Traité de Lisbonne et félonie socialiste : Montebourg met les pieds dans le plat

Dépêche AFP reprise par Le Point, qui cite Arnaud Montebourg : « Les deux principaux candidats à la primaire PS, François Hollande et Martine Aubry, ont été « d’accord sur tout pendant 20 ans », notamment sur le « oui » au traité constitutionnel européen rejeté par référendum. » Il en déduit donc en toute logique que « le duel des deux principaux candidats tel que présenté par le système médiatique est un duel fictif » et ajoute : « Je rappelle que je suis le seul candidat dans cette primaire à défendre le « non » et j’allais dire la vision que portait le « non » à ce traité constitutionnel européen en 2005, qui a été approuvé par une majorité d’électeurs au référendum à cette époque ». Eh oui, Arnaud, ce sont là les « socialistes »Il appuie là où ça fait mal : le PS a été bel et bien complice de la forfaiture qu’a constitué la ratification parlementaire du traité de Lisbonne, resucée du TCE rejeté par le peuple. Les socialistes, tartuffes et félon : c’est justement ce que nous écrivions en janvier 2008, citant… Jean-Luc Mélenchon. Montebourg, comme Filoche, fait partie de ces gens qui croient encore (ou font mine de) que l’on pourrait changer le Parti solférinien de l’intérieur. Avec nous, Arnaud et Gérard, Mélenchon, présidons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *