De mal en pis à Hydro-Québec. Privatisation de la société d’État?

ROBERT BIBEAU Ça va de mal en pis, c’est ainsi que nos pères patriotes statuaient à propos des mauvaises nouvelles qui s’empilaient à l’horizon politico-économique. L’instinct de gauche – quasi-inné chez tous les travailleurs – leur permettait instantanément de percevoir … Lire la suite

Lire la suite

L’économie souterraine comme planche de salut populaire

LE YETI Appelons-la économie “souterraine”, ou “parallèle”, ou encore, pour les plus pudibonds, économie “informelle”. On lui attribue souvent les raisons quasi exclusives de la crise (la Grèce et ses supposés tricheurs fiscaux). Une étude un peu approfondie montre cependant … Lire la suite

Lire la suite

MAI-2008 – LE «PRINTEMPS» DÉVOYÉ (2e partie)

ROBERT BIBEAU AVANT-PROPOS     La semaine dernière (*) nous avons revisité l’épopée des révoltes estudiantines et populaires de MAI-68 qui ont eu tant d’impact, en Occident notamment, sur les dernières années du XXe siècle décadent – les quarante années de … Lire la suite

Lire la suite

Libye – Nazisme, propagande et impérialisme nauséeux.

Mais que croyez-vous ? Lancez vos cris d’orfraie, jouez les vierges effarouchées mais, arrêtez-vous juste 5 minutes pour réfléchir, chers automates, dont seul l’instinct de tueur guide votre action. Jeune lycéen, fasciné de philosophi…

Lire la suite

Libye – situation du jour: rebelles défaits à Brega.

Comme tous les jours, ils nous annoncent qu’ils combattent âprement et conquierent des villes. Leur chance, c’est que leur parole morbide et mortifère est toujours relayée, hélas, dans les grands médias comme des paroles d’Evangi…

Lire la suite

Côte d’Ivoire – bal des vainqueurs et perspectives

En période de guerre, probablement, l’instinct de survie dépasse toute logique. Les ralliements se suivent et se poursuivent en Côte d’Ivoire. Hier, le président de la République ivoirienne, Alassane Dramane Ouatarra, s’est rendu…

Lire la suite

500 mots plus les frais (14) Autoportrait en pièces détachées

Je suis arrivé ici en kit et partirai par petits morceaux. Pièce par pièce, je reste peace pendant que le temps me dépèce. Il n’y a que du bruit dans ma panse, rien dans ma tête, le silence complet et total. Je devrais avoir peur, paniqu…

Lire la suite