Toto et l’alchimie populaire

2005/02/27

Toto et l’alchimie populaire


« Tu vois, Toto, quand tu t’y mets, tu n’es pas si bête…. ». Pas facile, l’éducation des enfants. Surdoués comme Pierre, espiègles comme Jean ou type fort-en-thème, comme Paul, ils ont en commun de ne jamais écouter ce qu’on leur dit. « Je sais, je sais » – comme le chantait Jean Gabin ­ mais ils ne savent pas et ils font des bêtises. Ils suivent les mauvais conseils des grands qui jouent avec des allumettes dans le parc USA ou qui se tripotent la richesse virtuelle dans les ruelles du FMI. Ils se fichent comme d’une guigne de nous qui leur payons la bouffe et la piaule.
À moins qu’on leur mette une baffe. Avec des baffes, tout devient plus facile. Ainsi, les Canadiens qui essayaient depuis des lustres de convaincre leurs gouvernements successifs de faire un petit quelque chose pour les vieux, un petit quelque chose pour les enfants, de s’occuper de nous et de prendre leurs distances de la délinquance internationale américaine ont finalement eu gain de cause avec le budget du gouvernement libéral.
Oh, on est encore loin du prix d’excellence mais on a fait des « gestes » dans la bonne direction. On voit le Chef ouvrant les bras nous dire qu’il nous a compris. Ce qui est une heureuse surprise, de la part d’un parti dont l’arrogance historique est proverbiale et qui ne sort pas du bureau du préfet pour y avoir reçu des louanges, mais pour avoir dû s’expliquer sur cette menue monnaie du tronc des commandites qui s’est retrouvée dans ses poches.
Le gouvernement libéral a dit oui à la sécurité de la vieillesse, oui aux garderies et non au bouclier anti-missiles. Il est à s’acheter une conduite. Sur quoi les Américains ont pu mettre la main sous la table n’est pas clair, mais qu’ils ne le fassent pas sur la table et en rigolant est déjà une victoire pour la vertu du Canada. Les pauvres vieux ne toucheront qu’en 2006 ­ lisez : quand les libéraux auront été réélus ­ mais c’est un espoir. C’est important, l’espoir, surtout quand on n’en a plus beaucoup. Il semble que nous aurons quelques mois de bon gouvernement. Toto a compris quelque chose.
Avec des baffes, tout devient plus facile. En mettant le gouvernement libéral en minorité, on l’a forcé à écouter. En le menaçant de l’expulser carrément à la première incartade, on s’est assuré qu’il se conduirait correctement jusqu’à ce qu’on ait levé la menace. Après, bien sûr les choses redeviendront comme avant : Toto reprendra sa vie d’adolescent mal élevé. A moins que …
Pas facile l’éducation populaire. Essayez d’expliquer à votre beauf les subtilités du vote stratégique. « J’ai voté Le Pen contre Jospin, mais Chirac contre le Pen, parce que je suis de la « vraie » Gauche et que les Verts en menaient trop large » Ce que les gens ordinaires comme moi veulent, ce n’est pas qu’on leur explique Sun Tzu, c’est qu’on leur donne la formule de la potion magique.
Les Canadiens vont avoir un bon gouvernement. Ils ont trouvé la formule magique. En juin ou en août prochain, hélas, sur la foi d’un taux de satisfaction en hausse et des sondages qui le donneront gagnant, Paul Martin déclenchera des élections. Toto va vouloir s’émanciper. Comment mettre une autre baffe à Toto, sans qu’il se mette à pleurer, mais assez fort pour qu’il continue de faire ses devoirs ?
Est-il vraiment nécessaire de toujours savoir le comment des choses ? Tout était plus simple au temps de l’alchimie, avant que les chimistes nous disent pourquoi les choses fonctionnent. Une pincée de ceci, une graine de ça… BOOM ! On a trouvé la poudre à canon, sans même se poser de questions. Les Canadiens n’ont pas besoin de se poser des questions sur le vote stratégique pour que dure le bon gouvernement. Ils n’ont qu’a revenir à l’alchimie.
Quand nous aurons ces élections « surprise » que tout le monde attend, ne serait-il merveilleux que tous les électeurs canadiens se transforment en alchimistes et que, sans chercher à comprendre, sans prêter la moindre attention à l’insipide tissu de mensonges que leur serviront les partis traditionnels, ils votent tous EXACTEMENT comme ils ont voté la dernière fois ? Si chacun remet, qui la même pincée de ceci, qui la même graine de ça, nous aurons un résultat identique. Nous reporterons au pouvoir un gouvernement minoritaire et Toto continuera de nous faire plaisir. Un autre bon gouvernement.
Et, soit dit en passant, reproduire une expérience avec succès, c’est ça, le commencement de la science. Quand le monde ordinaire s’y met, peut-être qu’il n’est pas si bête.
Pierre JC Allard

Page précédente
Page suivante
Litanie des avanies
Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *