Xavier Dupont de Ligonnès, l’Autrichien !

 

Caramba !

Il ne manquait plus que ça. Après sa supposée retraite dans un monastère quelque part dans le monde, notamment à Montsserat en Espagne près de Barcelone comme l’avait indiqué une source proche du dossier et bien introduite, Xavier Dupont de Ligonnès aurait été aperçu à Vienne, en…Autriche. C’est à perdre son latin. Par quels moyens s’est-il rendu là-bas ? En avion, en train, en voiture ?

Toujours est-il que, des battues ont été organisées, puisque finalement, les enquêtes n’aboutissent pas à travers le monde. Interpol n’ayant trouvé aucune piste viable, la police française complètement dépassée par le « professionnalisme » du « témoin » exclusif de la tuerie de Nantes, commence donc à penser qu’il s’est simplement suicidé. Une opération de ratissage a donc débuté ce jour dans les bois de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var.

Si on ne retrouve pas des restes humains dans cette forêt, il faut s’attendre à une réaction du président de la République Nicolas Sarkozy, qui dira probablement que sans Schengen, le fugitif ne pouvait aller à l’étranger. Contrôle des frontières oblige. C’est une boutade. En revanche, il est peu probable que cet homme, s’il est vivant, échappe à la police. Ce serait le comble s’il parvient à vivre caché jusqu’à la fin de ses jours.

Et si le quidam s’est muni d’un kit de survie ? Vivre à la Robinson Crusoe dans une île déserte pendant 30 ans selon Daniel Defoe dans son livre paru au XVIIIe siècle, que va-t-on faire ? En s’alimentant avec les produits sur place, vivant à la belle étoile, ce serait simplement injuste pour ceux qui sont morts pour rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *