Tuer le Système ?

Le systeme de gouvernement que nous avons ne va plus. Il y a mille choses à faire pour la santé, l’éducation, la justice, la redistribution du travail et de la richsse, maintenir la paix dans le monde, mettre fin à la misère dans un société globale d’abondance et rebâtir TOUT DE SUITE  une structure monétaire et financière stable avant que tout ne s’effondre. On ne les fait pas.

Mille choses à faire, mais l’oligarchie au pouvoir n’acceptera pas de bon gré la réforme d’un ordre social privilégiant les forts et les nantis en fonction directe de la force et de la richesse de chacun. La plupart de ceux qui comprennent le fonctionnement du Système admettent discrètement que celui-ci va vers sa perte, mais une majorité effective de nos dirigeants se plaisent encore à penser que le déluge ne commencera que le lendemain de leurs obsèques. Si on veut entreprendre la transformation de nos institutions, il faudra le faire en opposition au Pouvoir et donc créer d’abord un large consensus contre l’ordre établi.

Qu’on ne rêve surtout pas que ce consensus se bâtira autour d’un ensemble complexe de propositions, comme le Programme pour une Nouvelle Société, par exemple. Le consensus large qui engagera le processus de renversement du Système n’est possible que s’il présente une seule revendication. Une seule. Il faut frapper un seul coup fatal à la jugulaire du Système

Cette revendication doit être extrêmement simple – donc facile à comprendre – et immensément populaire. Il faut que le Système ne puisse la rejeter, mais que, l’acceptant, il ouvre la porte à des changements irréversibles. Y a-t-il une revendication qui puisse satisfaire à ces deux (2) exigences?  OUI. C’est celle d’instaurer une véritable démocratie. C’est au nom de la démocratie et sur le terrain de la réforme des institutions démocratiques qu’il est possible d’établir un vaste consensus contre l’ordre établi.

Qu’est-ce qui permet de penser que l’on puisse réussir ce coup de force? La conjoncture de deux (2) faits dont résulte une situation explosive. Le premier, c’est que pour lutter efficacement contre le fascisme et le communisme à la fois, le système a si totalement conditionné la population  à vénérer le mot  “démocratie” qu’il s’est piégé à ne pouvoir la lui refuser. Le second, c’est que  la démocratie a été si ostensiblement mise au rancart, que tout le monde peut constater qu’elle n’existe plus.

La démocratie n’existe plus, car nous avons rompu avec l’idéal du citoyen se prononçant sur les grandes orientations de la société et confiant à ses représentants le mandat de réaliser ses voeux. Ce que nous avons, désormais, c’est une structure politique pseudo-démocratique à trois volets d’importances bien inégales.

En première ligne de la pseudo-démocratie actuelle il y a le député, devenu désormais sans importance réelle. C’est pour lui que l’électeur vote et c’est lui, en principe, le représentant de l’électeur. En fait, cependant, l’électeur doit voter à la fois pour un candidat député et un programme de gouvernement (parti); il choisit donc, la plupart du temps, de sacrifier celui-là à celui-ci, votant pour le parti qu’il préfère sans égard à la personnalité du candidat.

En pratique il a bien raison, car le député élu n’aura jamais le moindre mot à dire dans le processus de gouvernance; mais le résultat en est que le citoyen ne se sent plus vraiment représenté par celui-là même auquel il a accordé son vote et que le député, déjà privé de pouvoir, n’a même plus la légitimité d’un mandat populaire réel.

En deuxième ligne, il y a les partis politiques. Ce sont eux qui ont la mission de réunir en un tout cohérent et de formuler de façon crédible les programmes entre lesquels une société démocratique devrait choisir. S’en acquittent-ils?  Dans la réalité, le Système tend vers l’existence de deux (2) partis seulement, tous deux aussi près du centre que possible et donc pouvant partager un meme programme.

Les tiers partis? Un « tiers parti », naissant à la marge, ne peut accéder au pouvoir que s’il tend rapidement vers le centre et assimile, investit ou détruit l’un des deux partis traditionnels. Ainsi on a vu au Québec l’Union Nationale remplacer les conservateurs, puis le Parti Québécois remplacer l’Union Nationale. À Ottawa, on a vu le Reform remplacer le Crédit Social dans puis devenir l’Alliance redevenant finalement les “Conservateurs” et  recréant le bipartisme qui permet de garder l’apparence d’un choix des électeurs… mais le forçant à choisir au centre entre bonnet blanc et blanc bonnet.

En troisième ligne, derrière les députés-poteaux totalement inutiles et les partis interchangeables qui n’offrent plus que le choix entre deux visages de leaders, il y a le vrai pouvoir politique: un fonctionnariat inamovible qui poursuit, quels que soient les élus, la réalisation d’un seul et même programme de gouvernement: l’agenda néo-libéral de l’hyper-pouvoir financier. On maquille cet agenda en bleu ou en rouge, mais nul ne le remet en question.

Cette structure à trois volets dont le troisième est occulté n’a de démocratie que le nom et le peuple en est bien conscient. C’est à cette structure pseudo-démocratique que, selon un sondage de l’Actualité publié il y a quelques années et qui a fait grand bruit, 96% de la population ne fait plus “entièrement confiance” aux politiciens …  Elle a bien raison !  Mais si ce 96% de la population qui ne lui fait plus “entièrement confiance”… ne lui fait plus du tout confiance, le système est discrédité et meurt.

Il meurt, parce que le système ne peut pas modifier les règles du jeu politique CONTRE la démocratie par la répression dure à laquelle donnerait lieu, par exemple, une tentative même timide de redistribution de la richesse. Dénoncer la démocratie dont on a fait la pierre d’assise de la société, ce serait pour la gouvernance inviter une insurrection immédiate.

Instaurer une véritable démocratie, c’est donc  prendre le pouvoir par surprise, peut-être même sans coup férir. Tout le reste viendrait par surcroit, car ce que veut le peuple est aux antipodes des politiques actuelles. Une vraie démocratie peut naitre si le système actuel est discrédité.

C’est l’abstention ou l’annulation du vote qui discrédite le Système en enlevant sa pseudo légitimité au processus électoral.  Quand une majorité de la population refuse de s’exprimer, la non-représentativité des élus apparaît. On crée une situation où sans violence, mais sans préjugés, on peut regarder de plus près si le gouvernement ne viole pas les droits du peuple en faisant le contraire de ce que celui-ci demande.

On peut légitimement se demander si le peuple n’en acquiert pas des droits sacrés… et des devoirs dont le premier est celui de la désobéissance. Un système auquel on n’obéit plus est mort. Le discrédit qui découle de l’abstention  le tue. Une grave décision, mais y a-t-il une alternative  acceptable réaliste ?

Pierre JC Allard

101 pensées sur “Tuer le Système ?

  • avatar
    25 avril 2011 à 1 01 21 04214
    Permalink

    « …mais y a-t-il une alternative acceptable réaliste ? »

    Malheureusement, non; absolument pas!

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    25 avril 2011 à 2 02 01 04014
    Permalink

    Pierre,
    votre texte exprime mes convictions.

    Esclave de l’Ecclésia de la corruption et de l’Aristocratie du cupide, la démocratie actuelle est le Paradoxe d’Abilene*. La Sagesse ou la Folie des Foules** dans une humanité asservie.

    Les Akharniens, Aristophane

    Athènes est à la recherche de nouveaux soutiens pour la guerre.

    Prologue (v.1-203) : l’Assemblée d’Athènes délibère. Les démagogues présentent au peuple de faux ambassadeurs étrangers perses et thraces, lui faisant ainsi miroiter des secours. Dicéopolis ne se laisse pas berner, mais ne parvient pas à se faire entendre.

    Le Refus Mondial et Global devient après réflection, naturellement et progressivement, le mot d’ordre que chacun choisit d’adopter individuellement.
    Contrer la démocratie de façon démocratique, quel piège pour celle-ci et quel mot d’ordre!

    DG

    * Paradoxe d’Abilene: Une décision de groupe peut être absolument opposée à la décision individuelle de chacun et de tous, composant le groupe.

    ** (lecture recommandée; L’Âge des foules, Serge Moscovici, format PDF à télécharger gratuitement)

    Répondre
    • avatar
      26 avril 2011 à 11 11 08 04084
      Permalink

      Si vous faites remplir un questionnaire binaire par plus de 30 personne et que, connaissant leurs réponses, vous posez ensuite les questions au groupe dans l’ordre que vous choisissez en éliminant a chaque question les perdants, vous pouvez terminer en gardant comme grand vainqueur démocratique quiconque n’a pas été le seul a soutenir un choix à l’une ou l’autre des questions. Amusant.

      PJCA

      Répondre
      • avatar
        26 avril 2011 à 14 02 30 04304
        Permalink

        Ce qui est amusant c’est la méthode qui peut permettre au seul qui n’a pas répondu au questionnaire de connaître toutes les réponses, de choisir l’ordre d’élimination sans règles et d’en sortir gagnant.

        DG

        Répondre
        • avatar
          26 avril 2011 à 15 03 13 04134
          Permalink

          J’ajouterais que c’est ce qui permet aux étrangers du pays de contrôler les naifs par l’illusion démocratique du consentement. L’esclavage dans l’ordre et la paix permettant une meilleure exploitation de toute ressource humaine et matérielle.

          DG

          Répondre
  • avatar
    25 avril 2011 à 3 03 32 04324
    Permalink

    @ DG

    Je regrette souvent que vous ne nous fassiez pas le cadeau de textes plus longs, Vous triez triant avec sévérité par la concision ceux qui peuvent s’approprier ce que vous apportez au débat. Ce texte, en plus de son message propre, nous donne sans doute aussi la clef de cette réserve.

    Sur un autre plan, ce qui me frappe aujourd’hui, cependant, c’est la division des tâches qui rend le « principe du Guide » collégial. Peut-on imaginer que l’extraordinaire communicateur Obama ne soit pas doublé par quelqu’un qui « pense » les messages que celui-ci transmet ?

    Et en politique française, hormis peut-être Villepin, qui aurait le charisme de mettre en mouvement une masse significative de Français… ? Il faut pourtant un Plan B…

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      25 avril 2011 à 7 07 20 04204
      Permalink

      La conscience ne peut s’éveiller par la réclame. Seul l’attrait peut inviter les gens de bonne volonté à l’effort de la recherche et de la compréhension.
      La sincérité qui fomente ‘le groupe’ fait face à la conviction des valeurs de chacun qui le divisent.
      La difficulté d’une civilisation d’indivivualistes est d’obtenir la solidité d’un consensus révolutionnaire et le courage de chaque individu isolé et seul dans l’action pour y parvenir.
      De plus, l’histoire de la Commune de Paris et des Versaillais fourmille d’exemples de bonne volonté avortée par la force des baillonettes. Soisante-dix jours auront suffit.

      De la collégialité.
      L’origine des conseillers d’Obama aux postes clés de la gouvernance, et l’improvisation qui ne sied guère à Obama, chacun l’aura constaté, me convainquent sans efforts de la collégialité du ‘Principe du Chef’.
      Le Français moyen opine aussi du vulgaire et du populisme style Bush de son président. Ainsi le nouveau président choisis sera celui du Système. Alliant élégance et démagogie? Il ne faut qu’un bon acteur et son rôle sera celui de la pièce déjà programmée pour la saison qui vient.

      Plan B?
      Un Réseau de Vérité comme vous l’exposez dans un de vos textes donne les outils nécessaires pour informer.
      Par contre les escouades internet du Système sont aux aguêts pour discréditer toute tentative de solidarité et donne des armes aux ingénieurs sociaux.
      Quelques personnes sont au fait de CYBION et Agoravox. Une minorité fait l’opinion sur le Web, SAMUEL MORILLON
      SAMUEL MORILLON était DIRECTEUR GENERAL DELEGUE DE CYBION SA. et consultant au ministère de la défense France; Crise sur Internet. Analyse de tendance et suivi d’opinions.

      Et que dire de Pierre Haski, Rue 89, Mon journal de Chine, alias…?

      DG

      Répondre
  • avatar
    25 avril 2011 à 7 07 46 04464
    Permalink

    en France, l’abstention aux élections cantonales de 2011 étaient d’environ 55%. Cela n’a pas vraiment gênait nos élus. D’autre part De Villepin propose dans son programme de 2012 un revenu minimum de 850 euros à tous les français en contrepartie de l’obligation de voter, de payer un impôt, même symbolique. Donc la parade à l’abstentionnisme est déjà trouvée.
    J’ai une autre alternative pacifique et toute simple à proposer pour remplacer cette pseudo démocratie.

    Il suffirait d’organiser en plus des élections actuelles, une élection tous les ans où les citoyens éliraient l’individu le plus nuisible à la nation française. Pour être condamné à 15 ans de travaux forcés, le vainqueur devrait comptabiliser un minimum de 100 000 voies. Ce système d’élection-sanctions influencerait les décisions et prise de position de nos élus, de nos intellectuels ou de nos journalistes et je suis persuadé qu’avant une dizaine d’années, l’ensemble des français se tiendraient bien mieux. Les citoyens n’ayant plus trop de raisons de se plaindre, ils seraient alors de moins en moins nombreux à voter lors de cette élection de l’individu le plus nuisible et plus aucun nom n’atteindrait les 100 000 voies.

    C’est une idée comme une autre !
    Laurent

    Répondre
    • avatar
      26 avril 2011 à 5 05 47 04474
      Permalink

      «en France, l’abstention aux élections cantonales de 2011 étaient d’environ 55%. Cela n’a pas vraiment gênait nos élus.»

      C’est aussi ce que je pense que les élus québécois ou canadiens feraient et font déjà. Le cynisme de l’électorat sert leur cause, ils s’en «calicent» comme on dit ici. Le diktat du marché devient donc total, l’égoïsme et l’individualisme prennent le dessus, sans même que l’électorat ne s’en rendre véritablement compte, sinon, le laissant perplexe quant aux possibilités de contrer ce cynisme, cet égoïsme et cet individualisme. La preuve? Nos manifestations contre ce qui dérange sont vides, en Amérique. Ce n’est pas comme ne France ici, il n’y a pas de mouvement de masse, sauf pour voir Lady GAGA ou le couple princier faire sa lune de miel à Québec (vous verrez!). Et encore, il y a plus de monde à regarder tourner des F1 en rond qu’à revendiquer quoique ce soit.

      Répondre
  • avatar
    25 avril 2011 à 10 10 55 04554
    Permalink

    Les « democraties » pendant les troubles économiques tombent en totalitarisme. Par coup d’état, par une révolution sanguinaire, en silence comme aujourd’hui. La plupart des gens sont les « sheeply » (moutons). L’erreur dans la nature humaine: la cupidité, la rivalisation, agir dans son petit interêt personnel. Les saints qui travaillent pour le bien commun (oubliant son propre bien) ne sont pas nombreux.
    Nous avons également utilisé pendant 50 ans de l’énergie nucléaire bon marché,
    insouciants et indifférents à la destruction de l’environnement et la misère de la population au Niger. Nous profitons de notre petit confort, sans demander qui paie la facture. Ce n’est que maintenant, lorsque sont apparus les
    effets secondaires, nous crions et protestons.
    Je vois la solution dans la meilleure éducation possible et l’accès universel à l’information. Egalement dans le changement dans la conscience humaine, nous avez besoin de changer les paradigmes. Progress » remplacer par l’ équilibre optimal », « profit à tout prix» par « travaill en partenariat avec d’autres », etc.
    Remplacer nos propres boûts privés par la pensée globale. Mais nous n’étions pas éduqué pour penser, et pas pour penser indépendamment.

    Répondre
  • avatar
    25 avril 2011 à 19 07 48 04484
    Permalink

    ADDENDUM:

    Je n’ai jamais mis un addendum à un de mes articles. Je n’ai pas non plus pour habitude de recommander la lecture de Cyberpresse. Exception en ce lundi de Pâques, je vous invite a lire deux chroniques: celle de Foglia du 25 avril et celle de Lagacé du 23 avril.

    Elles apportent au présent texte deux (2) arguments chocs. Deux raisons de plus de s’abstenir d’aller voter et pour tuer ce Systeme en lui enlevant les bribes de crédibilité qu’il pourrait encore avoir.

    L’article de Foglia « Les grands espaces » vient rajouter le cas Loïc Marcille sur la saloperie de l’affaire Barlagne. Les gens qui gèrent notre politique d’immigration sont des imbéciles et des salauds. Ceux qui la font cette politique et ceux qui l’appliquent. J’ai honte de ce gouvernement et de cette administration. Je retire le point d’interrogation du titre de mon article. TUONS CE SYSTEME ! C’est une idiotie

    L’article de Lagacé sur les Marionettistes établit qu’a côté de ces salauds sans intelligence, il y a aussi les astucieux corrompus jusqu’à la moelle qui manipulent les premiers pour nous voler tous et abuser des biens publics. Le Système nous offre la parfaite combinaison de la connerie et de la malhonnêteté. « Le crime au bras du vice »

    TUONS CE SYSTEME ! C’est une ordure.

    Aller mettre un X le 2 mai, ce n’est pas seulement dire qu’on ne sait pas lire – ni sur, ni entre les lignes -c’est se rendre ridicule et s’affirmer comme une pauvre cloche. C’est dire qu’on ne VEUT PAS comprendre qu’il n’y a pas de démocratie en ce pays et que ce système est totalement pourri.

    NE VOTONS PAS !

    Pierre JC Allard

    Répondre
      • avatar
        25 avril 2011 à 20 08 13 04134
        Permalink

        Et voici une partie du commentaire d’un dénommé Guillaume qui présente les faits exactement comme je les vois:

        « et article fait d’abord un amalgame entre l’abstention et l’annulation du vote. C’est là une grave erreur selon moi, car dans un cas l’électeur ne fait pas part de son insatisfaction face au choix qui lui est présenté. Il ne fait que rester silencieux. Dans l’autre, il indique, tant au Directeur Général des Élections, qu’au partis en présence, son refus de choisir. Il l’indique clairement. Il s’exprime.

        Cette distinction peu paraître mince, mais elle est importante, car dans le cas de l’annulation du bulletin, il est possible de comptabiliser l’insatisfaction. Ce n’est pas le cas de l’abstention. »

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
    • avatar
      26 avril 2011 à 5 05 55 04554
      Permalink

      Je veux bien moi, et vous le savez. Mais à ne pas voter, cela n’effacera pas le fait que les conservateurs deviendront majoritaires et que là, on va vraiment en baver.

      Voilà où nous en baverons;

      Droit à l’avortement, aide impartiale aux Palestiniens, privatisation de la santé, coupure dans nos services généraux, plus de guerre, plus de démagogie, plus de budget en faveur des grandes entreprises dont les pétrolières et les minières qui font grimper notre si beau TSX, complicité des médias envers des propagandes de droite (Sun TV), un appui aveugle à Israël et les autres États voyous…

      Je n’ai rien à gagner, moi, que ces sales conservateurs prennent la majorité. J’en aurai plutôt des ulcères et de l’urticaire.

      Répondre
  • avatar
    26 avril 2011 à 6 06 05 04054
    Permalink

    En fait PJCA, et les autres, je vous demande d’être conséquents.

    Vous ne voulez pas voter? Soit. Mais si vous ne voulez pas voter, vous avez forcément une autre idée derrière la tête, ou savez du moins, que vous devrez en avoir une.

    On ne peut pas tout simplement laisse le système aux mains de ces salauds, et nous les savons à peu près tous salauds. Alors on fait quoi?

    On renverse le système. Soyez conséquents, et réalistes, exigeons tous l’impossible. Renversons ce système, installons le nôtre.

    Mais quoiqu’on en dise, ce système, si on ne fait rien, existera quand même. Il ne nous servira à rien de nous mettre la tête dans le sable, en signe de déni, cela ne fera pas disparaître ces «salauds», bien au contraire. Ils se conforteront dans leur nouveau diktat total et considèreront ce diktat comme légitime.

    Si nous n’allons pas voter, sachez que les conservateurs, eux, iront tout de même voter. Cela a donné la majorité à Jean Charest aux dernières élections, et cela n’a pas sauvé les Québécois que de rester chez eux. Au contraire.

    Aujourd’hui, les étudiants se tapent le choix de «tous», d’être demeurés à la maison en jour d’élection. Hausse des frais de scolarité.

    Aujourd’hui, tous les Québécoises et les Québécois se tapent la débilité du programme libéral en santé, et on a bien failli se taper le ticket modérateur. Nous aurons tout de même cette contribution santé à nous taper, c’est déjà un cauchemar.

    Alors de grâce, soyez conséquents. Vous êtes contre cette démocratie, dont je critique également l’authenticité? Soit, mais vous êtes forcément pour autre chose alors. Présentez-nous votre projet, présentez-le à toutes et tous. Mettons-le ensuite en place, de force s’il le faut.

    Certes, cette démocratie est une farce. Mais rien ne nous empêche de le prouver, encore une fois. Et là, tout devient légitime alors.

    En fait, ici, je me «dédis», car en réalité, je suis déjà pour la prise du pouvoir de force, car je sais très bien que nos plans sociaux ne passeront jamais le seuil de notre «comité». Comme Allende ou les autres, nous aurons affaires aux armes de la minorité parasitaire bourgeoise.

    Solidairement,

    Sylvain Guillemette

    Répondre
  • avatar
    26 avril 2011 à 6 06 57 04574
    Permalink

    Martelly, en Haiti, a été élu dans le cadre d’une élection où l’électorat s’est abstenu à plus de 84%. Ceci n’empêche pas le vainqueur et ses supporteurs de clamer sa grande victoire avec 67,3% des votes émis aux urnes.

    Je suis donc de ceux et celles qui croient que l’annulation et non l’abstention constitue le seul geste démocratique signifiant pour exprimer le ras de bol du système électoral bidon auquel nous sommes captifs. Je suis également d’avis que le vote a également son sens dans le cas présent pour signifier au reste du Canada et aux canadiens du Québec, que le Peuple Québécois existe et qu’il a le droit de décider de son avenir. Sa présence à Ottawa, à travers le Bloc Québécois, constitue un rappel de ce fait que les adversaires à l’indépendance essaient de banaliser le plus qu’ils peuvent.

    Répondre
  • avatar
    26 avril 2011 à 9 09 10 04104
    Permalink

    Je pense effectivement que la solution préconisée par Michel Chartrand, c’est à dire l’annulation du vote est une réponse positive pour mettre en place un futur changement.

    Si en plus chacune des annulation est faite de façon identique, alors là, personne ne peut plus se défiler.

    C’est aussi puissant qu’une pétition signée par plus de 50% de la population.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    26 avril 2011 à 9 09 58 04584
    Permalink

    @ L’artiste: Je souhaite un maximum d’annulations, mais je ne neglige pas le message de la simple abstention,

    @ SG.

    1: J’ai environ 1 500 articles en ligne qui expliquent ce qu’il faudrait faire. On n’y échappera pas, mais pas de mon vivant.

    2: Reprenez votre raisonnement étape par étape et vous verrez pourquoi il ne faut plus voter. Et ne jouez pas au bridge avec des gens qui jouent au poker-menteur.

    3: Oscar: Le message que vous allez passer au ROC en votant, cette fois, c’est que le mouvement independantiste est en regression. En escrime, on dit « Rompez! »

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      27 avril 2011 à 5 05 53 04534
      Permalink

      Mais le 3 mai prochain, vous vous lèverez, comme tous les autres ici, avec des conservateurs majoritaires au pouvoir. Et pendant leur mandat, même si vous n’avez pas voté pour cette connerie, vous devrez conjuguer avec leur soutien inconditionnel aux politiques les plus débiles qui soient.

      Ils vont encore soutenir les crimes d’État israéliens et états-uniens et vous verrez encore, impuissant là encore, des cadavres d’enfants palestiniens ou autres, que les conservateurs traiteront de terroristes pour excuser leur massacre, comme ce fut en 2006 et 2008.

      Je n’y crois pas non plus, moi, aux élections actuelles, mais j’observe que Harper sera majoritaire si personne ne va voter du côté opposé, et qu’ils y croient ou non à cette élection capitalistes, ils vont se taper Harper et son capitalisme quand même.

      Ma raison, je ne l’ai jamais perdue. Et la vôtre? Vous m’en direz tant au matin du 3 mai, quand je devrai me taper ces enfoirés de conservateurs aux pleins pouvoirs.

      Ce sera peut-être à Cuba, le prochain Coup d’État, ou au Venezuela, et vous ne pourrez rien faire pour empêcher Harper et ses petits soldats d’y participer, alors que lorsqu’ils sont minoritaires…

      Ce n’est pas comme cela que vous mettrez le système à terre. Il faut sortir massivement dans la rue et exiger ce changement. En demeurant chez nous, on excusera leurs actions.

      Vous savez, nous avons déjà eu ce débat au sein du parti communiste du Québec, alors que j’étais dans l’exécutif. Certains croyaient, à tort, qu’avec tout ce que les conservateurs allaient nous donner au terme de leur mandat, que le peuple canadien allait lui-même foutre dehors le PCC… Or, la réalité est parfois tout autre et la bêtise humaine n’a aucune limite.

      Ne prenez par exemple que les États-Uniens les plus paumés, qui sont aussi ceux qui défendent corps et âme leur merveilleux modèle de santé. C’est avec les dents toutes croches et des fonds de bouteille achetés au DOLORAMA que des pauvres États-Uniens brandissent le spectre du «communisme» quant au programme de santé d’Obama (Il faut bien comprendre qu’Obama ne présentait pas un système de santé universel, mais une obligation pour les «patients» de contracter avec les assureurs.).

      Bref, les conservateurs vont nous descendre encore plus bas, sans qu’on puisse s’assurer que cela conditionne le prolétariat à mieux choisir la prochaine fois. Et les Canadiens ne sont pas manifestants de nature, ça en prendra beaucoup avant que nous les ayons de notre côté dans la rue.

      «Et ne jouez pas au bridge avec des gens qui jouent au poker-menteur.»

      Mais j’y jouerai au moins encore, un gros mandat majoritaire des conservateurs, à ce jeu à la con. Chaque matin, quand j’entre au travail, je joue à ce jeu à la con en poinçonnant ma carte de travail. Je peine à arriver dans mes paiements, et je constate impuissant que le Canada est devenu un allié inconditionnel des politiques les plus dégueulasses de ce monde de merde, où certes, la bourgeoisie trône, de toute évidence.

      Ce qu’il nous faut monsieur Allard, ce n’est pas une abstention, c’est une révolution et ce n’est pas en demeurant chez nous pour les prochaines 5 années qu’on la fera. On aura reculé, d’ici là, que vous ayez cru ou non au pouvoir que vous détenez, de changer les choses. Et je ne dis pas là qu’un des partis canadiens peut les changer, mais chose certaine, les conservateurs, eux, peuvent changer les choses, et pas pour le mieux.

      Alors j’encourage contrairement à vous ici, qui ne voterez pas, à voter, stratégiquement, pour les moindres maux, afin d’éviter l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire, qui serait une véritable tragédie, et pour les victimes des politiques impérialistes, et pour les Canadiens qui devront porter la honte de leurs gestes.

      Sylvain Guillemette,

      parfaitement raisonné.

      Répondre
      • avatar
        27 avril 2011 à 6 06 22 04224
        Permalink

        Tout à fait en accord avec toi Sylvain.
        Personellement j’avais annonçé que , à ce moment là, comme le bloc restait assez fort pour avoir les mêmes sièges et peut-être plus , que j’allais voter pour mes convictions.
        Mes convictions sont connus; tout ça c’est de la foutaise et la démocratie est un odieux mensonge de salauds.
        Mais si dans mon comté il s’avérait que les conservateurs peuvent passer entre les autres partis, j’irai voter stratégiquement pour contrer sa majorité.
        Sinon j’annule mon vote par un veto.

        Je comprend ton sentiment d’urgence que j’approuve.
        Stratégiquement il n’y a pas encore d’avenue possible au Canada pour amorçer une révolution. De façon tactique par contre il y a tout ce qu’il faut. Et résister, informer et se préparer quand l’heure sera venue reste encore des actions efficaces.

        La Stratégie du Choc, c’est aussi pour le peuple.

        DG

        Répondre
        • avatar
          28 avril 2011 à 5 05 19 04194
          Permalink

          «Stratégiquement il n’y a pas encore d’avenue possible au Canada pour amorçer une révolution.»

          Il faudrait en reparler Denis. Mais pas ici.

          Répondre
  • avatar
    27 avril 2011 à 10 10 49 04494
    Permalink

    Rien n’empêche qu’un vote « stratégique » est anti-démocratique.

    Le vote démocratique sert à renseigner sur la volonté de la majorité des citoyens; et voter à l’encontre de ses propres convictions pour contrecarrer l’opinion d’une majorité est de mettre en priorité sa propre volonté au dépens de la volonté démocratique.

    Si on demande l’honnêteté aux autres, il faut commencer par l’établir chez soi.

    Évidemment, ceux qui ne croient pas à la démocratie et se croient investis d’une mission divine envers l’humanité, peuvent essayer de parvenir à leur fin par tous les moyens; multiplier les brioches et les crevettes, changer le pétrole en pepsi etc… Je ne m’objecterai pas du tout; par contre je voterai, selon ma conviction personnelle, que ce système est pourri et que je m’y objecte résoluement. Je ferai valoir mon VETO, et ce sera mon VOTE.

    Amicalement

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      27 avril 2011 à 15 03 29 04294
      Permalink

      «Rien n’empêche qu’un vote « stratégique » est anti-démocratique.» Lartiste

      Curieuse conclusion pour quelqu’un qui a d’abord déclaré qu’il fallait choisir le moins pire et que selon vous c’était Harper et les conservateurs. Et de discourir sur l’honnêteté aux autres?

      Vous semblez plus stratège encore. La coalition contre Harper fait peur.

      DG

      Répondre
      • avatar
        27 avril 2011 à 16 04 18 04184
        Permalink

        J’ai de la difficulté à vous suivre.

        Mon opinion première était effectivement de voter Harper pour lui donner la majorité parce qu’il avait prouvé qu’il faisait ce qu’il disait. Ce qui était, à mes yeux, beaucoup mieux que les autres partis.

        Lorsque j’ai saisi la notion de pouvoir manifester mon objection envers tout notre système démocratique, j’ai évidemment endosser mon droit de VETO que j’avais laissé de côté, puisque je me croyais seul.

        Ce n’est pas, du tout l’équivalent d’un vote « stratégique » qui me ferait voter à l’encontre de mon opinion pour empêcher l’élection de l’opinion de la majorité . Il y a une nuance très importante.

        Mon vote pour Harper était un vote pour un « moindre mal » et pas du tout « stratégique ».

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
        • avatar
          28 avril 2011 à 5 05 27 04274
          Permalink

          «Mon opinion première était effectivement de voter Harper pour lui donner la majorité parce qu’il avait prouvé qu’il faisait ce qu’il disait. Ce qui était, à mes yeux, beaucoup mieux que les autres partis.»

          Oui, oui, il a promis de faire de la merde et l’a fait…

          «Ce n’est pas, du tout l’équivalent d’un vote « stratégique » qui me ferait voter à l’encontre de mon opinion pour empêcher l’élection de l’opinion de la majorité . Il y a une nuance très importante.»

          Pas du tout. Je souffrirai plus d’une élection majoritaire des conservateurs que du gain de voir le parti pour lequel j’ai voté gagner les élections. J’ai tout à gagner en fait, quand je repense aux années passées sous les conservateurs.

          Moi, je ne soutiens pas les crimes d’États perpétrés contre des civils, je ne soutiens pas le terrorisme étatique, ni la torture d’enfant soldat, ni les ADM «dans mon camp», ni les despotes «amis», et je suis pro-choix en ce qui concerne les grossesses et je ne suis surtout pas un capitaliste sauvage, comme le sont les conservateurs hypocrites, qui se disent «pro-liberté», alors que la seule liberté qu’ils défendent réellement, c’est celle des parasites bourgeois d’exploiter tous mes maux et besoins.

          J’ai tout à gagner à voter pour quelconque parti, sauf celui de Harper, qui fait comme vous dites, tous les dégâts qu’il a promis.

          «Mon vote pour Harper était un vote pour un « moindre mal » et pas du tout « stratégique ».»

          Pour vous seulement, pas pour les Canadiens. Quant à l’État que vous trouvez de trop, raisonnez-vous et constatez donc qu’il fut dirigé par des capitalistes, aidant d’autres capitalistes et que sous le capitalisme, il y aura toujours une concertation des intérêts communs, même avec un moindre État.

          Ce sont les capitalistes et le capitalisme notre problème, par l’État dirigé par ces «problèmes».

          Solidairement aux victimes des politiques capitalistes et conservatrices, je suis allé voter pour bloquer les conservateurs et donner un nouvel espoir aux prolétaires canadiens.

          Sylvain Guillemette

          Répondre
          • avatar
            28 avril 2011 à 7 07 40 04404
            Permalink

            « Pas du tout. Je souffrirai plus d’une élection majoritaire des conservateurs que du gain de voir le parti pour lequel j’ai voté gagner les élections. J’ai tout à gagner en fait, quand je repense aux années passées sous les conservateurs. »

            JE’ J’AI’ JE….. Drôle d’esprit démocratique.

            Le seul moyen d’être démocratique avec un esprit semblable, c’est d’éliminer une majorité d’opposants avec des bombes.

            Même processus que les autorités actuelles.

            Bravo pour cette suggestion de « changement ».

            « «Mon vote pour Harper était un vote pour un « moindre mal » et pas du tout « stratégique ».»

            Pour vous seulement, pas pour les Canadiens. »

            Quels Canadiens? Vous? C’est vous seul qui avez donné la majorité à Harper au dernières élections??

            Qui êtes-vous pour parler au nom de la majorité des Canadiens? Vous êtes UN canadien, pas LES Canadiens.

            Je ne dis pas que vous n’avez pas le droit de vouloir une tyrannée avec vous comme chef. C’est votre droit et c’est la seule façon que vous pourrez imposer votre loi, vos opinions et vos convictions au peuple. Mais ne venez pas me parler d’égalité entre les individus si c’est vous qui décidez.

            « Solidairement aux victimes des politiques capitalistes et conservatrices, je suis allé voter pour bloquer les conservateurs et donner un nouvel espoir aux prolétaires canadiens. »

            Ce prolétaire-ci vous remercie beaucoup. Et continuez comme ça, de sorte qu’aucun changement ne se fera jamais. Vous voterez toujours « contre » le parti que vous n’aimez pas; et ce sera toujours « celui au pouvoir ». Tout simplement parce que c’est le pouvoir qui vous intéresse.

            D’autant plus que: Voter « contre » un parti ou « pour » un parti, je n’y vois pas la différence de volonté de changement.

            Mais peut-être suis-je borné?

            Amicalement

            Elie l’Artiste

          • avatar
            30 avril 2011 à 8 08 30 04304
            Permalink

            Autre chose camarades, un veto, c’est un décret. Et vous n’en avez pas le pouvoir. Ne vous donnez pas de fausses illusions.

          • avatar
            30 avril 2011 à 9 09 07 04074
            Permalink

            « Veto » signifie « je m’objecte!!! » Et même ton « décret » ne peux m’empêcher de m’objecter à ce que je n’accepte pas.

            C’est-y clair assez!!!

            J’annule mon vote en inscrivant dessus:

            V
            E
            T
            O

            Empêches-moi si tu peux! Je n’ai pas assez peur pour voter NPD!

            André lefebvre

          • avatar
            30 avril 2011 à 9 09 12 04124
            Permalink

            Même si c’est le parti le plus valable du groupe.

            Amicalement

            André Lefebvre

  • avatar
    27 avril 2011 à 12 12 53 04534
    Permalink

    @ SG:

    Vous êtes sympathique, mais il est temps que vous preniez la pilule rouge parce que les choses s’accélèrent. Le matin du 3, sera au pouvoir à Ottawa qui on aura voulu a Washington. Que Harper y soit majoritaire ou minoritaire ne changera rien; les politiques seront simplement adaptées de façon cosmétique pour s’adapter à cette occurrence.

    Le processus électoral est un élément du processus de manipulation et si vous croyez qu’il est déterminant vous êtes bien naïf. Dans la bataille pour « changer les choses », cet élément peut néanmoins jouer un rôle et il est utile qu’il soit instrumenté pour ce qu’il vaut. Dans la conjoncture actuelle, je crois que le plus utile est l’annulation du vote pour ceux qui sont « actifs »‘ et l’abstention pour les autres…. et je crois qu’il est utile que je le dise.

    Il est possible que j’aie tort, mais le principe de base sur lequel je n’ai aucun doute d’avoir raison est que la « révolution » que vous souhaitez se fera, quand chaque individu posera, au meilleur de sa conscience et sans demander l’avis de personne, le geste qu’il juge le plus efficace pour qu’elle se fasse. Que ceux qui ont des oreilles entendent.

    @ L’artiste. Je vous rappelle la petite astuce de Hercule à Atlas.

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      27 avril 2011 à 14 02 48 04484
      Permalink

      Merci.

      Ce qui m’inquiète est beaucoup plus d’être déclaré « fou » à la fin de mes travaux.

      C’est ce qui arriva à votre ami Hercule. 😉

      Amicalement

      Elie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        27 avril 2011 à 15 03 57 04574
        Permalink

        Hercule n’a pas été déclaré fou, Hera récupéra ses pommes d’or et le rendit fou. Nuance.

        Au final le dragon Ladon, cette méduse financière gardienne du fruit des cupides, fut éliminé.

        DG

        Répondre
          • avatar
            27 avril 2011 à 16 04 21 04214
            Permalink

            Allons-y mollo! Un pas à la fois, de façon logique.

            Je ne suis pas prêt au sacrifice de l’internement. 😉

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            27 avril 2011 à 16 04 22 04224
            Permalink

            De toutes façons, il agonise ce fameux système.

            Mieux vaut s’y préparer; car je crois que c’est pour très bientôt. Du moins économiquement.

            Amicalement

    • avatar
      28 avril 2011 à 5 05 42 04424
      Permalink

      «Que Harper y soit majoritaire ou minoritaire ne changera rien; les politiques seront simplement adaptées de façon cosmétique pour s’adapter à cette occurrence.»

      Vous êtes également sympathique, mais non, je crois bien qu’il y aura une nette différence entre un gouvernement majoritaire et minoritaire. Nous y goûterons, et je penserai à vous. Les prolétaires aussi, pourront alors penser à vos beaux mots, et aux leurs (maux).

      «Le processus électoral est un élément du processus de manipulation et si vous croyez qu’il est déterminant vous êtes bien naïf.»

      La nouvelle du siècle…. Certes qu’il est manipulé ce cirque, mais ce n’est pas vrai que nous ne pouvons présenter des candidats révolutionnaires et ce n’est pas vrai non plus qu’on ne puisse pas changer les choses en prenant ce pouvoir. Ce qui es vrai néanmoins, c’est qu’il n’y a pas de parti révolutionnaire se présentant à ces élections truquées, et que divisés comme nous le sommes, ce n’est pas à la veille de devenir une réalité.

      Allende a pris le pouvoir dans un cirque semblable, Ortega et Correa également, ainsi qu’Hugo Chavez, et le siens plus particulièrement, était totalement hostile à la venue d’un révolutionnaire au pouvoir.

      Alors pourquoi ce ne serait pas bon pour nous? À cause de Washington? Et alors? Nous l’avons prévu et prévenu. Du moins, j’espère que nous préviendrons et que nous ne ferons pas comme Allende. Il nous faudra une milice populaire, bien armée et prête à protéger le choix du peuple, si le peuple va dans une direction désirée. Vous savez comme moi qu’il y a une bonne proportion malléable de ce peuple, qui votera selon les conditionnements médiatiques. À nous de jouer…

      Mais n’allez pas dire que tout ceci ne dépend que de Washington. Elle aura bientôt bien d’autres chats à fouetter, Washington. Elle devra bientôt gérer ses propres prolétaires, une potentielle crise interne majeure, cumulée d’une dette atroce et aidant à nos projets communs.

      Le Québec est potentiellement le Talon d’Achile du pouvoir bourgeois en Amérique du Nord. Suffit de savoir canaliser les grognes populaires…

      «Il est possible que j’aie tort, mais le principe de base sur lequel je n’ai aucun doute d’avoir raison est que la « révolution » que vous souhaitez se fera, quand chaque individu posera, au meilleur de sa conscience et sans demander l’avis de personne, le geste qu’il juge le plus efficace pour qu’elle se fasse. Que ceux qui ont des oreilles entendent.»

      Il aura besoin d’exemples, ce prolétariat conscientisé «à peine». Il en a toujours eu besoin.

      Répondre
      • avatar
        28 avril 2011 à 7 07 47 04474
        Permalink

        « le principe de base sur lequel je n’ai aucun doute d’avoir raison est que la « révolution » que vous souhaitez se fera, quand chaque individu posera, au meilleur de sa conscience et sans demander l’avis de personne, le geste qu’il juge le plus efficace pour qu’elle se fasse. Que ceux qui ont des oreilles entendent.»

        Vous avez sûrement raison. Et comme vous avez voté NPD, la révolution se fera quand chaque individu votera pour chacun des partis qu’il préfère au meilleur de sa conscience.

        Pour comprendre cela, pas vraiment besoin d’oreilles; mais absolument indispensable d’avoir quelque chose pour les retenir.

        Amicalement

        Elie l’Artiste

        Répondre
        • avatar
          28 avril 2011 à 14 02 15 04154
          Permalink

          «JE’ J’AI’ JE….. Drôle d’esprit démocratique.»

          Ceux que je défends, ce sont les esprits démocratiques qui défendent comme moi, l’abolition de l’exploitation des uns par les autres. Le reste, ils ne sont pas de ma classe, que de mon espèce.

          Je suis un prolétaire, j’ai des intérêts autres que «tout le monde» où la conciliation des classes persiste et je ne défends donc pas ces autres, qui refusent d’abolir l’abolition du salariat.

          «Le seul moyen d’être démocratique avec un esprit semblable, c’est d’éliminer une majorité d’opposants avec des bombes. »

          Ou de leur imposer la démocratie des travailleurs, devenus non-salariés et ne formant donc plus de classe en rapport avec une autre, exploitant la première.

          Les armes, elles existeront toujours et serviront toujours, très probablement. Alors vaut mieux qu’elles servent les majoritaires que les minoritaires.

          Constat, vous avez beau vouloir éliminer les armes, elles existeront toujours pour défendre des groupes d’intérêts communs, car il y aura toujours également, des factions aux intérêts communs, surtout dans un système multipliant les facteurs de division, comme le capitalisme. Les inégalités sociales découlant des inégalités économiques divisent les masses et poussent les moins nantis à envier les mieux nantis, au point qu’ils adopteront des tas d’astuces, même illégitimes, pour parvenir au même stade que les plus riches des êtres humains (où le kapital s’est entassé via les rouages d’un système conçu pour ce…).

          Alors, bref, vous dites que le seul moyen d’imposer ce changement, c’est avec des armes? Pourquoi donc? Vous croyez que la minorité voudra éviter ce changement de régime, et qu’elle prendre les armes? Vous avez bien raison et au nom du parasitisme que permet le capitalisme, je me demande si vous ne seriez pas de ceux qui prôneraient cette voie pour éviter mon merveilleux monde du partage de la richesse créée…, par la collectivité après tout.

          Quant aux conservateurs eux-mêmes, ils n’ont fait que du tort à la classe ouvrière, à la classe salariée en général à vrai dire. Alors, je ne parlais plus qu’en mon nom cher admirateur de ces conservateurs, mais au nom des salariés, sinon de leurs intérêts de classe s’ils ne m’accordent pas ce mandat.

          «« «Mon vote pour Harper était un vote pour un « moindre mal » et pas du tout « stratégique ».»
          Pour vous seulement, pas pour les Canadiens. »
          Quels Canadiens? Vous? C’est vous seul qui avez donné la majorité à Harper au dernières élections??
          Qui êtes-vous pour parler au nom de la majorité des Canadiens? Vous êtes UN canadien, pas LES Canadiens.»

          Si moi j’ai glissé que j’avais voté Harper, c’est que je me suis trompé, évidemment. Ensuite, les Canadiens dont je parle sont les prolétaires et bien que je n’aie jamais gagné de mandat pour parler en leur nom, je sais pertinemment que je défends leurs intérêts de salariés, bien plus que si je votais pour Harper. Harper est un capitaliste et il n’a rien d’objectif dans sa façon d’observer les rapports entre salariés et employeurs, un peu comme les observations biaisées de Philippe David quoi.

          Les Canadiens qui n’ont pas à cœur les intérêts des travailleurs salariés, ce ne sont pas mes camarades, ou ils ne le sont tout simplement pas encore. Parce qu’avec une aliénation pareille à celle des libertariens, on est en droit de susciter un débat sur la question, à savoir si c’est par exprès que les conservateurs sont pro-patronat, ou si c’est par ignorance du rapport de classes.

          Qu’importe, voter pour Harper, ça n’a rien de pro-canadien;
          1-sauf si défendre le terrorisme d’État, c’est pro-canadien,
          2-sauf si défendre la torture d’enfant-soldat, c’est pro-canadien,
          3-sauf si défendre l’invasion de l’Irak et celle de l’Irak sur un argumentaire de la maison blanche on ne peut plus mensonger, c’est pro-canadien,
          4-sauf si défendre les occupations de pays souverains et d’y maintenir des dictatures dociles et serviles avec les ressources humaines et naturelles du pays, c’est pro-canadien, etc..

          Il n’y a rien que Harper n’a pas fait, parmi ces crimes cités. Ainsi que son parti et ses appuis électoraux. Dans la vie, il ne suffit pas de devenir autonome, il faut aussi se responsabiliser.

          «Je ne dis pas que vous n’avez pas le droit de vouloir une tyrannée avec vous comme chef. C’est votre droit et c’est la seule façon que vous pourrez imposer votre loi, vos opinions et vos convictions au peuple. Mais ne venez pas me parler d’égalité entre les individus si c’est vous qui décidez.»

          Et pourtant, je propose la mise en place de comités populaires, dont les élus seraient révocables en tout temps. Je propose l’abolition du salariat et la mise en place d’entreprises coopératives, où les décisions prises ne seront pas celles d’État aux pouvoirs centralisés. Je propose une milice populaire, dont les chefs seront aussi élus par le peuple. Etc..

          Je n’ai jamais proposé ma dictature, mais bien seule celle des anciens travailleurs salariés, dépourvus de leurs chaînes, les rendant prolétaires. Vous me faites encore un procès d’intentions. C’est bien digne des réactionnaires de la droite.

          «Ce prolétaire-ci vous remercie beaucoup. Et continuez comme ça, de sorte qu’aucun changement ne se fera jamais. Vous voterez toujours « contre » le parti que vous n’aimez pas; et ce sera toujours « celui au pouvoir ». Tout simplement parce que c’est le pouvoir qui vous intéresse.»

          Encore des intentions que vous me prêtez, faute d’absence totale d’argument contre mes dires. Continuez, vous êtes aussi sur la bonne voie pour perpétuer mon usage de vos dires comme d’une pinàta. Je m’amuse.

          Quant au pouvoir, il doit revenir aux créateurs de richesses, et non aux parasites de ceux-là. La fin du parasitisme du labeur des prolétaires passe par l’abolition inévitable du salariat.

          «D’autant plus que: Voter « contre » un parti ou « pour » un parti, je n’y vois pas la différence de volonté de changement.»

          Les changements, on les fait populairement, ici même. Et je vous demande encore une fois, qu’avez-vous comme projet, autre que ces élections truquées, à me présenter ici même. C’est moi qui vous posais la question et vous en êtes à m’accuser de ne vouloir que le pouvoir et de n’avoir aucun autre projet. Alors? Il est où, votre projet pour «bâtir», pendant qu’on va se taper, nous les autres qui subissons le conservatisme, les inepties capitalistes et sionistes de la clique d’évangélistes à Harper?

          «Mais peut-être suis-je borné?»

          C’est vous qui le dites! J’appuie!

          Répondre
          • avatar
            28 avril 2011 à 15 03 58 04584
            Permalink

             » … Alors vaut mieux qu’elles servent les majoritaires que les minoritaires. »

            Il semble que vous ne soyez pas majoritaire puisque vous n’êtes pas au pouvoir.

            « Alors, bref, vous dites que le seul moyen d’imposer ce changement, c’est avec des armes?  »

            Moi j’ai dit ça? C’est assez bref en effet. Derrière les mots, se trouve une idée, une opinion. Et ce que j’ai dit c’est « avec votre façon de voir les choses… »

            « je me demande si vous ne seriez pas de ceux qui prôneraient cette voie pour éviter mon merveilleux monde du partage de la richesse créée…, par la collectivité après tout. »

            Votre merveilleux monde de partage de la richesse qui vous permettrait de me foutre un coup de 2X4 dans le front, parce que je ne suis pas d’accord avec vous sur un sujet, ne m’intéresse pas vraiment; vous avez raison.

            « Les Canadiens qui n’ont pas à cœur les intérêts des travailleurs salariés, ce ne sont pas mes camarades,… »

            Dans ce cas, je ne suis pas un Canadien pour vous. parce que ce que je préconises n’est pas de défendre le statu de « travailleur », mais plutôt de le remplacer au plus tôt par des machines.

            Je suis pour un salaire du citoyen proportionnel à la richesse produite par le système économique capitaliste. Le système capîtailste bn’est pas un système esclavagiste; c’est un système d’entreprise individuelle qui permet à chacun qui le désire de produire de la richesse avec laquelle il se doit participer au bien-être de l’ensemble par la taxation.

            Je ne reprendrai pas toute la description ici.

            La journée où tous les travailleurs seront remplacés par des machines, les fameux « prolétaires » ne seront plus des « créateurs de richesse ». Ils vont manger quoi???

            La dessus je vous laisse.

            Bonne journée

            André Lefebvre

          • avatar
            29 avril 2011 à 5 05 38 04384
            Permalink

            «Il semble que vous ne soyez pas majoritaire puisque vous n’êtes pas au pouvoir.»

            Les majoritaires ne sont effectivement pas au pouvoir, les majoritaires sont les créateurs de richesses, qui se font exploiter par ceux qui paient ceux qui sont au pouvoir.

            «Votre merveilleux monde de partage de la richesse qui vous permettrait de me foutre un coup de 2X4 dans le front, parce que je ne suis pas d’accord avec vous sur un sujet, ne m’intéresse pas vraiment; vous avez raison.»

            Je suis socialiste, je veux une démocratie socialiste, pas une dictature des 2X4. Et en attendant, et au 3 mai prochain, on va pouvoir manger les coups de 2X4 de la bourgeoisie encore pour un bon bout de temps…

            Vous n’êtes pas pour mes coups de 2X4, mais vous êtes pour ceux des Boss… sur les travailleurs. Vous êtes inconséquent.

            «c’est un système d’entreprise individuelle qui permet à chacun qui le désire de produire de la richesse avec laquelle il se doit participer au bien-être de l’ensemble par la taxation.»

            C’est un système qui permet à chacun en ayant les moyens, d’entreprendre et d’exploiter le labeur des autres, et c’est précisément ce qui crée la concentration de la richesse au sein d’une minorité qui devient par la suite, la seule potentielle actrice de cette société.

            Le capitalisme, c’est une autre forme d’esclavage, où le travailleur n’appartient toutefois pas à son Boss. Mais c’est du pareil au même, le travailleur fait là aussi, vivre son Boss, qui tire profit de son travail. C’est un fait indéniable et en soi, ça n’a rien de «pro-humain», mais bien tout de pro-bourgeois, de pro-parasite.

            Le capitalisme, c’est la dictature des parasites incapables de gagner eux-mêmes leur foutue vie. C’est le diktat des paresseux, pis des parasites.

            «La journée où tous les travailleurs seront remplacés par des machines, les fameux « prolétaires » ne seront plus des « créateurs de richesse ». Ils vont manger quoi???»

            Il va en couler de l’eau sous les ponts, avant que l’être humain cesse d’exploiter ses semblables… Et en attendant? Alors on attend l’avènement du «terminator»? Le jugement dernier un coup parti?

  • avatar
    27 avril 2011 à 23 11 36 04364
    Permalink

    @ DG

    Ladon qui avait cent têtes tenant chacune un langage différent me semble un bon symbole pour notre système politique… Tuons la bête. Même si, comme vieux NPD, je suis triste qu’il faille aussi cette fois enterrer la tête intelligente…

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      28 avril 2011 à 5 05 53 04534
      Permalink

      J’ai voté NPD, sans y croire. Mais NPD, c’est quand même moins pire que PCC de Harper, pour les prolétaires…

      Et soyez certain qu’au matin du 3 mai prochain, la bête ne sera pas morte, ni à la veille de mourir. Ce n’est pas votre abstention qui la tuera, ce sera le système lui-même qui se sera autodétruit et qui croulera sous son propre poids.

      Votre geste est symbolique, et c’est bien tout ce qu’il est. Il n’aura aucune répercussion et nous subirons la majorité des conservateurs quand même.

      Moi non plus, je n’y crois pas à ce système à la con, truqué par ceux et pour ceux qui y sont avantagés. Mais il existe quand même, et il sera encore présent au matin du 3 mai prochain.

      Pensez-y… Votre geste n’a rien de révolutionnaire, peut-être même au contraire.

      Et n’oubliez pas que, Stephen Harper, ce sera notre effigie dans le monde entier, il parlera en votre nom, sans que vous n’ayez quoique ce soit à dire. Il aura le beau jeu, la majorité dans laquelle il se drapera pour exprimer les raisons de ses gestes. Qui pourra alors le contredire?

      Certainement pas vous. Je pourrai, moi, dire que je n’ai pas voté pour cela, et ce ne sera malheureusement pas votre cas, car ce sera en partie votre abstention qui le portera au pouvoir.

      Solidairement,

      Sylvain Guillemette

      (Pour ce qui est de la révolution, il y aurait lieu de se rencontrer et d’en définir clairement les bases, ainsi que les moyens pour y parvenir. Chaque localité de ce monde a ses propres circonstances, donc ses propres maux et ses propres moyens d’y parer l’ennemi bourgeois.)

      Répondre
  • avatar
    28 avril 2011 à 7 07 19 04194
    Permalink

    « Votre geste est symbolique, et c’est bien tout ce qu’il est. »

    Évidemment, ton geste à toi est « révolutionnaire ».

    Mais rassure-toi, tu vas peut-être gagner tes élections.

    Il y a deux possibilités actuellement:

    1)Jack Layton remporte les élections (Il lui manque 6 ou 7 points)

    2)Jack Layton devienne l’opposition officielle.

    Et comme Ignatieff veut absolument faire tomber le gouvernement, il y aura coalition; mais c’est Layton qui remplacera Harper. Ignatieff ne pourra pas se faire accepter comme chef.

    Personnellement mon vote sera VETO et on pourra reconnaître mon opposition au système actuel sans que je sois obligé de traiter la majorité de la population de « trou du cul ».

    J’aime mieux dévoiler mon visage; je n’ai pas les accommodements « irraisonnables ». 😉

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    Répondre
  • avatar
    28 avril 2011 à 11 11 13 04134
    Permalink

    «Évidemment, ton geste à toi est « révolutionnaire ».»

    Ici, vous me prêtez des intentions, vous mettez des mots dans ma bouche et vous me faites un procès d’intentions. Quant à mon geste, qu’importe si c’est révolutionnaire, il nous éloigne du moins, de la majorité conservatrice dont je ne serai d’aucune façon responsable.

    Vous avez un devoir camarades, défendre vos intérêts. Mes intérêts ne sont certainement pas un «autre mandat» des terroristes, des sionistes, des impérialistes, bref, des conservateurs, alors je serai conséquent et je ferai une «moindre différence» dans le cours de l’histoire de «ma nation».

    Quant au Bloc qui se draperait lui d’être «progressistes», il faudra peut-être lui rappeler, ainsi qu’à monsieur Larose, qu’il a soutenu, comme les autres partis politiques d’ailleurs, le Coup d’État orchestré par la bourgeoisie internationale en Libye. Ça n’a rien de progressiste de larguer des armes à uranium appauvri sur des populations civiles, et d’excuser le geste à monsieur Kadhafi, l’accusant d’avoir mis des «boucliers humains» devant ses cibles.

    La réalité c’est que les cibles sont en villes, offrant celle-ci un camouflage aux pièces maîtresses de l’échiquier. Accuse t-on les États-Uniens de porter des camouflages et d’en disposer sur toutes leurs pièces? Ça n’a rien de conséquent. C’est une contradiction. C’est qu’il y a des tarés, sachant ceux-là, qu’il y a des «boucliers humains», mais qui tirent quand même après tout. C’est du terrorisme étatique. Nos États pratiquent le terrorisme, c’est un fait indéniable et qui contredit puisse s’exprimer ici même pour argumenter la justesse de cette contradiction.

    Votre geste ne l’est pas, lui, révolutionnaire. De toute évidence. Mais je me demande si ce n’est pas une tactique de votre part, pour permettre la majorité conservatrice que vous avez souvent défendue via des textes plutôt réactionnaires.

    «Personnellement mon vote sera VETO et on pourra reconnaître mon opposition au système actuel sans que je sois obligé de traiter la majorité de la population de « trou du cul ».»

    Je n’ai pas traité les gens de trous de cul, mais il y aurait de quoi débattre sur ce geste, puisqu’il portera les conservateurs à la majorité, potentiellement. Et tant mieux si les gens comme moi avons décidé de changer les choses «moindrement», en attendant que quelqu’un soit prêt à se faire conséquent et à proposer autre chose que ces élections truquées. J’attends des propositions de votre part. Parce qu’en attendant, je vais me taper une majorité de débiles sectaires à la majorité du club de la feuille d’érable, et j’ai déjà pas mal honte de faire parti du club.

    C’est de la merde ce système à la con, évidemment. Mais je ne suis pas pour la moitié des choses. Vous proposez de laisser tomber les élections, connaissant les impacts des conditionnements conservateurs, ce qui veut dire que dans plusieurs années, plutôt que d’être conscientisées, les masses seront totalement abruties, aliénées.

    Ou je me trompe, et vous avez un projet de société à concrétiser auquel vous voulez nous faire part. J’attends.

    «J’aime mieux dévoiler mon visage; je n’ai pas les accommodements « irraisonnables ». »

    Elle est bien bonne celle-là. Et pourtant, je vais les avoir, moi, les accommodements irraisonnables. Je vais me taper toutes les débilités imposées par un régime conservateur avec un pays qui n’a plus honte de s’afficher fasciste. Le G8 et le G20 m’en témoignent.

    André, c’est ça? André, soyez clair, appuyez-vous ce courant conservateur, ou n’appuyez-vous que le fait qu’il fasse ce qu’il promet? Pas trop clair.

    Solidairement,

    Sylvain Guillemette

    Répondre
    • avatar
      28 avril 2011 à 11 11 44 04444
      Permalink

      Moi, être clair??

      Je pense que d’opposer mon VETO clairement sur mon bulletin de vote pour manifester mon oppisition au système actuel, est plus clair que de voter NPD auquel je n’adhere pas pour courcircuiter « la décision de la majorité ».

      « Ou je me trompe, et vous avez un projet de société à concrétiser auquel vous voulez nous faire part. J’attends. »

      Vous allez attendre pour rien puisqu’il semble que vous ne lisez pas les articles. J’ai déjà donné mon opinion sur ce qui devrait être installé au niveau social.

      André Lefebvre et Élie l’Artiste sont la même personne.

      Amicalement

      Élie l’Artiste

      Répondre
      • avatar
        28 avril 2011 à 14 02 25 04254
        Permalink

        «Je pense que d’opposer mon VETO clairement sur mon bulletin de vote pour manifester mon oppisition au système actuel, est plus clair que de voter NPD auquel je n’adhere pas pour courcircuiter « la décision de la majorité ».»

        C’est celui pour qui «je vote le plus» dans un système dont je n’adhère pas aux principes. Mais le système, même si je ne l’aime pas, il est là pareil, et je le subis pareil. Vous aussi. C’est un peu comme si vous deviez absolument passer dans un tunnel de feu et que vous aviez le choix de porter en guise de protection; des vêtements anti-feu qui résistent pendant 3 minutes à un brasier intense ou des vêtements aromatisés à l’essence ou au kérosène.

        Moi, je choisis le moins pire, dans un contexte capitaliste. Vous, vous rêvez de Dracula et ses amis dans un contexte où l’État brime trop les vampires. Clairement, nous n’avons pas les mêmes intérêts et vous ne faites évidemment pas partie des Canadiens dont je parlais plus haut…

        «Vous allez attendre pour rien puisqu’il semble que vous ne lisez pas les articles. J’ai déjà donné mon opinion sur ce qui devrait être installé au niveau social.»

        Et oui, et c’était également de la trempe des vomissures de monsieur David. Bref, vous êtes une métastase dans un corps humain, vous faites partie du cancer. Comme ce premier d’ailleurs. Alors vos conseils, qui feront des conservateurs de potentiels dirigeants majoritaires dans notre beau Cacanada, je m’en fiche éperdument. Vos constats étaient erronés. Je les avais soulignés, j’en ai bien peur.

        Solidairement,

        Sylvain Guillemette et lui-même sont la même personne.

        Alternative socialiste

        Répondre
        • avatar
          28 avril 2011 à 21 09 19 04194
          Permalink

          Je viens de vérifier et effectivement, vous n’avez pas lu mon article en question.

          Et vous n’avez pas commenté.

          Donc, comme d’habitude, vous affirmez ce que vous savez sur le bout des doigts.

          Il me semblait aussi, que vous en saviez plus que moi sur mon article. Par contre, il est évident que vous ne le « connaissez » pas. C’est toujours la même différence entre « savoir » et « connaître ». Plusieurs ne font pas la distinction.

          Ce sont des choses qui m’arrivent avec certaines personnes qui savent absolument tout.

          Personnellement, je ne sais pas grand chose; mais….je comprends assez de choses, cependant.

          Amicalement

          Elie l’Artiste

          Répondre
          • avatar
            29 avril 2011 à 5 05 41 04414
            Permalink

            Bon André, votre article, je n’ai pas du le lire, le confondant avec les autres couches pleines de la clique du RLQ.

            Bien désolé, mais je fais de l’urticaire à lire les textes de droite, sauf ceux de Philippe, qui ont le au moins le culot d’être clairement d’extrême droite, sans prendre de détour.

            Faque, il est où le lien? Je vais aller commenter….

          • avatar
            29 avril 2011 à 7 07 00 04004
            Permalink

            « Bon André, votre article, je n’ai pas du le lire, le confondant avec les autres couches pleines de la clique du RLQ. »

            Il semble que vous confondiez beaucoup de chose avec les couches pleines dont vous parlez.

            Si vous amenuisiez un peu vos propos laxatifs en les changeant pour des propos raisonnables, les couches s’emplieraient beaucoup moins vite et on pourrait peut-être avancer dans les discussions, au lieu de « glisser » sur place continuellement.

            Amicalement

            André Lefebvre

          • avatar
            29 avril 2011 à 8 08 59 04594
            Permalink

            Pour le lien, je me suis donné la peine d’écrire l’article et tu ne t’es pas donné la peine de le lire.

            Alors cherche-le maintenant. Je ne suis pas ton larbin!!!

            Très amicalement

            Elie l’Artiste

          • avatar
            30 avril 2011 à 7 07 51 04514
            Permalink

            Alors je vais faire de même avec cette couche pleine, que j’ai fait avec les autres que je n’ai pas lu. Aux oubliettes…

            De toute façon, les capitalistes ont tout dit, ils se répètent. Leurs arguments aussi se répètent. Ça en devient lassant.

            Et non, l’État n’est pas le problème, c’est bel et bien le système économique capitaliste le problème, et c’est aussi lui qui donne à l’être humain, cette «nature humaine» égoïste et individualiste. Ce n’est pas du modèle original que ça vient…

            Alors tous vos dires jusqu’ici se résumaient à cela, sans trop d’appui, sauf d’autres apprenti-capitalistes.

            Solidairement, et là, je vais aller enterrer ma soeur qui est morte hier soir du cancer que je souhaitais à tous les salauds de capitalistes.

          • avatar
            30 avril 2011 à 8 08 00 04004
            Permalink

            Toute ma sympathie Sylvain.

            Amicalement

            André Lefebvre

    • avatar
      28 avril 2011 à 14 02 30 04304
      Permalink

      Mhhh…… Du café! Paraît que vous en faites du bon en France? Ici , on le fait venir des régions paumées de la planète…, c’est le meilleur qu’on trouve et ça ne nous coûte que des peanuts…

      Vive l’Empire…

      Sti de marde.

      Répondre
  • avatar
    28 avril 2011 à 19 07 34 04344
    Permalink

    À Lartiste :

    «Mon opinion première était effectivement de voter Harper pour lui donner la majorité parce qu’il avait prouvé qu’il faisait ce qu’il disait.»
    🙁

    – Les manipulateurs ne disent pas ce qu’ils font et ne font pas ce qu’ils disent. –

    Il s’agit d’une caractéristique notoire du pervers narcissique, entre autres.

    Amicalement, comme vous dites
    🙂

    Répondre
    • avatar
      28 avril 2011 à 21 09 26 04264
      Permalink

      La psychanalyse est quelque chose de formidable, j’en conviens.

      Par contre, c’est un fait établi que Harper à fait exactement ce qu’il avait promis à son premier mandat.

      C’est quelque chose qu’on n’avait pas vu depuis des décennies.

      Am..comme vous voudrez,(même « Ham & eggs », si vous préférez).

      Elie l’Artiste

      Répondre
  • avatar
    28 avril 2011 à 20 08 14 04144
    Permalink

    @ SG:

    Pourquoi utilisez-vous un vocabulaire si ordurier avec Phil;ippe et maintenant André ? Pourquoi ne pas dire simplement « je ne suis pas d’accord » ?

    Ainsi, je ne suis pas d’accord avec votre agenda reévolutionnaire. Vous dites:  » La révolution, il y aurait lieu de se rencontrer et d’en définir clairement les bases, ainsi que les moyens pour y parvenir »

    Pour moi un vrai révolutionnaire, dans le contexte actuel, travaille seul. il achète un .357 avec mire infrarouge et va abattre les personnes les plus socialement nuisibles qu’il peut rejoindre en essayant de ne pas se faire prendre.

    Vous comprenez que, selon cette définition, je ne puis pas me dire révolutionnaire, ni vous suggérer d’en être un. Ça ne m’empêche pas de vous parlez avec respect.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 5 05 49 04494
    Permalink

    J’ai un ton ordurier avec les ordures d’abord. Ensuite, le .357 est une arme de Gino. Y a des modèles beaucoup plus performants, plus efficaces.

    On fait ce qu’il faut…

    Et on joue au paintball, c’est légal et il y a toujours la possibilité d’intégrer les tactiques de guérilla dans le jeu, et on le fait. Il y a aussi la possibilité de créer des immenses groupes, où le conditionnement sera de gauche, d’extrême gauche…

    Quant au type dont vous parlez, qui agit seul, il n’est pas révolutionnaire quant à moi. Agissant de la sorte, il sera diabolisé et fera reculer le mouvement de plusieurs décennies. On le dira forcené, extrémiste, etc.., voire terroriste.

    C’est ça, un révolutionnaire? Une révolution, c’est un changement radical, qualitatif, et non quantitatif. Que le type descende deux ou trois salauds ne changera pas le système en place…

    Et reprenez vos esprits monsieur Allard, André rêve d’un monde où le capitalisme demeure le système d’échange, mais lui, il l’entrevoit avec des robots… «Bip bip, je manque d’huile…»… Ça toujours ben prendre un prolétaire pour y mettre de l’huile à celui-là! Ou un autre robot!

    Solidairement avec les révolutionnaires de salon,

    Sylvain Guillemette

    Répondre
    • avatar
      29 avril 2011 à 7 07 15 04154
      Permalink

      « J’ai un ton ordurier avec les ordures d’abord. »

      Je ne commenterai pas ce qualificatif que tu me portes! Je risque de m’étouffer devant ton impermabilité au raisonnement logique.

      Même les politiciens gardent la décense d’argumenter intelligemment et ils doivent se mettre à 4 pour obtenir 32 de QI. C’est tout dire.

      « Et reprenez vos esprits monsieur Allard,… »

      Voilà la preuve que tu évalues les autres d’après toi-même. Il est bien évident que PJCA n’est pas celui qui a perdu l’esprit. Cette façon d’évaluer les autres selon soi-même est ce qui cause ta grande objection intellectuelle des « couches pleines ».

      « André rêve d’un monde où le capitalisme demeure le système d’échange, mais lui, il l’entrevoit avec des robots… »

      1) J’entrevois une société ou la pauvreté est disparue et la survie est assurée pour chacun; et ce n’est pas des fervents du « paint ball » qui vont nous le donner.

      2) Les robots sont déjà là et font disparaître peu à peu tes « prolétaires » victimes de cet esclavage que tu protèges. Bientôt les robots en feront des « hommes libres » qui oeuvreront pour le bien de l’ensemble au lieu de se préparer à tous leur casser les jambes.

      Tu es « passé date » comme les autres possesseurs du savoir du X1Xe siècle.

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        30 avril 2011 à 8 08 12 04124
        Permalink

        «Je ne commenterai pas ce qualificatif que tu me portes! Je risque de m’étouffer devant ton impermabilité au raisonnement logique.
        Même les politiciens gardent la décense d’argumenter intelligemment et ils doivent se mettre à 4 pour obtenir 32 de QI. C’est tout dire.»

        Ouin, la langue de bois, je connais. Mais moi, je suis sincère et je me responsabilise. Je déteste les capitalistes et je ne veux pas travailler avec eux. C’est tout dit. Non à la collaboration de classes.

        Quant à vous, et vos textes, ils sont en effet le reflet d’un QI plutôt bas, se limitant aux frontières déterminées par l’ignorance de masse favorisée par un conditionnement capitaliste. Vous êtes profondément réactionnaire et il n’y a rien à faire avec vous. Vous êtes fini, votre temps est révolu.

        «Voilà la preuve que tu évalues les autres d’après toi-même. Il est bien évident que PJCA n’est pas celui qui a perdu l’esprit. Cette façon d’évaluer les autres selon soi-même est ce qui cause ta grande objection intellectuelle des « couches pleines ».»

        Pauvre clown, vous êtes ceux qui aurez, le 3 mai prochain, croisés les bras, pendant que le prolétariat, lui, devra se taper les résultats de vos actions. Vous, je le sais bien monsieur Lefebvre, ça fera votre plaisir si les pourritures conservatrices prennent le pouvoir… Ça va de soi.

        Avec un bas ou un haut QI, ça ne changera rien au matin du 3 mai prochain. Mardi prochain, vous ferez partie des gens qui auront constitué les résultats que nous aurons et non, le système ne tombera pas avec votre «faible mouvement non concerté» d’abstention. Vous faites le jeu de la bourgeoisie. Venant de votre part, c’est une chose, mais venant de soit disant révolutionnaires, c’en est une autre.

        Cette abstention est révolutionnaire, dans la mesure où elle est accompagnée d’actions révolutionnaires. Et ça ne semble pas être le cas, à moins que les rêves de monsieur Allard ne se réalisent et qu’un débile prenne son .357 pour aller buter les pourritures capitalistes, qui seront aussitôt remplacées, venue la mort du «forcené».

        «1) J’entrevois une société ou la pauvreté est disparue et la survie est assurée pour chacun; et ce n’est pas des fervents du « paint ball » qui vont nous le donner.»

        Le capitalisme concentre inévitablement la richesse au sein de la minorité possédant les moyens de production, vous rêvez donc en couleur et vous affichez une patente contradiction.

        «2) Les robots sont déjà là et font disparaître peu à peu tes « prolétaires » victimes de cet esclavage que tu protèges. Bientôt les robots en feront des « hommes libres » qui oeuvreront pour le bien de l’ensemble au lieu de se préparer à tous leur casser les jambes.»

        Pauvre de vous, les prolétaires ne cèderont pas leur place, les parasites auront toujours besoin d’eux, sinon plus jamais besoin d’eux du tout. Il n’en changera donc rien dans l’ordre établi par les «propriétaires» de ces robots. La bourgeoisie trônera et ne partagera pas plus le capital qu’elle aura amassé sous des conditions prédisposées par un capitalisme construit pour ce.

        Et non, je ne désire pas la perpétuité de cette exploitation des humains, vous me faites encore un procès d’intentions, et c’est d’ailleurs bien digne d’un capitaliste tel que vous.

        «Tu es « passé date » comme les autres possesseurs du savoir du X1Xe siècle.»

        T’es resté figé dans le temps, pis t’hallucines des robots partout. Le Japon, qui était crissement avancé sur cette voie, a d’autres chats à fouetter, des chats radioactifs.

        Pis ton capitalisme robotique du futur, là, c’est totalement déconnecté de la réalité. Le capitalisme ne pourra jamais répartir la richesse, à ceux qui la créent. Ton monde idéal, où il y a partage, en plus d’une liberté d’exploiter les autres, c’est du fantasme, et espérons que les prolétaires ne se feront pas prendre à ton petit jeu. On va bientôt t’appeler André Orwell.

        Pis en tout respect, j’ai bien le droit de répondre à monsieur Allard sur le ton qu’il me répond, l’air omniscient et sûr d’avoir toujours raison. Même sage comme monsieur Allard, on peut parfois se tromper. Et force m’est de constater que le 3 mai prochain, le système ne sera pas tombé aux mains des révolutionnaires de salon, ni à celles des robots du futur selon «André Orwell».

        Répondre
        • avatar
          30 avril 2011 à 8 08 46 04464
          Permalink

          « Pauvre clown, vous êtes ceux qui aurez, le 3 mai prochain, croisés les bras, pendant que le prolétariat, lui, devra se taper les résultats de vos actions. Vous, je le sais bien monsieur Lefebvre, ça fera votre plaisir si les pourritures conservatrices prennent le pouvoir… Ça va de soi. »

          Quelle profondeur de perception!!! Je suis ébloui; bravo!

          Je devrais voter NPD même si je suis contre le système actuel. C’est ce que vous appelez:

          « je suis sincère et je me responsabilise. Je déteste les capitalistes et je ne veux pas travailler avec eux. C’est tout dit. Non à la collaboration de classes. »

          « Quant à vous, et vos textes, ils sont en effet le reflet d’un QI plutôt bas, … »

          Merci votre évaluation me touche au pro rata de l’esprit que vous démontrez continuellement.

          « Vous faites le jeu de la bourgeoisie.  »

          Évidemment, en votant NPD vous n’avez pas fait le jeu de la bourgoisie. Vous êtes un « révolutionnairer » intempestif qui a de la difficulté à ne pas se laisser aller à la violence. Je vous félicite pour votre « self control ». Par contre cela ressemble à « faites ce que je dis, et non ce que je fais! »

          « Pauvre de vous, les prolétaires ne cèderont pas leur place, les parasites auront toujours besoin d’eux, sinon plus jamais besoin d’eux du tout. Il n’en changera donc rien dans l’ordre établi par les «propriétaires» de ces robots. »

          Vous ne semblez pas donner de l’importance à la tendance actuelle d’empoisonner la population pour corriger ce qui, aux yeux de plusieurs bornés au pouvoir, est la surpopulation terrestre.

          Le besoin de « prolétaires » est de moins en moins important à cause de l’automation que vous refusez de considérer.

          « Et non, je ne désire pas la perpétuité de cette exploitation des humains, vous me faites encore un procès d’intentions, et c’est d’ailleurs bien digne d’un capitaliste tel que vous. »

          Bin sûr! C’est moi qui fait les procès d’intention.

          « T’es resté figé dans le temps, pis t’hallucines des robots partout. Le Japon, qui était crissement avancé sur cette voie, a d’autres chats à fouetter, des chats radioactifs. »

          Très pertinent. Bravo! Une petite grimace pour faire vraiment peur avec cela? Allez, vous en êtes capable!!!

          « Pis en tout respect, … »

          Il est plus que temps; avouez-le!

          « j’ai bien le droit de répondre à monsieur Allard sur le ton qu’il me répond, l’air omniscient et sûr d’avoir toujours raison. »

          J’imagine que vous ne voulez pas paraître omniscient et que vous voulez absolument démontrer que vous n’avez pas raison? Cessez de faire de la projection.

          « Même sage comme monsieur Allard, on peut parfois se tromper. »

          Je suis convaincu qu’il est d’accord sur ce point; ce n’est qu’un être borné qui croit ne pas se tromper.

          « Et force m’est de constater que le 3 mai prochain, le système ne sera pas tombé aux mains des révolutionnaires de salon, ni à celles des robots du futur selon «André Orwell». »

          Entièrement d’accord. Le pouvoir sera entre les mains du NPD pour qui les « révolutionnaires de corridor » qui ont voté pour Jack Jack Jack.

          Ce qui n’est pas pour me déplaire évidemment. Je vous en remercie d’avance.

          Mais j’annulerai mon vote; je ne porte pas de masque et je me fiche des accomodements déraisonnables.

          Amicalement

          André Lefebvre

          Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 5 05 51 04514
    Permalink

    Quant à Philippe David, il n’a de fierté que d’être franc. Ça demeure un crotté au service du patronat. Et je l’emmerde.

    Répondre
      • avatar
        30 avril 2011 à 8 08 16 04164
        Permalink

        Oui, je me plaint des gros torchons qui nous font répéter…, répéter parce que vous, de droite, refusez de débattre, refusez les constats objectifs, les observations marxistes, etc.. Vous vous bornez dans vos pseudo-constats où le capitalisme a toujours sa place…

        Christ! Y meurt aux 30-40 ans votre ostie de système de de trou de cul! Descendez donc sur Terre une fois de temps en temps.

        Philippe se perpétue à dire que son système, c’est le meilleur, mais déjà, on le subit! Imaginez quand il sera total!

        Y a de ces déconnectés sur la bloguosphère, et je ne suis clairement pas ici pour me faire des amis de tous les clans, prenez-en note.

        Répondre
        • avatar
          30 avril 2011 à 8 08 20 04204
          Permalink

          C’est vrai que 30-40 ans est moins performant que 56 ans (1919 @ 1975).

          Mais peut-on y réfléchir une peu avant de bousiller tout ce qui est en place?

          Amicalement

          André Lefebvre

          Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 6 06 05 04054
    Permalink

    Et laissez-moi finir en vous disant que vous n’êtes pas à la veille de tuer le système, en cessant d’y participer. Ils s’en lassent, ces vautours là-haut, et vous leur donnez raison d’appliquer désormais, une dictature sur le peuple.

    Ils se disent, «ils s’en balancent on dirait…».

    Et du vôtre, vous espérez désespérément qu’un type prenne son .357 pour leur en coller une…

    Ce n’est pas à la veille de changer…

    Solidairement,

    Sylvain Guillemette

    Répondre
    • avatar
      29 avril 2011 à 7 07 22 04224
      Permalink

      Certainement pas avec tes procédés de parler comme « Rambo » et de faire comme « tweety bird ».

      Par contre en votant pour NPD, tu as peut-être, sans le vouloir, participé à un minime petit changement à venir.

      Mais ne viens pas clamer ici qu’en votant NPD tu as fait un « coup fumant » de révolutionnaire.

      Malgré que cette afirmation est meilleure que les autres; elle nous fait rire un peu. Ça change. Merci.

      André Lefebvre

      Répondre
      • avatar
        30 avril 2011 à 8 08 22 04224
        Permalink

        «Certainement pas avec tes procédés de parler comme « Rambo » et de faire comme « tweety bird ».»

        Mes procédés de Rambo? Ha ha! Elle est bien bonne celle-là! Moi, chu fucké de vouloir faire des milices, mais la droite, elle, s’organise depuis belle lurette et a déjà ses milices… Eh bien!

        «Par contre en votant pour NPD, tu as peut-être, sans le vouloir, participé à un minime petit changement à venir.
        Mais ne viens pas clamer ici qu’en votant NPD tu as fait un « coup fumant » de révolutionnaire.»

        Effectivement, je n’ai jamais rien prétendu de la sorte. Alors restez-en là.

        Et ce que je trouve, moi, comique, c’est quelques révolutionnaires de salon qui pensent que le système va tomber tout seul, juste parce qu’ils ont décidé de boycotter des élections, que la bourgeoisie voudrait ironiquement boyctottées! Vous jouez leur jeu et vous vous pensez au-dessus de tout, l’air omniscient. Je vous dirai merci, mardi matin, si Harper l’emporte. Espérons que les sondages ont raison plutôt…

        Répondre
        • avatar
          30 avril 2011 à 9 09 01 04014
          Permalink

          Boycoter l’élection n’est qu’un premier pas. Il sert à rassembler et identifier l’importance numérique de ceux qui ne sont pas d’accord avec le système.

          Le deuxième pas est de former un parti politique grâce à ce rassemblement.

          Parti politique qui dirait vouloir établir un système vraiment démocratique de : une voix = un vote, et d’installer un système qui permette d’avoir l’opinion de la population rapidement au moyen d’internet sur les lois proposées et les sujets d’importance.

          Un parti qui prendrait la charge de la « correction » des lois qui permettent à une « clique » de s’abstenir de participer à l’amélioration de la qualité de vie de l’ensemble de la population.

          Un parti, finalement, qui rétablierait une redistribution plus équitable de la richesse sans bousiller le système économique producteur de richesse. Cela ne sert à rien de redistribuer la richesse si elle cesse d’être produite.

          Mais je perd mon temps à expliquer tout cela.

          Votez NPD ou pour qui vous voudrez, La radiation fera le nécessaire.

          J’en ai marre!

          Amicalement

          André Lefebvre

          Répondre
          • avatar
            30 avril 2011 à 11 11 24 04244
            Permalink

            Tu m’as déjà dit que t’étais pas socialiste, mais détrompe toi l’Artiste, tu es définitivement un socialiste, peut-être un socialiste qui s’ignore, mais définitivement socialiste quand même.

            Pigeons dans la poche de Paul pour être juste envers Jacques, et à la fin tout le monde va être égal, comme au paradis.

            (N)

          • avatar
            30 avril 2011 à 11 11 44 04444
            Permalink

            Ce qui est fou, c’est que toi et moi on est d’accord, par exemple, pour dire que l’interdiction de vendre des produits naturels sans autorisation n’a pas d’allure.

            La différence est que moi je vois très clairement que ce genre de loi est adoptée délibérément pour nous faire du mal, alors que toi tu sembles croire que c’est le fruit du hasard et que les choses peuvent être corrigées par un autre parti politique dont le leader, fondamentalement, pense la même chose que l’autre.

            T’es sous hypnose et, évidemment, tu ne t’en rends pas compte. Prends le pas personnel, tu as beaucoup d’amis.

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 20 04204
            Permalink

            Pioger dans la poche de Paul??

            Paul n’en a pas plus que moi dans ses poches. Faut pas être con à ce point.

            Mais empêcher que l’argent de Pierre, Paul, Jacques et des autres aille dans les poches de la clique au pouvoir qui dirige le gouvernement, ça, c’est autre chose.

            « alors que toi tu sembles croire que c’est le fruit du hasard et que les choses peuvent être corrigées par un autre parti politique dont le leader, fondamentalement, pense la même chose que l’autre. »

            Le hasard n’existe pas; c’est une réalité ancrée dans mon esprit. De quel parti politique parles-tu? Où as-tu pris ça à mon sujet?

            J’annule mon vote en faisant valoir mon droit de VETO, Ne l’ai-je pas affirmé assez souvent ici?

            Qu’est-ce que tu racontes??? Merd…!!!

            Elie l’Artiste

  • avatar
    29 avril 2011 à 9 09 22 04224
    Permalink

    @SG

     » Il y a aussi la possibilité de créer des immenses groupes, où le conditionnement sera de gauche, d’extrême gauche… »

    On ne peut « conditionner d’immenses groupes » que si on a déjà le pouvoir; le conditionnement est une arme défensive. Pour l’instant, comme disait Brassens,  » si on est plus de 4 on est une bande de cons » qui comporte des taupes et des agents provocateurs en nombre suffisant pour garantir que l’ensemble est inoffensif.

    La révolution sera une multitude d’actes posés par des individus agissant seuls, dont la motivation sera ‘internalisée » et la coherence assurée par une meme vision du monde, mais la cohérence n’est pas là au départ: seulement le désir de mouvement.

    La societé se transformera comme un liquide commence a bouillir. Des mouvements browniens qui semblent s’affoler et des cumuls statistiques produisant des effets locaux aléatoires. Le phénomène Layton en est un, une manifestation prémonitoire, comme la montée de Marine en France, d’ailleurs

    Cette réponse sera ma dernière sur ce sujet, car elle marque la frontière entre ce qui doit être dit – vous en trouverez des explications plus détaillées sur mon site – et ce qui, justement, doit garder la discrétion de l’action individuelle.

    Répondre
    • avatar
      30 avril 2011 à 8 08 27 04274
      Permalink

      Je suis ici d’accord sur toute la ligne.

      Mais je persiste à dire, sur le sujet du billet, que l’abstention ne tuera pas ce système et que l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire n’a rien de progressiste pour le prolétariat canadien.

      J’ai également tout dit de ce que je pensais du sujet, sauf peut-être:

      À ceux qui disent que de participer aux élections, c’est de participer au capitalisme, je leur dis que de se lever le matin pour aller puncher sa carte, de mettre de l’essence dans le réservoir de la voiture, acheter de la nourriture à l’épicerie, etc.., c’est aussi participer au capitalisme.

      Le capitalisme ne tombera pas tout seul, il faut l’y aider.

      Répondre
      • avatar
        30 avril 2011 à 9 09 10 04104
        Permalink

        Et c’est en votant contre ses principes qu’on peut l’aider.

        Bravo pour la crise de logique aigü.

        Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 17 05 48 04484
    Permalink

    Bonjour ou bonsoir à tous,

    J’avais déjà laissé ce commentaire à Raymond Viger, je vous le livre aussi.

    Il serait porteur d’avoir un lien entre nos deux sites, afin de suivre de plus proche le résultat de vos élections.

    Nous pourrions avoir un débat en LIVE et ainsi en respectant toutes démocratie que chacun puisse s’exprimer dans le respect de chacun.

    Vous en pensez quoi ?

    Avec une réponse positive le cas échéant de votre part, je vous place un lien permamanent, sur une durée de 8 jours ou plus si cela vous permet de livrer vos sentiments, le vécu de votre quotidien.

    Le site Les Voix du Panda, curieux de votre devenir et preneur de vos réactions.
    Vous pourrez à cet effet intervenir y compris en « Anonyme » si tel est votre souhait.
    http://www.panda-france.net

    Bien cordialement,

    Le Panda

    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 20 08 21 04214
    Permalink

    Ce serait a François Marginean d’en décider. En ce qui me concerne, je n’ai rien contre cette idée, mais la pensée des implications techniques d’un débat en LIVE me donne des sueurs froides. Et n’oubliez pas le décalage horaire: les résultats des élections canadiennes vont sortir vers 03h00 mardi matin heure de Paris et tout sera sans doute joué au moment ou vous prendrez votre premier café

    Celà dit, mes meilleurs voeux vous accompagnent…

    PIerre JC

    PJCA

    Répondre
    • avatar
      30 avril 2011 à 3 03 01 04014
      Permalink

      @Pierre JC Allard,

      C’était une proposition saine il me semble.
      De toutes façons que quels que soient les résultats il y aura des heureuux et mécontents.

      Pensez-vouis que l’on mêne une telle « révolte-révolution » une pendule ou une montre dans le cerveau.

      Il ne s’âgit nullement du casse du siécle, enfin je le crois, mais simplement peut-être de faire valoir les idées démocratiques réelles puis sortir du Système imposé.
      A moins que le Québec souhaite continuer à être le vassal du Cananda et surtout des USA.
      PUIS EFFECTIVEMENT IL EST FORT POSSIBLE que certains pensent gagner une abstention frappante en restant au fond de son lit.
      Alors effectivement les conservateurs ne tiendront aucun compte de la valeur de ces/nos échanges, le chien aboit la caravane passe.
      Mais le courage et la valeur n’attend pas le nombre des années, le courage pas toujours le bon, ne nous manque pas.
      Mais il est temps peut-être de montrer qui sont les bons, les bêtes et les truands ?
      D’une façon comme d’une autre il y aura des analyses.
      Alors juste un constat, que les braves à écrirent, ne comptent pas leurs heures, l’enjeu en vaut peut-être la peine non ?
      Cordialement,
      Le Panda
      Patrick Juan

      Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 20 08 47 04474
    Permalink

    En effet! Pierre se souvient que j’avais passé une soirée à fournir des informations sur des élections partielles, ici.
    La différence d’intérêt est que personne ne couvrait cette élection en direct. Sauf quelques postes de radio locaux.

    Pour couvrir le pays, le seul moyen réaliste serait d’ouvrir la section en VEDETTE et y donner des résultats et tendances.
    Mais il faudrait passer la nuit à mettre à jour « l’article ».
    Tous les journaux auront ça à la une, et auront leurs propres analyses: Devoir, Cyberpresse, Radio-Canada, et bien d’autres.
    Ne pas oublier Vancouver. De Vancouver à Paris, le décalage est sans doute plus grand.
    Je me trompe, Pierre?

    Répondre
  • avatar
    29 avril 2011 à 23 11 47 04474
    Permalink

    Le décalage est plus grand, mais les heures de votation au Canada sont décalées pour en tenir compte. 03H00 heure de Paris est sans doute valable pour tous les résultats… mais je puis me tromper.

    PJCA

    Répondre
  • avatar
    30 avril 2011 à 3 03 11 04114
    Permalink

    @Gaêtan @Pierre et François,

    Dans le confort je peux comprendre votre attitude.

    Dans la réalité les meilleurs combats remportés sansz êtres en recul il faudrait effectivement mettre l’article en VEDETTE.

    CELA NE POSE AUCUN CONTEXTE TECHNIQUE.
    Puis à l’inverse de ce que certains peuvent penser il augmentera la valeur des échanges inter continents et démontrera peut-être que les victoires comme les idées porteuses sont faites pour êtres partagées.

    J’attends le cas échéant de vous lire, mais à priori, cela semble poser trop de problémes ?

    Où se trouve le Glaive de la justesse d’un équilibre du fléau su Système vous l’avez entre les mains et le courage au ventre.
    Il faut éviter ensuite d’entendre dire JE VOUS ACCUSE de ne pas avoir d’action.

    Le Panda

    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    30 avril 2011 à 8 08 44 04444
    Permalink

    @SylvainGuillemette,

    Sois assuré de toute ma sympathie affective, dans la douleur qui te touche en ces moments.

    Bon courage ainsi qu’à toute sa famille, ses proches et ses véritables ami(e)s.

    Bien à toi,

    Le Panda

    Patrick Juan

    Répondre
  • avatar
    30 avril 2011 à 10 10 21 04214
    Permalink

    PJCA,

    Je suis entièrement d’accord avec vous,l’abstention pure et simple de voter est le seul moyen de contester le processus électoral.

    Quand on vote, on confère au système sa légitimité.

    Répondre
    • avatar
      30 avril 2011 à 10 10 35 04354
      Permalink

      Le problème, en ne votant pas, c’est que tu annules également ta propre légitimité.

      Répondre
      • avatar
        30 avril 2011 à 11 11 15 04154
        Permalink

        L’Artiste,

        Voyons donc! Il ne faut pas penser trop juridiquement pour affirmer cela. QUand tu vas voter, tu donnes un mandat et tu acceptes le résultat.

        Comme je n’ai pas besoin d’être dirigé, je n’ai aucun intérêt à voter. Je sais qui je suis, et je n’ai aucune utilité pour ce gouvernement fictif d’un colonie cotée en bourse dont le chef d’état est à Londres.

        Pourquoi j’aurais besoin d’eux pour me dire quoi faire ou comment vivre ma vie?

        Si tu ressens le besoin d’être dirigé par des menteurs et des manipulateurs, vas-y fort l’Artiste!

        Répondre
        • avatar
          30 avril 2011 à 12 12 12 04124
          Permalink

          « Voyons donc! Il ne faut pas penser trop juridiquement pour affirmer cela. QUand tu vas voter, tu donnes un mandat et tu acceptes le résultat. »

          Si cela était vrai, rien ne pourrait justifier le renversement du gouvernement par l’opposition sous l’excuse de « perte de confiance ». Le gouvernmement est au pouvoir et « tu acceptes les résultats ».

          Le vote n’est pas un mandat donné à qui que ce soit; c’est une responsabilité civique de chacun des citoyens. Et cette responsabilité civique devrait être constante même entre les élections.

          Le vote se fait sur la valeur d’un projet social d’un parti politique et n’est pas un chèque en blanc pour qui que ce soit.

          Du moins dans une vraie démocratie; dans celle que nous vivons actuellement,. nous n’avons le choix qu’entre différents menteurs. Et lorsque le choix est fait, on se croise les doigts.

          « Comme je n’ai pas besoin d’être dirigé, je n’ai aucun intérêt à voter. »

          Est-ce que cette façon de prendre tes responsabilités sociales se traduisent en passant tout droit sur lieu d’accident sans porter ton aide aux accidentés lorsque tu es le seul de présent?

          Moi pas; et pourtant je suis anarchiste qui déteste se faire dire quoi faire.

          Amicalement

          Élie l’Artiste

          Répondre
          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 23 04234
            Permalink

            Je n’ai aucune responsabilité sociale. C’est un concept socialiste qui n’existe pas dans la réalité ce dont tu parles. C’est l’idéologie socialiste qu’on t’a bourré dans le cr^ne toute ta vie qui parle.

            La seule responsabilité que j’ai, c’est de ne pas causer de dommages à autrui et de vivre paisiblement.

            Fin de l’histoire!

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 37 04374
            Permalink

            « La seule responsabilité que j’ai, c’est de ne pas causer de dommages à autrui et de vivre paisiblement.

            Fin de l’histoire! »

            Donc tu ne t’arrêtes pas. C’est la réponse exacte à ma question.

            Merci

            Elie l’Artiste

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 25 04254
            Permalink

            Anarchiste…voyons donc! Arrêtes de rire de moi! T’es pas un anarchiste. T’es un étatiste socialiste.
            Tu penses peut-être dans ta tête que t’es un rebelle. Ça c’est ta perception de toi-même et rien d’autre. 😛

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 41 04414
            Permalink

            😀 😀 😀

            Moi rebelle!!!Tu rêves.

            Aussitôt que tu ne t’attaques pas à mes droits fondamentaux, je suis le plus docile des hommes.

            Par contre, je suis libre et j’entends le rester.

            Tu ne me connais vraiment pas.

            André Lefebvre

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 51 04514
            Permalink

            Je ne te connais pas, mais je lis tes commentaires. Ça ne veut pas dire que t’es pas un chic type, mais tu crois que la solution passes par un meilleur gouvernement, de meilleures lois, une meilleure distribution plus de la richesse.

            Pas moi, ce qui ne veut pas dire que je veux que mon voisin crève de faim, mais je ne veux rien savoir de cette fiction juridique qui prétend savoir ce qui est mieux pour moi que moi-même.

            Non merci!

          • avatar
            30 avril 2011 à 12 12 55 04554
            Permalink

            En plus je ne sais pas si tu essaye de faire de l’humour, mais ta réponse précédente indique que si on te tapes sur la tête, tu deviens soumis.C’est ce que tu as écris essentiellement. Dons, si je te comprends bien, tu serais un arnarchiste soumis, Une autre proposition qui n’a pas d’allure.

            Et tu ajoutes que t’es ‘libre’ mais tu n’a manifestement aucune idée de ce qu’est la liberté.

            T’es un esclave, et tu demeureras un esclave tant et aussi longtemps que tu vas continuer à penser de cette façon. Ils ont construit une prison pour ton esprit, mais tu te crois libre. Belle affaire!

          • avatar
            30 avril 2011 à 13 01 32 04324
            Permalink

            « mais je ne veux rien savoir de cette fiction juridique qui prétend savoir ce qui est mieux pour moi que moi-même. »

            Là-dessus on se rejoint parfaitement. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur ce point.

            « mais tu crois que la solution passes par un meilleur gouvernement, de meilleures lois, une meilleure distribution plus de la richesse. »

            Meilleur goubvvernement? pas nécessairment; mais définitivement une meilleure démocratie; ce qui me laisserait la possibilité de m’occuper des mauvais gouvernements.

            De meilleures lois? Pas du tout; je prône l’abolition de la majorité des lois qui restreignent inutilement les droits de l’individu. En fait, s’il n’y avait que la loi: « Fais aux autres ce que tu voudrais qu’on te fasse! », ce serait suffisant pour juger tous les cas possibles.

            Une meilleure distribution de la richesse? C’est bien évident puisque depuis que le peuple ne vit plus sur une ferme, leur survie est menaçée. Depuis que je n’ai plus le droit de me réfugier dans la forêt pour y vivre de chasse et de pêche, ma survie est menacée.

            Donc si on m’enlève la base de mes possibilités de survie, j’exige qu’on me fournisse une autre base de possibilité de survie. Une promesse de « job » ne remplace pas une terre ni une ligne de trappes avec une maison en bois ronds.

            « mais ta réponse précédente indique que si on te tapes sur la tête, tu deviens soumis. »

            Erreur! L’un de mes droits fondamentaux est que personne n’a le droit de ma taper sur la tête.

            « tu serais un arnarchiste soumis, Une autre proposition qui n’a pas d’allure. »

            Tu ne connais pas ce qu’est un anarchiste. Ce n’est pas un psychopate; un anarchiste est quelqu’un qui n’accepte pas que sa liberté soit brimée; un point un trait. Cela n’a peut-être pas d’allure, mais je m’en fout, je tiens à garder ma liberté.

            Ce qui n’empêche pas du tout qu’on puisse prendre un verre ensemble; mais « fais aux autres ce que tu voudrais qu’on te fasse; Pas plus, pas moins.

            Autrement dit n’essaie pas de vivre ma vie. Ici je ne m’adresse pas à toi; je m’adresse aux « élites spécialisés » de ce monde qui savent mieux que moi ce que je préfère opu ce dont j’ai besoin.

            « T’es un esclave, et tu demeureras un esclave tant et aussi longtemps que tu vas continuer à penser de cette façon. »

            Je n’ai jamais été esclave de qui ou quoi que ce soit. Même mes employeurs ont toujopurs été dépendants de moi. Et lorsqu’ils tentaient de me manipuler, ils se retroubaient sans André pour faire leurs travaux. C’est l’avantage d’être le meilleur au lieu d’être syndiqué.

            Dans ma vie, j’ai rencontré plusieurs « ti-boss » qui onr dû capituler à chaque fois qu’ils ont voulu me contrôler. J’ai déjà vu pleuvoir; ne t’en fait pas.

            Bonne journée

            André Lefebvre

  • avatar
    30 avril 2011 à 10 10 25 04254
    Permalink

    @ Patrick Juan

    J’apprécie ta proposition, mais tu sais combien je suis nul sur le plan technique. Et nous allons être occupés, peut-être dans tous les sens du terme… Tu n’a pas idée du bouleversement que ce scrutin va créer au Canada et surtout au Québec, pour des raisons dont on n’a pas encore commencé à débattre et auxquelles la plupart des gens n’ont même pas encore songé. Il y a des hypothèses, mais aussi des certitudes. Première ébauche dans mon article de lundi.

    Pierre JC

    Répondre
    • avatar
      30 avril 2011 à 11 11 02 04024
      Permalink

      @Pierre JC Allard,

      Je ne parlerai pas en la circonstance du côté nul, une équipe reste une équipe avec chacun ses forces et ses faiblesses, c’est la valeur d’une équipe.

      Alors je ferai de mon mieux pour relayer ton « articlme de ce lundi sur Les Voix et mes divers autres Blogs au service du Québec et de cette plateforme que j’aime bien.
      Mais, juste une incartade dans le débat je partage le point de vue de « L’artiste » si tu ne vas pas voter tu te considéres comme mort.
      Le poids des bulletins nuls me semblent de meilleur aloi.
      Mais de quoi se méle ce français ?
      De ce qui me regarde avec ma vision du monde et du devenir du Québec, quitte à paraître ridicule, il ne faut pas se contenter d’illusions.
      L’action se veut là aussi à la révolte, ce sont nos enfants qui nous reprocherons de nous terrer comme des lapins.
      Je suis de tout coeur avec vous pour ce que je connais de l’importance de ce scrutin.
      Bien cordialement à tous,
      Agissez en fonction de VOS convictions en votre âme et conscience et non par manipulations.
      A bientôt,
      Le Panda
      Patrick Juan

      Répondre
    • avatar
      30 avril 2011 à 11 11 19 04194
      Permalink

      PJCA,

      C’est intéressant ce que vous dites, et vous avez probablement raison.

      L’intégration avec les USA s’intensifie et comme le Bloc ne sera pas aussi fort qu’aux dernières élections, ceci sera probablement interprété faussement comme un appui aux politiques du gouvernement fédéral et un prétexte pour intégrer le Québec et la Canada encore plus.

      De toute façon, peu importe le résultat, ils ont leurs plans et la machine média/propagande va s’ajuster.

      Les moutons n’y verront que du feu, comme on dit!

      Répondre
  • avatar
    30 avril 2011 à 17 05 00 04004
    Permalink

    Vous precher pour l’abstention mais vous savez bien que le nouveau converti au NPD ira voter de toute facon. C’est les electeurs des autres partis deja decourages a qui vous donnez le coup de grace en leur donnant une bonne excuse pour rester chez eux. Et vous faites ca sur 5 sites avec des miliers de visites.

    J’ai compris l’astuce en me demandant pourquoi quelqu’un qui a milite 40 ans pou un parti debarquerait au moment ou finalementent ca marche.

    Ensuite j’ai vu que vous alliez sur un site frnacais en disant que c’etait triste que le NPD gagne, car il ne pourrait pas contenter les aattentes a cause des Americains. Brillant d ediminuer d’avance les attentes… Comme ca on sera content avec peu. Je pense qu’on vous felicitera. Beau travail. Un peu tordu, mais beau travail et jamais vous ne dites que vous n’etes pas NPD. Ca ne vous gene pas un peu de saboter le Quebec de cette facon ?

    Répondre
  • Ping : Les Voix du PANDA » Blog Archive » LA VALEUR DES ENJEUX

  • Ping : LA VALEUR DES ENJEUX | CentPapiers

  • avatar
    1 mai 2011 à 9 09 32 05325
    Permalink

    Bonjour à toutes et tous,

    J’avais formulé une aide, malgré le 1er mai férié en France.

    Je suis face à ma machine ordinateur, et depuis 6 heures (heure locale) Je parcours les divers titres pour mieux comprendre ce que vous pouvez ressentir.

    J’ai compris un certain nombre de faits, alors dans la mesure où j’ai pu commettre quelques maladresses.

    Sachez avant tout qu’avec cet article LA VALEUR DES ENJEUX.
    Je suis préocupé par votre/notre devenir, le tanguage de nos cultures, nos racines.

    J’espére ne pas avoir grillé une politesse à quiconque.

    Je désiré, vous expliquer avec mes mots et d’autres sensibiltés, que le respect d’un forum, blog, site, se partage dans toutes ses conceptions.
    Dans le cas contraire on le quitte.
    Je vous souhaite bien du courage et je suivrai l’événement du plus proche possible malgré le décalage horaire.

    Bien cordialement à vous tous,

    Le Panda

    Patrick Juan

    Pierre JC Allard et tous les intervenants sur ce billet, il vous faut un certain plus que courage afin de défendre vos acquits.
    Cet article fera la UNE sur Les Voix du Panda durant quelques jours.
    Voila Pierre je pense ne pas t’avoir surpris ou décu, mais trouve dans mon coup de colére mon amitié pour le peuple du Québec et tout ce qui en découle.

    Plus que cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *