Yvon Deschamps. Ce que ça donne…

 

Vous saviez qu’il y a un grand documentaire de Canal D sur Yvon Deschamps qui s’appelle: L’oeuvre d’un homme… qu’ossa donne?  Sinon, heureux de vous l’apprendre.

Il est bon de réécouter Yvon Deschamps.  Ca montre un peu le temps passé et le changement au Québec, depuis  que ses premiers auditoires  sortaient perplexes, un bon tiers  des spectateurs se disant les uns aux autres : “ Y’é tu vraiment niaiseux ou ben si y fait semblant ?

On a fait un bout de chemin au Québec.  Mais quand pour parler d’actualité, aujourd’hui au Québec, on n’a vraiment  le choix qu’entre, d’une part, la Commission Charbonneau avec ses histoires de Mafia, de corruption, de politiciens et fonctionnaires véreux et, d’autre part, les balbutiements  d’un Gouvernement Marois  qui se cherche, avec comme punch, une possible relance d’un mouvement étudiant qui a déjà passé son message…. On peut se demander si on a fait ASSEZ de chemin.

Où sont les idées, les projets, les vrais changements pour une société meilleure? A notre façon, nous sommes dans la même insignifiance que nos voisins américains, qui plongent dans la faillite, maintiennent 46 milions de leurs citoyens sur des “food stamps », massacrent pieusement tous azimuts au nom de la « démocratie » et de la « liberté »…, mais sont surtout passionnés par les histoires de fesses de leurs généraux.

La meme insignifiance.  Il nous aurait fallu des douzaines d’Yvon Deschamps pour qu’on s’en sorte vraiment. Il nous aurait fallu des milliers de professeurs, pour enseigner à des millions de gens à comprendre ses message.   Il  aurait fallu…  Mais nous avons aujourd’hui la même corruption qu’aux jours de Taschereau et Duplessis. La meme pensée politique étroite qu’il y a 50 ans, une vision sociale qui, en fait, s’est DÉTÉRIORÉE, depuis ces jours où l’on croyait vrament à la santé et à l’éducation gratuites.

Alors quand Deschamps refuse de participer à cette emission qui est son album-souvenir pour la prochaine generation, je me dis qu’il se pose peut-etre des questions sur nous.  Je regarde ce geste dans sa photo, et je veux m’imaginer qu’il nous montre une étoile en nous disant de voir plus loin et de nous grouiller un peu…

Aujourd’hui, billet d’humeur. Demain des nouvelles. S’il se passe quelque chose…

 Pierre JC Allard

 

2 pensées sur “Yvon Deschamps. Ce que ça donne…

  • avatar
    14 novembre 2012 à 13 01 45 114511
    Permalink

    «Alors quand Deschamps refuse de participer à cette emission qui est son album souvenir pour la prochaine generation, je me dis qu’il se pose peut-etre des questions sur nous.»

    Lui et quelques rares comme lui ont rendu possible le respect de l’individu (subséquemment de ses droits), en faisant de sa boîte à lunch sa nouvelle arme, forçant ainsi la honte à se retrancher là où on l’avait instaurée dans le plus grand mépris, soit chez les vendeurs de condition humaine.

    Cette révolution a permis aux vendeurs peu scrupuleux de tirer profit du nouvel individu, avec une habituelle avidité stimulée maintenant par une condition humaine qu’ils avaient négligé de considérer comme étant elle aussi malléable, donc exploitable. Il suffisait dorénavant d’être plus poli, plus inventif, pour arriver à déposséder et donc à contrôler.

    Alors le mouton, qu’il soit brossé, parfumé, nourri dans de verts pâturages ou dans un enclos aura toujours à craindre le loup s’il n’a pas tiré leçon de l’importance que ce dernier lui montre patte blanche ou encore de celle de lui briser sa dentition (qui dans les faits demeure la solution la plus efficace). Un mouton insouciant est un mouton mort. Et le plus triste c’est que le loup n’a même pas besoin d’avoir faim. 😉

    Etre inconscient et insouciant en 2012 ce n’est plus une option, ni une chance à prendre, c’est tout simplement criminel. C’est affûter la hache du bourreau qui ne fera aucune distinction entre les éternels résignés et les porteurs de flambeau.

    Répondre
    • avatar
      15 novembre 2012 à 9 09 05 110511
      Permalink

      Article et commentaire
      (Y)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *