Vers une fusion du capitalisme et du socialisme

GILLES BONAFI

Pour être plus précis, nous assistons aujourd’hui à la fusion des deux capitalismes, le capitalisme de marché et le capitalisme d’état (le socialisme).

Michel Aglietta, économiste, consultant à Groupama et conseiller scientifique au Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales (CEPII) est aujourd’hui un des mentors de la fameuse « régulation » qui permettra de mettre en place en Europe cette fusion, la troisième voie, le modèle chinois.

Après son ouvrage « visionnaire », Régulation et crises du capitalisme, Aglietta lève le voile sur le futur de l’économie avec « La voie chinoise, capitalisme et empire », (avec Guo Bai, 2012).

Le 28 février 2013, Michel Aglietta a été nommé au Haut Conseil des finances publiques.

Source : L’Expansion

 

 Gilles Bonafi

3 pensées sur “Vers une fusion du capitalisme et du socialisme

  • avatar
    3 mars 2013 à 8 08 17 03173
    Permalink

    Bon! Comme je déteste les vidéos, je ne l’ai pas visionné.

    Mais appeler « Capitalisme d’État » ce qui était le « socialisme » me semble être une mystification scabreuse.

    Le Capitalisme d.État » auquel on assiste actuellement n’est pas du tout du « socialisme »; puisqu’il s’affirme en subvenant aux « besoins » des corporations tout en diminuant graduellement les services sociaux. Subventionner des compagnies multinationales sans remboursement pour protéger des emplois n’est pas du socialisme et est définitivement du « Capitalisme d’État »; c’est à dire de l’Anti-Capitalisme puisque le capitalisme ne laisse survivre que ce qui est viable économiquement. D’où l’impossibilité d’accepter une « aide gouvernementale »

    André Lefebvre

    Répondre
    • avatar
      3 mars 2013 à 20 08 38 03383
      Permalink

      @André Lefebvre
      « Mais appeler « Capitalisme d’État » ce qui était le « socialisme » me semble être une mystification scabreuse. »

      Milton Friedman et Aglietta sont donc aussi « scabreux » que moi puisqu’ils qualifient le socialisme de capitalisme d’état.
      J’écrivais d’ailleurs en janvier 2013 :
      « Prix Nobel d’économie en 1976, Milton Friedman (1912-2006) détruit les idées reçues sur la fameuse opposition Capitalisme/Socialisme.
      Pour lui, tous les pays du monde (y compris l’ex URSS) sont capitalistes et il donne sa définition :
      « Sont capitalistes, les pays à capitaux sous contrôle. »
      Il ajoute plus loin :
      « La réelle question est bien sûr l’organisation par laquelle les capitaux sont contrôlés. »
      Des capitaux contrôlés par une élite minuscule dans les systèmes de propriété privée des moyens de production et donc, inversement, contrôlés par une minuscule élite dans les systèmes dits socialistes… »

      Il faut lire mes précédentes analyses et surtout regarder les vidéos car tout s’inscrit au sein d’une réflexion d’ensemble cohérente.

      Voir : http://gillesbonafi.blogspot.fr/2013/01/capitalisme-et-communisme-par-milton.html

      Répondre
  • avatar
    3 mars 2013 à 15 03 30 03303
    Permalink

    et bien oui on vie dans une société tres mélanger et confuse
    hydro quebec ce comporte comme les pire capitaliste
    la caisse de depot a nationnaliser mon epargne pour ma retraite
    et Investissement Québec spécule a la bourse avec mes taxe
    une majorité de companie petroliere son propriété étatisé
    comme sinopec et petrobras et achete des compagnies petrolière
    de l’alberta et moi je suis pauvre et taxé et sans controle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *