600 millions alors que le règlement d’un différend fiscal avec Daimler devrait lui assurer la différence.

       Au Québec, on a de la difficulté à collecter Arcuso.

Mesures ciblées

Bien sûr, du côté des dépenses, M. Flaherty aura le loisir d’annoncer quelques nouvelles mesures susceptibles de séduire des clientèles bien ciblées. Sa volonté maintes fois affirmée de limiter la croissance des dépenses de programmes (l’ensemble des dépenses à l’exception du service de la dette) à 1,1% d’ici au retour à l’équilibre budgétaire limite cependant sa marge de manœuvre.

       Je ne sais pas pourquoi mais cette décision de « limiter » les dépenses me semble mille fois plus sérieuse que celle du Québec???

Cela sera assez facile en 2011 et 2012 avec l’épuisement des mesures adoptées dans le plan de relance de 2008-2009.

Ottawa pourrait aussi choisir de renoncer à sa baisse du taux d’imposition des sociétés, de 16,5% à 15% à compter du premier janvier 2012, comme l’en enjoignent la majorité des membres de l’Association des économistes du Québec. L’ASDEQ a rappelé la semaine dernière que le taux actuel est déjà parmi les plus faibles de l’OCDE.

Toutefois, le premier ministre Stephen Harper a réitéré à plusieurs reprises sa volonté d’aller de l’avant, ce qui l’assure d’un vote d’opposition au budget par la députation libérale.

       Comme quoi, malgré son apparence, M. Ignatieff n’est pas un épouvantail efficace.

Ottawa n’a pas non plus budgété la compensation de 2,2 milliards réclamée par Québec pour avoir harmonisé sa taxe de vente provinciale à la taxe fédérale sur les produits et les services.

Il ne l’avait d’ailleurs pas fait quand il a compensé l’Ontario et la Colombie-Britannique.

       Ce qui signifie que le PLQ, le Bloc  et le PQ seraient mieux de cesser d’en faire un cheval de bataille politique, ce qui pousse le fédéral à retarder l’échéance.

Fort impopulaire, cette harmonisation, qui entraîne la taxation des services et pas seulement des biens, est devenue un enjeu électoral dans la province pacifique. Y renoncer obligerait la Colombie-Britannique à remettre la compensation de 1,6 milliard reçue, de quoi financer en bonne partie celle du Québec avec qui une entente serait imminente.

       On verra bien!

      Une chose est certaine, je commence à penser qu’on serait peut-être mieux d’adopter la même position que les autres provinces au niveau des impôts. Un seul impôt au fédéral.

       Sinon que l’on transforme la fédération canadienne en confédération. Mais à ce moment-là, Bachand et Charest vont m’inquiéter énormément.

       Aux dernières nouvelles le connard de Layton provoque des élections. Existe-t-il un choix parmi les candidats? Je n’en vois vraiment pas. Il est fort possible que l’on se retrouve avec un gouvernement majoritaire au fédéral. Ce qui n’est peut-être pas mauvais en soi selon ce dernier budget.

 

       Mais la tactique a porté fruit et est effectivement très intelligente.

       Par contre celle de bachand, de présenter son budget provincial, pour la première fois dans l’histoire, avant le budget fédéral, confirme qu’il se fichait éperdument des possibilités de revenus venant du fédéral.

      Ce qui l’intéressait était strictement de « déposséder » les citoyens du Québec sans aucune notion de décence civique.

Amicalement

                                                                        Elie l’Artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *