Tremblay. Crime organisé et Grand Innocent

 

 

Le maire Tremblay est « choqué » que la GRG ne lui ait pas donné plus tôt les photos de ces contracteurs de la Ville de Montréal  refilant des billets aux mafieux. S’il les eut vues tout aurait changé…

De Zambito aux compteurs d’eau, je ne vous servirai pas les preuves de l’innocence du Maire Trembaly.  Boisvert le fait très bien. Voyez ici. Moi, je voudrais attirer votre attention sur deux (2)  choses qui me semblent importantes.

La première, c’est qu’il y a bien longtemps qu’il est su que le Maire Tremblay est un innocent . Bien avant les dernieres èlections municipalles, j’écrivais déja que ce n’était pas l’honneteté du Maire Tremblay qui causait probleme, mais son inintelligence.  Pas que son honnêteté ait été été prouvée; mais du simple fait qu’en deça d’un certain seuil de compétence et de sagacité, l’honnêteté d’un décideur cesse d’être un facteur significatif: l’ineptie – seule hypothèse compatble avec le fait qu’il ne soit pas une crapule – suffit à le disqualifier nonobstant sa vertu.

Le maire Tremblay, présumant qu’il était honnête, n’avait pas l’intelligence d’occuper les fonctions qu’on lui a confiées. Les preuves s’en sont accumulées et pourtant, le maire Tremblay a été réélu. La population de Montreal est-elle vraiment si sotte ?  Ou serait-ce que tout a vraiment été fait pour s’asssurer que le Grand Innocent resterait en poste ? 

Trembay est demeuré maire de Montreal parce qu’on lui  opposé d’une part une candidate totalement inacceptable à la communauté anglophone et que, d’autre part, les médias, La Presse en  tête, ont mené contre le candidat Bergeron qui aurait été l’alternative raisonnable une campagne absolument ignoble.   Une campagne de totale mauvaise foi qui a atteint son sommet avec un article du chroniqueur Dubuc quelques jours avant les élections pour lequel j’avais porté plainte au DGE.

Je veux bien croire que Tremblay soit un innocent.  Mais si avons encore cet innocent comme maire de Montreal, c’est ESENTIELLEMENT qu’un journaliste comme Alain Dubuc – qui n’est pas un innocent – a été coupable d’une faute grave contre la déontologie journalistique.  Discréditant Bergeron au profit de Tremblay, au mépris des faits et de la bonne foi, il a choisi le rôle de porte-parole des sympathies du groupe de presse qui l’emploie. Shame !

 Pierre JC Allard

 

3 pensées sur “Tremblay. Crime organisé et Grand Innocent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *